Dark Superstition

Gatecreeper

17/05/2024

Nuclear Blast

Nous y voilà. La fameuse étape du troisième album, pour les arizoniens de GATECREEPER. Pas la plus facile à négocier, même lorsqu’on a un gros indépendant pour vous soutenir. Huit ans après Sonoran Depravation, cinq après sa suite Deserted, Dark Superstition arrive dans les bacs, où il n’a pas l’intention de faire de la figuration. Pourtant, le registre est sujet à rude compétition. Le Death « à la suédoise » étant un genre très prisé et pratiqué par de véritables orfèvres, il est toujours très compliqué de se faire une place sur le podium. Mais ces cinq-là sont des gens très intelligents, qui ont toujours réussi à se démarquer de la masse.

Chase H. Mason (chant), Eric Wagner & Israel Garza (guitares), Metal Matt Arrebollo (batterie) et Alex Brown (bassiste) ne tarissent pas d’éloges à propos de leur dernier né. Premier album pour le mastodonte Nuclear Blast, et déjà, une envie. Celle de resserrer les rangs, de proposer des chansons plus construites, et d’augmenter la dose de mélodies. Intentions louables s’il en est, mais qui peuvent être dangereuses. Car à force d’adoucir sa musique, on finit par en trahir le crédo extrême. Mais le tour de force de Dark Superstition est justement de se montrer extrême sans avoir à faire plus de bruit que ses concurrents.

On retrouve les idées habituelles du quintet, cet amalgame entre séduction morbide et agression livide, dès le premier riff qui empeste la HM-2. Mais loin du simple plagiat ENTOMBED/UNLEASHED/DISMEMBER, Dark Superstition se veut adaptation des canons scandinaves, sans en singer les boulets. Première impression, l’alternance entre les morceaux vraiment crus et les autres, plus travaillés. Ainsi, l’intensité crasse d’un « Masterpiece Of Chaos » contrebalance parfaitement le caractère catchy d’un « The Black Curtain ». A la manière d’un SOILWORK reprenant les tablatures de NIHILIST, GATECREEPER continue de hanter les cryptes à la recherche des fantômes les plus cruels.

Et le bruit de leurs chaînes donne quand même un peu les foies.

Les arguments promo ne cherchent surtout pas la petite bête, ni la confusion, encore moins l’étonnement naïf. Immédiatement, les influences sont posées, et des albums comme Wolverine Blues et Massive Killing Capacity utilisés comme garde-fou. Le surnaturel, la divination, la peur de l’inconnu et la foi dans le hasard et la magie sont les thèmes choisis par Chase H. Mason qui a incorporé des éléments paranormaux à son expérience personnelle. Mais l’album et sa pochette font aussi référence aux Superstition Mountains, chaîne de montagnes de l’Arizona, réputée pour sa splendeur. Les contrastes sont donc au menu du jour, et le repas est digne d’un festin de roi.

Autant le dire, GATECREEPER est passé du statut de solide amateur, à celui de professionnel poids lourd. Ce troisième album est d’une consistance indéniable, et d’une variété de ton appréciable. Si l’on retrouve en effet les virages négociés dans les années 90 par les groupes de Death les plus ambitieux, on y trouve surtout l’identité d’un groupe qui n’a plus l’intention de jouer les seconds couteaux ou les doublures. Ainsi, « A Chilling Aura » nous permet d’apprécier une grosse tranche de violence très bien coupée, avec son ambivalence contretemps/blasts qui dynamiserait un moteur de 2CV à l’agonie.

En restant quasiment constamment sous la barre des trois minutes, Dark Superstition utilise le format Pop pour s’imposer sur la scène Death. Les riffs, nombreux et ténébreux ne prennent jamais ombrage d’une harmonie glissée en marque-page, et savent très bien accommoder leur humeur de l’ambiance recherchée. « Caught In The Treads » est sans doute l’exemple type de cette démarche, avec son mid tempo martelé comme un mantra et son chant plein de nuances, mais à vrai dire, tous les titres peuvent servir de démonstration. Et « Dead Star » est justement l’ouverture rêvée pour ce genre de sommeil éveillé.

Propre, efficace, Dark Superstition se permet même des incursions en terre Metal plus généraliste, en allant titiller la fibre sensible des amateurs de gothique sombre. « Flesh Habit » tire donc son inspiration de la Suède la plus pragmatique, avec ses accroches volontairement populaires, et son refrain qu’on peut presque chanter sous la douche. Concessions ? Non, plutôt une intelligence de composition qui préfère agencer que tout envoyer valdinguer à travers le cimetière. Car après tout, les cantonniers n’ont pas à nettoyer derrière nous.

Il est certain que les plus durs des puristes trouveront ces aménagements fort peu à leur goût. Cette façon de faire dévier la mort de sa trajectoire pour en offrir un visage plus sélectif et séduisant peut rebuter les fatalistes qui n’acceptent aucun compromis. Mais les plus ouverts d’esprit se rueront sur le massacre « Mistaken For Dead », qui donne simultanément envie de placer un pétard mammouth dans la boîte aux lettres du voisin et de caresser son chat, et surtout, le lourd final macabre de « Tears Fall From The Sky », d’une lenteur abyssale et d’une souffrance presque tangible.

