Le War Metal est grandement jouissif, même si avouons-le, c'est un genre particulièrement usant. Usant dans le sens où parfois tu n'as qu'une envie en cours d'écoute c'est de presser la touche Stop de ton lecteur. Mais on y revient toujours au final. C'est que, derrière la furie du genre on y trouve notre compte, quelque chose de tapis dans l'ombre... Une sensation cathartique sans doute, un défouloir par procuration. Mieux vaut toujours ça que de sortir sur-armé dans la rue et buter des gens au hasard. Ah bon, y'en a qui le font ? Faudrait leur parler de War Metal alors... 

Ce style, à la croisé du Black Metal le plus nihiliste et du Death le plus violent et cradingue, est aujourd'hui au cœur de cette chronique vous l'aurez compris. DIOCLETIAN, de Nouvelle-Zélande, nous balance en effet sa nouvelle sortie, comme un Romain balançait les restes d'un chrétien aux animaux sauvages affamés dans l'arène. Salement quoi. Je ne suis pas un spécialiste du groupe mais leur album précédent, Gesundrian, le seul que je connaisse vraiment, a beaucoup tourné chez moi (et le fait encore régulièrement). Sur Gesundrian le groupe proposait un War Metal, très... Death Metal. Sombre et rapide, sale et venimeux mais très orienté Death tout de même. Alors quand le premier extrait de ce Amongst the Flames of a Burning God est sorti, le morceau Repel The Attack pour être précis, j'en ai perdu ma mâchoire. "Merde, ils sont encore plus en colère qu'avant !". C'était donc possible... 

En gros ils ont encore plus "Warisé" leur Metal. C'était déjà sanglant avant, mais comme je le disais plus haut, c'était assez orienté Death monolithique, lourd et barbare. Même au niveau du chant très profond auparavant. Là, sur cette nouvelle offrande aux dieux de la guerre, le chant se fait plus criard, ce qui fait perdre de l'épaisseur, mais fait clairement gagner en férocité ! La production elle aussi a évolué, du son plombé que n'aurait pas renié un suédois (vraiment énervé par contre) ou un INCANTATION sous speed, on passe à un son bien plus sale et primitif. En fait en découvrant les premières sorties du groupe en écrivant cette chronique, on peut parler d'un certain retour aux sources (le fameux !), mais avec une prod à la hauteur cette fois-ci. Alors malgré ces quelques évolutions (qui n'en seront pas pour ceux qui suivent les Néo-zelandais depuis les débuts), ou du moins un côté Death Metal moins prononcé, n'ayez crainte, le propos et les intentions n'ont, elles, pas changé d'un iota ! On fait toujours face à une déclaration de haine en règle à l'humanité, à la beauté et à la vie tout simplement...

La production est absolument parfaite pour le style, très ample et puissante. Mais malgré l'assaut barbare permanent, on distingue - et clairement - tous les instruments. Ce son de batterie en particulier, très naturel et organique, est excellent. D'ailleurs le son de caisse claire me rappelle un des plus grands noms du style... Tout comme les roulements de toms assez présents... Vous l'aurez devinés, on pense beaucoup à REVENGE sur ce nouvel album. La même furie ambiante, une production qui se rapproche des dernières sorties des maîtres canadiens aussi donc. Mais je dirais que la différence réside dans le côté plus "structuré" chez DIOCLETIAN, moins bordélique un peu. REVENGE ravage tout, les yeux fermés sans regarder où il tire, DIOCLETIAN lui le fait aussi, mais les yeux ouverts, en gros. Et à la fin, il contemple victorieux, la bave aux lèvres, les restes fumants de ses ennemis... Les néo-zélandais nous livrent en tout cas un des albums les plus sauvage et bestial de l'année avec ce Amongst the Flames of a Bvrning God.

Tracklist :

  1. Nuclear Wolves
  2. Degenerate Swarm
  3. Repel The Attack
  4. Berserker Rites
  5. Invincibility Through Strife
  6. Procreate Strength
  7. Plundered By Hyenas
  8. Restart Civilization


Facebook du groupe

par Jus de cadavre le 05/11/2019 à 10:00
80 %    305

Commentaires (3) | Ajouter un commentaire


Yann
@78.192.38.132
06/11/2019 à 18:23:33
Revenge sont tout sauf bordéliques.

NecroKosmos
@109.218.95.186
06/11/2019 à 22:06:32
Nul. Je préfère 100 fois un bon vieux Sadistik Exekution.

