Alcoholik Dementia

Bondage666

05/07/2020

Autoproduction

Une fois n’est pas coutume, une petite démo, d’une parce que je fais ce que je veux, et de deux parce que ça fait toujours du bien de s’immerger un peu dans l’underground mondial. Et c’est au Mexique que je suis allé chercher ces fauteurs de trouble, qui en 2020 osent leur première maquette d’une durée fort honorable, et au contenu assez recommandable. Avec leur baptême qui ne laisse que très peu de place au doute, les BONDAGE666 pratiquent une sorte de Thrash très primitif, ou de Blackened Speed selon les points de vue, et trouvent clairement leur inspiration dans les bestiales années 80, celles qui animaient les soirées diaboliques brésiliennes. On sent clairement les inspirations émanant des égouts d’Amérique du Sud de la période 84/85, mais pour autant, ces originaires de Papantla ne sont pas des plagiaires. Et leur musique à ce parfum naïf qui fait les meilleures fragrances de démos, leurs morceaux jouant la franchise de la paillardise, mais tenant méchamment debout et ne ressemblant pas à une simple captation dans une cave pendant une répétition un peu enivrée. Le quintet (Alfonso: chant, Jaime & Lemmus: guitares, Zhalma : batterie et Yayo: basse) se présente donc sous un jour très sympathique, évoque parfois les prémices de la sauvagerie la plus sombre mais joyeuse (« Alcoholik Werewolf Kurse » qui sonne comme du VENOM repris par un DESTRUCTION balbutiant), et déroule de sa simplicité un programme certes brutal, mais euphorisant. Jouant ouvertement la carte la plus old-school, les mexicains se situent donc à la limite d’un Heavy Speed des origines et d’un Thrash pas encore totalement assumé, et les riffs proposés, assez simples, sonnent clairement catchy, à l’image du lick mémorisable de « The Lich ».

Les thématiques sont évidemment gentiment provocatrices, mais le propos musical est savoureux, avec cette délicate patine fragile qui donne parfois le sentiment d’écouter une cassette copiée un peu rapidement. On apprécie toutefois ces allusions au Thrash allemand le plus mesurée, mais aussi au Speed canadien le plus enflammé (« Cemetery Rapist » qui réconcilie Schmier et Dan Beehler). Cette première maquette déborde donc d’enthousiasme, et nous rappelle les chères années de tape-trading qui nous mettaient en relation avec des passionnés du monde entier, et si la voix sardonique et méchamment diabolique d’Alfonso suggère des accointances Black Metal à la early MAYHEM, le reste de l’instrumentation à cette tendre maladresse qui fait les premiers efforts les plus sincères. On craque pour cette mise en place pas toujours carrée, pour cette basse qui sonne comme prise directement sur l’ampli d’occasion, mais aussi pour ces passages plus cruels que la moyenne et ces transitions téléphonées à la charleston qui sonnent comme des rappels de tempo à retrouver d’urgence. Beaucoup d’amateurisme donc, mais de l’euphorie, et la joie de partager une musique crue qui sait aussi s’éloigner de la modération pour proposer de méchantes accélérations. Impossible de nier en effet que « Alcoholik Dementia » est l’hymne absolu de cette démo, avec son intro tonitruante et son tempo qui accélère enfin le propos. Entre Blackened Speed, Metal noir et Thrash timide, BONDAGE666 plante ses pions, et offre vingt petites minutes de flashback savoureux et tendre, avec un paquet de riffs sommaires mais qui vrillent les tympans, un son général très cru, et une attitude authentique. On sent que le groupe a largement les moyens de sortir son premier album dans un avenir proche, et on concède une certaine hâte d’entendre un produit fini plus conséquent. 

Le genre de truc qu’on se refile entre initiés en cassette, et qui anime les soirées fatiguées de devoir se fader de grosses productions usées jusqu’à la corde.               

