Le dimanche est normalement le jour du Pop-Corn Time mais il y a des semaines comme cela où l'actualité vous rattrape et où le silence laissé par un départ mérite son équivalent en musique. En effet, comme évoqué dans la news hier soir sur ce même site, Andre Matos, figure du Heavy Speed Mélodique qui explosa à la face du monde fin des années 90, début des années 2000, est décédé. Des départs, on en a malheureusement dans cette grande scène qu'est le Rock/Hard Rock/Metal, comme dans toute grande famille, la mort fait partie de la vie et nous sommes construits de telle sorte que nous avons la capacité à continuer et à enclencher l'étape suivante, sauf que là, ce matin, c'est un peu plus dur que d'habitude, peut-être la sensation de trop souvent à avoir à passer sur ces départs, à enchainer les étapes, une course sans fin pour ne pas sombrer dans une morosité alors que notre propre horloge personnelle tourne également.

Bref, Andre Matos, est parti en ce 8 juin 2019, emporté par une crise cardiaque et Metalnews.fr vous propose de revenir sur la carrière de ce grand Monsieur, une voix intemporelle du Heavy Metal, modeste hommage à une personne qui a tout donné pour sa passion musicale.

Avant toute chose, je ne suis pas spécialement amateur de Heavy Speed mélodique, je n'ai jamais accroché à ANGRA comme aux autres groupes dans lesquels Andre Matos s'est investit tout au long de sa carrière, mais il fait partie d'une époque importante dans ma construction et mon éducation musicale. Dans le style, je reste plus sur 2 albums de STRATOVARIUS, 1 de GAMMA RAY et ça ne va pas plus loin... alors voilà, c'est un repère qui s'éfface et avec lui toute une partie de ma culture musicale.

Andre Coelho Matos est né le 14 septembre 1971 à São Paulo au Brésil et y décède le 8 juin 2019 d'une crise cardiaque à seulement 47 ans. Sa première connexion avec la musique se fait à travers le piano, instrument qu'il utilisera tout au long de sa carrière et ce dès ses débuts chez ANGRA. A l'âge de 13 ans, il rejoint le groupe de Heavy Metal VIPER en tant que pianiste mais en devient très rapidement le chanteur. De 1985 à 1990, Andre Matos chantera sur les albums Soldiers Of Sunrise (1987) et Theatre Of Fate (1989) ainsi que quelques démos. En raison des fameuses divergences musicales, Andre Matos quitte le groupe avant d'y revenir entre 2012 et 2016 le temps de quelques concerts immortalisés sur To Live Again - Live in São Paulo, un album live publié en 2015 et enregistré au Via Marquês de São Paulo le 7 janvier 2012. Ci-dessous, le titre "Living For The Night", dont la version studio est tirée du deuxième album Theatre Of Fate, extrait de cet album live.

Le jeune brésilien quitte donc le groupe VIPER en 1990 et décide de terminer ses études musicales, spécialisation composition / orchestration, avant de former, en 1991, le groupe ANGRA. Ce nom vient d'une ville brésilienne, choisie pour sa sonorité dans toutes les langues, l'ambition internationale est déjà là.
Le groupe se forme donc en novembre 1991 à São Paulo, s'inspirant d'HELLOWEEN, de la musique classique et des percussions brésiliennes. Le groupe est alors composé d' Andre Matos au chant, claviers et orchestrations, Rafael Bittencourt à la guitare avec Kiko Loureiro, Luis Mariutti à la basse et Marco Antunes à la batterie. Une première démo, Reaching Horizon, est enregistrée et déjà apparaissent des futurs classiques tels que "Carry On" ou "Angels Cry". Ci-dessous, le titre "Queen Of The Night" qui en est extrait :

Aussitôt publiée cette démo, le groupe enchaine avec l'enregistrement d'un premier album studio, Angels Cry, qui sortira en octobre 1993 au Brésil, en novembre 1993 au Japon et en 1994 chez CNR Music. L'accueil est très bon et le groupe s'impose comme un candidat sérieux au renouveau du Heavy Metal qui se trame en coulisse, bien organisé par CNR Music, notamment. Mais déjà, les problèmes de line-up font leur apparition avec le départ de Marco Antunes avant cet enregistrement qui sera assuré par Alex Holzwarth (RHAPSODY OF FIRE). C'est Ricardo Confessori qui reprend le poste après la sortie de l'album même si ce dernier apparait sur les photos du livret. L'album est produit par Sascha Paeth, figure de la scène, et Charlie Bauerfiend, qui en assure également le mix et le mastering. Ce dernier a travaillé sur Insanity And Genius de GAMMA RAY ou sur Livin' In Hysteria de HEAVENS GATE et va connaitre un essor avec son travail sur des albums de BLIND GUARDIAN, HELLOWEEN, FREEDOM CALL, HAMMERFALL, la fine fleure du style Heavy Speed Mélodique passe entre ses mains qui dessinent clairement les codes d'un genre qui va régner sur le Metal pendant quelques années. 

