Alcoholik Dementia

Bondage666

05/07/2020

Autoproduction

Une fois n’est pas coutume, une petite démo, d’une parce que je fais ce que je veux, et de deux parce que ça fait toujours du bien de s’immerger un peu dans l’underground mondial. Et c’est au Mexique que je suis allé chercher ces fauteurs de trouble, qui en 2020 osent leur première maquette d’une durée fort honorable, et au contenu assez recommandable. Avec leur baptême qui ne laisse que très peu de place au doute, les BONDAGE666 pratiquent une sorte de Thrash très primitif, ou de Blackened Speed selon les points de vue, et trouvent clairement leur inspiration dans les bestiales années 80, celles qui animaient les soirées diaboliques brésiliennes. On sent clairement les inspirations émanant des égouts d’Amérique du Sud de la période 84/85, mais pour autant, ces originaires de Papantla ne sont pas des plagiaires. Et leur musique à ce parfum naïf qui fait les meilleures fragrances de démos, leurs morceaux jouant la franchise de la paillardise, mais tenant méchamment debout et ne ressemblant pas à une simple captation dans une cave pendant une répétition un peu enivrée. Le quintet (Alfonso: chant, Jaime & Lemmus: guitares, Zhalma : batterie et Yayo: basse) se présente donc sous un jour très sympathique, évoque parfois les prémices de la sauvagerie la plus sombre mais joyeuse (« Alcoholik Werewolf Kurse » qui sonne comme du VENOM repris par un DESTRUCTION balbutiant), et déroule de sa simplicité un programme certes brutal, mais euphorisant. Jouant ouvertement la carte la plus old-school, les mexicains se situent donc à la limite d’un Heavy Speed des origines et d’un Thrash pas encore totalement assumé, et les riffs proposés, assez simples, sonnent clairement catchy, à l’image du lick mémorisable de « The Lich ».

Les thématiques sont évidemment gentiment provocatrices, mais le propos musical est savoureux, avec cette délicate patine fragile qui donne parfois le sentiment d’écouter une cassette copiée un peu rapidement. On apprécie toutefois ces allusions au Thrash allemand le plus mesurée, mais aussi au Speed canadien le plus enflammé (« Cemetery Rapist » qui réconcilie Schmier et Dan Beehler). Cette première maquette déborde donc d’enthousiasme, et nous rappelle les chères années de tape-trading qui nous mettaient en relation avec des passionnés du monde entier, et si la voix sardonique et méchamment diabolique d’Alfonso suggère des accointances Black Metal à la early MAYHEM, le reste de l’instrumentation à cette tendre maladresse qui fait les premiers efforts les plus sincères. On craque pour cette mise en place pas toujours carrée, pour cette basse qui sonne comme prise directement sur l’ampli d’occasion, mais aussi pour ces passages plus cruels que la moyenne et ces transitions téléphonées à la charleston qui sonnent comme des rappels de tempo à retrouver d’urgence. Beaucoup d’amateurisme donc, mais de l’euphorie, et la joie de partager une musique crue qui sait aussi s’éloigner de la modération pour proposer de méchantes accélérations. Impossible de nier en effet que « Alcoholik Dementia » est l’hymne absolu de cette démo, avec son intro tonitruante et son tempo qui accélère enfin le propos. Entre Blackened Speed, Metal noir et Thrash timide, BONDAGE666 plante ses pions, et offre vingt petites minutes de flashback savoureux et tendre, avec un paquet de riffs sommaires mais qui vrillent les tympans, un son général très cru, et une attitude authentique. On sent que le groupe a largement les moyens de sortir son premier album dans un avenir proche, et on concède une certaine hâte d’entendre un produit fini plus conséquent. 

Le genre de truc qu’on se refile entre initiés en cassette, et qui anime les soirées fatiguées de devoir se fader de grosses productions usées jusqu’à la corde.               

                    

Titres de l’album:

                   01. Malicious Gospel

                   02. Alcoholik Werewolf Kurse

                   03. The Lich

                   04. Cemetery Rapist

                   05. Alcoholik Dementia

                   06. Traumatic


Facebook officiel


par mortne2001 le 06/05/2022 à 15:17
75 %    485

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Hatebreed + Crowbar

RBD 18/06/2024

Live Report

Nostromo + Nwar

RBD 03/06/2024

Live Report

Dvne + My Diligence

RBD 29/05/2024

Live Report

Anthems Of Steel VI

Simony 24/05/2024

Live Report

Pessimist + Demiurgon

RBD 14/05/2024

Live Report

Voyage au centre de la scène : ARGILE

Jus de cadavre 12/05/2024

Vidéos

Mercyless + Nervous Decay + Sekator

RBD 08/05/2024

Live Report

Birds in Row + Verdun

RBD 02/05/2024

Live Report

Hexagon Doom Tour

Simony 29/04/2024

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Gargan

Bah là on n’est plus sur du post-rock… retour aux sources, quasiment, et même du riff à la slayer en conclusion. Très hâte d’écouter la suite, ce pourrait être le disque qu’on attend depuis köld !

