Rise To Supremacy

Anialator

07/02/2018

Xtreem Music

Après vous avoir entretenu au mois de mai 2017 du retour sur la scène des texans d’ANIALATOR, via une compilation exhaustive de leurs premières œuvres proposée par les bons soins du label espagnol Xtreem Music, c’est aujourd’hui avec une joie non feinte que je vous informe de la prochaine disponibilité d’une œuvre originale, sous la forme d’un nouvel EP, qui risque fort de faire grand bruit, au sens propre comme au figuré. Si la publication de Mission Of Death n’avait éveillé en moi qu’un intérêt poli, au regard du caractère plus qu’anecdotique de cette formation en ses temps et heures, il semblerait que toutes les armes aient été mises du bon côté pour me déstabiliser, puisque malgré sa brièveté, Rise To Supremacy permet enfin aux américains de gagner un statut auquel ils n’ont jamais pu prétendre durant leur premier vivant. Si évidemment l’inspiration se veut plus que classique, le rendement est optimal, et la charge frontale, et ces vingt minutes prises en pleine face nous montrent un groupe à l’aise dans son époque, et apte à rivaliser avec les formations les plus féroces. Il faut dire que les titres développés ne font pas semblant de thrasher, et qu’ils écrasent même tout sur leur passage, avec une force qui le confine à l’écrasement de buissons par des chenilles de char d’assaut, sans que les musiciens ne renoncent à leur philosophie, ou ne trahissent leur crédo. Magie ? Nous n’irons pas jusque-là, mais regain d’énergie, et surtout, une adaptation aux standards de production modernes, qui confère à ce nouvel effort toute l’amplitude nécessaire pour ne pas passer pour de gentils farfelus passéistes, capitalisant sur un sursaut d’intérêt pour des années passées.

Articulé autour d’un line-up stable depuis son retour officiel (Alex Dominguez - basse et seul membre d’origine, Roland Torres et Mando Valadez - guitares, O.J. Landa - batterie et Angel Gonzales - chant, depuis 2016), ANIALATOR nous offre donc un retour à l’originalité en fanfare, lâchant tout sauf au hasard cinq petits morceaux destinés à célébrer leur comeback, enfin entériné par un produit entièrement neuf et emballé. Et il faut admettre que les musiciens ont mis tout leur cœur à l’ouvrage, tant la détonation fait des ravages, dès l’entame dantesque de « Embrace The Chaos », qui ne fait aucun mystère de son message. Double grosse caisse à fond les ballons, riffs qui tournent en rond, et soudaine accélération, dans une grande tradition de Thrash de série B typiquement US, rappelant toutefois quelques influences externes, dont celle des EXUMER, mais aussi de DARKNESS et des RECIPIENTS OF DEATH, références que j’avais déjà utilisées par le passé pour mieux baliser. Mais les comparaisons sont patentes, bien que les texans semblent avoir trouvé leur propre son, qui trouve ses racines dans l’histoire du groupe et ses deux EP cultes, mais aussi dans l’expectative d’un avenir plus souriant. Et il est certain que celui-ci va devoir s’adapter à la nouvelle physionomie du groupe, beaucoup plus trapue et couillue, et digérer ce Thrash féroce qui frappe et qui cogne sans relâche, tout en aménageant quelques espaces ou les respirations sont permises. D’ailleurs, la fausse pause en question, « Thick Skinned » est certainement amenée à devenir un classique à part entière, tant sa rage éclate du moindre pendant de riff, alors même que le chant d’Angel ne fait vraiment pas semblant de ne pas être content. On se prend à rêver à un point de jonction entre le Thrash des ANTHRAX et la furie Death des ARCH ENEMY, et il est certain que le nouveau style des ANIALATOR est si intense que la frontière en devient floue. L’auditeur lui, risque de devenir fou à force de subir les assauts sans pitié d’une bande déchaînée au leitmotiv acharné, et même si les similitudes entre « All Systems Go » et « Rise Again » sont plus que flagrantes, le format court leur permet d’exister sans trop empiéter sur la créativité, ce qui rend ce premier EP officiel depuis Anialator II il y a presque trente ans très probant.

Fluidité à la RIGOR MORTIS, violence à la VIO-LENCE, pour un carnet de bal rempli de rendez-vous, et un épilogue assez sombre, via un terminal « Black » qui règle définitivement leur compte à tous les esprits chagrins qui pensaient que les américains étaient bien incapables de nous coller un tel pain. Il faut pourtant l’encaisser, et malgré les vingt minutes bien tassées, le coup est salement porté, et l’œil poché, tout comme les oreilles salement amochées. Il est évident que cette fois-ci, les choses redeviennent sérieuses, et que le quintette à mis toutes les chances de son côté pour la provoquer, et s’imposer, sur la durée, ce que son label au nez fin doit aussi souhaiter. Mais en tant que témoignage du regain de vitalité d’un groupe né il y a trois décennies bien frappées, Rise To Supremacy est plus que simplement valide, il est un carton plein qu’on espère annonciateur d’un album qui ne restera pas sans lendemain.


