Force of Danger

Kryptos

01/10/2021

Afm Records

Avec une entrée en matière aussi rageuse que « Raging Steel », les KRYPTOS peuvent être rassurés quant à l’impact de leur sixième album sur les fans d’un Heavy/Power old-school. Transposant la rage californienne en fournaise des LAAZ ROCKIT sous la pluie froide anglaise de JUDAS PRIEST, les originaires de Bangalore mettent tous les atouts de leur côté, et en écoutant ce morceau aussi énergique que débridé, on a franchement du mal à croire que le groupe accuse en 2021 vingt-trois ans d’existence. Il est loin aujourd’hui le temps du brouillon mais sincère Spiral Ascent, lâché en 2004, mais encore un peu gauche de ses mouvements et intentions. Depuis longtemps, le nom de KRYPTOS est devenu synonyme de machine de guerre implacable et versatile, et seule capable de combiner la puissance de feu d’un DESTRUCTION et la fluidité de chenilles d’ACCEPT.

Troisième album scellant leur deal avec le géant allemand AFM, Force of Danger est l’archétype parfait du produit nostalgique enregistré et composé avec beaucoup d’intelligence. En à peine trente-cinq minutes, le quatuor fait le tour de la question passéiste avec une passion sans failles, et un flair imparable au moment de plaquer les riffs les plus persuasifs. Avec ses deux leaders historiques Ganesh K. (basse) et Nolan Lewis (guitare/chant) et ses deux membres rapportés Rohit Chaturvedi (guitare, depuis 2006) et le petit nouveau Vijit Singh (batterie), le groupe fait donc le lien entre passé et présent, mais n’a jamais oublié le plus important lorsqu’on se consacre à une réhabilitation de la puissance du passé : savoir composer de véritables hymnes qui deviennent des leitmotivs en concert, et qui soulèvent les foules comme un seul homme.

De ce côté-là, ce sixième né n’a peur de personne. En épurant leur inspiration pour la ramener à des proportions plus que raisonnables, les musiciens indiens ont joué la carte de la concision. Et de fait, cette grosse demi-heure en leur compagnie passe bien trop vite, tant leur recette de Heavy à la sauce Speed/Thrash est la meilleure sur le marché épicé. On pourrait citer des dizaines d’influences, sans pour autant atténuer le mérite de la formation. Ne pas oublier qu’à l’époque, le Heavy était fait pour fédérer la jeunesse et la faire regarder dans le bons sens de l’individualisme et du rejet des convenances sociales trop restrictives.

Et en abordant tous les thèmes musicaux possibles de cette musique qui a marqué notre jeunesse, KRYPTOS marque encore un maximum de points. En mode véloce, le groupe est soudé, et avance à grands pas meurtriers. En mid, l’ensemble est agressif, puissant, et presque grandiloquent. En témoigne le saignant « Thunderchild », aux épaules carrées et aux intentions musclées. Dotés d’un soliste qui n’a pas le médiator coincé entre les dents, le groupe peut s’appuyer sur des envolées brûlantes et transcender ses propres références. Mais c’est évidemment la rage et l’envie du leader Nolan Lewis qu’on remarque immédiatement, le guitariste/chanteur incarnant une sorte de démarquage habile d’un James Hetfield de l’underground. Ses harangues vocales sont teigneuses comme une tique coincée sur le dos d’un chien errant, et ses riffs sont aussi précis qu’un scalpel manié par le tandem K.K Downing/Glenn Tipton.

Toujours aussi motivé par ses propres buts, le combo nous sert encore bouillants des traînées de lave incandescente, durcit le Hard pour le fondre dans un Heavy Metal en alliage, joue avec les codes de la vitesse sans sombrer dans la pantalonnade Thrash ou Speed approximatif et niais, et propose le cocktail le plus revigorant du marché, de ceux qui font monter l’adrénaline même sous quarante degrés en été. Impossible de résister au caractère primesautier d’un « Hot Wired » et ses chœurs à l’allemande, ou à l’efficacité mid d’un « Dawnbreakers », que l’ACCEPT de légende aurait pu faire sien il y a quelques décennies.

Frapper fort, ne pas s’éterniser, laisser quelques mélodies filtrer, et jouer comme si sa vie en dépendait. Tel est le crédo de ce quatuor pas comme les autres, qui continue son chemin le menton relevé et les muscles bandés. Entre formalisme criant de vérité (« Nighthawk »), et longues évolutions plus ambitieuses (« Omega Point », point fort avec ses six minutes sombres mais entraînantes), KRYPTOS s’affirme comme l’un des parrains de la scène nostalgique des années 2000, et peut invoquer son ancienneté pour prendre le pouvoir. Et avec un duo de guitaristes capable de singer les tics de Wolf Hoffmann avec autant de facilité (« Force of Danger »), pas de soucis à se faire quant à une suprématie éventuelle : Force of Danger domine le reste de la production actuelle d’au moins deux ou trois têtes, et fait honneur à la scène indienne.

Mais les origines exotiques de KRYPTOS n’ont plus aucune importance depuis longtemps, et même le fait d’avoir été le premier groupe indien programmé au Wacken n’est plus qu’une anecdote de bas de CV en case « hobbies ».  Aujourd’hui, et même depuis longtemps, KRYPTOS est l’un des plus ardents défenseurs de la cause passéiste, et propose toujours des albums en feu d’artifices pour les tympans.

