Ah ben tiens ça tombe bien, il y avait longtemps que je ne m’étais pas senti concerné par la scène Core française, et je sentais pointer en moi un léger sentiment de honte patriotique. L’affaire fut vite corrigée ce matin, puisqu’au hasard de mes pérégrinations sur les Vk, je tombais sur une tape intrigante d’un groupe qui ne l’est d’ailleurs pas moins.

Une bio plutôt rigolote, symptomatique d’un second degré que j’affectionne particulièrement pour une musique qui ne tourne pas autour du pot, mais a plutôt tendance à y piquer des pilules et des canettes de Red Bull.

Les JODIE FASTER et leur patronyme pastiche rieur viennent donc de la ville de Lille, et pratiquent un gros Hardcore à tendance Fast, qu’ils vous proposent de retrouver sur cette sortie qu’ils jugent exhaustive, d’où ce baptême Complete Discography, légèrement emprunté aux MINOR THREAT.

On leur excusera cet emprunt voyant, puisque leur Fastcore fait partie des plus euphorisant de notre beau pays…

Niveau info et bio, pas grand-chose à se mettre sous la dent pour ces admirateurs de l’agent Starling, qui semblent eux-aussi affronter l’esprit torturé d’un Lecter Core qui toutefois, se montre plus jovial que son cannibale modèle. Je me contenterai donc de reproduire en ces lignes leur courts laïus de présentation…

« Fatigués du show-business, rendu malades par une société de plus en plus superficielle, les JODIE FASTER sont partis d’HoLILLEwood pour revenir vers leurs sources Fastcore Punk de brookLILLE. Ce quatuor du nord de la France joue avec ses tripes et sincérité un Hardcore politisé et salement énervé, parfois drôle mais toujours rapide ».

Avec ces mots en tête et une tape qui ne dépasse par les onze minutes pour neuf morceaux, vous savez déjà à quoi vous en tenir. Les JODIE FASTER, hors imagerie potache certainement pas adoubée par l’actrice oscarisée dont ils ont emprunté l’image, le nom et le passé, sont de redoutables combattants Core qui conchient notre société de consumérisme acharné et qui le font avec des armes affutés et un enthousiasme débridé.

Sans se prendre la tête mais en nous poussant à réfléchir quand même, les Lillois décochent des flèches supersoniques qui nous atteignent au cœur Hardcore, et alignent les pamphlets immédiats qui résonnent d’un Fastcore qui ne tombe jamais à plat.

Difficile de les situer sur une carte bien calibrée, mais il est aisé de penser qu’on peut les rapprocher de la horde des THE GENTLE ART OF CHOKIN’, des LACK OF INTEREST et autres OAF, bien que leur approche soit universelle tout en restant personnelle.

Pas de grosse surprise, des rythmiques qui jouent l’alternance entre Fast (souvent) et mid (de temps en temps), un vocaliste qui vitupère sa colère, et une guitare qui tronçonne d’enfer. Mais tout ou presque est dit et confirmé dès l’intro « 50 Seconds Of Disgust » et son motif simplissime qui dégénère vite en enfer Fastcore, tout en ménageant des couplets purement Hardcore. Changements de tempo permanents, ambiance qui module dans un temps imparti infime, l’ennui ne vient jamais ruiner la fête, qui explose de tous côtés d’une musique mordante et affamée.

« Ghost Town » confirme la tendance, et nous fait bondir de nos séants pour joindre le pogo ambiant, tandis que « Pressure » la met assurément, en affirmant les mêmes arguments.

Mais les JODIE FASTER ne cognent jamais dans le vide, et assument les fondements de leurs propos, en liant d’une même sauce le Hardcore US de tradition et le Fastcore plus récent à l’unisson.

Le son est largement au-dessus de la moyenne de ce genre de réalisation, clair et percutant, et même la batterie parvient à rester sèche tout en bénéficiant d’une profondeur de grosse caisse qui martèle comme un palpitant.

Les titres sont bien évidemment tous très courts, mais frisent parfois les deux minutes, à l’occasion d’un « Bad Mood & Black Coffee », qui surfe sur un tempo doublé tout à fait parfumé. On sent que le groupe se repose sur ses capacités live pour assurer en studio (le EP a été enregistré aux BBK studios par Nicolas Tarridec, puis mixé et masterisé par Simon Herbaut), et la débauche d’énergie est presque palpable à travers les enceintes, ce qui est toujours bon signe pour un album de Fastcore digne.

Nos frenchies n’ont rien à envier à leurs homologues US, et peuvent même leur en remontrer à l’occasion d’un « Red Bricks, Grey Skies » à l’énergie débridée, qui se la joue manif’ pas vraiment sous contrôle.

Chacun connaît son boulot, et arrivé au terme du notre, on regrette amèrement que la brièveté fut respectée, espérant un peu de rab’ Core à l’heure d’aller se coucher.

Entre une version dynamitée des D.R.I et du THREAT (« Troubled Justice » et son refrain malin), et un épilogue « 40 Seconds of Social Justice » bien chafouin, le EP se clôture bien énervé, et nous laisse sur un sentiment de révolte tout à fait justifié.