                    

Titres de l’album:

                   01. Malicious Gospel

                   02. Alcoholik Werewolf Kurse

                   03. The Lich

                   04. Cemetery Rapist

                   05. Alcoholik Dementia

                   06. Traumatic


Facebook officiel


par mortne2001 le 06/05/2022 à 15:17
75 %    47

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Peter Hook and The Light

RBD 24/05/2022

Live Report

Kraftwerk 3 D

RBD 14/05/2022

Live Report

Mosh Fest 7

RBD 12/05/2022

Live Report

The Exploited + Fat Society + F.O.M.

RBD 27/04/2022

Live Report

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 1

mortne2001 25/04/2022

La cave

DEFICIENCY : entretien avec Laurent Gisonna (guitare/chant)

Chief Rebel Angel 20/04/2022

Interview

Author and Punisher + Mvtant + HAG

RBD 10/04/2022

Live Report
Concerts à 7 jours
Kaleidobolt + Sacri Monti 24/05 : Shop , Chalons-en-champagne (51)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
ars

Ils auraient du arreter depuis longtemps. Les plaisanteries les plus courtes sont les meilleures.

24/05/2022, 10:32

asr

Vince Neil n'a jamais su chanter. Il a juste bousille ses cordes vocales en forcant sans aucune technique

24/05/2022, 09:38

Chief Rebel Angel

C'est la tournée qui devait avoir lieu avant le confinement il me semble. Motley Crue ont eu toutes les peines du monde pour justifier ce retour mdr

23/05/2022, 11:25

L\'Anonyme

Vince Neil sait de nouveau chanter ?

23/05/2022, 09:29

Sharon Osbourne sale putain

New Noise, c'est pour les bobos élevés au soja

21/05/2022, 19:50

Le zizi au cancer de LG Petrov

Humungus le sale assisté, c'est pas parce que t'es occupé à boire ton RSA qu'il ne faut pas aller te rencarder sur le net. Enfin, je veux dire, te rencarder pour autre chose que les dernières vidéos de Pascal OP.

21/05/2022, 19:48

Simony

Désolé Humungus !   

21/05/2022, 15:33

Chief Rebel Angel

@Humungus mieux vaut tard que jamais ;)

21/05/2022, 13:52

Humungus

Simony + 1 (comme d'hab'...).Seul bémol à tout ça : Pourquoi vous prévenez si tard du bazar ?!?!

21/05/2022, 13:10

NecroKosmos

Comparez NEW NOISE et METALLIAN et vous comprendrez tout. Et à propos de ROCKHARD, avez-vous déjà vu la version allemande ? Le jour et la nuit...

21/05/2022, 07:23

NecroKosmos

Pas faux, surtout depuis la fermeture du Mondo Bizarro.

21/05/2022, 07:18

Simony

Au-delà de la ligne éditoriale du magazine que l'on aime ou pas, moi c'est plutôt la longévité, 30 ans tout de même, lorsque l'on connait la scène Metal française, c'est une durée qui en impose. Après je parta(...)

20/05/2022, 22:46

Arioch91

J'achète Metallian de temps à autre, p'tet 2 fois par an mais guère plus.Pour moi, ça a toujours frôlé l'amateurisme, ce mag et j'aime pas leur manière de proposer autant de pages pour un gros groupe que pour un groupe net(...)

20/05/2022, 20:42

BOULOGNE WOOD NECRO TRANNY

Rennes, cette ville de clodo et de cafards.

20/05/2022, 19:37

Brutal caca

Comme quoi, on peut faire de la merde sur le long terme. Merci Merdallian!

20/05/2022, 19:36

Jus de cadavre

La scène rennaise qui continue de mettre des taloches bien comme il faut ! Terrible !

20/05/2022, 09:44

Namless

Metallian, ou le magazine non reçu 1 mois et demi après l'avoir commandé ?

20/05/2022, 08:38

Jus de cadavre

J'y trouve un petit coté Revenge aussi... Ça aussi c'est sale décidément !   

19/05/2022, 18:59

Jus de cadavre

Ah ouais   Bestial et old-school la vache ! Je sais pas ce qu'ils bouffent en Australie mais ils aiment le sale !Exce(...)

19/05/2022, 18:56

Fred

Sans parler de la partie restauration avec toutes les pénuries , vaut mieux s’abstenir des stands et apporter sa bouffe . 

19/05/2022, 17:02