    


                                         

Titres de l’album:

01. Raging Steel

02. Hot Wired

03. Dawnbreakers

04. Thunderchild

05. Nighthawk

06. Omega Point

07. Force of Danger

08. Shadowmancer


Site officiel

Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 16/10/2021 à 14:43
85 %    330

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Kraftwerk 3 D

RBD 14/05/2022

Live Report

Mosh Fest 7

RBD 12/05/2022

Live Report

The Exploited + Fat Society + F.O.M.

RBD 27/04/2022

Live Report

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 1

mortne2001 25/04/2022

La cave

DEFICIENCY : entretien avec Laurent Gisonna (guitare/chant)

Chief Rebel Angel 20/04/2022

Interview

Author and Punisher + Mvtant + HAG

RBD 10/04/2022

Live Report
Concerts à 7 jours
Kaleidobolt + Sacri Monti 24/05 : Shop , Chalons-en-champagne (51)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Amer Smashed Pils

Un petit côté Archgoat qui n’est pas dégueu ! Les Estoniens sont forts… 

18/05/2022, 20:34

Kairos

Le groupe s'appelle tout de meme fromage de bite de bouc. L'imagination des groupe de metal m'etonnera toujours

18/05/2022, 19:41

xghx

Toujours aussi naze.

18/05/2022, 16:04

Krohr

@KanelsBack : Elle a déjà eu lieu ^^

18/05/2022, 15:52

KaneIsBack

Yes ! Merci pour la découverte ! J'adore ces groupes type War Metal avec des boucs et des cartouchières partout. Là, c'est bourrin et raw comme il faut avec juste la petite dose de maîtrise qui empêche le tout de sombrer dans le n'importe quoi.

18/05/2022, 14:42

KaneIsBack

@Krohr : pas de soucis   L'important est que l'album tue. Une petite tournée Sacrifizer / Bütcher / Hexecut(...)

18/05/2022, 14:33

Krohr

@KanelsBack : autant pour moi, je suis tombé sur le skeud avec les titres bonus... ce qui fait que ça dépasse le format initial qui est en effet un EP.

17/05/2022, 20:38

KaneIsBack

"La mort triomphante" était un EP, "Le diamant de Lucifer" sera

17/05/2022, 15:59

RBD

Avec un nouvel album il y a trois ans, Opprobrium semblait décidé à repartir. Ce retour inattendu le confirme. S'il pouvait apporter un peu de pêche, c'est tout ce qu'il faudrait.

17/05/2022, 12:45

Krohr

Merci pour la découverte ! En effet, dans la même veine sanguinolente que Hexecutor ou Bütcher.Je suis allé yeuter leur biographie, pour info : "Le Diamant de Lucifer" sera leur deuxième album, le premier étant "La Mort Triomphante"(...)

17/05/2022, 12:28

metalrunner

Super new vite du live

17/05/2022, 11:33

Jus de cadavre

Tuerie ! ! ! Bon les mecs ne sont pas des lapins de 6 semaines, mais bordel, quelle maturité pour un premier album ! Un des meilleurs albums de Speed depuis fort longtemps selon moi !

16/05/2022, 08:47

RBD

Je continue à prendre des places très à l'avance pour les concerts (ou plus exactement les tournées) que je veux absolument voir. Et avec les reports consécutifs, on arrive à des délais de cabourd ! Et parfois les annulations des uns permetten(...)

15/05/2022, 01:03

RBD

C'est un festival de format quasi-familial entre connaisseurs, quelques dizaines de passionnés qui se lâchent ensemble chaque année pour le plaisir des groupes qui participent. Ils sont tellement extrêmes qu'ils ont rarement l'occasion de réunir aut(...)

15/05/2022, 00:50

Crouton

Plus de concert pour moi, trop cher, plus motivé pour passer une soirée debout dont la moitié à me faire chier devant des premières parties qui ne plaisent pas, le prix des conso, du merch et une prestation pas toujours de qualité quand c'est pas l&a(...)

14/05/2022, 12:35

Crouton

Les grands méchants metalleux satanistes qui fuient au premier crachat d'un chrétien.

14/05/2022, 12:22

Sphincter Desecrator

Juste ne pas tomber dans l'excès... Réserver les concerts du mois en cours, un peu plus tôt pour les trucs les plus attendus et pour lesquels on sait que ça sera tendu, ça me paraît raisonnable.Mais toujours courir après l'év&(...)

13/05/2022, 20:36

Gargan

Je crois par ailleurs que Nougaro avait chanté une ôde à leur sujet, ô Tulus, un truc comme ça.

13/05/2022, 13:14

grinder92

Escroquerie absolue ou influence parfaitement intégrée ?Franchement, y'a des riffs qui sont quand même très très très proches de certains riffs de Carcass (périodes Necro / Heartwork / Swansong) ! Et la prod est aussi lourde que sur Heartwork, (...)

13/05/2022, 10:04

Humungus

"Tu ne vas pas avancer 12 places à 40€ et six mois d'avance, avec de toute façon le risque que ça soit quand même annulé"Typiquement mon cas.Avant le Covid, je prenais régulièrement mes places plusieurs mois à(...)

13/05/2022, 06:46