SAPIENS PROJECT est un projet né dans l'esprit de Nicolas Foucaud chanteur et guitariste de LOS DISIDENTES DEL SUCIO MOTEL accompagné de Gregory Hiltenbrand, batteur dans le même groupe. L'idée est de proposer des titres acoustiques avec un chanteur issu de la scène Rock/Metal différent sur chaque titre en essayant de le sortir de sa zone de confort. Voilà un chalenge intéressant mais qu'en est-il musicalement car si on ne doute pas que les musiciens se sont amusés en studio, l'auditeur doit y retrouver son compte.
Musicalement, il faut souligner, la qualité d'écriture de Nicolas qui, jamais ne tombe dans la facilité et propose des arrangements soignés, notamment grâce à la participation de plusieurs artistes comme Patrick Wetterer, claviériste d'ERNEST, Anne Darieu, chanteuse et violoniste de SF & THE LADYBOYS, Victor Sbrovazzo de DIRTY DEEP, Matthieu Heise d'OUTSIDE ou Audrey Braun de JOY & GLORY. Ainsi un "Dead Ringers" avec Julien, chanteur de PSYKUP, prend une couleur étonnamment lumineuse, un titre sur lequel il faut souligner la qualité du chant, de même avec ce "Surreal Estates" où Julien de MARS RED SKY délivre une prestation tout en fragilité comme il le fait si bien dans son groupe ou la nature plus direct du chant de Math (BUKOWSKI) sur "Palm Prints".
La première vraie surprise vient du titre "Pure Love Ashes" avec ses trompettes, son rythme dansant et intense et ce chant de grande qualité derrière lequel, on peut entendre quelques cris très bien intégrés. C'est Steve de ROBOT ORCHESTRA, un groupe d'Indé Rock où le chant est plus nerveux que sur ce morceau, une belle mise en valeur de la voix de Steve Perreux, également guitariste dans ce duo. Dans tout cela, il y a aussi les chanteurs que l'on attend au tournant et étant donné la voix de Cédric, chanteur de HANGMAN'S CHAIR, on sait par avance que cela peut être un grand moment. Le résultat est franchement à la hauteur, on retrouve cette noirceur mélancolique de son groupe habituel sans la lourdeur initiée par les guitares. Du coup Cédric est un peu plus à découvert mais cela le rend encore plus impressionnant de par la maitrise de cette voix chevrotante si particulière.
Poun de BLACK BOMB Ä montre également qu'il ne sait pas que hurler sa haine et délivre une prestation toute en douceur sur un "Still Down" assez typé 90's, avec cette ambiance à la BON JOVI sur These Days, Mat de BABYLON PRESSION dans un registre qu'on lui connait un peu plus surprend surtout par ce titre plutôt Folk, Country à la base et ce chant rageur par dessus, un décalage bien trouvé même si pour le coup c'est plutôt Nico qui est sorti de la zone de confort de Mat, si le titre est assez réussi, l'objectif de base est un peu biaisé ici. De même avec la prestation de Forest Pooky, plutôt habitué à l'exercice de l'acoustique sur un "Cognitive Dissonance" et enfin notons le petit clin d'oeil avec le titre "Wake Up Call" où Nicolas laisse le chant à Dany, le claviériste de LOS DISIDENTES DEL SUCIO MOTEL pour une prestation assez commune mais très réussie, elle vaut surtout pour le caractère sympathique de l'intention et une qualité d'écriture de nouveau au rendez-vous.
MAIS, LA prestation de ce disque est à mettre au crédit de ce Reuno de LOFOFORA dont on soupçonnait la qualité vocale mais qui explose au visage ici, on est là dans l'ambiance d'un ARNO, c'est simplement magique et magnifique, quelle fragilité dans cette voix, quelle justesse, on sent bien l'influence de Serge Gainsbourg sur Reuno qui ne s'en est jamais caché et qui transparait ici pour un résultat qui dresse les poils. Une fin d'un album, d'un concept dont la qualité d'écriture est à noter, la qualité de la production également, c'est sacrément bien mis en son tant sur le chant que sur les parties instrumentales. Et même si l'objectif de sortir les invités de leur zone de confort n'est pas totalement atteint puisqu'ils font majoritairement cohabiter leur voix habituelle sur une musique acoustique ce qui fait de leur voix, quelque chose de plus posé mais pas de foncièrement différent. Toutefois, rien que pour la prestation de Cédric de HANGMAN'S CHAIR et celle de Reuno absolument sublime sur "Le Feu Qui Danse" et comme le reste des titres sont au pire plutôt bons, si vous voulez vous rafraîchir les oreilles avec un projet parallèle, SAPIENS PROJECT est une bonne option.

