Circus of the Dead

Kranium

01/12/2023

Autoproduction

Quand j’étais petit, le cirque passait en ville et me faisait rêver de ses affiches colorées. Mais mes parents n’aimaient pas les saltimbanques, alors, je me contentais d’imaginer ce que pouvait donner ce spectacle vendu comme l’attraction idéale pour bambin rempli d’imagination, jusqu’à ce que la mère d’un ami me paie l’entrée, me permettant ainsi de rentrer dans le cénacle des initiés.

Ballons, éléphants, chevaux, ballerines, contorsionnistes, équilibristes, magiciens, et évidemment clowns, de quoi émerveiller mes petits yeux plus habitués à la pénombre de la cave qu’à la joie d’une après-midi entre amis. Toute ressemblance étant…n’importe quoi.

Non, je n’ai pas vécu dans la cave de mes parents, non, ils ne me nourrissaient pas avec les chiens d’un reste de pain ou d’un brouet indigeste, toujours est-il qu’ils ne m’ont jamais emmené au cirque, et que je leur en veux toujours. Enfin moins maintenant, puisqu’à cinquante-deux ans, j’ai quand même pardonné.

Mais pas oublié.

Ceci étant dit, et malgré un souvenir lointain et unique, je n’ai pas retrouvé l’esprit de fête et de paille sur ce deuxième album des suédois de KRANIUM. Leur cirque de la mort est rempli de clowns très vilains et dangereux, et on n’a pas forcément envie d’aller se réfugier sous le chapiteau sous peine d’être éviscéré et digéré par des chacals diaboliques. Non, le spectacle proposé par les originaires de Växjö est plus proche d’une saison d’American Horror Story ou d’un found footage à la Hell House LLC, que d’un amusement en famille avec éclats de rire et mines réjouies.

Formé il y a seulement quatre ans, ce jeune collectif (Ludwig Blomqvist - batterie, Eliaz Johansson - guitare/chant, Linus Persson - basse et Sebastian Callenholm Ljung - guitare) n’a pas vraiment trainé en route, et nous a déjà gratifiés d’un EP et d’un longue-durée, Slaves to Our Demise, qui n’accuse d’ailleurs qu’un an d’âge. Les suédois avaient-ils tant de choses à dire qu’ils n’ont pu patienter une année de plus pour nous rassurer ? Oui et non, puisque les deux disques se ressemblent beaucoup, même si le professionnalisme s’est accentué ces derniers mois.

Circus of the Dead est classique, autant qu’un album de Thrash old-school peut l’être. Mais il est aussi roublard, à l’image de sa pochette macabro-comique. Concis, court, puissant, il se propose de synthétiser divers sous-courants popularisés entre les eighties et les nineties, entre Heavy-Thrash renforcé d’un chant grognon et Death, mais allégé de mélodies faisant directement référence à la vague Néo-Death suédoise des mid-nineties.

Le meilleur des trois mondes donc, mais aussi, des limites. Celle d’une composition qui tourne parfois en rond, et qui sonne avec un peu d’imagination comme un BENEDICTION Thrash plus modéré, mais relativement enragé.    

Disponible en intégralité sur la page YouTube du groupe, ce deuxième long est certes efficace, mais pas vraiment perspicace. Il se contente de recycler des idées déjà développées par HEXX, POSSESSED, WHIPLASH, HIRAX, prenant ses distances avec la vague californienne et la boucherie allemande. Un entre deux qui permet donc de déguster des morceaux plus alléchants qu’un simple hot-dog de la Bay-Area ou qu’une choucroute germaine, mais qui laissent un peu sur notre faim.

Et celle-ci justifiant les moyens, le quatuor use de toutes les ficelles possibles pour s’en tirer avec une note valable. Syncopes classiques, chant bougon, rythmique performante et basse proéminente, l’équilibre est juste, et quelques segments tirent relativement bien leur épingle du jeu. J’en tiens pour preuve le très balancé et bath « Edge of Madness » qui en à peine trois minutes nous bouscule à gauche et à droite pour mieux nous en coller une au milieu, ou « Liberty Has Fallen », dont le clip live donne envie d’être dans la fosse sans être sceptique.

Pour une fois que les sempiternels EXODUS, MEGADETH, ANTHRAX ou KREATOR peuvent se reposer tranquillement, ne boudons pas notre plaisir. D’autant que le spectacle de trente-cinq minutes s’arrête pile avant de devenir redondant, d’un « Sleeping Chaos » sobre, mais bien tranché.

