Common Sense

Chemicide

15/03/2022

Autoproduction

Le sens commun.

Moi je veux bien l’avoir, mais il reviendrait à admettre que la nouvelle vague de Thrash old-school ne fait que répéter en moins bien ce qui a déjà été hurlé par les anciens. De fait, il reviendrait aussi à occulter cette masse de sorties qui balbutient leurs monologues shakespeariens, le crane dans la main, à grands coups de « thrasher ou ne pas thrasher, telle est la question… ». Alors, thrasher, Ok, mais le faire avec un minimum de panache et de foi sous peine de passer pour de pauvre doublures cheap d’un cirque pas franchement drôle.

Mais les CHEMICIDE font heureusement partie de cette famille de thrasheurs venus d’ailleurs, et qui taillent leur route sans se poser de question, mais en agrémentant leur musique de quelques fioritures maison. C’est la troisième fois que je me confronte à leur univers fluo, à leurs pochettes sublimes et à leur entrain Thrash aussi sud-américain que germain. Et le plaisir est toujours aussi intense.

Non que ce quatuor d’enragés (Palo - basse/chant, Sebastian - guitare, Frankie - guitare/chant et Luis Fer - batterie, depuis 2021) soit le plus inventif de sa génération, mais c’est l’un des plus efficaces. Les morceaux proposés par les costariciens sont toujours aussi denses et subtilement fous, et cette rythmique soutenue convient toujours aussi bien à cette pluie de riffs qui s‘abat comme des gouttes d’acide de batterie sur une tête déjà méchamment endommagée par les années. Et seulement trois ans après le déjà miraculeux Inequality qui soulignait déjà l’inégalité des forces entre le Costa-Rica et les autres pays portés sur la nostalgie, Common Sense vient remettre les pendules à l’heure d’un Metal franc du collier, rapide, précis, et lapidaire, comme un coup de scalpel porté à la mémoire.

Ce sens commun est donc évident : on admet que tout a été dit, mais on le répète plus fort, plus vite, et avec encore plus de folie. A ce titre, « Self-Destruct » est l’intro rêvée pour ce genre d’album qui ne fait pas grand mystère de son envie de tout détruire sur son passage. Immédiatement, le son choque, la basse claque, les guitares tranchent dans le vif, et le chant se place aux avant-postes pour déglutir son message. Toujours à la frontière du Thrashcore et du Crossover, CHEMICIDE rappelle encore une fois les géniaux ASSASSIN allemands, qui pratiquaient la même technique sur leur séminal Interstellar Experience. Tous les compteurs à fond, la rage en étendard, et aucune pitié pour les oreilles les plus fragiles. Bien loin des concessions mélodiques et progressives de bon nombre de leurs contemporains, les costariciens jouent l’efficacité à outrance, et décoiffent les thrasheurs en se reposant sur une technique éprouvée, et un sens de la composition efficace inné.

Mais loin de simples équarrisseurs en mal de bidoche, les CHEMICIDE savent aussi se montrer précis et mélodiques sur quelques breaks destinés à relancer la machine encore plus loin dans les tours. Et si quelques concessions Heavy sont admises en tant que variations (« Lunar Eternity »), les BPM reprennent vite leurs droits inaliénables pour rendre cette java encore plus dingue, via quelques titres viscéraux et entêtants.

Dès lors, entre le tourbillon de « Common Sense », composé d’une bonne poignée de plans différents, et la cascade « False Democracy », propre à avaler dans ses cercles concentriques toute la vague allemande des années 80, le tracklisting ne fait pas dans la dentelle, et aspire dans un vortex le reste de la production qui semble tout à coup très faible et édulcorée. A la manière d’une catastrophe naturelle en mode typhon suivi d’inondations monstres, Common Sense rase à blanc, laisse quelques accalmies fonder de faux espoirs de sortie (« Color Blind », le truc le plus efficace depuis GAMA BOMB et même depuis « Toxic Waltz » en étant subjectif et enthousiaste), mais maintient la pression pour que la population ne se fasse pas d’illusions : la fin du monde est bien là, et sa bande-son est à la hauteur de ses dégâts irréparables.

On constate, on encaisse, et jamais on ne se lasse de ces interventions fumasses qui font monter l’adrénaline au point d’avoir le cran de défier un taureau en rut en duel avec une paille. L’image est cocasse, mais ce quatrième album est aussi traumatisant qu’un rodéo qui tourne mal, avec des cornes solidement enfoncées dans le cul.  

CHEMICIDE refuse donc tout compromis, se montre toujours aussi dangereux, et signe sans doute l’album le plus intense de sa carrière. Alors, le fluo c’est joli, mais le Thrash toxique c’est dangereux pour la santé, et heureusement d’ailleurs. On ne va pas se mettre à bouffer du quinoa et à se coucher sobre à vingt-deux heures pour vivre plus longtemps.

