Consumer

Devolution

02/07/2021

Autoproduction

Projet solo de Clément Roig (ANTROPOFAGO, ex-SUNNUDAGR, ex-OPPROBRE), DEVOLUTION ne fait pas forcément allusion aux théories de déévolution de DEVO, et ne partage pas grand-chose en commun avec les musiciens facétieux d’Akron. Non, Clément l’a déjà prouvé durant sa carrière, ce qui l’intéresse, c’est la violence, la brutalité, l’inéluctabilité d’un destin pré écrit qu’il dénonce dans ses textes, et qu’il fracasse de sa musique. Cette musique justement s’articule au sein de son nouveau projet autour d’un Death joué très Black ou l’inverse d’ailleurs, la bestialité froide du concept lui permettant de s’ancrer dans différents créneaux. Premier opus de la bête, Consumer s’attache à dépeindre une réalité fort peu joyeuse, en dénonçant les inégalités sociales, le jugement d’autrui, le conformisme, l’anxiété, mais aussi en condamnant l’irresponsabilité globale concernant l’environnement et la destruction de notre planète à grande échelle. Des considérations d’importance donc, hurlées d’une voix caverneuse à faire hurler de peur les adeptes de l’allégorie de la caverne, sauf que dans le cas de DEVOLUTION, le monstre est connu et vu de tous, et qu’il a toutes les raisons de foutre les jetons.

Déévoluons donc à l’âge de pierre, tout en gardant conscience des impératifs de violence d’un Blackened Death ou d’un Death/Black de première importance. Tout à fait au fait des attentes d’un public de sadiques qui n’aiment rien de plus qu’un bordel organisé et joué avec les tripes, Clément a patiemment élaboré son plan, et s’est chargé d’absolument tout. De la composition évidemment, mais aussi de l’instrumentation, puisqu’on retrouve le musicien à tous les postes clés (guitare, basse, chant, programmation), ainsi qu’aux diverses étapes d’enregistrement (mixage, mastérisation, etc…). C’est donc un projet totalement solo, à peine partagé avec Julie Docteur qui a soigné l’artwork, et Laura Kaczmarek qui s’est chargé des photos du livret.

Du brutal donc comme disait notre regretté Bernard, mais du brutal intelligent qui bouffe à tous les râteliers pour proposer sa propre sauce. On retrouve donc au menu de Consumer ce que consomment les vrais de vrais, des accélérations Death fulgurantes, des blasts ravageurs, des riffs qui s’empilent comme les cadavres dans une fosse commune, des cassures qui brisent les cervicales, mais aussi des mélodies maladives qui empoisonnent le tout, et le rendent encore plus létal. Des influences donc, des références, un poil de SUFFOCATION, une louche de MORBID ANGEL, quelques crises à la BENIGHTED, pour un ensemble qui tient foutrement debout et qui prouve la valeur intrinsèque d’un musicien qui connaît de mieux en mieux son boulot.

Car contrairement à d’autres groupes qui se perdent en route à force de dévier de chemin, DEVOLUTION est d’une cohérence rare. Les passages sont parfaitement fluidifiés, et se succèdent avec une logique indéniable, tandis que la violence la plus crue est souvent matinée d’idées harmoniques et rythmiques fort pertinentes. On le constate sur le phénoménal « Au Crépuscule de l’Humanité », qui cumule les virages avec l’aisance d’un pilote de Nascar, et qui ose Thrash ce qu’il impose Death, avec toujours cette dextérité de médiator qui a fait de Clément l’un des guitaristes les plus redoutés du métier.

De là, Black, Death, extrême, on s’en fout comme de la première remarque stupide de Glenn Danzig ou Glen Benton (comme quoi les Glen(n) ne sont pas forcément des lumières), car on apprécie cette débauche de moyens, le produit en question se montrant compétitif sous tous ses angles. Basse malmenée et cachée au mixage, mais aux graves soutenant la programmation, chant monocorde qui confère une rigidité cadavérique au projet, l’ensemble dégage une puissance incroyable, et laisse une impression durable de qualité. Soli soignés, harmonies travaillées, atmosphère assez confinée pour une production ample et précise, ce premier album est un modèle du genre, d’autant plus qu’il a été porté sur les épaules d’un seul homme.

Jamais avare d’un plan plus classique qui relance une machine bien huilée (« Déliquescence » et ses envies purement Thrash/Death totalement jouissives), ou assumant une ambition affichée dès l’entame énorme de « Aux Portes du Vide », qui place ses pions encore plus rapidement qu’un joueur d’échecs sous acides, Clément nous gratifie donc d’une démonstration d’efficacité dans la bestialité.     

Vous l’aurez donc compris, DEVOLUTION n’est pas le genre de side-project jetable oublié à peine écouté. Certes, certaines idées ont tendance à être refourguées régulièrement, mais un monstre de classicisme comme « Vestiges », et un final aux proportions gigantesques comme « Chaos Cérébral », sur lequel Clément se lâche comme un beau diable sorti de sa boîte de nuit (les parties de guitare sont de véritables cas d’école de dextérité) permettent de pardonner quelques petites itérations pas bien graves.

