Complete Discography

Jodie Faster

16/02/2017

Acouphenes Records, Dirty Slap Records

Ah ben tiens ça tombe bien, il y avait longtemps que je ne m’étais pas senti concerné par la scène Core française, et je sentais pointer en moi un léger sentiment de honte patriotique. L’affaire fut vite corrigée ce matin, puisqu’au hasard de mes pérégrinations sur les Vk, je tombais sur une tape intrigante d’un groupe qui ne l’est d’ailleurs pas moins.

Une bio plutôt rigolote, symptomatique d’un second degré que j’affectionne particulièrement pour une musique qui ne tourne pas autour du pot, mais a plutôt tendance à y piquer des pilules et des canettes de Red Bull.

Les JODIE FASTER et leur patronyme pastiche rieur viennent donc de la ville de Lille, et pratiquent un gros Hardcore à tendance Fast, qu’ils vous proposent de retrouver sur cette sortie qu’ils jugent exhaustive, d’où ce baptême Complete Discography, légèrement emprunté aux MINOR THREAT.

On leur excusera cet emprunt voyant, puisque leur Fastcore fait partie des plus euphorisant de notre beau pays…

Niveau info et bio, pas grand-chose à se mettre sous la dent pour ces admirateurs de l’agent Starling, qui semblent eux-aussi affronter l’esprit torturé d’un Lecter Core qui toutefois, se montre plus jovial que son cannibale modèle. Je me contenterai donc de reproduire en ces lignes leur courts laïus de présentation…

« Fatigués du show-business, rendu malades par une société de plus en plus superficielle, les JODIE FASTER sont partis d’HoLILLEwood pour revenir vers leurs sources Fastcore Punk de brookLILLE. Ce quatuor du nord de la France joue avec ses tripes et sincérité un Hardcore politisé et salement énervé, parfois drôle mais toujours rapide ».

Avec ces mots en tête et une tape qui ne dépasse par les onze minutes pour neuf morceaux, vous savez déjà à quoi vous en tenir. Les JODIE FASTER, hors imagerie potache certainement pas adoubée par l’actrice oscarisée dont ils ont emprunté l’image, le nom et le passé, sont de redoutables combattants Core qui conchient notre société de consumérisme acharné et qui le font avec des armes affutés et un enthousiasme débridé.

Sans se prendre la tête mais en nous poussant à réfléchir quand même, les Lillois décochent des flèches supersoniques qui nous atteignent au cœur Hardcore, et alignent les pamphlets immédiats qui résonnent d’un Fastcore qui ne tombe jamais à plat.

Difficile de les situer sur une carte bien calibrée, mais il est aisé de penser qu’on peut les rapprocher de la horde des THE GENTLE ART OF CHOKIN’, des LACK OF INTEREST et autres OAF, bien que leur approche soit universelle tout en restant personnelle.

Pas de grosse surprise, des rythmiques qui jouent l’alternance entre Fast (souvent) et mid (de temps en temps), un vocaliste qui vitupère sa colère, et une guitare qui tronçonne d’enfer. Mais tout ou presque est dit et confirmé dès l’intro « 50 Seconds Of Disgust » et son motif simplissime qui dégénère vite en enfer Fastcore, tout en ménageant des couplets purement Hardcore. Changements de tempo permanents, ambiance qui module dans un temps imparti infime, l’ennui ne vient jamais ruiner la fête, qui explose de tous côtés d’une musique mordante et affamée.

« Ghost Town » confirme la tendance, et nous fait bondir de nos séants pour joindre le pogo ambiant, tandis que « Pressure » la met assurément, en affirmant les mêmes arguments.

Mais les JODIE FASTER ne cognent jamais dans le vide, et assument les fondements de leurs propos, en liant d’une même sauce le Hardcore US de tradition et le Fastcore plus récent à l’unisson.

Le son est largement au-dessus de la moyenne de ce genre de réalisation, clair et percutant, et même la batterie parvient à rester sèche tout en bénéficiant d’une profondeur de grosse caisse qui martèle comme un palpitant.

Les titres sont bien évidemment tous très courts, mais frisent parfois les deux minutes, à l’occasion d’un « Bad Mood & Black Coffee », qui surfe sur un tempo doublé tout à fait parfumé. On sent que le groupe se repose sur ses capacités live pour assurer en studio (le EP a été enregistré aux BBK studios par Nicolas Tarridec, puis mixé et masterisé par Simon Herbaut), et la débauche d’énergie est presque palpable à travers les enceintes, ce qui est toujours bon signe pour un album de Fastcore digne.

Nos frenchies n’ont rien à envier à leurs homologues US, et peuvent même leur en remontrer à l’occasion d’un « Red Bricks, Grey Skies » à l’énergie débridée, qui se la joue manif’ pas vraiment sous contrôle.

Chacun connaît son boulot, et arrivé au terme du notre, on regrette amèrement que la brièveté fut respectée, espérant un peu de rab’ Core à l’heure d’aller se coucher.

