Black Cage Of Terror

Punch Of Morons

31/01/2017

Autoproduction

Il paraîtrait que Vladimir aurait commandité un léger trucage des élections américaines. Il semblerait aussi que la détente entre les deux pays soit bien amorcée, au grand dam de la vieille Europe qui commence à faire salement la gueule, au même titre que l’ONU qui voit ce rapprochement d’un très mauvais œil de fusil dissuasif.

But…

Who cares ? 

Après tout, ils ne sont tous qu’une bande de crétins qui régissent notre destin…Et en termes de crétins, je connais justement une bande d’allumés russes qui aimeraient bien leur en coller un bon, sur le pif ou dans les intestins…

PUNCH OF MORONS, au-delà de son nom de baptême en guise de clin d’œil et de jeu de mot, ne dispense pas grande information sur leur formation. Déniché au hasard d’un VK que je fréquente avec assiduité, ce premier EP est du genre un peu nuancé, et semble valser entre un Powerviolence très touffu, et un Grind bien cornu, tirant parfois sur le Gore un peu ventru.

Mis à part quelques photos sur leur page off et leur Facebook, et évidemment ce Black Cage Of Terror proposé gratuitement sur leur Bandcamp, pas grand-chose à fouiner pour tenter d’en savoir un peu plus. Je peux à la rigueur vous dire qu’ils évoluent en formation serrée de quatuor, et qu’ils se sont mis d’accord pour jouer un gros Grind à tendance Death un peu passéiste, sniffant bon les putrides effluves de l’extrême de l’Est, tout autant que les odeurs de décomposition du CARCASS le plus ancien.

Avec en sus, un côté brouillon très AGATHOCLES dans l’esprit qui finalement, tire cet EP vers les tréfonds d’un enfer bruitiste pas si surpeuplé qu’on aurait pu le penser.

Le son est gras et gros, les morceaux lapidaires et costauds, et si l’originalité est bien évidemment aux abonnés absents, l’efficacité prime sur l’instant, et la violence se veut concept omniprésent.

D’aucuns se diront encore que tout ça ne sert à rien, que le Grind sombre n’offre plus rien depuis longtemps, et pourtant le léger parfum d’amateurisme qui se dégage de cet EP est souvent envoutant, un peu comme si le Death bien saignant se faisait une place dans les égouts d’un Grind pourrissant.

Toutes les interventions se ressemblent, mais en fouillant bien, on peut y dénicher quelques influences, comme celle de BRUTAL TRUTH sur le cosmique « Orthodox Fool », mais aussi des thèmes accrocheurs et plus personnels sur le mid tempo prenant de « FYPM ».

Si « Not Welcome For Racist Scumfuck » ne fait aucune cachoterie de son message en singeant les tics les plus barbares de MORTICIAN, si la caisse claire donnerait des complexes au Lars Ulrich de St Anger, si les guitares se prennent pour des basses en goguette dans les bas-fonds des fréquences droniques, le tout, et en moins d’un quart d’heure fait preuve d’un enthousiasme paillard et dénonce quelques travers sans en avoir l’air, histoire de se démarquer de la sympathie affichée par Vladimir pour son homologue Américain presque pire.

Oser un hymne brouillon en introduction (« Piss Off », c’est clair et plus CARCASS qu’un lick de Bill Steer un peu éméché), lâcher les blasts sans retenue pour une poignée de secondes bien crues (« Masked Ecocide », à la conscience écologiste éveillée et assez énervée), se résoudre à admettre l’impasse humaniste en frappant les coins d’un Death Grind compact et ténébreux (« Future In Nowhere », genre d’appropriation de Reek Of Putrefaction en encore plus fielleux), pour finalement, admettre que tout est foutu et qu’il vaut mieux constater le gâchis plutôt que d’essayer d’y remédier (« Wasted », pas celui des FLAG, mais une bonne dose de Powerviolence un peu Crust en abord), tel est le cheminement de cette Cage Noire de la Terreur, qui pourrait symboliser notre planète se mourant, ou l’isolement dans lequel nous nous confinons mutuellement.

Grind fort en oreilles, Powerviolence qui assombrit le ciel, Crust qui fait des merveilles, finalement, ce premier EP du gang Russe des PUNCH OF MORONS est une façon idoine et réaliste de voir le monde tel qu’il est, et s’en veut la bande son acharnée, un peu bordélique, mais définitivement lucide et pas encore résignée.

Pas vraiment la révolution d’octobre, mais une tonalité générale assez adaptée. De quoi observer les singeries révoltantes de deux leaders qui vont finir par tout faire péter.