Bon, au final, pas sûr que la Jodie soit vraiment ravie d’être faster, mais nous sommes enchantés de la voir sortie de son conteste pour riffer à toute vapeur. Du Fast Hardcore tendance Fastcore rieur, mais qui n’oublie pas son message dans les bouchons. La France va mal, mais ses groupes vont plutôt bien.


Titres de l'album:

  1. 50 Seconds of Disgust
  2. Ghost Town
  3. Pressure
  4. Fist Up, Heart With Fingers
  5. It Doesn't Work
  6. Bad Mood & Black Coffee
  7. Red Bricks, Grey Sky
  8. Troubled Justice
  9. 40 Seconds Of Social Justice

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 26/06/2017 à 17:53
70 %    511

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Tom Keifer

Rise

House Of Shakira

Radiocarbon

Crypter

Crypter

Unhold

Here Is The Blood

Lovekillers

Lovekillers feat Tony Harnell

Atomic Cretins

Spiritual Cancer

Maelstrom Vale

Silhouettes

Brain Stroke

Brain Stroke

Hellsodomy

Morbid Cult

Anal Slave Of Satan

Anal Slave of Satan

Detherous

Hacked to Death

Grand Slam

Hit The Ground

Lindemann

F & M

The Dead Daisies

Locked and Loaded (The Cover Album)

Sun

Brutal Pop

Sleep Token

Sundowning

Pretty Maids

Undress Your Madness

Morbid Cross

Disciples Of The Goat

Blood Incantation

Hidden History Of The Human Race

Godspeed You ! Black Emperor

RBD / 25/11/2019
Drone

BEHIND THE DEVIL #12 Interview avec David de SHARE YOUR PAIN RECORDS

L'Apache / 20/11/2019
Depressive Black Metal

Birds in Row

RBD / 13/11/2019
Emocore

The Murder Capital + Whispering Sons

RBD / 07/11/2019
Gothic Rock

Concerts à 7 jours

+ Verdun + Nornes

13/12 : Circus, Lille (59)

Wild + Mortuary + Voorhees

14/12 : Chez Paulette, Pagney-derrière-barrine (54)

Ende + Gorgon + Neptrecus

14/12 : La Brat Cave, Lille (59)

Photo Stream

Derniers coms

Et grève est un mot à la mode par les temps qui courent ^^


Oh putain la boulette! Merci JTPD de ton attention, voici l'erreur corrigée....Ça prouve au moins que les chroniques sont lues...Et oui, d'accord pour le clip, mais comme toujours avec les groupes mélodiques/Aor, c'est l'inverse de Shakira la bolivienne en fait, il vaut mieux écouter que regarde(...)


Aaaaah aaaaah, bien vu poybe, c'est effectivement Grèce ! Même si fût un temps Grève et Grèce étaient deux mots intimement liés...


Black Metal, Grève ... c'est un lapsus ? ^^


6 ans, les salauds...
En tout cas content de voir que je ne suis pas le seul à attendre cet album.


Excellent groupe, découvert très récemment grace au podcast de Métalorgie, YCKM.


C'est une EXCELLENTE nouvelle !!! Parce que bon, même pour une échelle de temps doomesque, 6 ans ça commence quand même à faire long ! :-)


Aïe aïe aïe, grave erreur mon cher mortne2001...Shakira, cette fameuse artiste connue pour avoir inventé le concept de musique à regarder, est...colombienne ! :-D
Sinon, côté musique, rien à dire, c'est tout comme t'as dit. Par contre le clip de "One Circumstance" pique sévèrement l(...)


Agite-toi là où tu es, fais venir du monde voir ce que tu fais : https://www.facebook.com/watch/?v=1153941671333807


tu es le rebut de ta personne. mdr lol


je t'encule Conrad. Non mais sérieux...


Hé mais c'est l'église de la Trinité-des-Monts à Rome qui est représentée sur la pochette, en haut de son célèbre escalier entre la Villa Médicis et la Piazza di Spagna !


Oui enfin darkthrone , seulement Nocturno Culto avec Satyricon pour 4 morceaux si je me souviens bien.
Sinon je m'inquiète pas pour Wacken, c'est complet depuis 2006 au moins !


Je passe mon tour aussi. cela dit j'aime bien le clip enfin du moins l'ambiance qui règne.


Pressé d'en découvrir plus ! "Neoteric Commencements" était déjà bien chouette !


Mouais, pas mon truc décidément. Mais il a l’air de bien s’amuser.
J’ai pas pu m’empecher de penser au sketch du SNL avec jim carrey (what is love), l’aspect road trip probablement.


Mauvais timing Kerry King, puisque le nouvel album d'AC/DC aurait été confirmé par Brian Johnson lui-même il y a peu ! Mais on a compris ce que tu voulais dire...


Oui en effet, merci POMAH ! Pour Ascaris, le groupe a splitté alors que pour Matron Thorn, la personne accusée de viol, le groupe continue et il a annoncé l'arrivée de Stéphane Gerbaud au chant.


Je trouvais pourtant qu'ils étaient à leur place chez Prophecy...


Le pire reste AC/DC qui est a l'arret total depuis 2016 sans qu'on est aucune nouvelle...Une vilaine fin je trouve et mauvaise communication. Dommage.