Your Pain Tastes Good

Helestios

18/12/2020

Autoproduction

HELESTIOS est sorti de nulle part en 2020, et a directement commencé sa carrière par un longue-durée. Beau signe de confiance envoyé par ces anglais qui ont quand même tâté le terrain avec une poignée de singles avant de planter leurs bottes Metal dans la boue. Les londoniens nous ont donc offert trois titres cette année pour présenter leur répertoire, et autant dire que ces trois morceaux résumaient à merveille leur attitude. Et dans un créneau hybride et pas facile à occuper, le quatuor parvient quand même à se distinguer, ce qui en dit long sur ses ambitions. Permettez-moi donc de vous présenter Agnis NeZvers (basse), Ian den Boer (batterie), Stelios Aggelis (guitare) et Henrijs Leja (chant/guitare), qui en trente-quatre minutes vont tenter de vous persuader du bienfondé de leur démarche, et de leurs aptitudes à traiter le Thrash sous plusieurs aspects différents, passant avec aisance d’un Power méchamment velu à un Groove solidement maintenu. Et si vous voyez en leur philosophie une combinaison du SEPULTURA de Derrick Greene et du METALLICA de l’orée des nineties, ne vous en faites pas, votre audition ne vous joue pas des tours. C’est bien le cas.

Puissance, détermination, fluidité, passion, telles sont les qualités premières de ce Your Pain Tastes Good, qui ne perd pas de temps en conjectures, malgré sa superbe pochette sexy en diable. Ici, seule la virilité à droit de cité, et le chant grave et rauque d’Henrijs Leja fait tout pour éviter les sorties de route trop sophistiquées. Basé sur des riffs simples et un axe basse/batterie stable, ce premier album ne choque pas de son audace, mais séduit de sa solidité. En acceptant parfois de faire appel aux mélodies les plus typiques de l’alternatif des nineties, le quatuor se permet des cocktails détonants, à l’image de « Downgraded World », qui groove comme du CHANNEL ZERO sous stéroïdes, et qui mélodise comme du ALICE IN CHAINS un peu amer. Doté d’un son gigantesque et incroyablement précis (on a vraiment la sensation que la basse est jouée de la pièce à côté), Your Pain Tastes Good est le type même de premier album qui n’épate pas de sa retape, mais dont le charme s’insinue en vous comme un parfum discret…ou un gros pain dans la tronche. Mais les londoniens ne sont pas adeptes d’une violence gratuite, loin de là, et si la redondance reste maîtresse en ces lieux, les guitares parviennent quand même à fluctuer juste ce qu’il faut. Et cette rigidité dans l’interprétation permettrait presque de relier le concept aux sonorités les plus Metal-Indus des années 90, notamment à cause de cette rythmique au millimètre qui ne déborde jamais de son cadre.

Morceaux courts et compacts, tempo qui mue, accélérations raisonnables et lourdeur suffocante, les variantes sont nombreuses, et les HELESTIOS se montrent à l’aise dans toutes les nuances. Alors que les trois premiers titres misaient sur l’énergie d’un groove élastique, « Back to Where It Starts » impose un pilonnage sévère, tout en conservant cet attrait pour les harmonies passées de la décennie de Seattle. Gros morceau, ce titre est assurément le tube de l’album, et celui qui permettra aux anglais d’échapper à toutes les étiquettes. Flair dans les syncopes, facilité dans les montées en puissance, « Back to Where It Starts » démontre l’habilité d’Ian den Boer à passer du style Bill Ward à la frappe Dirk Verbeuren, et finalement, en une moitié d’album, le groupe nous entraîne sur la route de la versatilité, renvoyant toutes les catégorisations au placard. Le title-track « Your Pain Tastes Good » insiste d’ailleurs sur cette voie de la pluralité, revenant à ce mélange entre férocité et accessibilité qui caractérisait les premiers chapitres du LP. Et s’il est tout à fait possible de se lasser du timbre de Henrijs Leja dans son registre le plus sauvage, ses intonations en chant clair lui permettent de nuancer et d’échapper à la catégorie des hurleurs stériles. Le brailleur en chef rappelle d’ailleurs ce cher Burton C Bell dans cette façon de switcher les registres, mais l’anglais - heureusement pour lui - se montre beaucoup plus convaincant en nappes veloutées.

Les soli sont tout à fait dignes, mais autant le reconnaître, c’est véritablement le duo Agnis NeZvers/Ian den Boer qui fonctionne à plein régime, et qui nous trimbale de FEAR FACTORY à PRONG. La paire d’instrumentistes en mode métronome permet à cet album de faire preuve de persuasion, et de laisser les guitares naviguer en eaux traditionnelles, sans sonner passéiste ou trop old-school. Il est d’ailleurs assez difficile de situer l’album quand on ignore sa date de sortie, même si le son aiguille vers le début de notre nouveau siècle et les productions les plus suédoises du Death Metal. D’ailleurs, « All Attack » de sa rage flirte avec les limites entre Thrash et Death, et son intensité permet à Your Pain Tastes Good d’appuyer un peu plus là où ça fait du bien de se faire du mal. Réceptif au Heavy mélodique (« You Are Free »), perméable aux inclinaisons progressives en mid tempo explosif (« Return to Baalbek »), HELESTIOS nous présente donc un CV très complet, et brouille les pistes au moment de l’affiliation définitive. Qu’attendre d’eux à l’avenir ? Tout est possible, mais de la qualité en premier lieu, celle qui permet à ce premier LP de passer la rampe de l’underground pour se faire remarquer des fans de Heavy/Thrash formel, mais efficace.