22/06/2024, 22:28

Arioch91

Merci pour la découverte, album acheté après écoute des extraits.Entre un ANGE et un NOIR DESIR, je vois bien les références à travers la musique d'ECLIPSE, mais je rajoute aussi NEMO, excellent groupe de rock prog français.

22/06/2024, 08:58

Orphan

Plus vraiment fan du Hellfest depuis longtemps, mais avoir Julie CHRISTMAS à l'affiche c'est royal. D'autant qu'en face c'est Metallica, donc tout les boubourses seront absent.Elle est quand meme à l'origine avec Josh Graham d'une(...)

21/06/2024, 08:55

Humungus

Je pense que DL100 causait du clip...Et là, on peut pas lui donner tort hein... ... ...

19/06/2024, 06:55

Gargan

Plutôt injuste comme commentaire, je m’attendais à qqch de super cheap alors qu’il n’en est rienet musicalement ça se tient (parfois même l’impression d’entendre du Alastis !).

18/06/2024, 22:28

Gargan

La pochette évoque un retour au sources, mais ça ne me fera pas oublier phantoms, qui reste indétrônable.

18/06/2024, 22:20

Kiss the Goat

Un renouveau dans ce qui se fait en français 

18/06/2024, 21:43

DL100

Ah ouais, quand-même... C'est hautement ridicule et pathétique là...

18/06/2024, 12:07

Gargan

Hmmm j'ai tendance à préférer cette version, c'est mal. J'ai le sentiment que c'est plus lisible et pêchu et - heureusement - le son des toms est préservé, le genre de détail qui devait persister. Vont-ils nous refaire le coup po(...)

17/06/2024, 09:04

RBD

C'est une bonne surprise. Kerry n'a eu évidemment aucun mal à bien s'entourer mais ses partenaires ont apporté une pêche supérieure aux derniers Slayer. Ce Thrash à fond est mieux inspiré que celui de "Repentless" sans(...)

16/06/2024, 18:58

Humungus

De ces deux extraits proposés, il ne ressort effectivement pas grand chose...En tous cas, beaucoup moins que sur la réédition de "Morbid visions" qui m'avait bizarrement beaucoup plu l'année dernière.En même temps, et je s(...)

16/06/2024, 08:52

Moshimosher

Franchement, très bonne surprise ! Et vraiment content pour eux qu'ils puissent continuer ! Malgré la vie, la mort continue et c'est bon !!! \m/

15/06/2024, 20:44

Arioch91

L'édition originelle est intouchable, avec un son qui lui est propre et qui l'identifie dès les premières secondes. Sans oublier ce son particulier des toms d'Igor, comme sur le Pleasure to Kill de Kreator.Avec ce réenregistrement, on est loin de (...)

15/06/2024, 19:42

Humungus

Ouais... ... ...Bah à l'écoute de ce titre, cela ressemble comme deux gouttes de foutre à NIFELHEIM hein.Et à du très bon NIFELHEIM qui plus est !De fait, étant über fan de ce groupe, j'attends cette galette avec impati(...)

15/06/2024, 09:11

Moshimosher

Bon, par contre, l'extrait me laisse dubitatif...

15/06/2024, 06:37

Moshimosher

En tant que grand fan, je suis partagé... mais bon, pourquoi pas ! Surtout que j'ai tous les albums d'Edge of Sanity (Until Eternity Ends compris) et une bonne moitié des Nightingale... donc, qui sait... s'ils sont aussi en digital, je pourrais me laisser tenter par c(...)

15/06/2024, 06:33

RBD

Les concerts ne sont qu'une partie de ce petit festival. La dernière fois il y avait des conférences, des "masterclass", un marché aux puces, etc. Ce n'est pas évoqué ici mais je m'attends à retrouver tout cela. La progra(...)

14/06/2024, 11:18

Gargan

Pas un groupe de métal « trad » pour des « états généraux », ça donne vraiment beaucoup d’envie et de crédibilité…

14/06/2024, 07:43

metalrunner

Merci pour la redécouverte Ravage in peace c est trop bon

13/06/2024, 20:13

LeMoustre

Oh la torgnole thrash !Ah oui on sent bien l'influence du Dark Fuckin' Angel période Don Doty a plein nez. Le tempo effréné, les vocalises dans l'esprit. Parfait Achat direct cash de chez cash.J'adore, tout a fait pile poil ma cam(...)

11/06/2024, 20:30