Sur ce premier opus, Kai Hansen et Dirk Schlächter de GAMMA RAY posent des solos sur le titre "Never Understand", comme une adoubement, une caution de l'ancienne génération sur cette nouvelle, le succès d'ANGRA ne fait que monter. Des tournées mondiales s'enchainent jusqu'à ce que le groupe entre en studio à São Paulo entre janvier et mars 1995 pour y enregistrer une démo nommée Eyes Of Christ. Le groupe y enregistre ce qui va devenir le deuxième album, le classique Holy Land. "River to The Sky" sera renommée "Carolina IV" pour l'album et les titres "Eyes Of Christ" et "Live And Learn" seront réenregistrés pour le EP Hunters And Prey publié en 2002 alors qu'Andre Matos a quitté le groupe.

Ce deuxième album est enregistré au Hansen Studio d'Hamburg, aux Big House Studios d'Hannovre et au HG Studio de Wolfsburg en Allemagne en 1995. Le groupe y intègre la musique Sud Américaine encore plus et le lancement de l'album avec le single Make Believe termine d'assoir le groupe en patron. Sur Holy Land, on trouve notamment le titre "The Shaman" qui sera important pour la suite...

En 1996, Andre Matos explique la professionnalisation de la scène Brésilienne lors d'une interview sur MCM par le fait que beaucoup de grands groupes font étape au Brésil lors de leur tournée, ce qui n'était pas forcément le cas auparavant. Le marché brésilien s'ouvre ce qui permet à SEPULTURA et ANGRA de s’engouffrer dans la brèche ouverte pour se faire connaitre partout dans le monde. Le groupe enchaine de nouveau les tournées avec le Holy Tour et un album live va être capté à Paris pour ce qui deviendra Holy Live, paru en 1997. Le concert est capté à L'Aquaboulevard mais l’acoustique de la salle oblige le groupe à ne conserver que 4 titres de cet enregistrement. Andre Matos expliquait, toujours chez MCM, ce qu'il s'était passé alors :
"Pour Holy Live, on a décidé d'enregistrer qu'un seul concert, celui de Paris. Mais il a fallu changer le lieu du concert en dernière minute, car il y aurait eu trop de monde dans la salle initiale. On a dû aller dans un endroit plus vaste, l'Aquaboulevard, ça avait l'air vraiment bien, c'était quelque chose, mais le son n'était pas adéquate... Cet endroit n'a pas été conçu pour accueillir des concerts Rock. C'était sans doute pour des conférences, des fêtes ou des discos. Bref, on a dû mettre sur pied toute une infrastructure en une journée : la lumière, le son, le monitoring, la scène qui n'existait pas, plus tout le matériel d'enregistrement, des tonnes d'équipement, en une après-midi, on a pas pu tout vérifier correctement. La salle ne donnait pas le son voulu pour un concert, alors durant le show, on a rencontré des tas de problème de son... malgré tout, le courant est vraiment bien passé entre le public et nous. les gens présents se foutaient des soucis et nous aussi d'ailleurs. on s'est dit puisque c'est comme ça, on a plus qu'à faire un putain de show!"
Pour autant, cette mésaventure va sonner et résonne toujours comme une frustration car par la suite, le groupe n'aura plus l'occasion de publier un album live avec son chanteur originel. 

En 1998, ANGRA publie son troisième album, Fireworks, produit par Chris Tsangarides. Contrairement aux albums précédents, toutes les parties symphoniques sont enregistrées par un vrai orchestre aux Abbey Road Studios. Fireworks marque un brusque changement de direction vers un Heavy Metal plus classique : les influences sud-américaines disparaissent quasiment, à l'exception du morceau "Gentle Change" qui contient des percussions. Durant la promotion de l'album, ANGRA joue live le morceau "Mystery Machine" sur Canal+ dans l'émission Nulle part ailleurs

Andre Matos partagera même la scène avec Bruce Dickinson le temps de "Run To The Hills" et "Flight Of Icarus" alors que ce dernier s'apprête à revenir dans IRON MAIDEN.

