Intranced

Intranced

23/09/2022

Autoproduction

Amoureux de la NWOBHM, de THIN LIZZY, des premiers IRON MAIDEN, de la première vague de Heavy US des années 83/84, soyez attentifs : un groupe de Los Angeles aimerait vous parler. En musique évidemment, et ne craignez pas le soliloque de deux pieds de long. Le propos est ferme, définitif et tassé, moins de vingt minutes pour convaincre, et vaincre le tremplin des nouveaux-venus, compétition acharnée depuis la nuit des temps.

INTRANCED, c’est évidemment un voyage dans le temps, totalement assumé par ses guides. Du logo aux compositions, en passant par la production et la pochette, tout ici sonne casher et exhumé des caves de l’histoire. Sauf que tout est neuf, et flambant même, s’ancrant donc dans la mouvance old-school si présente ces vingt dernières années. Mais si l’œil est immédiatement accroché par ce graphisme superbe et cette pochette aux relents de la Hammer, les tympans le sont aussi, puisque les six titres de ce premier EP sont très recommandables, et assez proches de ce que HAUNT peut proposer de plus sérieux.

James-Paul Luna (chant), Fili Bibiano (guitare) et Ben Richardson (batterie) forment donc à eux trois un sacré power-trio, convaincant, séduisant et charmant. Et dès l’intro « Ángeles Nocturnos », on se prend à rêver à une seconde jeunesse accordée, au son d’une guitare nocturne répétant ses gammes. Mais pas le temps de laisser son esprit vagabonder dans les rues californiennes, puisque « Upside Down » nous ramène dare-dare vers les rives anglaises de l’orée des années 80, avec son boogie chaloupé et ses lignes de chant lyriques.

C’est propre, symptomatique, mimétique, mais dansant, chantant et puissant. C’est un peu le constat que l’on peut dresser en toute objectivité, comme si le trio américain s’était décidé à résumer les premières années du renouveau Metal des eighties en quelques morceaux calibrés. Très capables, ces musiciens ne font aucune faute de goût, se nourrissent de tierces diaboliques, de breaks typiques et de reprises atomiques, et nous enchantent de leur décorum scintillant, mais pas forcément tape-à-l’œil.

Je parlais de rêve plus tôt, et celui proposé par « Dream Lover » est rapide, mélodique, fluide et envoutant. Sans savoir qui a enregistré la basse sur cet album, autant dire qu’il a fait du bon boulot en la laissant ronde et volubile, et parfaitement calée sur une batterie métronomique au son délicieusement matte et analogique. Et après avoir passé la première, puis la seconde en douceur, les INTRANCED passent directement la cinquième avec deux morceaux de plus de cinq minutes. Et ça fait un bien fou, puisque « El Gran Deseo » se déhanche comme il faut, alors que l’hymne foudroyant « Intranced » se la joue Heavy Metal pur et dur, entre SAXON et le VULTURE hollandais des années démo.

Tout ceci est donc une affaire à prendre très au sérieux, et certainement le point de départ d’une belle aventure. Evidemment, il faut accepter le côté passe-partout de la nostalgie, trop envahissante, mais une fois le postulat accepté, on savoure des chansons vraiment bien composées, et interprétées avec conviction. D’autant que James-Paul Luna assure pour deux au micro, entre David Coverdale et un Michael Kiske médium, s’envolant dans des arias lorsque les soli s’imposent.

Du bien beau travail, et une mise en bouche qu’on déguste jusqu’au bout. J’attends de pied ferme un premier LP de cette qualité, pour valider les espoirs placés en INTRANCED. Mais entrez dans la danse, et faites polir vos clous : le bal n’est pas fou, mais méchamment animé.     

   

         

Titres de l’album :

01. Ángeles Nocturnos         

02. Upside Down

03. Dream Lover

04. El Gran Deseo

05. Intranced

06. Danza Macabra


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 17/11/2022 à 17:58
82 %    58

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Insanity Alert + Sekator + Detoxed

RBD 01/12/2022

Live Report

Fleshcrawl + Disfuneral + Median + Nebulizar

Simony 23/11/2022

Live Report

Frustration + Verdun

RBD 22/11/2022

Live Report

Voyage au centre de la scène : live SAMAEL 1990

Jus de cadavre 20/11/2022

Vidéos

The Cure + The Twilight Sad

RBD 17/11/2022

Live Report

Sepultura + Sacred Reich + Crowbar

RBD 12/11/2022

Live Report

European Tour 2022

Simony 02/11/2022

Live Report

Voyage au centre de la scène : les flyers

Jus de cadavre 30/10/2022

Vidéos

Alcest + Rïcïnn

RBD 26/10/2022

Live Report
Concerts à 7 jours
Lying Figures + Mourning Dawn + Lux Incerta 10/12 : Le Klub, Paris (75)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
NecroKosmos

Idem. Un grand homme. Et un dernier album formidable.

