Black Cage Of Terror

Punch Of Morons

31/01/2017

Autoproduction

Il paraîtrait que Vladimir aurait commandité un léger trucage des élections américaines. Il semblerait aussi que la détente entre les deux pays soit bien amorcée, au grand dam de la vieille Europe qui commence à faire salement la gueule, au même titre que l’ONU qui voit ce rapprochement d’un très mauvais œil de fusil dissuasif.

But…

Who cares ? 

Après tout, ils ne sont tous qu’une bande de crétins qui régissent notre destin…Et en termes de crétins, je connais justement une bande d’allumés russes qui aimeraient bien leur en coller un bon, sur le pif ou dans les intestins…

PUNCH OF MORONS, au-delà de son nom de baptême en guise de clin d’œil et de jeu de mot, ne dispense pas grande information sur leur formation. Déniché au hasard d’un VK que je fréquente avec assiduité, ce premier EP est du genre un peu nuancé, et semble valser entre un Powerviolence très touffu, et un Grind bien cornu, tirant parfois sur le Gore un peu ventru.

Mis à part quelques photos sur leur page off et leur Facebook, et évidemment ce Black Cage Of Terror proposé gratuitement sur leur Bandcamp, pas grand-chose à fouiner pour tenter d’en savoir un peu plus. Je peux à la rigueur vous dire qu’ils évoluent en formation serrée de quatuor, et qu’ils se sont mis d’accord pour jouer un gros Grind à tendance Death un peu passéiste, sniffant bon les putrides effluves de l’extrême de l’Est, tout autant que les odeurs de décomposition du CARCASS le plus ancien.

Avec en sus, un côté brouillon très AGATHOCLES dans l’esprit qui finalement, tire cet EP vers les tréfonds d’un enfer bruitiste pas si surpeuplé qu’on aurait pu le penser.

Le son est gras et gros, les morceaux lapidaires et costauds, et si l’originalité est bien évidemment aux abonnés absents, l’efficacité prime sur l’instant, et la violence se veut concept omniprésent.

D’aucuns se diront encore que tout ça ne sert à rien, que le Grind sombre n’offre plus rien depuis longtemps, et pourtant le léger parfum d’amateurisme qui se dégage de cet EP est souvent envoutant, un peu comme si le Death bien saignant se faisait une place dans les égouts d’un Grind pourrissant.

Toutes les interventions se ressemblent, mais en fouillant bien, on peut y dénicher quelques influences, comme celle de BRUTAL TRUTH sur le cosmique « Orthodox Fool », mais aussi des thèmes accrocheurs et plus personnels sur le mid tempo prenant de « FYPM ».

Si « Not Welcome For Racist Scumfuck » ne fait aucune cachoterie de son message en singeant les tics les plus barbares de MORTICIAN, si la caisse claire donnerait des complexes au Lars Ulrich de St Anger, si les guitares se prennent pour des basses en goguette dans les bas-fonds des fréquences droniques, le tout, et en moins d’un quart d’heure fait preuve d’un enthousiasme paillard et dénonce quelques travers sans en avoir l’air, histoire de se démarquer de la sympathie affichée par Vladimir pour son homologue Américain presque pire.

Oser un hymne brouillon en introduction (« Piss Off », c’est clair et plus CARCASS qu’un lick de Bill Steer un peu éméché), lâcher les blasts sans retenue pour une poignée de secondes bien crues (« Masked Ecocide », à la conscience écologiste éveillée et assez énervée), se résoudre à admettre l’impasse humaniste en frappant les coins d’un Death Grind compact et ténébreux (« Future In Nowhere », genre d’appropriation de Reek Of Putrefaction en encore plus fielleux), pour finalement, admettre que tout est foutu et qu’il vaut mieux constater le gâchis plutôt que d’essayer d’y remédier (« Wasted », pas celui des FLAG, mais une bonne dose de Powerviolence un peu Crust en abord), tel est le cheminement de cette Cage Noire de la Terreur, qui pourrait symboliser notre planète se mourant, ou l’isolement dans lequel nous nous confinons mutuellement.

Grind fort en oreilles, Powerviolence qui assombrit le ciel, Crust qui fait des merveilles, finalement, ce premier EP du gang Russe des PUNCH OF MORONS est une façon idoine et réaliste de voir le monde tel qu’il est, et s’en veut la bande son acharnée, un peu bordélique, mais définitivement lucide et pas encore résignée.