Yann
@78.192.38.132
09/11/2019 à 07:09:30
@Necrokosmos ah les gens de l'internet et leurs comparaisons incongrues...

Ajouter un commentaire


Mutilatred

Ingested Filth

Pearl Jam

Gigaton

Crypt Dagger

From Below

Lamentari

Missa Pro Defunctis

Almanac

Rush of Death

Mariana Semkina

Sleepwalking

Glaciation

Ultime Eclat

Milking The Goatmachine

From Slum to Slam - The Udder Story

Aevum

Multiverse

Burning Witches

Dance with the Devil

Aleister

No Way Out

Conny Bloom

Game! Set! Bloom!

Death. Void. Terror.

To The Great Monolith II

Vulcano

Eye In Hell

Vaisseau

Horrors Waiting In Line

Justify Rebellion

The Ends Justify The Means

Uncut

From Blue

Invocation

Attunement to Death

Lag I Run

Vagrant Sleepers

White Ward

Love Exchange Failure

LA CAVE #4 : une sélection d'albums / Spécial Black Metal

Jus de cadavre / 21/03/2020
Black Metal

Napalm Death + Eyehategod + Misery Index + Rotten Sound

RBD / 09/03/2020
Brutal Death Metal

Stolearm

RBD / 17/02/2020
New Wave

Pastor of Muppets

RBD / 12/02/2020
Brass Band

J'irais Mosher chez vous ! Episode 2 : Indonésie

Jus de cadavre / 08/02/2020
Asie

Concerts à 7 jours

Photo Stream

Derniers coms

Je ne sais pas si le groupe a été créé de toute pièce, mais je l'ai découvert lors du Clermont metal fest et c'était très très bien . Ca joue très bien et le chant est au top niveau avec quelques poussées très graves. Ok elles sont charmantes et ce n'est pas déplaisant mais leur jeu es(...)


Putain, mais c'est encore plus merdique qu'avant. Ou comment progresser dans la médiocrité.


ce qu'il ne faut pas lire comme âneries ici...


Je rejoins aussi ton avis, me souviens encore de leurs débuts, c.était même pour ma part difficile d'avaler un album au complet d'une esti shot. Conqueror aussi dans le même chariot.


Pas mal du tout ça !
La production est excellente, très organique, proche d'une captation live mais restant fine et précise ! Ca promet.


L'artwork est l’œuvre d'un certain Jibus


Intéressant, on pourrait savoir qui a fait l'artwork? il est magnifique et je trouve dommage que les crédits des artistes ne soient que rarement mentionnés alors que c'est eux qui fournissent le contenu.


Tu nous feras deux pater et trois avé en pénitence.


J'avoue avoir utilisé la désignation d'Encyclopaedia Metallum sans chercher à vérifier tellement j'ai confiance en ce qui y est mis habituellement.


Dimmu Borgir en PLS ! Impressionnantes les orchestrations, et pourtant je ne suis vraiment pas client de Black sympho !


J'aime toujours Revenge, mais je trouve que le groupe a sacrément perdu de son aura malsaine et dérangeante aujourd'hui... Trop d'albums et surtout trop de live selon moi, ça perd en "mystère"... Après c'est toujours bien bestial et nihiliste comme on aime, mais bon. Enfin ce n'est que mon avis(...)


Effectivement pire mascotte de tous les temps.
Elle porte un nom je crois d'ailleurs mais je ne sais plus lequel...


Bien plus Grunge que Sludge Doom ce truc...


Excellent groupe, avec un son en avance, des putains de riffs et la plus horrible mascotte qui soit.


pas le 27 Avril mais c est le 17 Avril voir site;
https://wickedmetalreview.wixsite.com/wickedmetalreview/post/reptilium-adrenochromacy?fbclid=IwAR3mQiBqH-HFePj2K1w3WrzchVjL2mABPa-drsZ2slIrmbxKotYt1qe3r6g


Ah, effectivement : la pochette est terrible !!


merci pour ton report
Je n'ai pas pû me déplacer pour cette affiche monstrueuse, ce qui rend la lecture douce et cruelle à la fois.


Un produit plastique crée de toutes pièces, sasns identité ni âme. Merci Nuclear Blast de cracher sur le patrimoine.


Seul le premier album était excellent, les 2 autres dont celui-ci de moins en moins bons.


Et bien... quelle chronique Mr Mortne une fois de plus !
Un album pas encore écouté pour ma part, mais j'ai limite l'impression pourtant, tellement on en entend parler partout. J'y jetterais une oreille certainement, en asseyant de faire fi des polémiques l'entourant.