04/12/2022, 16:08

NecroKosmos

Voici la raison pour laquelle je ne fais presque plus de concerts. Les téléphones portables à perte de vue qui te gâchent la tienne. Et qui foutent l'ambiance en l'air...

04/12/2022, 16:06

Jus de cadavre (pas log)

Je trouve effectivement que le chant d'Anselmo est très bon. Meilleur qu'avec Down même ! Musicalement ça tient grave la route aussi. Heureux de voir que Wylde ne pourri pas tout avec du shred à gogo (comme il le faisait avec Ozzy ou encore pire avec BLS).(...)

04/12/2022, 14:49

Humungus

Soirée chez un pote hier...Visionnage en after ce matin de tout ça : GDB mais smiley prévisionnel (cf. fests d'été).Et effectivement, le coup des portables, c'est plus que flagrant et dérangeant...

04/12/2022, 14:37

Dédé

Oui ils feraient mieux de profiter du concert . Du coup l'ambiance est moindre . C'est comme ça maintenant il faut s'adapter, il fut un temps où t'aurais même pas oser sortir ton téléphone sinon ça finissait en miettes dans la fosse&nbs(...)

04/12/2022, 12:31

Buck Dancer

J'étais peu concerné par cette "reformation" mais j'avoue que, apparemment, ça le fait bien. Anselmo a l'air en voix et le groove est là. Par contre horrible tout ces téléphones. On voit que ça, aucune vie dans (...)

04/12/2022, 12:08

RBD

Je connais le groupe depuis longtemps, sans être un intime. Simony a visiblement pris la peine d'exhumer la première version nommée "Doors of No Return" pour bien saisir l'apport de ce réenregistrement sous un nouveau nom.L'aspec(...)

03/12/2022, 14:34

Tak

Je viens de lire cet énorme pavé et c'est du très beau boulot, sérieux et documenté : un grand bravo au rédacteur !Quelques albums que je connais dans le lot (rhaaa enfin quelqu'un qui estime les excellents Defiance à leur juste va(...)

03/12/2022, 11:50

Humungus

Toujours émouvant pour moi de revoir Lemmy à cette période de sa vie...

03/12/2022, 10:51

Kenlemortvivant

Ça se voit ! 

03/12/2022, 07:24

RBD

Toujours avec une illustration par Luisma, le guitariste de Haemorrhage. 

02/12/2022, 13:17

Jus de cadavre

Je ne connaissais pas du tout ce groupe français... Eh ben, quelle baffe ! C'est super bien fait et la production (même si ça a été remasterisé) est juste excellente pour l'époque ! Comment un tel truc n'a t-il pas eu plus de succ&egr(...)

02/12/2022, 12:36

Gargan

Typiquement moi le vendredi soir

02/12/2022, 07:04

Arioch91

@metalrunner : Du megadeth pas renversant chanté par James.

30/11/2022, 19:57

RBD

C'est vrai que ce riff Speed-Thrash passerait bien chez Megadeth sans le chant. Mais je ne me mets pas du tout à rêver d'un album entier bien pêchu, c'est juste un premier extrait. Le concept du double concert avec premières parties différentes est (...)

30/11/2022, 16:02

Humungus

metalrunner + 1 hé hé hé...Plus sérieusement (quoique...), le post de Jus de cadavre aurait pu être mien.

30/11/2022, 09:51

Sadam Mustaine

Depuis 25 ans c'est une blague.Du moins Metallica est un monstre du Métal en se reposant sur 10 ans de sa vie et 5 albums.Depuis 25/30 ans et les cheveux courts c'est même pas digne d'être top 50

29/11/2022, 21:12

Hoover

C'est atroce...

29/11/2022, 20:19

metalrunner

Du megadeth chanté   par James

29/11/2022, 13:37

Dédé

Le morceau est vraiment bien , oui le chant gâche un peu 

28/11/2022, 22:51