Carnal

Gutslit

07/07/2023

Autoproduction

Attention, ces indiens-là sont féroces. En direct de Mumbai, les GUTSLIT nous charcutent menu depuis 2007, d’un Death/Grind à tendance brutal et sans pitié. Avec déjà deux massacres à leur actif (Skewered in the Sewer en 2013 et Amputheatre en 2017), ces quatre délinquants d’une violence non édulcorée ont propagé la bonne parole fétide d’un Death Metal très actif, même après une bonne bière.

Toutefois, un silence de six ans laisse des traces. D’abord, l’inquiétude, ensuite la panique, et finalement l’hystérie de l’abandon, ce besoin de se faire bousculer par une brutalité viscérale rendant totalement accro. Mais nos veines ont retrouvé leur bleu d’antan, nos muscles se sont raidis, et notre cou relâché pour permettre un headbanging de gros tarés, puisque Carnal remet enfin les pendules à la bonne heure.

Celle de la boucherie intégrale en mode découpe chirurgicale au scalpel géant.

Les GUTSLIT n’ont pas changé leur méthode de découpe, mais l’ont rendue imperfectible. Si les lames sont finement aiguisées, si le coup de main est de plus en plus affirmé, l’ambiance quant à elle a pris quelques degrés depuis la dernière fois, au point d’évoquer la fournaise d’un abattoir tournant à plein régime.      

Gurdip Singh Narang (basse), Aaron Pinto (batterie), Aditya Barve (chant) et Prateek Rajagopal (guitare) se présentent donc à nous avec les plus mauvaises intentions, et déposent sur leur étal les pièces les plus sanguinolentes de leur répertoire remis à neuf. Tout est là, la violence crue, la technique repue, la précision velue, au point qu’on est en droit d’accorder au marchand la plus grande des confiances quant à la qualité de ses produits. 

Certes, la vente est classique, et repose sur des recettes anciennes. Mais cette façon de préparer une marinade des années 90 pour relever le goût d’une bidoche des années 2000 a quelque chose de délicieusement amateur, dans le sens le plus noble du terme. Et entre un chanteur qui évidemment partage sa gorge entre gravité et hystérie de sorcière, et un guitariste qui multiplie les riffs comme le boucher les coups de feuille, le bilan s’alourdit de minute en minute, quelque part entre Brutal Death et Death technique, puisque les apprentis passés maîtres en ont sous le capot.

Ce Death est donc protéiforme, et surtout, très goûtu. Soli mélodique superbes et inattendus (« Body Snatcher », le meilleur morceau de la livraison en mode filet mignon), plans qui se succèdent aussi rapidement que les gestes d’un équarrisseur consciencieux, et batteur en constante démonstration de broyage des côtes, pour un disque qui tient parfaitement son rang difficile de troisième né.

Classique, mais fameux. Tragique, mais fumeux. Magique, mais sulfureux. Les qualificatifs peuvent être empilés comme des steaks hachés, le résultat sera le même. Carnal est un festin carnassier de carnivores ne cachant pas leur passion dévorante pour une musique aussi crue que délicate, et les nombreuses variations observées durant la transaction ne font que rendre le deal encore plus intéressant.

Il est en effet assez étourdissant de se laisser mener par le bout du nez pendant plus de quatre minutes par ces maniaques du tempo maltraité. « Altar of Putridity », qui couine comme un goret prêt à être transformé en pâté et boudin, « Son of Sam » qui célèbre le fameux tueur du même nom et qui introduit la notion de serial-killer de boucherie chevaline, « Bind Torture Kill » qui fricotte avec le triggering pour rendre le rythme encore plus soutenu et agressif, tout y passe, et avec flair et panache.

Inutile donc de chercher l’Hindi à quatorze heures, pour apprécier cette visite guidée des locaux tâchés de sang, mais aux instruments impeccables.

Laissez-vous tenter par une tranche de bœuf bien épaisse, charnue, et prête à être dévorée tartare. Les GUTSLIT proposent en outre des tripes tout à fait alléchantes, ainsi que des pièces de charcuterie d’orfèvres en viande. Merci messieurs pour ce banquet au prix modique, mais à la qualité incontestable.

         

   

Titres de l’album:

01. Son of Sam

02. Matriarch

03. Bind Torture Kill

04. The Killing Joke

05. Insidious

06. Body Snatcher

07. Altar of Putridity

08. Primeval


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 15/11/2023 à 17:18
75 %    163

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


RBD
membre enregistré
17/11/2023, 13:06:30

Je n'avais pas gardé un souvenir transcendé du précédent, mais celui-là est vraiment bien, y'a un gros progrès dans leur Death Brutal grindy très digeste. L'invitation de Julien Truchan souligne une ressemblance avec Benighted, mais en plus lourd. Cela peut plaire à beaucoup de monde, dans son créneau, voire devenir un petit classique.

