Les mercenaires américains de Sentient Ruin continuent leur travail de sape des fondations élémentaires de la civilisation moderne, en jetant à la face d’un monde médusé la première démo du projet allemand CULT OF EXTINCTION, qui mérite largement son nom de baptême. On sait le label friand d’exactions bruitistes, et on imagine sans peine le plaisir sadique qu’ils éprouvent à promouvoir les groupes les plus foncièrement brutaux de la planète, sans aucune honte, bien au contraire. Une fois encore, ils ont plongé les mains dans la souillure la plus repoussante de l’underground pour en extraire une bête protéiforme, qui renvoie à leurs chères études cacophoniques les pires ensembles BM de la création…Comme d’habitude, cette sortie ne s’adresse qu’aux oreilles les plus rompues à l’exercice atroce du nihilisme musical, et en quatre morceaux, cette démo s’adonne aux joies incommensurables de la cruauté disharmonique, sans éprouver la moindre gêne. Enrobée dans un artwork délicieux, cette tentative de se hisser à la hauteur des cadors du genre est une réussite en soi, que les farouches détracteurs de la cause Noise conchieront de toute leur énergie. Mais il y a quelque chose de fascinant dans cette débauche de sons tournoyant comme des charognards autour d’un cadavre, et les fans d’une frange la plus extrême de l’ignominie y trouveront leur compte, comme ils s’abreuvent des délires les moins recommandables de GNAW THEIR TONGUES. Décomposé en quatre chapitres presque en tous points identiques, Black Nuclear Magic Attack est une véritable attaque au bon goût, nucléaire comme une explosion dévastant le Japon en 1945, pas spécialement magique mais subtilement occulte, et mérite donc son appellation, sans forcer le trait, mais en accentuant quand même les aspects les plus nauséabonds du Black le moins conciliant.

Si le label se plaît à établir quelques comparaisons avec les funestes REVENGE, BLASPHEMY et autres TEMPLE NIGHTSIDE ou NUCLEARHAMMER, les parallèles ne sont pas uniquement là pour assurer un minimum de promotion histoire de refourguer le barnum sur un malentendu. Tous ces ensembles partagent le même goût pour la provocation, et le même dégoût des conciliations et autres compromis, pour se concentrer sur les thèmes les plus sombres, peu ragoutants, et repoussants de la musique extrême telle que nous la connaissons depuis ses origines. Dotés d’un son compact et massif, les allemands proposent donc une courte litanie de l’abomination la plus concrète, et n’ont cure d’une quelconque logique de composition, préférant égrener leurs litanies tout au long de morceaux en bloc. Pas vraiment de quoi détailler, Black Nuclear Magic Attack est en quelque sorte un miroir déformant nous renvoyant le reflet le moins flatteur de notre nature, et se concentre sur une rythmique monobloc, distillant les blasts comme Anton LaVey les sermons, et ose des riffs qu’on distingue à peine dans ce magma sonore sans complaisance. La base instrumentale soulignée d’interventions vocales toutes plus ignobles les unes que les autres, et frisant parfois le Goregrind revu et corrigé par les alchimistes de MORTICIAN ne dévie presque pas d’un iota de sa direction primale, sauf sur le troisième titre, « Atomic Salvation », qui tente enfin de placer quelques variations ludiques assez bienvenues. Mais ne vous leurrez pas, tout ça tient du cauchemar absolutiste parfait, et il est impossible de se raccrocher à un quelconque motif, puisque le but avoué ou non des CULT OF EXTINCTION est d’utiliser le bruit en tant que fondement majeur…                             

Si la page Facebook n’indique aucune information exploitable, l’aura de mystère entourant le projet convient très bien à son optique « artistique », et il ne serait d’ailleurs d’aucune utilité d’en savoir plus pour apprécier ou rejeter cet effort. Je soupçonne d’ailleurs la majorité d’entre vous, déjà certainement réfractaires aux émanations putrides des REVENGE, vomir votre bile sur cette maquette qui représentera à n’en point douter l’archétype du bordel impossible à assimiler à une quelconque forme de musique, mais les plus furieux fidèles de notre lectorat sauront reconnaître une tentative de se montrer encore plus véhément que la moyenne, sans pour autant sombrer dans les délires expérimentaux imbuvables. Néanmoins, et aussi « accessible » soit cette première démo, elle témoigne d’une animosité patente envers toute forme de structuration, et se veut image sonore d’une psyché torturée, obsédée par la brutalité et le chaos, et fixée sur une déconstruction de l’art musical. Une façon comme une autre de se démarquer, mais autant dire que les allemands ne font pas semblant, et qu’ils ne jouent pas un jeu de dupes. Qu’on se surprenne à déceler un passage digne de BLASPHEMY, ou une atrocité émanant de l’esprit incurablement malade de Mories, Black Nuclear Magic Attack mérite un minimum d’attention, ne serait-ce que pour cette façon de torturer des guitares pour les faire geindre, et de refuser toute alternative rythmique qui n’explose pas le compteur Geiger des BPM. Une façon de déformer le Grind pour lui faire épouser les contours d’un Dark Black, et surtout, une fuite en avant qui laisse songeur quant à la suite des évènements. Mais une preuve supplémentaire de l’instinct foncièrement mauvais du label américain, qui n’a de cesse de se retrancher derrière une caution intégriste pour repousser les limites de l’intolérable. Et en cela, je reste admiratif. Et me demande jusqu’où tout ça va bien pouvoir aller.


