Awakening

Trauma

09/09/2022

Massacre Records

La vie est déjà assez compliquée comme ça, alors autant dire les choses simplement : TRAUMA sort un nouvel album. Quatre ans après l’excellent As the World Dies, chroniqué en ces colonnes, les californiens s’en reviennent enfin avec un paquet de nouvelles chansons, et la nouvelle, elle, est bonne. Si pour beaucoup, TRAUMA restera l’anciengroupedeCliffBurtonavantd’intégrerMETALLICA, réduire le groupe à cette simple anecdote historique serait d’une injustice crasse. Et même si le seul album officiel du quintet avant séparation n’était évidemment pas forcément à la hauteur des standards de l’époque, ses œuvres depuis sa reformation tiennent souvent la dragée haute à celles des références des années 80, engluées dans leurs certitudes.

Depuis As the World Dies, quelques petits ajustements ont été faits au niveau du line-up, TRAUMA accueillant un nouveau chanteur, Brian Allen (DARK ARENA, DARK SKY CHOIR, TWO HEADED BEAST, ex-LAST EMPIRE, ex-VICIOUS RUMORS, ex-FATHER MARY), et perdant son bassiste Greg Christian, parti vivre d’autres aventures. Et si Greg joue sur l’album, il a déjà été plus ou moins remplacé live par Michael Spencer, et l’avenir nous dévoilera l’identité de ce nouveau bassiste.

Le line-up 2022 d’Awakening est donc le suivant : Brian Allen (chant), Greg Christian (basse), Kris Gustofson (batterie, et seul membre historique), ainsi que Steve Robello et Joe Fraulob aux guitares. Seul le chant diffèrera donc d’As the World Dies, la musique restant la même, agressive, puissante, et à la frontière séparant le Power Metal du Thrash. Très Heavy, ce troisième album post-reformation est immédiatement prenant, rapidement convaincant, et propose ce que le groupe de Frisco maîtrise le mieux : un Heavy agressif, parfois véloce mais toujours épais.

« Walk Away » en ouverture, donne le ton des débats, qui se montrent sous un jour plutôt agité. D’emblée, le quintet joue la carte de la férocité, avec ses deux guitares en avant, entre METAL CHURCH et NEVERMORE avec cette petite touche ANNIHILATOR. On sent les musiciens affûtés, le propos bien écrit, et l’envie décuplée par les années de silence. Toujours aussi formel dans ses structures, TRAUMA ne prend aucun risque, et flatte les instincts des fans de Metal dans le sens du poil.

Double grosse caisse en roue libre, production énorme mais aérée, chant grinçant s’envolant dans les aigus, la mise en place est nette et efficace, et « Death Of The Angel » confirme immédiatement cette impression. Sorte de rouleau compresseur à la JUDAS PRIEST en cure de Bay-Area, ce single est bien sûr extrêmement viril, convaincant et séduisant, et compense en puissance ce qui lui fait défaut en originalité.

Très en jambes, le quintet se laisse porter par son inspiration la plus sincère, et nous vend au kilo des hymnes Heavy comme on les aime, avec ces petites fioritures mélodiques et ces soudains écrasements fatals. On prend note de cette franchise, et de cette assise traditionnelle, nous renvoyant au meilleur des années 90, lorsque le Groove commençait à se tailler une bonne place sur la scène Thrash américaine. Intelligents, les titres ne manquent pas d’idées porteuses, mais gardent tous en ligne de mire le plus important : l’efficacité, quoi qu’il en coûte, via une palanquée de riffs performants et tranchants.

Saccades, syncopes, tout y passe, petites trouvailles ludiques pour relancer la machine, et « Meat » d’incarner le hachoir de boucherie pour broyer la viande. Aucune mauvaise surprise ne vient donc entacher cet album, qui se hisse sans problème au même niveau d’intensité que son aîné. On pense souvent à une version plus musclée de SANCTUARY, eu égard à ce chant sournois et aigu, impression confirmée par l’entêtant « The River Red », entre MACHINE HEAD et NEVERMORE, le tout agrémenté d’un solo de toute beauté.

Alors, on décore ? Certes, on accorde assez vite la médaille du mérite à ce quintet qui ne fait pas que capitaliser sur une petite gloire passée, et qui cherche constamment à se réinventer, sans changer son style. Dès lors, les ambiances se succèdent, toutes plutôt sombres et pesantes, mais toujours résolument Heavy (« Burn », plus CHANNEL ZERO que DEEP PURPLE).