Toutefois, l'accueil de Fireworks est un poil moins bon et en 2001, Andre Matos décide de quitter ANGRA en emmenant avec lui la section rythmique Luis Mariutti et Ricardo Confessori pour former le groupe SHAMAN. Le groupe publie son premier album, Ritual, qui renoue avec le style d'Holy Land avec Hugo Mariutti à la guitare. L'album est confié à Sascha Paeth, Andre Matos là où il en était resté avec Holy Land et s'offre même la participation de Tobias Sammet (EDGUY) sur le dernier titre "Pride".

Le succès est de nouveau au rendez-vous mais avec le deuxième album, très mal accueilli, Reason, notamment à cause d'une production, pourtant toujours assurée par la même équipe, très capricieuse. La tournée se passe très mal avec des annulations de date et cela sonne le glas de la participation du chanteur avec ce groupe qui continuera toutefois sans lui sa carrière.

Andre Matos lance alors son projet solo avec Luis et Hugo Mariutti avec son album Time To Be Free qui paraît en 2007. Une nouvelle fois, c'est Sascha Paeth qui enregistre et mixe l'album mais Roy Z (BRUCE DICKINSON, HALFORD, HELLOWEEN) supervise le travaille, c'est la caution moderne du Heavy Metal lors de ces années là. Et en 2009, Mentalize parait. Ce sont les années où Andre Matos ne reste pas en place et en 2010, il rejoint SYMFONIA, groupe monté par Timo Tolkki (ex-STRATOVARIUS) avec lequel il va publier un seul album, In Paradisum, en 2011 avec un accueil, une nouvelle fois, très relatif.
En 2012, le chanteur revient avec son projet solo et l'album The Turn Of The Lights pour lequel, Andre Matos abandonne l'Allemagne et ses productions passées pour revenir à São Paulo avec Brendan Duffey et Bruno Ladislau qui s'occupent de la production de cet ultime album studio de cette voix unique !

En effet, la suite est faite de participation à des projets prestigieux comme AVANTASIA avec son grand ami Tobias Sammet mais pour du live uniquement à partir de 2008, dont un concert 5 jours plus tôt ou avec SHAMAN de passage au Brésil également à la même période. Son ami Ricardo Confessori a posté le message suivant : "Le destin nous a réunis, nous a séparés, nous a réunis à nouveau... C'est avec une profonde douleur dans nos cœurs que nous disons au revoir à André, cette fois de manière définitive."

Andre Matos s'était une voix mais c'était aussi un mec, un Monsieur ! Partout où il passait sa gentillesse et son sourire laissaient une trace indélébile, parlant plutôt bien français, il avait une relation avec le public français assez particulière, sans doute grâce au label français CNR Music France qui a soutenu ce petit gars et son groupe au tout début. Il laisse un vide qui est aujourd'hui difficile à mesurer et à titre personnel, je ne peux m'empêcher de penser que si sa carrière est construite sur des albums piliers du genre, un certain gâchis est à regretter tant il avait à offrir. Qu'il repose en paix, une forte pensée à sa famille, ses amis et ses fans.

 

Fabio Lione (ANGRA, ex-RHAPSODY OF FIRE) : "Je n'ai pas de mots!!! C'était le premier gars du groupe que j'ai rencontré, toujours sympathique avec moi et un bon gars.. Que descanse Em Paz.. R.I.P. mon ami"


par Simony le 09/06/2019 à 12:15
191

Commentaires (4) | Ajouter un commentaire


Holy Land
@88.184.26.144
09/06/2019 à 14:26:28
Très très bel hommage !
Merci, Simony!!

Il méritait bien ça.

Rude dimanche. Ca fait CHIER

Jus de cadavre
membre enregistré
09/06/2019 à 16:34:31
Un bien bel hommage Simo.

Reg
@82.255.205.156
09/06/2019 à 16:57:08
Bel hommage et rétrospective intéressante quand on ne connaissait pas bien son parcours.
Une grande perte pour la scène Metal...
Pour ma part, Andre Matos est un des rares vocalistes de Power Heavy Metal qui a réussi me faire apprécier ce style, surtout avec Angra. RIP

Humungus
membre enregistré
09/06/2019 à 19:26:10
Effectivement belle révérence que voilà Simony... Surtout de la part d'un mec qui n'a "jamais accroché à ANGRA".
Pour ma part, ayant toujours détesté toute cette scène, je n'aurai jamais eu assez de professionnalisme et d'abnégation pour pondre un bazar pareil. Mais bon... Moi je suis un vieux con hein.
Bravo à toi donc.