Pour quoi faire d’ailleurs ?

 

 

Titres de l’album :                                              

01. Self-Destruct

02. Lunar Eternity

03. Common Sense

04. Barred Existence

05. False Democracy

06. Color Blind

07. Strike As One

08. Disposable


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 07/04/2022 à 15:23
85 %    493

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Dvne + My Diligence

RBD 29/05/2024

Live Report

Anthems Of Steel VI

Simony 24/05/2024

Live Report

Pessimist + Demiurgon

RBD 14/05/2024

Live Report

Voyage au centre de la scène : ARGILE

Jus de cadavre 12/05/2024

Vidéos

Mercyless + Nervous Decay + Sekator

RBD 08/05/2024

Live Report

Birds in Row + Verdun

RBD 02/05/2024

Live Report

Hexagon Doom Tour

Simony 29/04/2024

Live Report

Midnight + Cyclone + High Command // Paris

Mold_Putrefaction 24/04/2024

Live Report

DIONYSIAQUE + JADE @La Chaouée

Simony 23/04/2024

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Dobey swamp

Il y a décalage notoire entre ce report et la perception de ce pseudo journaliste qui a oublié d être objectif je pense et l avis du public. Ça arrive trop souvent malheureusement.

30/05/2024, 19:02

gory salope

@gory : on veut lire ton report alors, petite catin

30/05/2024, 14:16

GORY

Ce report, c'est du grand n'importe quoi rédigé par une personne qui n'y connaît rien (j'y étais). 

30/05/2024, 11:48

Jus de cadavre

Terrible. Le Thrash / Death au top. On dirait du Legion of the Damned en (bien) mieux avec un coté Slayer de vicelard. 

29/05/2024, 22:14

Jus de cadavre

Setlist de malade tout simplement. Tom est une brute absolue derrière les futs c'est taré. J'avais même pas entendu causer de cet album live ! Merci pour la chro et le rattrapage ;)

29/05/2024, 22:07

Saul D

"pense"

29/05/2024, 17:28

Saul D

Je le sais, je les avais interviewés il y a un moment, mais je ne pensent pas qu'ils aient des tendinites du bras, eux :-)

29/05/2024, 17:28

Gargan

Les birds, en mode vieux con, je les évite depuis leur retrait du dernier hellfest (en même temps, pas mon style donc je le vis bien :D). Raisons très vagues et tellement dans l'air du temps : z'en font pas assez pour les femmes (y'a pourtant rien de pire et d&a(...)

29/05/2024, 15:46

Steelvore666

Miam-miam !

29/05/2024, 07:54

Matürin/ Mobütu

Ici le chanteur du gang Mobütu.Il est vrai que j’ai cette fâcheuse habitude de trop parler entre les morceaux et je te le concède et te remercie pour le consei(...)

28/05/2024, 17:21

Jus de cadavre

Saul D : et bien pas tant que ça en fait ! Al-Namrood (qui veut dire "non-croyant" en arabe) est clairement anti-islam ! Au point que les membres restent anonymes car ils risquent (très) gros dans leur pays qui a le coup de sabre facile...

28/05/2024, 15:04

Saul D

Mettre en lien Al Namrood et Nokturnal Mortum, c'est cocasse :-)

28/05/2024, 12:44

PTT

Je trouve que DPD a raison. Et paradoxalement, je compose de la zique plutôt moyenne, on sort des albums qui sont certainement dispensables, 90% de nos "fans" sont nos potes. Mais je continue. Parce que j'aime ça, parce que sinon il ne me restera plus que d(...)

27/05/2024, 23:38

Johnny grossebite

Allez, après les boomers hivy mitol, voici venir les goudous en colère. De mieux en mieux

27/05/2024, 22:12

DPD

@LeaJ'exprime mon avis tout le monde me tombe dessus je défend mon point de vue et voilà tout. Il y a toujours quelqu'un pour remettre une pièce dans la machine, pour moi j'ai effectivement tout dit du coup je m'amuse un peu que voulez-vous.

27/05/2024, 16:40

DPD

Je vois pas l'homophobie, je réalise les souhaits d'un homosexuel, j'essaye d'aider, tu veux quoi, j'y vais direct au Talmud ?

27/05/2024, 15:49

Lea

DPD je ne comprends pas du tout pourquoi tu t'acharnes comme ça, on a bien compris tes messages. Tu te fais plaisir à cracher sur tout et n'importe quoi, je vois pas trop le délire, tu t'emmerdes ?

27/05/2024, 12:50

Cämille

Vous pouvez pas virer cette merde homophobe ? Histoire de remonter le niveau. Merci

27/05/2024, 12:19

Gargan

Merci pour ce live report étoffé, va vraiment falloir que je me bouge les miches pour le prochain !

26/05/2024, 21:48

Gargan

Y’a pas de batteur ? J’aurais du mal à comprendre un changement de style..

26/05/2024, 20:55