VOID KING, combo américain œuvrant dans ce que l'on peut appeler Stoner Doom Metal, nous propose pourtant une vision un peu plus américaine que la définition que l'on peut en avoir par chez nous. En effet, à l'écoute du premier titre "A Lucid Omega", on sent ressurgir des connexions avec ALICE IN CHAINS, notamment par cette façon de placer le chant harmonisé. Pour autant, l'ambiance est bien poisseuse sur ce deuxième album, Barren Dominion, le grain de guitare est bien chargé, la batterie laisse derrière elle des trainée d'une reverb' largement audible mais pas omniprésente et la basse impose son gras à tous les instants.
Et puis, bien entendu, il y a ce chant de Jason Kindred qui nous rappelle également ce que proposait TRACER ou TRUCKFIGHTER avant de prendre une direction résolument plus Rock. Il y a de cela ici également, une ambiance plus Rock que Metal dans le sens où la musique des américains n'est en aucun cas méchante, violente, même pas sournoise, elle est Rock mais avec des habits bien gras comme votre chemise après une demie-heure passée chez une chaine de fastfood bien connue. Un titre comme "Burnt At Both Ends" pourra pourtant apporter l'argumentaire contraire car là pour le coup, ce titre est bien plombé, on sent pointer un rapprochement avec de A PALE HORSE NAMED DEATH par exemple, ça rampe en zone marécageuse et il faut bien avouer que le groupe se plait dans les deux univers.
Au chapitre des influences, il est fort possible qu'un CORROSION OF CONFORMITY ait une influence car on retrouve également ce chant que l'on pouvait distinguer sur un Load de METALLICA, album au combien marqué par le groupe de Pepper Keenan et pourtant, le groupe a choisi Niko Albanese pour mixé et masterisé ce nouvel opus et il leur a donné ce son plus lourd et plus gras qui permet de les différencier de leurs aînés, en plus d'avoir une production générale bien meilleure, plus profonde. Par rapport au premier album, There Is Nothing sorti en 2016, le groupe a accentué l'aspect Rock et directe de sa musique mais a gagné en impact de part cette production et si le public Stoner Doom Metal peut y trouver une ambiance un peu trop soft, il y a fort à parier que la qualité des compositions et leur mise en son leur permettra finalement de succomber à ce Barren Dominion.

Cependant, et comme beaucoup de groupe du style, l'album manque d'un hit, quelque chose qui rentre dans le crâne pour ne plus en sortir, même si les lignes vocales tendent à démontrer que le groupe a pris conscience de cela et qu'il y travaille. Du coup l'album est ultra plaisant, l'écoute est très aggréable mais on en retient finalement pas grand chose, pour dire, j'ai du écouter cet album environ 20 fois avant d'écrire ces lignes et si j'aime beaucoup les morceaux lorsqu'ils démarrent je serai bien incapable de vous chanter un titre. Est-ce moi qui suis plutôt hermétique à ce style ou définitivement l'album qui manque d'impact, mais pas de qualité, je vous laisserai en juger si vous vous pencher sur cet album très loin d'être désagréable mais également assez peu marquant au final. Et en écoutant le premier album, je me dis que ce There Is Nothing avec la production de Barren Dominion aurait eu une sacré gueule. 

Tracklist :

  1. A Lucid Omega
  2. Leftover Savages
  3. Burnt At Both Ends
  4. Of Whip And Steed
  5. Temples Made of Bone
  6. Learning From The Ashes
  7. Crippled Chameleon
  8. The Longest Winter

Facebook // Shop


par Simony le 09/09/2019 à 10:00
75 %    143

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Asphodèle

Jours Pâles

Picture

Wings

Birdeatsbaby

The World Conspires

Airbourne

Boneshaker

The Deathtrip

Demon Solar Totem

Shadow Limb

Burn Scar

Denner's Inferno

In Amber

Sorcery

Necessary Excess of Violence

Voyager

Colours In The Sun

Cyhra

No Halos In Hell

Mur

Brutalism

Nocturnal Breed

We Only Came for the Violence

Work Of Art

Exhibits

Deceitome

Flux of Ruin

Risen Prophecy

Voices from the Dust

Desolation

Screams of the Undead

Une Misère

Sermon

Aro Ora

Wairua

White Mantis

Sacrifice Your Future

Hatred Dusk

Hatred Dusk

Birds in Row

RBD / 13/11/2019
Emocore

The Murder Capital + Whispering Sons

RBD / 07/11/2019
Gothic Rock

MORTUARY, Interview avec Patrick (Chant) et Jean-Noël (Basse)

youpimatin / 05/11/2019
Brutal Death Metal

Nesseria + Stuntman

RBD / 01/11/2019
Hardcore

Concerts à 7 jours

Photo Stream

Derniers coms

Je ne voudrais pas vous faire peur mais le festival ne se déroule pas sur 3 jours mais su 4, à savoir du 18 au 21 !
Et le timing n'est pas encore dispo, on sait juste qui jouera quel jour.

https://www.graspop.be/nl/line-up/schedule/vrijdag/


+1.