Tracklist :

01. Surreal Estates
02. Palm Prints
03. Dead Ringers
04. Pure Love Ashes
05. Red Wine Lullaby
06. Still Down
07. C'est Gênant
08. Wake Up Call
09. Cognitive Dissonance
10. Le Feu Qui Danse

Facebook

par Simony le 26/11/2019 à 10:00
79 %    146

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


Nicolas Foucaud
@90.126.181.155
27/11/2019 à 09:27:10
Bonjour et merci pour cette chronique élogieuse!
Je tiens tout de même à préciser 2 choses pour les lecteurs:
- mon partenaire de route principal sur le projet est Thibault Fassler, guitariste (et non Greg, même s'il a effectivement joué sur plusieurs titres)
- Dany des LDDSM est plus que le claviériste, c'est le co-chanteur principal avec moi ;)
Voilà c'est tout :D

Ajouter un commentaire


Hellsodomy

Morbid Cult

Anal Slave Of Satan

Anal Slave of Satan

Detherous

Hacked to Death

Grand Slam

Hit The Ground

Lindemann

F & M

The Dead Daisies

Locked and Loaded (The Cover Album)

Sun

Brutal Pop

Sleep Token

Sundowning

Pretty Maids

Undress Your Madness

Morbid Cross

Disciples Of The Goat

Blood Incantation

Hidden History Of The Human Race

3rd From The Sun

3rd From The Sun

Agnostic Front

Get Loud!

Spoil Engine

Renaissance Noire

Lightning Born

Lightning Born

Sapiens

Sapiens Project

Nitrate

Open Wide

(echo)

Below The Cover Of Clouds

Exylle

Exylle

Goodbye June

Community Inn

Godspeed You ! Black Emperor

RBD / 25/11/2019
Drone

BEHIND THE DEVIL #12 Interview avec David de SHARE YOUR PAIN RECORDS

L'Apache / 20/11/2019
Depressive Black Metal

Birds in Row

RBD / 13/11/2019
Emocore

The Murder Capital + Whispering Sons

RBD / 07/11/2019
Gothic Rock

Concerts à 7 jours

+ Verdun + Nornes

13/12 : Circus, Lille (59)

Photo Stream

Derniers coms

Excellente chronique !


Old school cette pochette ???
La thématique oui, mais la réalisation pas du tout. On dirait un comic Marvel récent...


On dirait du Pestilence la pochette.


Cet artwork très "old-school death metal" !


La musique me replonge directement dans les années 90' cassage de nuques et headbanging, mais j'ai plus de mal avec le chant.


L'intro de "Hell Awaits" sur Decade... M. A marqué à vie !


Gros respect pour Slayer même si j'ai seulement 2 mauvais souvenirs de concert (sur plus d'une quinzaine) Pour moi aussi decade reste le meilleur live , ne serait ce que pour l'intro de hell awaits qui plante le décor pour tout le reste de l'album.


Ah bon, pas le dimanche ?!


Qu'il revienne en 2021 pour les 40 ans et des dates en France et on en parle plus.


@Jus de cadavre ;

oui pour Decade of Aggression auquel je juxtapose Dance of the Dead, bootleg enregistré au Zénith le 22/11/1991.

Ca tombe bien, j'y étais :p


Ach !
Vous n'êtes peut-être pas assez trve pour brûler leur stock, mais dénoncez nous ce groupe si dégueulasse...
On veut un nom et le pourquoi du comment bordel !

(#Closer #Public #Voici)


@king : nan, le meilleur live de l'histoire c'est Decade Of Aggression !!! ;)
Concernant la violence de ce groupe, je me suis toujours demandé d’où venais leur colère et même cette haine palpable. Surtout à leur débuts : King est un premier de la classe à l'école, aucun dans le grou(...)


Je me retape le Still Reigning en ce moment.

LE MEILLEUR LIVE DE L'HISTOIRE.


+ 1000.

Le plus grand groupe de Metal de l'histoire tout simplement...


@JDC : j'aurai pas dit mieux ! J'ai eu la chance de les voir pour la tournée Divine Intervention en 94 au Zénith de Paris (Machine Head en 1ère partie). Effectivement, le concert le plus brutal que j'ai jamais fait. Les morceaux sur scène et sur album sont d'une intensité rare. Est-ce du aux ry(...)


J'aurais vraiment aimé les voir une dernière fois. Mais on connaît l'histoire, Hellfest tout ça ....

Jusqu'à maintenant je pensais aussi qu'un jour ils seraient de retour, mais maintenant je suis moins convaincu.

Dommage que Lombardo n'ai pas participé à la fête, m(...)


@Humungus :
Araya, ça m'étonnerait tout de même.

Veut profiter de sa retraite durement gagnée :p

Pis sans déconner, tune ou pas tune, le genre de zique pratiquée par Slayer + la vie en tournée + loin de chez soi au bout d'un moment, ça doit vraiment peser lour(...)


Arf, un pincement au cœur, pour un Label que nous avons crée il y a fort longtemps, et que d'autres ont repris par la suite. Merci à vous de votre dévouement et votre professionnalisme. Un estie de bon Label en Tabarnak, je ne pourrais en dire moins ... Bonne route.


Je plussoie tout les coms ici. Un groupe à part, d'une intensité rare sur scène comme sur album. Le Metal extrême ne serait pas ce qu'il est aujourd'hui sans Slayer. Reign In Blood sera à jamais un des albums les plus extrême, violent et intense jamais sorti. Slayer aura marqué au fer rouge n(...)


@ Arioch91 :
La tune mon brave… La tune...