Black Bile

Sinnery

16/09/2022

Exitus Stratagem Records

Deuxième album pour les israéliens de SINNERY, six ans après leur entrée en matière via A Feast of Fools. Alors qu’on les pensait perdus dans les rues de Tel-Aviv à la recherche de l’inspiration, les musiciens préparaient leur grand retour, modestement annoncé par une poignée de singles plus tôt cette année. C’est donc avec un plaisir non feint que nous les retrouvons aujourd’hui, armés de dix nouveaux titres, percutants, puissants, évolutifs et volubiles, entre Thrash de tradition et Néo-Death mélodique à foison.

Black Bile, cette bile noire que le disque exsude, est amère, épaisse, et témoigne d’une ambition maladive assez remarquable. Le groupe avait une idée très claire au moment d’aborder la composition de cet album : l’énergie négative, et ce qu’elle peut produire de positif. L’acceptation de soi, de tout ce qui nous fait peur, nous révolte, nous révulse, et la façon qu’à l’être humain de transformer ça en espoir, en solution, ou en échappatoire. Un sujet intéressant, qui se devait évidemment d’être traité via une musique dure et sombre, ce qui est immanquablement le cas.

Avec cinquante minutes de violence, les SINNERY jouent la carte de la générosité, tablant sur la diversité des allusions pour éviter la redondance. L’opération fonctionne, même si quelques longueurs se font remarquer, mais cette facilité de passer d’un mid mélodique à un Heavy pur et dur ténébreux fait largement passer la pilule, le groupe osant des choses véritablement écrasantes, comme ce « Sever », qui vocifère, pilonne, martèle son message comme une idée qu’on trépane dans un crane vide de toute philosophie.

Cet album est aussi un moyen de mettre en avant les liens qui unissent le quatuor (Idan Kringel - guitare, Alon Karnieli - guitare/chant, Saar Tuvi - basse et Matan Mandelbaum - batterie) à Yuval Kramer, ami de longue date qui a beaucoup aidé ces jeunes recrues depuis leurs débuts. Crédité en tant que producteur, Kramer continue donc de suivre de très près la carrière de ses jeunes poulains, qu’il a parfois soutenus en bouffant des centaines de kilomètres. On ne peut que louer cette complicité, qui aboutit à une production parfaite, moderne, bien dans ses graves et ses chœurs, et qui transcende une inspiration parfois très nostalgique.

Black Bile est donc une affaire de famille, des retrouvailles qui explosent de leur exubérance dès le hit fatal « The Burning », déjà cheval de bataille en concert. Ce morceau, et son leitmotiv « God bless the human race » tient autant d’AT THE GATES que de SOILWORK, mais paye aussi son tribut au Thrash le plus lapidaire des années 90, lorsque le genre se transformait pour survivre. Beaucoup d’énergie donc, mais de la fluidité, des mélodies simples mais accrocheuses, pour un résultat entre les genres, qui n’a cure de définir le sien. Et entre raids instantanés et guerre de tranchée, l’ambiance est à l’attaque/défense, et nous laisse sur une impression de complétude, comme si le groupe avait enfin trouvé sa véritable identité.

On morfle, sévère, mais on en redemande, comme si ce masochisme exacerbait nos pulsions les plus positives. De fait, on encaisse sans broncher la bronca « Anti Tribe », on se prend en pleine face l’uppercut de « Who Will Be Eaten First », mid qui rappelle une rencontre nocturne entre AT THE GATES et EXODUS, tout en se préparant à affronter une seconde partie beaucoup plus complexe et développée.

Car SINNERY a très intelligemment scindé son album en deux chapitres. Et le second, plus porté sur la réflexion que sur l’écriture spontanée, s’introduit via « Mouthful Of Nails » et ses mélodies de biais pour rythmique complexe. De l’ambition donc, et une envie claire d’éviter l’écueil de la redite, avec des poussées d’adrénaline fameuses, et une saine colère qui drive la composition.

Ne se révélant que par des écoutes répétées et attentives, Black Bile est donc une œuvre pleine, truffée de petites surprises, de dissonances graves et de mélancolie amère (« Hanged From The Sun », qui aurait d’ailleurs dû être le titre de l’album, et son ambiance à la PANTERA des bons jours), de concentrés de haine palpable (« Bleak », comme si le MESHUGGAH des débuts avait accepté la simplicité d’un up-tempo régulier), et de progressions mystiques, aux mélodies acoustiques superbes, qui finissent irrémédiablement par s’échouer sur la grève d’un port Heavy que le quatuor se refuse à quitter.

Excellente surprise, Black Bile se veut homogène mais pluriel, et lance les SINNERY sur la scène internationale. Encore un peu formel pour justifier d’une mention particulière, ce deuxième album est une véritable réussite pensée et jouée, et mérite donc tout votre intérêt.             