Enorme la pochette. Et l'album sans être une tuerie, s'écoute ma fois sans sourcilier...


JTDP +1.
Tu m'as d'ailleurs devancé de quelques minutes car tu as posté pendant que j'écrivais justement ceci :
Limite surprenant que l'on déblatère autant de la presse papier spécialisée sur la toile non ?
Preuve que cette dernière a encore tout son sens je trouve.
P(...)


Dernière phrase pleine de bon sens, mon cher. C'est quand tu vois les mags étrangers que tu comprends mieux les écarts.


"Bon, en même temps, pas simple de faire déplacer des mecs qui doivent pas se payer des masses"

Ah ben, je crois même que la grande majorité ne se payent pas du tout...

Pour Rock Hard et la "Metaltèque Idéale", si je ne me trompe pas, c'est surtout une opération com(...)


Clair que les 2 points faibles de Metallian sont la compétence des chroniqueurs et les questions aux ITW, faites par mail à 90%. Bon, en même temps, pas simple de faire déplacer des mecs qui doivent pas se payer des masses. Pour les kros, c'est pourtant pas compliqué en quelques lignes (d'aille(...)


@JTDP, +1 concernant Metallian et son aspect fanzine.

C'est clair que certaines interviews sont mal branlées et que celles du ou des groupe(s) en tête d'affiche ne sont pas plus volumineuses que d'autres.

Ce qui me dérange le plus, ce sont les chroniques d'albums.
(...)


Dans l'éternel débat des mag' papiers encore existant, de mon côté, New Noise et Rock Hard sont le haut du panier.
New Noise pour leur éclectisme qui fait vraiment du bien (j'ai, par exemple, découvert BRUTUS grâce à eux, une de mes plus belle rencontre musicale et mon meilleur concer(...)


Perso je trouve les premieres années de Rock Hard vraiment excellente, apres le magazine n'a plus innové.


J'ai acheté Metallian il y a quelques mois. Des années que je n'avais acheté un magazine papier. J'y ai lu 3 ou 4 interviews corrects (les groupes que j'aime). Ce torchon, bien fichu, a toujours le chic pour interviewer les groupes les plus nazes de la scène métal. Il empeste toujours l'extensi(...)


S'il n'y avait que l'alcool hein...


Hard Force, Hard N Heavy et Hard Rock mag c'était de la bombe dans les années 90.

Rock Hard c'était genial dans les années 2000.

Aujourd'hui Rock Hard et Metallian sont les survivants et fond le minimum je trouve, mais vu qu'il n'y a plus que eux...


Je comprends pas ce qu'il fou, il commence à jouer pour aller ensuite dans le public WTF...

Ca va mal.


Ouais une grosse pensée pour l'équipe qui tourne avec lui et qui subi cela, c'est vraiment triste.


Une vidéo du naufrage... https://www.youtube.com/watch?v=uYzzyxDHkc0


Les mags étrangers, lisant difficilement l'anglais, tu comprendras que je m'en cogne avec une certaine force.

Oui j'ai connu Noise Mag', du temps d'Alex Citram mais je préfère RockHard, même si sa ligne éditoriale penche il est vrai trop sur un certain Hard Rock provenant d'Austral(...)


Ça n'étonnera personne. Ça devait bien arriver un jour. J'ai pas vu d'image mais apparemment il serait carrément tombé de la scène... franchement c'est une bonne chose, c'était au delà du pathétique sur scène (déjà au Motoc l'année dernière). En espérant qu'il soigne vraiment son turb(...)


Ah ben faut pas être trop difficile, à mon humble avis, surtout si on compare avec les mags étrangers (purée, z'avez lu Deaf Forever, Legacy mag, voire en France Noise mag, bien plus complet, même si ça cause pas de metal exclusivement loin de là ? C'est autre chose, niveau qualité et conten(...)


Non, du tout. Les deux groupes se partagent la couverture, c'est tout.