Titres de l'album:

  1. Black Nuclear Magic Attack
  2. Existermination
  3. Atomic Salvation
  4. Gazing Upon the Eternal Throne of Death

Facebook officiel


par mortne2001 le 29/03/2018 à 18:09
72 %    179

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Orthostat

Monolith Of Time

Obscenity

Summoning the Circle

Psy-no-ark

Nodvs Gordivs

Stranguliatorius

Rope Soap Tabouret

Nebula Orionis

Starthrone

Valiant Bastards

Harbingers of Chaos

Samarium

Right to Get Violent

Split/cross

Rise of Discontent

Executioner

Bone Collector

Northern Light Orchestra

Greatest Hits

Ploughshare

In Offal Salvation

Conjure

Releasing The Mighty Conjure

Death Chaos

Bring Them to Die

Atomic Death Squad

Brain Dead

Blackwater

Good As Evil

Scorcher

Systems of Time

Virginia Hill

Makin' Our Bones

Psython

The Last Days of the Good Times

Nacht Und Gnosis

Det Warder Sådt I Skröplighet Och Skal Upstå Ur Kraft

Concerts à 7 jours

+ Father Merrin + Dragunov

02/03 : Black Baron, Nancy (54)

Photo Stream

Derniers coms

Merci pour ce petit clin d’œil à Heavy Sound et content de t'avoir eu au sein de l'équipe dès les tout débuts de l'aventure... et longue vie à Sleeping Church Records et Metalnews !


Rien qu'avec ces deux noms ça promet d'être très poétique en effet !


Allons allons, j'ai des gens qui m'aident bien autour de moi, tu sais de quoi je parle Jus de cadavre... c'est aussi grâce à des personnes comme toi que tout cela est possible.


Cool oui l'interview ;) Un groupe, un label et le zine... Je sais pas comment tu fais Simo ! :D


Merde, mais c'est mortel RITUALS ! J'étais complètement passé à côté... Chouette interview encore une fois et bonne continuation à Sleeping Church Records ;-)


@Kerry King : Si tu aimes Gus Van Sant, tu aimeras...


J'ai jamais regardé le "Last Days" je me demande si il vaut le coup ?

Lords of Chaos je me demande quand il sera dispo ça fait longtemps qu'on annonce le film.


Ca sent mauvais tout ca...


Tout pareil Simo ! Bienvenue Acid, ça fait plaisir une nouvelle plume ! :)


Et voilà c'est corrigé...


Parce que dans la com' du label, c'est le pays qui est indiqué... j'avoue que je n'ai pas vérifié mais effectivement en voyant Vindsval, j'aurais du corriger de moi-même, désolé c'est bien Français...


Avec cette chronique, nous accueillons dans notre équipe Acid
Vous retrouverez d'autres articles de sa part prochainement mais toute l'équipe de Metalnews.fr lui souhaite la bienvenue, en espérant que sa plume vous séduise et qu'elle vous fasse découvrir de nouveaux groupes ou vous confor(...)


Pas mal, rien d'extraordinaire et ça reste du black Telerama-compatible (ça m'empêche pas de beaucoup aimé BaN) mais il y a 2 choses que j'apprécie :

1) Ils avaient fait une itw du gars de Throane et je m'étais dit, c'est bien mais ils pourraient quand même s'intéresser à BaN q(...)


les Vegan et auters Veggie nous les cassent sévère


Ouais le "Rock" c'est la grande mode, c'est hype. Faut profiter du filon avant que ça s’essouffle !
Et si Nirvana a eu son "Last Days" de Gus Van Sant, fin c'est sur Cobain plutôt. Plus une palanquée de docu plus ou moins bon.


J'avais adoré le premier album... celui-là ne m'a pas déçu. Un groupe qui mériterait d'être plus connu.


C'est entraînant


Débat intéressant.
Autant la gars de Tyr assume complètement son truc, et c'est son droit, du moins tant que le pays d'où il vient maintient la légalité de cette pratique. Autant une asso qui se veut vegan, moi je trouve ça étrange qu'elle cautionne ça en étant partie prenante de l'(...)


Avec tout ça, TYR ne fera jamais la 1ere partie de GOJIRA . Je ne suis pas vegan je n'ai jamais écouté TYR, mais on peut aussi boycotter les concerts dont les groupes sont chasseurs ou bossent dans des abattoirs. Pour les chasseurs , il y a de tout du saoulot, du viandar mais aussi du responsabl(...)


Cette année ça y va les films qui retracent l'histoire d'un groupe...

Queen, Mayhem, Motley Crue les trois a la fois, a qui le tour ? Limp Bizkit lol

Nirvana ils ont jamais rien fait ? Je me demande.