KRANIUM aurait pu faire plus varié, plus culotté, et me laisse en définitive le même souvenir que cette soirée de cirque qui aurait dû être l’épiphanie d’une enfance morne. Mais non, décidément, ces clowns mal fagotés et ces souvenirs qu’on essayait de nous refourguer n’avaient pas la saveur d’un rêve, et plus l’arrière-goût d’un rendez-vous manqué.

  

     

Titres de l’album:

01. Circus of the Dead

02. Apocalyptic Sky  

03. Ungodly Death Machine

04. Dystopian Nightmare

05. Stench of Decay

06. Edge of Madness

07. Cold War 

08. End Draws Near 

09. Liberty Has Fallen          

10. Sleeping Chaos


Facebook officiel


par mortne2001 le 16/02/2024 à 17:23
70 %    124

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Enslaved + Svalbard + Wayfarer

RBD 20/03/2024

Live Report

Voyage au centre de la scène : BLOODY RITUAL

Jus de cadavre 17/03/2024

Vidéos

Crisix + Dead Winds

RBD 20/02/2024

Live Report

Abbath + Toxic Holocaust + Hellripper

RBD 21/01/2024

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Tourista

Au delà du commerce qui brûle, ce qui est ÉVIDEMMENT regrettable pour l'entrepreneur et la clientèle, il est difficile de ne pas voir le côté comique de l'événement... Au pays des clochers qui ont servi si souvent de barbecues.  (...)

15/04/2024, 18:21

Simony

Oh ça va on rigole ! Pour une musique qui se dit en désaccord avec le concept de religion, je trouve que l'on sacralise et idolâtre un peu trop de choses dans cette scène.C'est dommage c'est sur mais c'est que du matériel, ça va !

15/04/2024, 16:14

Labbé

je plussoie ! cet album est effectivement fort fort bon... mention spéciale pour Howl of Gleaming Swords. Merci pour la découverte ! 

15/04/2024, 15:01

LeMoustre

Le niveau des commentaires ici ça fait peur

15/04/2024, 14:25

LeMoustre

Oh purée !!! Merde !Moi qui ai eu la chance de pouvoir y trainer une demi journée entière (il les fallait) a la recherche de perles d'époque, émerveillé par ce magasin-musée, c'est bien fâcheux cette news.U(...)

15/04/2024, 13:47

Humungus

Y'a des gens ici qui sont trop "Trve".

15/04/2024, 06:54

Satan

Y a des gens ici qui n'ont aucun sens de l'Histoire et un sens de l'humour franchement bas-de-plafond.

14/04/2024, 23:29

azerty666

Résidu de Slayer, mouhahahahahaaaa ^^

14/04/2024, 20:10

Tourista

Un beau black friday.

14/04/2024, 15:48

Benstard

Putain ça me fait mal comme c'est en bois.

14/04/2024, 08:21

Humungus

Ah mais ouais !!!Il m'a fallu 24h pour comprendre... ... ...

14/04/2024, 06:55

Tourista

J'ai mis du temps à capter !! 

14/04/2024, 05:40

Tourista

14/04/2024, 05:39

Saul D

Jinx, j'y ai pensé, mais ils chantent en anglais je crois.... ( "stand up for rock'n'roll power", si je ne me trompe pas...)...je pensais sinon à un groupe entre Trust et Satan Jokers ( pour le son), Attentat Rock, c'est plus rock'n'roll que h(...)

13/04/2024, 16:44

Tourista

Fan service. La voix me fait chier d'une force, par contre... Clairement ce ne sera pas un album pour mézigue. Je comprends mieux pourquoi je n'ai jamais accroché à Death Angel, et c'est pas faute d'avoir essayé depuis 35 piges.

13/04/2024, 10:31

Rudy Voleur

13/04/2024, 06:59

Arioch91

on veut du sonOu pas   

11/04/2024, 20:01

Moshimosher

Cool ! Une avant-première du prochain Burzum ! Maintenant qu'on a la pochette, on veut du son !!!

11/04/2024, 18:49

Simony

On sait où était Varg Vikernes à ce moment là ?I'm on my way to burn the shop....

11/04/2024, 15:52

grosse pute

Le karma

11/04/2024, 12:40