Le War Metal est grandement jouissif, même si avouons-le, c'est un genre particulièrement usant. Usant dans le sens où parfois tu n'as qu'une envie en cours d'écoute c'est de presser la touche Stop de ton lecteur. Mais on y revient toujours au final. C'est que, derrière la furie du genre on y trouve notre compte, quelque chose de tapis dans l'ombre... Une sensation cathartique sans doute, un défouloir par procuration. Mieux vaut toujours ça que de sortir sur-armé dans la rue et buter des gens au hasard. Ah bon, y'en a qui le font ? Faudrait leur parler de War Metal alors... 

Ce style, à la croisé du Black Metal le plus nihiliste et du Death le plus violent et cradingue, est aujourd'hui au cœur de cette chronique vous l'aurez compris. DIOCLETIAN, de Nouvelle-Zélande, nous balance en effet sa nouvelle sortie, comme un Romain balançait les restes d'un chrétien aux animaux sauvages affamés dans l'arène. Salement quoi. Je ne suis pas un spécialiste du groupe mais leur album précédent, Gesundrian, le seul que je connaisse vraiment, a beaucoup tourné chez moi (et le fait encore régulièrement). Sur Gesundrian le groupe proposait un War Metal, très... Death Metal. Sombre et rapide, sale et venimeux mais très orienté Death tout de même. Alors quand le premier extrait de ce Amongst the Flames of a Burning God est sorti, le morceau Repel The Attack pour être précis, j'en ai perdu ma mâchoire. "Merde, ils sont encore plus en colère qu'avant !". C'était donc possible... 

En gros ils ont encore plus "Warisé" leur Metal. C'était déjà sanglant avant, mais comme je le disais plus haut, c'était assez orienté Death monolithique, lourd et barbare. Même au niveau du chant très profond auparavant. Là, sur cette nouvelle offrande aux dieux de la guerre, le chant se fait plus criard, ce qui fait perdre de l'épaisseur, mais fait clairement gagner en férocité ! La production elle aussi a évolué, du son plombé que n'aurait pas renié un suédois (vraiment énervé par contre) ou un INCANTATION sous speed, on passe à un son bien plus sale et primitif. En fait en découvrant les premières sorties du groupe en écrivant cette chronique, on peut parler d'un certain retour aux sources (le fameux !), mais avec une prod à la hauteur cette fois-ci. Alors malgré ces quelques évolutions (qui n'en seront pas pour ceux qui suivent les Néo-zelandais depuis les débuts), ou du moins un côté Death Metal moins prononcé, n'ayez crainte, le propos et les intentions n'ont, elles, pas changé d'un iota ! On fait toujours face à une déclaration de haine en règle à l'humanité, à la beauté et à la vie tout simplement...

La production est absolument parfaite pour le style, très ample et puissante. Mais malgré l'assaut barbare permanent, on distingue - et clairement - tous les instruments. Ce son de batterie en particulier, très naturel et organique, est excellent. D'ailleurs le son de caisse claire me rappelle un des plus grands noms du style... Tout comme les roulements de toms assez présents... Vous l'aurez devinés, on pense beaucoup à REVENGE sur ce nouvel album. La même furie ambiante, une production qui se rapproche des dernières sorties des maîtres canadiens aussi donc. Mais je dirais que la différence réside dans le côté plus "structuré" chez DIOCLETIAN, moins bordélique un peu. REVENGE ravage tout, les yeux fermés sans regarder où il tire, DIOCLETIAN lui le fait aussi, mais les yeux ouverts, en gros. Et à la fin, il contemple victorieux, la bave aux lèvres, les restes fumants de ses ennemis... Les néo-zélandais nous livrent en tout cas un des albums les plus sauvage et bestial de l'année avec ce Amongst the Flames of a Bvrning God.

Tracklist :

  1. Nuclear Wolves
  2. Degenerate Swarm
  3. Repel The Attack
  4. Berserker Rites
  5. Invincibility Through Strife
  6. Procreate Strength
  7. Plundered By Hyenas
  8. Restart Civilization


Facebook du groupe

par Jus de cadavre le 05/11/2019 à 10:00
80 %    237

Commentaires (3) | Ajouter un commentaire


Yann
@78.192.38.132
06/11/2019 à 18:23:33
Revenge sont tout sauf bordéliques.