Le meilleur à venir pour vous mes amis anglais, et belle poignée de main.    

       

             

Titres de l’album:

01. Sacrifice

02. Black Storm

03. Downgraded World

04. Back to Where It Starts

05. Your Pain Tastes Good

06. All Attack

07. You Are Free

08. Return to Baalbek


Facebook officiel


par mortne2001 le 29/06/2022 à 14:53
78 %    70

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

J'irai Mosher chez vous ! Episode 4 : Seattle

Jus de cadavre 12/08/2022

J\'irai mosher chez vous

Suffocation + Kharkov

RBD 08/08/2022

Live Report

Hysteria

mortne2001 04/08/2022

From the past

Voyage au centre de la scène : DEATH POWER

Jus de cadavre 31/07/2022

Vidéos

Incantation + Akiavel + Horror Within

RBD 30/07/2022

Live Report

Appetite For Destruction

mortne2001 21/07/2022

From the past

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 3

mortne2001 18/07/2022

La cave

HELLFEST 2022 / Part 2 / Du jeudi 23 au dimanche 26 juin

Jus de cadavre 06/07/2022

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Humungus

Mouais...En même temps, des groupes qui font du playback dans un hangar en guise de clip, y'a pas que ces deux là hein... ... ...

12/08/2022, 12:56

Moi

Je confirme, le réalisateur est le même pour les 2 vidéos, et le créateur de Gaerea

12/08/2022, 11:43

Jean

C’est vrai que la plupart des artistes ont déjà tourné dans des festivals cet été en France . C’est pas la folie 

12/08/2022, 09:06

Humungus

C'est moi ou l'affiche n'est vraiment pas folle cette année ?

12/08/2022, 07:10

Fred

Croisé une fois, ce mec est une sorte de connard fan de l'Action Française et nostalgique d'un temps révolu, dommage qu'il n'ait pas l'honnêteté d'en parler dans cet interview. Saoulant et gavant.

11/08/2022, 21:06

Jus de cadavre

Merci pour ce très bon report (comme d'habitude) RBD.Nous avons encore et toujours la même vénération pour Suffocation, hé hé. Un groupe éternellement en immense forme sur scène. On se demande quand ils baisseront de r(...)

11/08/2022, 18:39

Simony

Je retiens MOOR et DEATH FILE RED avec LYMBOLIC SCYTHE dans un coin de la tête parce qu'il y a quelque chose je trouve dans cette démo...Merci Mortne2001 pour cette mise en lumière des suintantes abimes du Metal

11/08/2022, 08:20

Satan

@ Gargan : Pour le coup le réalisateur est apparemment un membre de Gaerea par ailleurs...

10/08/2022, 21:36

zfiaj

épingleR

10/08/2022, 18:04

Gargan

Peut être plus au réalisateur du clip d'être blâmé, mais ça fait du buzz pour les deux après tout.

10/08/2022, 10:07

Hip Fire

❤️

10/08/2022, 05:28

Satan

Oui c'est assez moyen, même si pour le coup le seul vrai reproche vient du fait d'avoir utilisé le même décor. Car je rappelle que les univers musicaux sont drastiquement différents, donnant un rendu final lui aussi différent.

09/08/2022, 23:36

Orphan

Copié un clip pas terrible, d'un groupe du même pays au même endroit...bordel la s'est fort. A cela tu rajoutes la dégaine d'Mgla, la cagoule serigraphié et tu est à un niveau de fils de puterie pas mal la. 

09/08/2022, 09:29

Moshimosher

Ah, ouais... tout de même... ça craint ! 

09/08/2022, 00:36

Saul D

ca me rappelle mon premier numéro acheté du fanzine METALORGIE ( ils parlaient des démos de DEATh POWER), le #10 avec Kevin Kuzma et Blood Feast en couverture...

08/08/2022, 16:08

Simony

Sold out en 5 heures....

08/08/2022, 12:42

Gargan

Ils ont troqué le look pirate à celui de paysan (bottes et gibson, c'était assez inédit), un peu dommage &nb(...)

08/08/2022, 10:15

Humungus

Pour les frontaliers, ils seront également au Metal Méan le 20 août.

08/08/2022, 07:01

gasdf

Jamais aimé ce style pseudo-brutal et ce groupe.

06/08/2022, 21:08

Muqueuse chiasseuse

Gatecreeper, c'est du pseudo death d'homosexuel variolé du singe.

05/08/2022, 21:07