Titres de l'album:

  1. Embrace the Chaos
  2. All Systems Down
  3. Rise Again
  4. Thick Skinned
  5. Black


par mortne2001 le 31/01/2018 à 14:00
85 %    503

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Killing For Culture - Tome 2

mortne2001 23/02/2021

Livres

Voyage au centre de la scène : MASSACRA

Jus de cadavre 21/02/2021

Vidéos

Killing For Culture - Tome 1

mortne2001 15/02/2021

Livres

Moonspell 2007

RBD 04/02/2021

Live Report

Olivier Verron _ Interview Conviction

Simony 27/01/2021

Interview

Voyage au centre de la scène : ASSHOLE

Jus de cadavre 17/01/2021

Vidéos

Eluveitie + Korpiklaani 2010

RBD 08/01/2021

Live Report

Sélection Metalnews 2020 !

Jus de cadavre 01/01/2021

Interview
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Humungus

D'accord avec Buck Dancer sur ce titre.Le précédent extrait était bien plus savoureux.A voir la totalité de l'oeuvre donc...Par contre, le clip est chiadé.

26/02/2021, 08:38

Buck Dancer

De savoir que Rutan fait désormais partie du groupe éveil ma curiosité pour l'album, mais le morceau s'écoute et s'oublie une fois terminé. Certainement un résumé de ce que sera l'album a mes oreilles. 

25/02/2021, 15:58

Moshimosher

Intéressant, intéressant...

25/02/2021, 13:59

Arioch91

Le clip est juste insoutenable. Tellement que je trouve la zique de CC en décalage avec les images. Trop propre pour ce qui est montré. Mais je dois reconnaître qu'avec cette vidéo sur du trafic d'organes immonde, Canniboul fait fort, très fort. Pas pr&(...)

25/02/2021, 11:30

Arioch91

La voix est juste horripilante   Next !

25/02/2021, 08:56

Arioch91

Ca dépote ! Mais ça, je le dis souvent, j'écoute l'album et souvent, je finis par dire : next !Donc je vais pas m'emballer et écouter l'album plus en détails avant de me prononcer.

25/02/2021, 08:52

Humungus

Ah là oui !C'est effectivement très cliché dans le genre (ce qui reste quasi obligatoire d'ailleurs dans le style), mais effectivement, c'est largement au dessus de la moyenne pour ce qui est de la "clarté" de l'ensemble.Tr&e(...)

25/02/2021, 08:14

Humungus

Mouuuais...Au vu de vos avis dithyrambiques, je me suis donc penché sur ce bazar que je ne connaissais pas du tout :Je n'y ai absolument rien trouvé de ce que vous a fait frissonner les gars.Cela m'a fait penser à du Deathcore.J'avai(...)

25/02/2021, 08:10

Jefflonger

Très sympa à regarder cette vidéo, merci. De mon côté j'ai vu plusieurs fois le groupe en concert sans posséder les albums. L'erreur est réparée  et je les écoute maintenant régulièrement sauf sign of the d(...)

24/02/2021, 17:41

POMAH

C'est pas mal du tout. Cela manque un poil d'agressivité, mais y'a du bon la dedans.Cela me rappel Betray my secrets - Shamanic dreams. 

24/02/2021, 17:15

Gargan

Vraiment hâte d'écouter, en espérant un mix entre nostalgie et des riffs de qualité de l'époque plus récente.

24/02/2021, 13:02

RBD

En voilà qui ont mangé du Slayer quand ils étaient petits. On dirait du The Haunted.

24/02/2021, 12:10

Gargan

Vidéo sympa, bien que j'ai du mal avec le rythme et la lecture de notes. ça viendra.Scène découverte sur le tard, avec comme favoris le contamination rises de No return et le sublime dementia des Louds, symposium d'Agressor et signs of the decline vena(...)

23/02/2021, 18:42

Buck Dancer

Une petite mise en bouche avant la sortie d'un EP de nouvelles compos.... dans 4 ou 5 ans ? 

23/02/2021, 13:41

Arioch91

Massacra, un pote de bahut achetait des CD par palettes entières tous les mois.Il m'en passait quelques uns. J'en copiais certains sur K7 mais j'avais trop d'un coup. Aussi le premier Massacra fut vite passé aux oubliettes, comme malheureusement plein d&a(...)

23/02/2021, 09:17

Humungus

Je ne connais pas le groupe mais il est toujours triste que des fans de BLACK FLAG et de Suze se sépare...

23/02/2021, 09:10

Humungus

AAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHH !!! !!! !!!J'en rêvais !!! Ils l'ont fait !!!En souhaitant effectivement que la légende perdure putain !

23/02/2021, 08:58

POMAH

Si c,est aussi bon qu'Iron Man, achat direct.

23/02/2021, 08:50

Solo Necrozis

Hâte d'entendre ça... Iron Man, c'était quelque chose.

23/02/2021, 08:06

Bones

Exact, encore du Thrash vendu au mètre. Maîtrise, codes bien présents... mais la magie n'opère pas non plus chez moi.

23/02/2021, 07:47