Aucune faute de goût, toujours la bonne solution pour que la machine ne décélère pas, des allusions aux faux-frères de METALLICA (« Falling Down », à l’intro très Ride the Lightning), pour une promenade au pas de course sur les chemins du Power Metal le plus échevelé et densifié. Quelques petits arrangements plus personnels sur « Voodoo », un peu de redite dispensable sur « End Of Everything », mais un « Death Machine » terminal que JUDAS PRIEST et Jeff Waters pourraient envier aux californiens.

Solide, conséquent, généreux, Awakening est donc le bon réveil après une longue hibernation de quatre ans, et le retour sur le devant de la scène d’un ancien qui peut largement en remontrer aux plus jeunes. Du traditionalisme, de l’old-school réactualisé, pour un festival d’énergie incroyable en feu d’artifices permanent. TRAUMA n’en finit donc pas de renaitre, ce qui lui confère cette aura de jeunesse éternelle qui rend ses albums attachants et addictifs.    

La vie est déjà assez compliquée comme ça, alors autant dire les choses simplement : TRAUMA sort un nouvel album, et il est excellent.

  

    

         

Titres de l’album :

01. Walk Away

02. Death Of The Angel

03. Meat

04. The River Red

05. Burn

06. Falling Down

07. Voodoo

08. End Of Everything

09. Blind

10. Death Machine


Site officiel

Facebook officiel


par mortne2001 le 22/09/2022 à 17:48
90 %    494

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Enslaved + Svalbard + Wayfarer

RBD 20/03/2024

Live Report

Voyage au centre de la scène : BLOODY RITUAL

Jus de cadavre 17/03/2024

Vidéos

Crisix + Dead Winds

RBD 20/02/2024

Live Report

Abbath + Toxic Holocaust + Hellripper

RBD 21/01/2024

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Tourista

Au delà du commerce qui brûle, ce qui est ÉVIDEMMENT regrettable pour l'entrepreneur et la clientèle, il est difficile de ne pas voir le côté comique de l'événement... Au pays des clochers qui ont servi si souvent de barbecues.  (...)

15/04/2024, 18:21

Simony

Oh ça va on rigole ! Pour une musique qui se dit en désaccord avec le concept de religion, je trouve que l'on sacralise et idolâtre un peu trop de choses dans cette scène.C'est dommage c'est sur mais c'est que du matériel, ça va !

15/04/2024, 16:14

Labbé

je plussoie ! cet album est effectivement fort fort bon... mention spéciale pour Howl of Gleaming Swords. Merci pour la découverte ! 

15/04/2024, 15:01

LeMoustre

Le niveau des commentaires ici ça fait peur

15/04/2024, 14:25

LeMoustre

Oh purée !!! Merde !Moi qui ai eu la chance de pouvoir y trainer une demi journée entière (il les fallait) a la recherche de perles d'époque, émerveillé par ce magasin-musée, c'est bien fâcheux cette news.U(...)

15/04/2024, 13:47

Humungus

Y'a des gens ici qui sont trop "Trve".

15/04/2024, 06:54

Satan

Y a des gens ici qui n'ont aucun sens de l'Histoire et un sens de l'humour franchement bas-de-plafond.

14/04/2024, 23:29

azerty666

Résidu de Slayer, mouhahahahahaaaa ^^

14/04/2024, 20:10

Tourista

Un beau black friday.

14/04/2024, 15:48

Benstard

Putain ça me fait mal comme c'est en bois.

14/04/2024, 08:21

Humungus

Ah mais ouais !!!Il m'a fallu 24h pour comprendre... ... ...

14/04/2024, 06:55

Tourista

J'ai mis du temps à capter !! 

14/04/2024, 05:40

Tourista

14/04/2024, 05:39

Saul D

Jinx, j'y ai pensé, mais ils chantent en anglais je crois.... ( "stand up for rock'n'roll power", si je ne me trompe pas...)...je pensais sinon à un groupe entre Trust et Satan Jokers ( pour le son), Attentat Rock, c'est plus rock'n'roll que h(...)

13/04/2024, 16:44

Tourista

Fan service. La voix me fait chier d'une force, par contre... Clairement ce ne sera pas un album pour mézigue. Je comprends mieux pourquoi je n'ai jamais accroché à Death Angel, et c'est pas faute d'avoir essayé depuis 35 piges.

13/04/2024, 10:31

Rudy Voleur

13/04/2024, 06:59

Arioch91

on veut du sonOu pas   

11/04/2024, 20:01

Moshimosher

Cool ! Une avant-première du prochain Burzum ! Maintenant qu'on a la pochette, on veut du son !!!

11/04/2024, 18:49

Simony

On sait où était Varg Vikernes à ce moment là ?I'm on my way to burn the shop....

11/04/2024, 15:52

grosse pute

Le karma

11/04/2024, 12:40