Always High, Always Low

Raw Hex

15/11/2019

Closed Casket Activities

On ne peut pas se permettre de passer sous silence une telle déflagration.

Quand YOUNG AND IN THE WAY split brutalement en 2018, nous sommes beaucoup à tirer la tronche. En effet, le groupe de Charlotte (Caroline du Nord) a sorti en 2014 un de ces albums qui marque durablement. La joue, déjà, de par la mandale infligée. Mais aussi et surtout un style. Le Blackened Crust / Hardcore en l’occurrence. Et quatre ans après cette réussite, quand le quatuor américain jette l'éponge, nous nous retrouvons orphelins, sans véritable remplaçant convenable. Et c'est logique : il n'y en a pas. Avant même de presser la touche Play du lecteur, nous étions déjà agressés par l'artwork de ce When Life Come to Death, qui nous présentait sans fard un bon gros schlass de guerre près à taillader tout ce qui passera à portée de main. Et puis ensuite c’était l'agression sonore. Rampante, sombre et violente. Puis plus rien... Si ce n'est une sale histoire d'agression sexuelle qui forcera le groupe à splitter et à se faire oublier en 2018. Mais sous ce silence, derrière cette absence, la haine couve et elle renait quelques mois plus tard sous le nom de RAW HEX. RAW HEX ne peut pourtant pas être considéré comme un "nouveau" groupe. En effet derrière ce patronyme on retrouve des membres du groupe de Grindcore (sombre) VOTNUT qui officiait lui depuis 2012 (un seul EP à son actif), et donc de YAITW. C'est donc plus à une renaissance et à un changement de nom que nous avons à faire plutôt qu'à un simple nouveau projet.

RAW HEX reprend donc les sentiers de la guerre. Les membres du groupe n’oublient bien entendu pas leur passé, mais ne reprennent pas les choses exactement là ou When Life Come to Death les avaient laissées... Du moins pas totalement. On garde le même état d'esprit, le même son, la même haine viscérale. Mais on nettoie sa partition de tout le superflu. On dégage les longs riffs lancinants, on vire les passages hypnotiques qui nous plongeaient dans les ténèbres et on se débarrasse des rares passages acoustiques et Ambient qui faisaient retomber la pression. Tout ça pour quoi ? Pour ne garder que l'essentiel : l’agression ! A l'instar du premier EP de VOTNUT, on mise tout sur l’efficacité pour maximiser la force de frappe. L'impact en est décuplé. Les morceaux s'enchainent à une vitesse folle et on remarque à peine les changements de piste. Les titres oscillent entre 1 et 2 minutes, ce qui permet à RAW HEX de ne jamais faire retomber l'étreinte que représente cet EP.

Non, ici c'est la baston et l'intensité qui règnent en maitre. Le chant est quant à lui plus vomit que jamais, plus arraché (comme si c'était encore possible !). En fait sur ce Always High, Always Low, tout est poussé au maximum pour frapper encore plus fort. Pour laisser s'exprimer toute cette frustration emmagasinée. Et symboliquement, dès l'artwork nous aurions dû le comprendre. Nous allions prendre une balle en pleine tête, ni plus ni moins. Pas d'échappatoire comme on pouvait l’espérer sur l'album "précédent", après tout un coup de surin vous laisse plus de "chance" de survie qu'une balle dans le cigare. 

RAW HEX sur cet EP synthétise à merveille les différents styles qu'il chéris. Mais en les poussant dans leurs retranchements les plus sombres et extrêmes. En ne gardant que le nectar, après s'être débarrassé de tout ce qui pouvait nous laisser entrevoir un peu de lumière. Entre les coups de marteau Hardcore (cette rythmique brise nuque au début de Shut You Out !) et le riffing funeste et noir d'un Blackened Crust, vous n'aurez pas le temps de sortir la tête de l'eau. Et c'est bien là le but recherché. Ce Always High, Always Low pourrait en tout cas plaire aussi bien aux fans d'un WATAIN un peu curieux qu'aux aficionados d'un NAILS tant ce Blackened Crust / Hardcore est joué avec les tripes et avec conviction. 

Je n'ai de mon côté qu'une seule chose à ajouter : vivement un vrai album...

Tracklist :

1. A New Enemy
2. Dead Dealer
3. Shut You Out
4. All is Cold
5. Vultures Prey
6. Follower
7. Always High, Always Low
8. Talker
9. Shackled
10. Mongrel

Facebook du groupe

par Jus de cadavre le 11/03/2020 à 12:00
85 %    441

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Voyage au centre de la scène : ASSHOLE

Jus de cadavre 17/01/2021

Vidéos

Eluveitie + Korpiklaani 2010

RBD 08/01/2021

Live Report

Sélection Metalnews 2020 !