        

Titres de l’album :

01. The Burning

02. Black Bile

03. Who Will Be Eaten First

04. Sever

05. Anti Tribe

06. Mouthful Of Nails

07. Hanged From The Sun

08. Bleak

09. Here Below

10. Holes


Facebook officiel


par mortne2001 le 10/09/2022 à 17:37
80 %    38

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

MALEMORT: les fantômes d'Hérouville.

mortne2001 27/09/2022

Interview

Obscura + Persefone + Disillusion

RBD 26/09/2022

Live Report

Voyage au centre de la scène : CARDIAC CEASE

Jus de cadavre 25/09/2022

Vidéos

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 4

mortne2001 04/09/2022

La cave

MOTOCULTOR 2022 / XIII édition

Jus de cadavre 30/08/2022

Live Report

Obscene Extreme 2022

Mold_Putrefaction 16/08/2022

Live Report

J'irai Mosher chez vous ! Episode 4 : Seattle

Jus de cadavre 12/08/2022

J\'irai mosher chez vous
Concerts à 7 jours
The Vintage Caravan + Volcanova 08/10 : Espace Solana, Chalons-en-champagne (51)
Cult Of Luna + Caspian + Holy Fawn 11/10 : Stereolux, Nantes (44)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
senior canardo

cool ! je connais maintenant 2 groupes Bulgares ! pour ceux qui connaissent pas, ya Terravore qui fait du bon thrash ;)

06/10/2022, 10:49

NecroKosmos

Le seul intérêt de ce concert, c'est la première partie. RAVEN : un groupe fantastique sous-estimé.

06/10/2022, 05:51

Satan

C'est terrible... Et puis, quel groupe d'exception, ça me fait mal au cœur pour eux.

05/10/2022, 21:22

Arioch91

Un concept album sur un écrit de Lovecraft ? Ok je prend direct !

05/10/2022, 20:41

VonDerKrieg

A noter que tout vient du compte twitter d'un certain "Alex", qui après avoir envoyé au maire de la ville de Bessancrout plusieurs messages publiques remplis de conclusion hâtives et de liens à l'emporte piéce quant au passé de certains(...)

05/10/2022, 18:36

Gargan

Je m'attendais à du très bon, tout sauf déçu. J'espère qu'ils vont percer au-delà de l'hexagone, car ils le méritent amplement.

05/10/2022, 09:18

Sadam Mustaine

Le reproche que je fais a Metallica c'est de vivre sur ses lauriers depuis 30 ans et de vivre sur 10 grandes années de carrière pour depuis faire des albums de la qualité d'un groupe qui remplirai tout juste des petites salles 

04/10/2022, 23:31

Adolpho Ramirez

L'orga qui réagit comme des grosses pédales en chouinant sur Internet et en faisant une cagnotte (qui a été supprimé LOL), au lieu d'aller directement confronter le cuck soyboy à l'origine de l'annulation. Finalement, si ça peut(...)

04/10/2022, 22:00

Alex fan

Magnifique retour aux sources de ma jeunesse 

04/10/2022, 19:17

Jus de cadavre

Le type à l'origine de ce merdier est un gars de la scène. Qui en son temps fut pris en photo avec des tshirts tendencieux de BM. Le monsieur veut sans doute se racheter ?Pathétique.

04/10/2022, 14:11

Jus de cadavre

Metallica n'oublie clairement pas d'ou ils viennent. Les premiers mecs / roadies du fan club recoivent encore aujourd'hui des invitations pour les concerts dans leurs villes.Juste mega respect.

04/10/2022, 14:06

Simony

Pseudo-nazi de ce que j'ai compris.

04/10/2022, 11:17

Humungus

Et l'hurluberlu dénonçait quoi exactement ?Une imagerie satanique ou une accointance pseudo-nazi ?

04/10/2022, 10:12

Humungus

Bordel !Avant de lire ton commentaire Simony, c'est exactement ce que je m'apprêtais à poster...METALLICA = Le groupe que l'on ne peut pas complétement détester.

04/10/2022, 10:08

Simony

On peut dire ce que l'on veut sur ce groupe que je ne suis plus depuis de nombreuses années mais c'est encore un des rares à faire ce qui leur chante et avoir ce genre d'attention envers ceux qui les ont aidé et leurs fans, musicalement ça ne me parle pl(...)

04/10/2022, 09:10

Simony

Pression d'un illuminé sur la localité qui accueillait l'évènement quand à la présence d'un groupe de Black Metal. Je ne sais pas quel groupe était visé par cette action remplie de courage mais il a eu gain de cause puisque le(...)

04/10/2022, 09:07

Humungus

Tout cela ne me donne toujours pas les raisons de l'annulation...

03/10/2022, 23:41

Simony

Pour ceux que ça intéresse, opération d'ANTIQ LABEL en soutien au festival,SPECIAL SALE / VENTE SPECIALEEn soutien au

03/10/2022, 22:34

Satan

Et après on dit que l'extrême-droite est le danger suprême, alors que l'extrême-gauche est en train d'installer en sous-pente la dictature. Taake et ensuite ça.... on n'est pas dans la merde avec des pignoufs pareils.

03/10/2022, 22:22

Orphan

Ils n'ont qu'à faire un "RAP FEST" avec l'idéologie nauséabonde qui va avec.

03/10/2022, 14:16