 Avec un sourire carnassier…


Titres de l'album:

  1. Piss Off
  2. Ca$h Trap
  3. War Of Two
  4. Black Cage Of Terror
  5. Pure Mind Mayhem
  6. Masked Ecocide
  7. Caliphate
  8. Low Life Preacher
  9. Future In Nowhere
  10. Orthodox Fool
  11. FYPM
  12. Not Welcome For Racist Scumfuck
  13. Wasted

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 14/02/2017 à 17:27
65 %    715

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Fange + Pilori + Skullstorm

RBD 25/10/2021

Live Report

Voyage au centre de la scène : SUPURATION

Jus de cadavre 17/10/2021

Vidéos

Déluge + Dvne

RBD 29/09/2021

Live Report

Blood Sugar Sex Magik

mortne2001 25/09/2021

From the past

Benighted + Shaârghot + Svart Crown

RBD 22/09/2021

Live Report

Use Your Illusion I & II

mortne2001 18/09/2021

From the past

Witchfuck : le contre-pouvoir en Pologne

Simony 14/09/2021

Interview

Voyage au centre de la scène : CATACOMB

Jus de cadavre 29/08/2021

Vidéos
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
LeMoustre

Clair que c'est pas leur point fort, les pochettes, la dernière étant particulièrement moche. A part celle du premier album, et à la limite Anomaly, par son côté épuré, beaucoup de mauvais choix, c'est vrai.Par contre la musi(...)

25/10/2021, 10:58

LeMoustre

Excellent disque, en effet

25/10/2021, 10:55

Humungus

"Imago" une pochette à sauver ?!?!Tous les goûts sont dans la nature, mais là tout de même... Le vieux "papillon-visage" digne d'apparaître sur une chemise all print vendu en foire du premier mai... ... ...Sincèrement, (...)

25/10/2021, 08:45

RBD

Colin Richardson est plus âgé. Sa première production Metal était si je ne me trompe l'EP de Napalm Death "Mentally Murdered" en 1989, et il avait déjà presque dix ans de carrière dans le Rock. La lassitude doit venir facilem(...)

24/10/2021, 23:46

Arioch91

Même pour la thune, Jeff Loomis ne devrait pas rester dans un groupe pareil, bordel !Avoir sorti des albums aussi classe du temps de Nevermore pour finir en second couteau chez Arch Enemy, putain la loose.C'est devenu un exécutant. Quel gâchis.

24/10/2021, 18:45

totoro

Super producteur effectivement, malheureusement passé de mode. C'est dommage. Un peu comme Colin Richardson, des mecs qui ont façonné le son d'une scène et qui tombent dans un oubli un peu ingrat. Même si les productions des deux ne vieillissent pas, je(...)

24/10/2021, 13:30

totoro

C'est assez vrai. "Room 7" avec lequel j'ai découvert le groupe est peut-être mon disque préféré de SUP, mais sa pochette est douloureusement ignoble. Quelques unes sont néanmoins à sauver, "Hegemony", "Angelus&quo(...)

24/10/2021, 13:26

totoro

C'est vrai que Loomis dans Arch Enemy, c'est un putain de gâchis... C'est doublement con car je suis persuadé que s'il participait à la composition, le groupe en sortirait grandi. Mais bon, c'est le truc de Mike Amott qui préfère resservi(...)

24/10/2021, 13:18

RBD

Fredrik Nordstöm est surtout connu pour avoir produit toute la scène mélodique suédoise en ordre de marche mais aussi collaboré avec de gros groupes de styles plus ou moins voisins comme Dimmu, Opeth, Old Man's Child, Septic Flesh, Powerwolf, Architects... m&(...)

24/10/2021, 13:17

totoro

Quel sacré bon disque !!! Je suis tombé dessus par hasard, je ne savais pas que le groupe existait encore. Je suis passé directement de "The Stench Of The Swelling" avec Arno Strobl à celui-ci et me suis pris une énorme claque. L'électro Sy(...)

24/10/2021, 13:10

Simony

@Humungus / @Bones vous avez mis le doigt sur ce qui m'a freiné à succomber à ce groupe pendant de très nombreuses années. A chaque fois que j'entendais un titre, je me disais "Allez cet album, c'est l'occasion de découvrir" (...)

24/10/2021, 11:01

Bones

@ Humungus : Mais complètement ! à l'époque de la sortie d'Anomaly, je faisais du fanzinat dans un projet mort-né. J'ai reçu un exemplaire promo du digi : hallucination devant la nullité absolue de la pochette. Clairement il y a(...)

23/10/2021, 23:35

Humungus

Tracasses RBD !Moi vivant, ils ne tomberont pas dans l'oubli !Pour tout ce que tu viens d'évoquer...PS : Seul bémol à SUPURATION et SUP : La quasi totalité de leurs pochettes !

23/10/2021, 21:39

RBD

Merci car je connaissais très mal les débuts de Supuration (à part que S. Buriez leur avait donné un coup de main). C'est l'un des premiers groupes de Death que j'ai vu, c'était l'un des plus originaux avec son univers particulier. S&apo(...)

23/10/2021, 20:50

Medrawt

En concert avec Konvent le 19 avril à Paris. Ca va être un bon moyen de découvrir le groupe. j'aime plutôt bien les 3 titres proposés en écoute.

23/10/2021, 18:36

Baltringue

@seb : des sous

23/10/2021, 14:20

Bones

Pour moi, dès que Johan Liiva s'est barré, c'était déjà une affaire terminée ce groupe.

23/10/2021, 14:08

Kairos

original le clip quant même... le groupe qui joue seul dans un hangar, du jamais vu!

23/10/2021, 11:55

Seb

putain mais qu'est ce que Jeff Loomis fait dans ce groupe ...

22/10/2021, 19:25

Invité

Un titre bien trouvé, ça fait longtemps que ce groupe est décevant...

22/10/2021, 17:52