Death To Being Sober

Decollated

05/01/2017

Autoproduction

Il parait qu’aujourd’hui ce sont les soldes. Super. Mais ne croyez-pas pour autant que je vais brader mes chroniques du jour en vous refourguant des trucs de troisième zone.

Pas mon style ça. Et puis d’abord, la qualité, ça se paye. Surtout lorsque c’est gratuit, ce qui est le cas du premier EP de cette bande d’hirsutes émergeant d’Exeter, Angleterre, et pratiquant un drôle de mélange entre Thrash un peu compact et Heavy qui manque de tact.

Avec une pochette pareille, impossible de passer à côté de la chose. Un subtil mélange du graphisme des GAMMACIDE et de la philosophie éthylique des TANKARD, pour un résultat qui se situe à la croisée des chemins, bien vilain, mais mélodique et chafouin.

Le nom de ce combo aux délicieux accents rétrogrades ?

DECOLLATED.

Les mecs sont donc quatre (Jarod Frankum – chant/guitare, Jack Maddicks – basse/chœurs, Joss Baker – batterie et Theo Lezzeri – guitare/chœurs) se revendiquent d’influences diverses mais établies (EXODUS, NUCLEAR ASSAULT, LOST SOCIETY, SLAYER, MEGADETH, ANTHRAX, VEKTOR, TOXIC HOLOCAUST, MUNICIPAL WASTE, KREATOR, OVERKILL, OBITUARY), se targuent de « jouer du Thrash et de répandre l’amour », et proposent donc un EP un peu feignasse sur les bords qui se contente de cinq morceaux (dont une intro), pour même pas un quart d’heure de musique.

Sympa, concis, mais vous auriez pu faire un effort les mecs, parce que votre musique est quand même sympathique et on en aurait bien bouffé un peu plus…

Thrash donc, mais difficile à situer. L’approche est résolument nostalgique avec de fréquentes références à d’antiques labels de qualité, et l’interprétation fouillis comme il faut, avec breaks impromptus et soli interrompus, blasts qui tombent comme un thrasheur dans le pit et sonorités de basse légèrement Hardcore atypique. On pense à l’écoute de ce Death To Being Sober à pas mal de séries B fameuses des 80’s, de celles qui tentaient d’émerger au milieu de la masse, des INDESTROY au premier CEREBRAL FIX, en passant par les CRYPTIC SLAUGHTER en moins épileptiques, voire aux combos germains qui détestaient la bière qui pique.

C’est charmant, pas toujours carré, mais enthousiasmant en l’état, et suffisamment branque pour ne pas trop troubler votre gueule de bois.

Ne croyez-pas pour autant avoir affaire à des nostalgiques de TANKARD, le Thrash ici est légèrement poisseux et avec faux-col, et la tonalité générale, un peu bordélique, évoque plus la période charnière du Crossover, lorsque les tentatives de mêler le Metal et le Hardcore étaient encore un peu hasardeuses.

L’agencement même du EP est assez aléatoire, avec une intro, un morceau costaud de plus de quatre minutes, un truc lapidaire, et deux titres médium qui finissent l’entreprise.

Outre donc la mise en bouche sous la minute pour nous mettre dans l’ambiance, le gros morceau « Hellish Attack » développe de belles qualités 86/87, version underground bien sûr, avec mid tempo appuyé d’une basse qui sait se faire une place et qui claque, et une poignée de riffs un peu bricolés, régulièrement truffés de soli acides et digne d’un SLAYER en pleine descente placide.

Pas vraiment rapide, mais pas pataud du museau pour autant, avec des changements de thème intéressants, c’est une entrée en matière qui affirme la personnalité des Anglais, et un certain sens de l’amateurisme mélodique qui trouve son incarnation dans des guitares à la tierce tourbillonnant à l’unisson.

« Left Over Smoke » accélère un peu les choses, tout en restant modéré, et laisse ce chant si particulier tailler le bout de gras avec une bordée de chœurs bien Core, qui dynamisent le corps même de la compo. Un peu collé avec trois bouts de ficelle, mais efficace.

« Holocaust Denial » et son titre empreint de dénonciation du révisionnisme, ose le climat lourd et oppressant, laissant un riff malsain diriger les débats et un mid tempo bien gras se faire taillader par des blasts à bout de bras. Sifflantes, passages boostant un peu mosh, c’est certainement là le meilleur essai de ce premier EP, qui nous replonge dans les affres du Thrash bestial des 80’s, un peu braillard sur les bords, mais débordant de vitalité par bâbord.

«Entombed Mind » ne doit rien au combo homonyme en question, mais essaie une fois de plus de flirter avec l’ultraviolence, tout en bondissant d’un lick vraiment efficace à la VIO-LENCE/VIKING.

Staccato malin, breaks un peu plus fins, et enfin un quatuor qui ose se confronter au Thrash le plus efficace, sans perdre sa couleur un peu passée qui le rend si particulier.

Titre certainement le plus pro du lot, qui laisse augurer d’une suite un peu plus carrée, avec son « refrain fédérateur » qui découle sur un break en tourbillon. Vous avez recompté, c’est bon, toutes les billes sont là dans votre petit sac marron ?