Pas vraiment la révolution d’octobre, mais une tonalité générale assez adaptée. De quoi observer les singeries révoltantes de deux leaders qui vont finir par tout faire péter.

 Avec un sourire carnassier…


Titres de l'album:

  1. Piss Off
  2. Ca$h Trap
  3. War Of Two
  4. Black Cage Of Terror
  5. Pure Mind Mayhem
  6. Masked Ecocide
  7. Caliphate
  8. Low Life Preacher
  9. Future In Nowhere
  10. Orthodox Fool
  11. FYPM
  12. Not Welcome For Racist Scumfuck
  13. Wasted

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 14/02/2017 à 17:27
65 %    590

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Fear Factory + Misery Index 2006

RBD 28/10/2020

Live Report

Antibody

mortne2001 19/10/2020

From the past

Les archives de la Mort 1984 - 1994

grinder92 14/10/2020

Livres

Livre TAPE DEALER / Chronique par David Martin

Jus de cadavre 11/10/2020

Vidéos

W.A.S.P, Bataclan 2012

grinder92 09/10/2020

Live Report

Demanufacture

Baxter 06/10/2020

From the past

Hanger Abortion

RBD 30/09/2020

Live Report

Night Of The Masks

Simony 26/09/2020

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
mortne2001

Écouté et chroniqué pour Metalnews, la suite logique de leur premier EP, et un énorme album de Heavy. 

30/10/2020, 17:22

Hipparion33

Album écouté pour ma part , un bon album de Heavy comme je les aime . J'aime aussi la pochette.

30/10/2020, 17:10

Hipparion33

Du coup je me suis fait la discographie dans la foulée et j'adore aussi ce "Metal Revolution". C'est une belle découverte après tant d'années

30/10/2020, 17:08

hrm

.

30/10/2020, 14:12

LeMoustre

Hâte d'écouter l'album en entier

30/10/2020, 12:37

metalrunner

Du pur heavy avec des magnifiques solos..

30/10/2020, 12:06

Harry Klein

Quelle caisse claire incroyable - les 2 singles sont très bons, ça augure un chouette album encore - MACABRE <3  

30/10/2020, 10:44

Reg

Je suis complètement passé à côté, mais il n'est jamais trop tard ! Très bon titre en tout cas ;)

30/10/2020, 09:34

Kerry King

Ouais surtout que Asphyx il n'y a plus que Van Drunen de l'époque old school (et encore il restera a peine deux ans), et Soulburn plus que Eric Daniels, on a deux versions du groupe vu part les deux en fait. (et depuis Bagchus a lui lâché les deux).(...)

29/10/2020, 23:47

Satan

Skald... le Wardruna version "Lidl".

29/10/2020, 23:15

Kerry King

Légendaire !

29/10/2020, 18:53

Kerry King

Légendaire !

29/10/2020, 18:53

RBD

Moulburn (je ne résiste jamais au calembour, surtout quand il est nul) c'est même devenu de plus en plus sombre avec la reformation d'Asphyx, alors que cela avait commencé comme un produit de substitution après que le groupe principal venait de se sépar(...)

29/10/2020, 14:44

metalrunner

C est clair que the Legacy devait être leur album de chevet marrant pour une génération qui n a pas connu cette époque.

29/10/2020, 11:38

metalrunner

D ici la il peut se passer tellement de chose.

29/10/2020, 09:17

Baxter

Janvier étrangement ça encore le flop hélas. Tant que ce virus persiste dans la civilisation et sans un moyen miracle, hélas concert et autres ça sera encore pas avant quelques temps. 

28/10/2020, 22:30

Kerry King

En meme temps que le nouveau Soulburn, ah ah.Et Soulburn c'est comme Asphyx mais penchant vers le Black, double ration ! 

28/10/2020, 19:06

Humungus

AAAAAAHHH !!! !!! !!!En voilà une bonne news !!!

28/10/2020, 15:34

NecroKosmos

Oui, là aussi, groupe sous-estimé à l'époque. Trop violent pour les fans d'HELLOWEEN et trop soft pour les fans de KREATOR (comme RAGE, par exemple). Dommage car LIVING DEATH avait une empreinte qui lui était propre. Personnellement, j'adore surto(...)

28/10/2020, 09:50

NecroKosmos

Groupe original, totalement sous-estimé. Achat indispensable.

28/10/2020, 09:43