Alors la dévolution, la déévolution, l’évolution ? Le choix vous appartient, mais l’avantage d’un album comme Consumer est qu’il vous prévient sans prendre de gants sur les conséquences de vos choix.

    

                                                                                                                                                                                                        

Titres de l’album:

01. Aux Portes du Vide

02. Le Poids du Jugement

03. De l’Étincelle à la Conflagration

04. Au Crépuscule de l’Humanité

05. Déliquescence

06. Vestiges

07. Écimer l’Âme

08. Chaos Cérébral


Site officiel

Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 20/07/2021 à 15:16
80 %    429

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Blood Sugar Sex Magik

mortne2001 25/09/2021

From the past

Benighted + Shaârghot + Svart Crown

RBD 22/09/2021

Live Report

Use Your Illusion I & II

mortne2001 18/09/2021

From the past

Witchfuck : le contre-pouvoir en Pologne

Simony 14/09/2021

Interview

Voyage au centre de la scène : CATACOMB

Jus de cadavre 29/08/2021

Vidéos

LA CAVE #6 : une sélection d'albums Metal Extreme

Jus de cadavre 20/08/2021

La cave

Suffocation 2014

RBD 09/08/2021

Live Report

SWAMP TERROR : La bête des marais !

Simony 16/07/2021

Interview
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
metalrunner

Très  bon album une bonne claque vivement du live .

26/09/2021, 09:12

RBD

Cette prolongation de "Surgical Steel" va certes ramener dans le camp des déçus ceux qui espéraient que ce précédent n'était qu'un tour de chauffe avant un "Heartwork II" ou un "Symphony of Putrefac(...)

25/09/2021, 22:24

Sakura

transophobe black metal

25/09/2021, 14:15

Je te sodom à l\'agent orange

@Drift : tu préfères quoi haineux? haïsseurs? Je vois en quoi en utiliser un anglicisme comme haters rend nul le reste de son propos. En tout cas, pour toi, j'ai une expression bien française : sac à merde.

25/09/2021, 14:13

drift

Encore un gogo qui parle "haters"

25/09/2021, 12:34

araf

Il est grand temps qu'ils arretent les frais

25/09/2021, 12:32

Gargan

Très futé comme commentaire. Je ne crois pas qu’il faille forcer les choses à ce niveau, sinon c’est l’effet repoussoir assuré. Faire écouter les classiques du rock / hard / heavy en crescendo, c’est déjà pas mal. Quand ta p(...)

25/09/2021, 10:30

Pine de pute

@KerryKing : espèce de gros blaireau, n'oublie pas la bière dans le biberon. Si ce sont des gros nazes comme toi qui sont les porte-flambeaux de "notre héritage", pas étonnant qu'on ne soit que rareent pris au sérieux. Et franchement, va te f(...)

25/09/2021, 07:26

Ander

Pas trop mal ce titre. J'aime bien le son de basse qui se démène derrière.

24/09/2021, 08:37

Kerry King

Vieille bonne époque, rien a voir avec le collège d'aujourd'hui, on a tous commencé avec le hard rock et differentes vagues, mais pour sauver notre héritage va falloir commencer par plus fort !Mon fils sera bercé des sa naissance part du Death e(...)

24/09/2021, 01:05

Humungus

Moshimosher + 1.

23/09/2021, 17:28

Moshimosher

Necromantia avec une seule basse, c'est plus vraiment Nécromantia... dommage...

23/09/2021, 16:08

Orphan

Et je trouve le titre de grande classe

23/09/2021, 15:28

Orphan

Excellente news !20 ans plus tard, il y a toujours un moment dans l'année où je me réécoute ANCIENT PRIDE

23/09/2021, 15:21

metalrunner

Super version James a la pêche bravo pour ces petits concerts  a prix casse .

23/09/2021, 11:41

Humungus

Alors !J'ai enfin pris le temps d'écouter tout cela cher Jus de cadavre (car j'ai moi aussi de mon côté des trucs en attente à ouïr...). Et autant le dire tout de suite, je ne connaissais aucuns groupes de ta sélection.Alors c&ap(...)

23/09/2021, 11:37

Kerry King

En 2021 plus aucun intérêt de taper sur Metallica, on leur a taper dessus suffisamment comme ils l'ont mérité sur les 20 dernières années.Voyons maintenant ce groupe comme le pondeur de 5 albums majeur de l'histoire, d'une certaine no(...)

23/09/2021, 10:30

Humungus

OUHLALALALA !!! !!! !!!J'l'avais pas vu arrivé celle-là !Le titre est lambda. Malheureusement pas de retour au "vrai son NECROMANTIA".Hâte tout de même d'entendre l'album complet...

23/09/2021, 09:44

Humungus

On peut taper allégrement sur ces mecs (moi le premier), mais ce genre d'initiative "retour aux sources et aux fans", y'a quasi qu'eux qui le font...

23/09/2021, 09:38

Bones

Je me rends compte que j'ai visionné ça comme si j'avais retrouvé un vieil objet familier dans ma cave, analysant si l'humidité avait eu prise dessus, cherchant (et trouvant) les points de rouille... Ca fait bizarre de voir ces mecs prendre autant de rid(...)

23/09/2021, 07:50