OK, on rentre à la maison.

Alors soldes ou pas soldes, à vrai dire, pas grand-chose à carrer. J’aime mon Thrash gratuit, et celui des DECOLLATED décolle à intervalles régulier, même si son optique un peu brouillonne le cantonne encore pour l’instant dans une deuxième division aux rangs serrés.

Mais le tout est sympathique et s’avale d’un trait, en attendant de peaufiner un peu les angles pour revenir avec un bon longue durée.

A ne pas forcément écouter bourré pour en apprécier les quelques finesses régurgitées.     


Titres de l'album:

  1. Intro
  2. Hellish Attack
  3. Left Over Smoke
  4. Holocaust Denial
  5. Entombed Mind

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 24/01/2017 à 16:58
60 %    553

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Fear Factory + Misery Index 2006

RBD 28/10/2020

Live Report

Antibody

mortne2001 19/10/2020

From the past

Les archives de la Mort 1984 - 1994

grinder92 14/10/2020

Livres

Livre TAPE DEALER / Chronique par David Martin

Jus de cadavre 11/10/2020

Vidéos

W.A.S.P, Bataclan 2012

grinder92 09/10/2020

Live Report

Demanufacture

Baxter 06/10/2020

From the past

Hanger Abortion

RBD 30/09/2020

Live Report

Night Of The Masks

Simony 26/09/2020

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
NecroKosmos

Oui, là aussi, groupe sous-estimé à l'époque. Trop violent pour les fans d'HELLOWEEN et trop soft pour les fans de KREATOR (comme RAGE, par exemple). Dommage car LIVING DEATH avait une empreinte qui lui était propre. Personnellement, j'adore surto(...)

28/10/2020, 09:50

NecroKosmos

Groupe original, totalement sous-estimé. Achat indispensable.

28/10/2020, 09:43

NecroKosmos

Groupe chiant. Jamais compris l'intérêt qu'on pouvait y porter.

28/10/2020, 09:42

Humungus

Jamais réellement accroché à ce groupe qui pour moi ne propose jamais rien d'innovant ni même d'un tant soit peu accrocheur...Idem donc à l'écoute de cet album.PS : mortne2001 enculé !

27/10/2020, 20:29

Jus de cadavre

Pas encore écouté attentivement, mais ça me semble très bon en effet !

27/10/2020, 18:12

Simony

Voilà qui confirme quand même que 2021 va être très compliquée pour les acteurs du monde artistique, tout art confondu, et de la culture. 

27/10/2020, 13:14

Humungus

Mouuuuuuuh que c'est bon ça !Riffs binaires... Voix de porcasse...J'achète !!!

27/10/2020, 09:37

Humungus

Leur meilleure galette effectivement.

27/10/2020, 09:22

Humungus

Malgré le Covid, cela bouge encore foutrement de la guibole à l'EHPAD !

27/10/2020, 09:21

Hipparion33

Fan de metal depuis les années 80 , je suis tombé semaine dernière dans un magasin Cash sur cet album en vinyl . Je ne connaissais absolument pas et je me suis dit " tiens un album de heavy , je prends".Arrivé chez moi , direct dans la platine. Quelle (...)

26/10/2020, 17:57

Simony

Après maintes écoutes de la bête, franchement pas déçu. C'est du pur FUNERAL ORCHESTRA ! Dans le genre glauque, sombre et franchement abyssal, difficilement égalable ces mecs là.

26/10/2020, 17:22

Raumsog

Ah on les voit les anciens crevards de VS!   

26/10/2020, 10:13

Betrayed

Je ne savais pas que ça existait encore ce truc.Souvenirs de VS...   

25/10/2020, 09:26

KaneIsBack

Haha, Shaka écrit des news ici, maintenant ?   

24/10/2020, 17:03

Solo Necrozis

Pas de nibards mis en évidence. Voilà, je fais gagner du temps à certains.

24/10/2020, 11:40

Humungus

Ca sonne effectivement à mort CANNIBOUL.Très bon donc.Pis j'adore cette pochette.

23/10/2020, 19:51

Saddam Mustaine

Il y a 8 mois il n'y avait de pandémie, et tout le monde s'en foutait les stades étaient pleins comme les concerts...Donc dans 8 mois impossible a dire, et les plus pessimistes ne vous laissez pas décourager par la dictature sanitaire de ce pauvre monde de fo(...)

23/10/2020, 19:41

Humungus

Satan + 1.J'avais encore quelques espoirs il y a peu, mais l'ITW de Barbaud dans le Figaro (???) me les a définitivement enterrés...Allez... On croise tout de même les doigts hein... ... ...

23/10/2020, 07:31

POMAH

Ouais y'a quelques Labels tu sens bien qu'ils sont géré par des mecs avec de fortes convictions. Van, Avangarde comme tu le soulignais, Iron Bonehead, y'en a d'autres bien sur. Mais eux clairement quand ils sortent un trucs que je ne connais pas je me dit Houlaaa(...)

23/10/2020, 03:47

Buck Dancer

Si, sur YouTube ! 

22/10/2020, 23:26