NecroKosmos
@109.218.95.186
06/11/2019 à 22:06:32
Nul. Je préfère 100 fois un bon vieux Sadistik Exekution.

Yann
@78.192.38.132
09/11/2019 à 07:09:30
@Necrokosmos ah les gens de l'internet et leurs comparaisons incongrues...

Ajouter un commentaire


Elfika

Secretum Secretorum

Cult Of Erinyes

Æstivation

Gregg Rolie

Sonic Ranch

Haunt

Mind Freeze

Hellish Grave

Hell No Longer Waits

Hunting Horror

Cult[ist]

Slashers

Slashers

Leopardeath

Setsugetsufuuka

Denman

Raw Deal

Witch Vomit

Buried Deep in a Bottomless Grave

Artillery

In The Trash

Ac/dc

Back In Black

Ark Ascent

Downfall

Endseeker

The Harvest

Lapsus Dei, Officium Triste

Broken Memories

Toxic Holocaust

Primal Future : 2019

Oxx

The Skeleton Is Just a Coat Hanger; These Are the Black Strings That Make You Dance

Rãgarãja

Egosphere

Godspeed You ! Black Emperor

RBD / 25/11/2019
Drone

BEHIND THE DEVIL #12 Interview avec David de SHARE YOUR PAIN RECORDS

L'Apache / 20/11/2019
Depressive Black Metal

Birds in Row

RBD / 13/11/2019
Emocore

Concerts à 7 jours

+ Dimmu Borgir + Wolves In The Throne Room

23/01 : Le Bataclan, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

Cet album me procure beaucoup de plaisir, j'aime retrouver le son de Venom .


Pas mal du tout, avec un petit côté Katatonian des brave pas dégueu. Surtout la pochette qui m'a fait écouter. Encore SOM qui n'en finit pas on dirait !


@kerry king : Oui, d'accord avec toi. Globalement, je trouve que les talents vocaux de Floor sont sous-utilisés depuis son intégration dans le groupe. Mais il est certain qu'en live elle apporte un charisme indéniable. Le format double album me fait un peu peur aussi... Bref, à voir ce que ça v(...)


enorme c grace a cette ep que jai ecouter morbide angel ta tout dun grand c sur


J'attend beaucoup de cet album, j'aimerais que Floor y mette vraiment sa patte, pour connaitre les premier After Forever, sur le dernier album je n'y vois pas la même fougue.

A voir ce que ce génie de Tuomas nous a concocté...


Non pas encore mais si l'annonce a été faite, un extrait ne devrait plus tarder maintenant.


Un morceau est-il disponible en écoute ?


Acheté à l'époque, mais pas plus accroché que ça à l'album. Encore aujourd'hui je crois que je préfère Spheres, écouté bien des années plus tard.


La tuerie cet album, tout simplement. Quelqu'un sait ce qu'est devenu Marco Foddis depuis?


Dur, bon courage au groupe


Oui le midi est vaste et la Lozere en fait à peine partie. Je trouve que tout de même à Montpellier il y a un paquet de groupes qui passent et ceci grâce à la secret place .


Le "renouveau" n'aura pas duré longtemps en effet...


Du death métal on ne peut plus classique mais les morceaux en écoute sont vraiment bons.

Malheureusement, en lisant les commentaires YouTube, j'ai appris que le chanteur était décédé l'été dernier.


Excellents extraits, comme vous les gars. Voilà un type qui se bonifie avec le temps, sans perdre son agressivité. Un sent une progression à travers ses albums, il est à parier que celui-ci ne fera pas tâche (le riffing de "Luciferian Sovranty" fait mal aux dents).


Pis cela sera très certainement mon cadeau de St Valentin (sic).


Jus de cadavre + 1.


!!! !!! !!! OZZY RULES !!! !!! !!!


Hâte de l'avoir sur ma platine celui-là...


C'est sûr qu'en 99, CARNIVAL IN COAL en avait sidéré plus d'un (moi inclus).
L'album de reprises qui avait suivi avait d'ailleurs, si tant est que cela soit possible, encore mis plus les pieds dans le plat : Aaaahhh ! Les fameuses covers de "Maniac" ou de PANTERA ! Cela passait en boucle à(...)


Oui, il y a des festivals, plus la proximité de Toulouse où beaucoup de grosses tournées s'arrêtent. Mais le Midi c'est vaste comme définition, la situation n'est pas la même selon que tu seras metalleux à Bayonne ou Draguignan. Bref.