Entre une version dynamitée des D.R.I et du THREAT (« Troubled Justice » et son refrain malin), et un épilogue « 40 Seconds of Social Justice » bien chafouin, le EP se clôture bien énervé, et nous laisse sur un sentiment de révolte tout à fait justifié.

Bon, au final, pas sûr que la Jodie soit vraiment ravie d’être faster, mais nous sommes enchantés de la voir sortie de son conteste pour riffer à toute vapeur. Du Fast Hardcore tendance Fastcore rieur, mais qui n’oublie pas son message dans les bouchons. La France va mal, mais ses groupes vont plutôt bien.


Titres de l'album:

  1. 50 Seconds of Disgust
  2. Ghost Town
  3. Pressure
  4. Fist Up, Heart With Fingers
  5. It Doesn't Work
  6. Bad Mood & Black Coffee
  7. Red Bricks, Grey Sky
  8. Troubled Justice
  9. 40 Seconds Of Social Justice

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 26/06/2017 à 17:53
70 %    889

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 2

mortne2001 26/05/2022

La cave

Peter Hook and The Light

RBD 24/05/2022

Live Report

Kraftwerk 3 D

RBD 14/05/2022

Live Report

Mosh Fest 7

RBD 12/05/2022

Live Report

The Exploited + Fat Society + F.O.M.

RBD 27/04/2022

Live Report

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 1

mortne2001 25/04/2022

La cave

DEFICIENCY : entretien avec Laurent Gisonna (guitare/chant)

Chief Rebel Angel 20/04/2022

Interview

Author and Punisher + Mvtant + HAG

RBD 10/04/2022

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Chief Rebel Angel

D'habitude les trolls c'est rigolo, mais là non. Pathétique.

26/05/2022, 09:52

NecroKosmos

J'aimais beaucoup MORTILLERY. Là, même si la voix est toujours là, c'est musicalement assez décevant, ça ne décolle pas trop.

26/05/2022, 07:20

NecroKosmos

Evidemment, quand on ne sait pas lire, il est plus facile de cracher son fiel. Le niveau ici est consternant. De pire en pire.

26/05/2022, 06:23

chantal

Un super groupe qui mérite d'être écouté, laissez vous tenter vous ne le regretterez pas, vos oreilles vous dirons merci.

25/05/2022, 20:23

Moshimosher

RIP...

25/05/2022, 19:20

Deathcotheque

Je n'en reviens pas, je suis bouche bée. Un personnage de notre scène metal française parti bien trop tôt. J'étais moi aussi étonné de ne plus entendre parler de lui et ses divers projets depuis un moment. Qu'est-ce qu'il va nous(...)

25/05/2022, 14:56

Jus de cadavre

Ben bordel ! Que de souvenirs avec Scarve (le reste beaucoup moins)... 

25/05/2022, 14:23

RBD

C'est terrible. C'est surtout son travail pour Mnemic qui m'avait plu mais Scarve restera probablement le plus marquant pour la scène Metal française. Je m'étais étonné de remarquer qu'il ne faisait plus rien depuis quelque temps, m&ecir(...)

25/05/2022, 12:09

Gerggg

Avec le misgivings qui arrive, il a pas chômé Stéphane 

24/05/2022, 20:45

Jus de cadavre

Féroce comme toujours. Un des groupes les plus bestial du pays... Vivement cette sortie !

24/05/2022, 20:04

ars

Ils auraient du arreter depuis longtemps. Les plaisanteries les plus courtes sont les meilleures.

24/05/2022, 10:32

asr

Vince Neil n'a jamais su chanter. Il a juste bousille ses cordes vocales en forcant sans aucune technique

24/05/2022, 09:38

Chief Rebel Angel

C'est la tournée qui devait avoir lieu avant le confinement il me semble. Motley Crue ont eu toutes les peines du monde pour justifier ce retour mdr

23/05/2022, 11:25

L\'Anonyme

Vince Neil sait de nouveau chanter ?

23/05/2022, 09:29

Sharon Osbourne sale putain

New Noise, c'est pour les bobos élevés au soja

21/05/2022, 19:50

Le zizi au cancer de LG Petrov

Humungus le sale assisté, c'est pas parce que t'es occupé à boire ton RSA qu'il ne faut pas aller te rencarder sur le net. Enfin, je veux dire, te rencarder pour autre chose que les dernières vidéos de Pascal OP.

21/05/2022, 19:48

Simony

Désolé Humungus !   

21/05/2022, 15:33

Chief Rebel Angel

@Humungus mieux vaut tard que jamais ;)

21/05/2022, 13:52

Humungus

Simony + 1 (comme d'hab'...).Seul bémol à tout ça : Pourquoi vous prévenez si tard du bazar ?!?!

21/05/2022, 13:10

NecroKosmos

Comparez NEW NOISE et METALLIAN et vous comprendrez tout. Et à propos de ROCKHARD, avez-vous déjà vu la version allemande ? Le jour et la nuit...

21/05/2022, 07:23