Jus de cadavre 01/01/2021

Interview

Welcome To My Nightmare

mortne2001 26/12/2020

From the past

IXION : entretien avec Julien

JTDP 16/12/2020

Interview
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Humungus

J'en suis déjà à ma troisième écoute consécutive...ACHAT OBLIGATOIRE BORDEL !!! !!! !!!PS : Martin je t'aime.

25/01/2021, 04:25

Pozo (bass)

Thanks for the review!I'll put our spotify link if you wanna follow ushttps://open.spotify.com/artist/0QwY3TM6Lvo6Ba8VGC67YL

25/01/2021, 01:07

Chemikill

Parler de la musique serait déjà un gros morceau.

24/01/2021, 22:59

jtdef

Avec Joe Bidon et l'imposteur Harris ils sont mal barrés.

24/01/2021, 21:11

Gargan

J'étais sur la défensive, le hard français des 80s étant pour moi ce que l'ail est à la mauvaise haleine, mais là, effectivement, c'est nase.

24/01/2021, 20:39

Gargan

HumHUM... On en parle du clip de sors immanis ? 

24/01/2021, 20:17

Jus de cadavre

Encore une putain de sortie signée Iron Bonehead...Du Death de puriste. Les mecs sont restés bloqués dans une faille temporelle. Excellent.

24/01/2021, 16:12

Kairos

Si tu veux pas passer pour un connard prétentieux, fais l'effort d'expliquer ce que moi pauvre idiot n'ai pas compris, mais de façon courtoise, sinon je t'invite juste à fermer ta gueule

24/01/2021, 14:08

Orphan

Kairos, tu ferais mieux de fermer ton claque merde et en rester au métal.La politique Américaine, et manifestement la population de banlieue et ce qu'il s'y passe, tu ne maitrise pas !Et toi qui parle de lumière à tout les étages....

24/01/2021, 11:30

Invité

En soi le morceau est correct, mais j'ai juste attendu 4'50 un break guerrier qui te roule dessus et que ça parte...

24/01/2021, 10:39

Invité

Le kitsch et le ringard Made in France. Jamais copié, jamais égalé. Manque plus qu'un guest de Renaud Hantson et on coche toutes les cases du Hard à la Française des années 80.

24/01/2021, 10:33

Bones

Acheté ce matin en version simple (le digibook propose en bonus un DVD live qui ne m'intéressait pas plus que ça - youtube regorge de ce genre de trucs, ça ne vaut plus vraiment le coup de casquer pour des captations vidéo). 2 premières &(...)

23/01/2021, 23:25

Satan

A Simony : Je suis bien d'accord concernant "Alpha Noir" (mais n'oublie pas "White Omega" qui lui est beaucoup plus intéressant je trouve, avec ce côté Type O hyper assumé) et "1755" qui sont de vrais ratages. Surtout ce dernier q(...)

23/01/2021, 21:54

totoro

De manière générale, j'aime beaucoup Moonspell. Et je rejoins tout à fait l'avis de Satan sur les albums "cultes" du groupe. Et Simony, on a le même parcours concernant les lisboètes. Découverts avec "Sin/Pecado" qui re(...)

23/01/2021, 20:18

Simony

Idem, j'ai tous les albums jusqu'à Extinct et je suis assez d'accord sur Darkness And Hope, The Antidote. J'aime beaucoup The Butterfly Effect par exemple, Memorial, Night Eternal, Extinct tous ces albums sont très bons pour moi, avec Alpha Noir c'est d&eacu(...)

23/01/2021, 18:47

PtiMich

Ca fait du bien de revoir des trombines de l'époque !Faut absolument faire une émission sur NYHC* de l'époque ! (NancY Heavy Clan*)

23/01/2021, 17:48

Buck Dancer

Toujours une bonne nouvelle la sortie d'un nouveau Memoriam!!! 

23/01/2021, 15:39

RBD

Ils avaient collaboré avec les Krupps, aussi. À défaut d'être parmi les meilleurs dans un pays où la concurrence était relevée, ils étaient assez passionnés pour se reformer quand le revival Thrash est arrivé.

23/01/2021, 14:57

Moshimosher

La lecture de ces runes ne me semble pas très orthodoxe... pas inintéressant mais ça ne me semble pas si folk que cela... même si ce n'est pas complètement hors-sujet non plus...

23/01/2021, 14:41

Moshimosher

Ah... la douceur d'occire ! Reposons En Guerre avec Memoriam ! \m/

23/01/2021, 14:05