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Crisix + Dead Winds

RBD 20/02/2024

Live Report

Abbath + Toxic Holocaust + Hellripper

RBD 21/01/2024

Live Report

1984

mortne2001 10/01/2024

From the past

SÉLECTION METALNEWS 2023 / Bonne année 2024 !

Jus de cadavre 01/01/2024

Interview
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Tourista

@ Gargan : en parlant du best-of de Pestilence, les fans ont tellement gueulé qu'ils ont changé de visuel !  &(...)

05/03/2024, 11:42

Gargan

Faites chier, j'apprécie le groupe (enfin surtout l'ep comme beaucoup, je me demande si je ne l'ai pas découvert avec ce bon Shaxul) et je trouvais l'artwork très réussi ("oh bah c'est pas l'AI de Pestilence hein"), mais là(...)

05/03/2024, 09:43

Capsf1team

Balle de match...Un peu de silence s'il vous plait, les joueurs sont prêts...

05/03/2024, 08:03

Tourista

Hep ! on ne dépasse pas les bouées, siouplè !

05/03/2024, 07:05

Tourista

Acheté samedi, écoute en cours. BD absolument sans intérêt mais album bien plus intéressant que le dernier Maiden.

04/03/2024, 17:58

LeMoustre

Citer  INCUBUS, ASSASSIN et RIGOR MORTIS sur le même papier = obligé d'écouter les deux titres, et en effet, tout à fait ma came ! Merci pour cette petite découverte aux allures de pépite.M'en vais commander cela de ce pas(...)

04/03/2024, 09:59

LeMoustre

Excellent album

04/03/2024, 07:14

Saddam Mustaine

Le seul à être présent sur chaque album c'est Paulo Jr, peut-être le seul qui a vraiment les droits officiellement ? Kisser après est devenu très impliqué aussi 

02/03/2024, 19:55

RBD

Les frères Cavalera ont récemment réenregistré le premier album, le seul où Andreas Kisser n'était pas encore là. Cavalera Conspiracy existe déjà pour ceux qui voudraient un Sepultura avec les frères Cavalera, et tant mieu(...)

02/03/2024, 13:16

Humungus

Ah ah ah !Alors ça pour le coup, cela pourrait me faire plaiz...

02/03/2024, 07:27

Saddam Mustaine

Max et Igor vont donc pouvoir réformer Sépultura dans 2 ans...

01/03/2024, 18:15

Jus de cadavre

Ouais du tout bon. Assez balèze pour un groupe avec autant de bouteille de sortir un album aussi "frais" ! Et puis ce côté Metal "nola" : irrésistible !

01/03/2024, 15:22

Humungus

J'avais déjà hâte d'écouter ça, mais avec une chronique pareille...Vivement.Pis surtout, vivement la tournée de mai prochain bordel !

01/03/2024, 10:06

Tourista

Je me rappelle avoir vu UNE fois Sepultura avec Derrick Green en festoche, époque dreadlocks, j'ai dû tenir 3 morceaux.  Mais évidemment les propositions arriveront, les gros sous se profiler, le groupe reviendra avec une cote renforcée et des cachets g(...)

29/02/2024, 22:36

Gargan

´Vont ptêtre se reformer deux ans après la tournée, avec lui.

29/02/2024, 21:48

Cupcake Vanille

Quitter Sepultura pour peut-être (voir les rumeurs du moment) pour un autre groupe commençant par la lettre S sur le son américain du côté Iowa. 

29/02/2024, 21:24

RBD

Il a déjà un autre groupe de Rock chrétien qui marche bien au Brésil. C'est vrai que c'est bizarre de partir maintenant alors que la fin prochaine du groupe est déjà programmée à assez court terme. En tout cas c'est un batteur(...)

29/02/2024, 21:12

Buck Dancer

Même si je comprends l'opportunité de jouer dans Slipknot (si la rumeur dit vrai) dommage d'être resté toutes ces années pour partir juste avant la dernière tournée.

29/02/2024, 18:48

senior canardo

@Humungus sur la date de Magny le hongre, Paulo avait un tshirt Houwitser    sur scène ça ma remis un coup de (...)

29/02/2024, 10:09

Orphan

Batteur absolument génial.https://www.youtube.com/watch?v=PkmUSjkTJCgV'la le niveau du gamin qu'il était.

29/02/2024, 08:24