Ajouter un commentaire


Pestilent Death

Chapters of Depravity

Torch Runner

Endless Nothing

Noctambulist

Atmospheres of Desolation

Gods Forsaken

Smells of Death

Mass Destruction

Panic Button

Vigilance

Enter The Endless Abyss

Conjurer

Sigils

Pagan Altar

Judgement of the Dead

Coventrate

Roots of all Evil

Ember

Ember & Dust

Towering

Obscuring Manifestation

Calamity

Kairos

Deathspell Omega

The Furnaces Of Palingenesia

Pectora

Untaken

Warchest

Sentenced Since Conception

Sangue

Culś

Wormwitch

Heaven That Dwells Within

Wings Of Decay

Crossroads

Ares Kingdom

By the Light of Their Destruction

Tour Report - BARE TEETH Asie 2019

Simony / 23/06/2019
Punk Rock

Pitfest

Mold_Putrefaction / 08/06/2019
Crust

Warm-Up Hellfest

JTDP / 07/06/2019
Hellfest

Ad Patres / Iron Flesh / Origin'Hell - Live-report Rennes

Jus de cadavre / 28/05/2019
Death Metal

Concerts à 7 jours

Photo Stream

Derniers coms

Excellent ! Tout ça nous fait rêver et voyager avec vous. Merci !


Le morceau passe bien mais rien d'extraordinaire pas même en terme de old school. Video faite par un veteran de retour d'Iran d'après ce que je lis à la fin, le geste y est mais je doute de son intêret au vu de sa qualité que je trouve très passable.


Excellent !!! on y est totalement ! vivement la suite !


"On a le choix dans les saveurs proposées : 54 ou 58 degrés, l’un étant aussi dégueulasse que l’autre. Le premier shot goûte le pneu et râpe bien le gosier, le deuxième passe nettement mieux vu que le premier a annihilé ton sens du goût et cautérisé de ta langue jusqu’à ton estomac(...)


En effet, ça avait l'air ! Vu qu'un seul morceau en passant devant la Temple, mais ça ne faisait pas mine du tout !


Leur prestation au Hellfest fut d'une rare intensité.


En tout premier lieu, pardon de préciser que sur la photo choisie, on voit l'autre fou dangereux de Karl Logan qui pourtant ne fait plus partie du groupe. Si on veut le voir, c'est maintenant vers les archives de la police américaine qu'il faut se tourner...
En second lieu, Manowar est égal(...)


... et ce fut une des plus grandes prestations de ce Hellfest 2019. Personnellement je ne fus pas surpris car la dame exerce une musique d'un très très haut niveau, que ce soit émotionnellement ou techniquement parlant.
Par contre, je (ne) remercie (pas) tous les crevards et autres irrespec(...)


Surtout que officiellement c'est oas Entombed, c'est avec Hellid qui a reformé le groupe avec deux anciens époque Clandestine.


Un commentaire qui fait plaisir à lire, merci lolo pour ce retour.


Album acheté la semaine dernière à la suite de la lecture de cette chronique (+visionnage des deux deux clips disponibles, certes).
Je dois encore creuser mais les premières écoutes sont plus que prometteuses.

Un grand merci au chroniqueur, dont la plume m'a donné envie de m(...)


On a tous raison, sur le fil de coms, mais n'étant pas un fan absolu des albums d'Entombed depuis perpette (allez, Wolverine Blues reste le dernier indispensable à mon sens) disons que ce titre suscite de l'intérêt. Après, il est placé en opener, alors, de là à penser que c'est le meilleur t(...)


Bien, efficace, mais en effet pas très original...


J'y entends Grave époque Soulless vers 1'40, mais c'est vrai que le morceau est pas mal. De là a créer un intérêt pour l'album ?


Truc entendu 14 779 fois donc rien d'exceptionnel, mais ça envoi.


Idem, agréablement surpris...


Il est bien ce titre ! Etonné agréablement je suis.


autant pour moi, avec mozilla c'est nettement mieux


Moi j'ai pu voir Carcass.


Ca fonctionne pas pour tous leur livestream, j'ai pu mater ultra vomit, dropkick et kvelertak, mais là ça bugg pour pestilence ou carcass. En tous cas pour ultra vomit c'est géant, superbe concert