Savoir-faire, originalité légère, et envie d’autre chose qu’une simple litanie de quarante minutes sur le même thème depuis l’orée des années 90. Si Dark Superstition n’a pas encore l’aura des œuvres qui l’ont inspiré, il risque de faire l’objet d’un culte dans quelques années. Il est aujourd’hui un solide album, créatif juste ce qu’il faut pour sortir la tête de l’eau.

La production old-school ayant les défauts de ses qualités, il est parfois bon de tomber sur un produit qui ne vend que ce qu’il peut offrir.



Titres de l’album : 

01. Dead Star

02. Oblivion

03. The Black Curtain

04. Masterpiece Of Chaos

05. Superstitious Vision

06. A Chilling Aura

07. Caught In The Treads

08. Flesh Habit

09. Mistaken For Dead

10. Tears Fall From The Sky


Site officiel

Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 11/05/2024 à 17:28
80 %    305

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Anthems Of Steel VI

Simony 24/05/2024

Live Report

Pessimist + Demiurgon

RBD 14/05/2024

Live Report

Voyage au centre de la scène : ARGILE

Jus de cadavre 12/05/2024

Vidéos

Mercyless + Nervous Decay + Sekator

RBD 08/05/2024

Live Report

Birds in Row + Verdun

RBD 02/05/2024

Live Report

Hexagon Doom Tour

Simony 29/04/2024

Live Report

Midnight + Cyclone + High Command // Paris

Mold_Putrefaction 24/04/2024

Live Report

DIONYSIAQUE + JADE @La Chaouée

Simony 23/04/2024

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
DPD

Je vois pas l'homophobie, je réalise les souhaits d'un homosexuel, j'essaye d'aider, tu veux quoi, j'y vais direct au Talmud ?

27/05/2024, 15:49

Lea

DPD je ne comprends pas du tout pourquoi tu t'acharnes comme ça, on a bien compris tes messages. Tu te fais plaisir à cracher sur tout et n'importe quoi, je vois pas trop le délire, tu t'emmerdes ?

27/05/2024, 12:50

Cämille

Vous pouvez pas virer cette merde homophobe ? Histoire de remonter le niveau. Merci

27/05/2024, 12:19

Gargan

Merci pour ce live report étoffé, va vraiment falloir que je me bouge les miches pour le prochain !

26/05/2024, 21:48

Gargan

Y’a pas de batteur ? J’aurais du mal à comprendre un changement de style..

26/05/2024, 20:55

NecroKosmos

26/05/2024, 19:13

NecroKosmos

J'y étais dès le jeudi et c'était vraiment top !! Mes coups de coeurs sont, dans l'ordre d'apparition, SWAMP LORDZ, WITCHES, VENEFIXION, ABYSMAL GRIEF et SKINFLINT. Quelques déceptions (musicales) mais peu importe. Quel bon festival !! J'ai bie(...)

26/05/2024, 18:59

Humungus

Putain d'affiche c'est clair...Ne serait-ce déjà que pour ABYSMAL GRIEF.Je dois les voir dans un peu plus d'un mois en Belgique... Et ta critique Simony me fout l'eau à la bouche bordel !!!Pis DESTRUCTION... Totalement d'accord av(...)

26/05/2024, 11:02

DPD

J'y peux rien si cette interface de clodo m'empêche d'éditer mes messages, habituellement j'écris très vite je poste et je me relis ensuite.Donc ouais, Bescherelle dans ton cul je sais que t'aimes ça pé(...)

25/05/2024, 16:19

DPD

Je vais te foutre un Bescherelle dans le cul va, ça te rappellera des souvenirs!

25/05/2024, 16:16

Steelvore666

Atrocia (les copains !!!!!), Skelethal, Venefixion... quelle affiche !!!!!!Et dire que j'avais gagné un pass pour m'y rendre...

25/05/2024, 10:30

Humungus

Buck Dancer je t'aime... ... ...

24/05/2024, 21:00

MorbidOM

"si je le ferais ce serait un album culte mais j'ais autre chose à foutre."Consulter un Bescherelle ?

24/05/2024, 03:50

DPD

Ceci dit si je le ferais ce serait un album culte mais j'ais autre chose à foutre.+ metallica c'est de la merde depus longtemps, rien à foutre de Slayer, pareil pour Iron Maiden. Les nostalgiques devraient dégager-

24/05/2024, 01:06

DPD

On aura au moins pu constater que DPD>UPS.

23/05/2024, 10:56

DPD

@UPSJe peux brancher ma guitare avec mon pc jouer avec une boite a rythme et sortir quelque chose de merdique en 1 semaine, est-ce que ça en vaut la peine? tellement de sorties polluent la scène.Je suis absolument contre l'idée que faire quelque (...)

23/05/2024, 10:54

Buck Dancer

Franchement, je ne m'attendais pas à un album aussi bon. Quelques morceaux peuvent vite devenir des classiques et surtout le groupe semble avoir son identité. Bien sûr c'est similaire  à Motley Crue.... euh Slayer, mais c'est pas un simple copi&eacut(...)

22/05/2024, 21:11

fuck the fuck off motherfucker

Calmez-vous les boomers mentaux, Rock Hard va bien vous pondre un article sur AC/DC pour vous contenter.

22/05/2024, 14:36

UPS

Effectivement, ne faisons rien et restons vissés à nos sièges en pleurant sur internet : on aura l'air nettement moins vieux jeu et plus aventureux comme ça. 

22/05/2024, 12:35

Pierrot

Toujours aussi envoûtant, darkthrone combine continuité et qualité 

22/05/2024, 09:14