Demo 2016

Life Of Spite

22/12/2016

Autoproduction

L’histoire commence avec une jolie pochette monochrome qui ne laisse aucun doute sur les intentions malveillantes du combo l’ayant choisie comme emblème de leur démo.

Des fenêtres sombres barrées d’un grillage resserré, tout ça en dit long sur la volonté de ces Anglais de nous confiner dans un espace clos, étouffant, moite, et sans véritable espoir de sortie facile.

Mais j’aime ce genre de conditions extrêmes, car après tout, elles sont à l’image d’une vie n’offrant que peu d’évasion…et d’espoir.

LIFE OF SPITE, c’est l’Angleterre d’aujourd’hui dans toutes ses contradictions. Monarchie, pro et anti-brexit, futur incertain, pour un peu, on se croirait revenu à l’époque de la dame de Fer, lorsque les grèves étaient brisées à grands coups de répression, que l’IRA faisait exploser des bombes un peu partout, et que la jeunesse ne savait plus vers qui se tourner pour espérer un futur un peu plus radieux que les rues dégueulasses d’un Londres plus vraiment de carte postale.

Mais ces quatre-là viennent plutôt de Newcastle, la patrie des démoniaques VENOM, quoique leur musique n’ait rien à voir avec un quelconque Heavy à tendance Black paillard et rigolard.

Non, pour eux, rien n’est drôle, encore moins ironique, et la réalité est blafarde, comme des visages au petit matin partant gagner leur maigre pain quotidien.

Mark, Elliott, Ben et Michael citent dans le texte et les influences INFEST, ACXDC, DESPISE YOU, CROSSED OUT, INTEGRITY, HOAX, MIND ERASER, mais aussi Natalie IMBRUGLIA histoire de se décaler un peu et se réfugier dans l’humour, et jouent une musique aussi poisseuse que rapide, et aussi pesante que pas limpide du tout.

Il est assez complexe de les rattacher à un créneau particulier, puisque leurs morceaux brefs empruntent à tous les courants Core les plus déviants, du Fastcore glauque au Powerviolence gluant, sans cracher sur un brin de Grind pas vraiment virevoltant.

En mélangeant leurs références, il est tout à fait possible d’entrevoir leur optique, qui privilégie les sons les plus compacts et sourds, et qui refuse toute aération salvatrice.

Cette Demo 2016 fait suite à une autre démo, parue en 2016 aussi, et qui se contentait d’une cover noire come le charbon, proposant plus ou moins le même genre d’exactions. A l’époque (il y a quelques mois), seuls deux titres trouvaient refuge sur le support, mais aujourd’hui, ils sont au nombre de cinq, pour onze minutes de souffrance sonore aussi insoutenable en l’état que cathartique. Quelques touches de Darkcore vraiment nauséabond, un Fastcore abordé « à l’anglaise », avec toute la noirceur de la figure imposée, quelques touches d’Anarcho-core pour pérenniser l’héritage Punk des 80’s, et surtout, beaucoup de mouvements, malgré un tempo somme toute assez lent.

Loin de se contenter de balancer cinq torpilles anarchistes à la face d’un gouvernement en sale posture, les LIFE OF SPITE jouent la diversité dans le malaise et multiplient les contretemps, les ralentissements oppressants, et appuient clairement là où ça fait mal, en développant des titres qui accumulent les idées néfastes mais indispensables à une lucidité fatale.

Pourtant, chaque segment est relativement concis et bref, ce qui n’empêche pas ces malades d’y caser un maximum d’idées, toutes plus effrayantes les unes que les autres.

Nous passons sans vergogne ni logique d’un passage Crust/Powerviolence débordant de rage à une maltraitance presque Sludgecore qui colle au corps, et les rebondissements d’une attaque à l’autre se font avec heurts, mais dynamisent une démo qui a pas mal de choses à dire dans un temps imparti.

Et même si elle se termine sur cinq minutes et vingt-quatre secondes de torture stridente et dissonante (« K for Knife », abrutissant de lourdeur et de larsen non-stop, mais point de chute inévitable), cette Démo 2016 offre quatre morceaux qui s’enchaînent sans temps mort, devant tout autant à la scène Powerviolence Anglaise qu’à son homologue Darkcore US.

Interruptions brutalesambiance pesante, gravité extrême des guitares et chant véhément qui crache son message de voix multiples, le tout pour vous faire appréhender toute la violence d’une société une fois de plus en pleine mutation (« Fraud », éprouvant), aveux en toute franchise de cassures de rythmes éreintantes (« No Mercy », encore un petit jeu de dupes entre vitesse et lourdeur qui casse les épaules), up tempo accrocheur qui cache une réelle volonté de brutalité Crust mélangeant les enseignements de DISCHARGE et INFEST (« Amnesia »), et entame digne d’un Sludge nauséeux qui dégénère vite en Thrashcore extrême et sans pitié (« No Mercy »).

Le tableau est donc complet, vous pouvez l’admirer dans toute son horreur.

Certes, tout ça n’est ni très reposant, ni très rassurant. Mais il est quand même plaisant de constater que nos amis Anglais n’ont pas oublié comment nous mettre face à nos responsabilités.

La situation ne semble guère s’être améliorée depuis la fin des années 70, lorsque cette jeunesse était sacrifiée sur l’autel de l’austérité, et les LIFE OF SPITE n’ont à coup sûr rien oublié.

 Une démo qui fait mal mais ouvre les yeux en agressant les oreilles. Et une pluralité de styles sans pareil. Soyons vigilant pour la suite des évènements et un éventuel LP qui ne sera je l’espère guère plus avenant.


Titres de l'album:

  1. Slave Away
  2. Amnesia
  3. No Mercy
  4. Fraud
  5. K for Knife

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 28/01/2017 à 17:43
75 %    601

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Nile + Krisiun + Grave + Ulcerate 2009

RBD 03/03/2021

Live Report

Killing For Culture - Tome 2

mortne2001 23/02/2021

Livres

Voyage au centre de la scène : MASSACRA

Jus de cadavre 21/02/2021

Vidéos

Killing For Culture - Tome 1

mortne2001 15/02/2021

Livres

Moonspell 2007

RBD 04/02/2021

Live Report

Olivier Verron _ Interview Conviction

Simony 27/01/2021

Interview

Voyage au centre de la scène : ASSHOLE

Jus de cadavre 17/01/2021

Vidéos

Eluveitie + Korpiklaani 2010

RBD 08/01/2021

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
MorbidOM

Une double provocation assez géniale ?Les true métalleux le prennent pour un guignol depuis longtemps et la ménagère Polonaise le vois sans doute comme le rebelle de salon indispensable à ce genre d'émission, une sorte de JoeyStarr

03/03/2021, 04:08

Bones

Ca fait une publicité maousse autour de Behemoth et leur donne la "crédibilité" qu'ils recherchent.Faire le buzz => vendre des disques.Je ne m'en fais pas pour Nergal, ce petit malin fait bien parler de lui et c'est l'objectif.

02/03/2021, 18:47

RBD

Nergal est un provocateur né, comme bien des artistes surtout dans des sociétés conformistes. Le fait d'aller cachetonner et se montrer dans une émission de télé-crochet est une double provocation assez géniale, autant envers les true mé(...)

02/03/2021, 16:07

Jus de cadavre

Message pas posté entièrement... bizarre...Du coup suite :"Nous en sommes à une période charnière" là je suis d'accord. Quand sur un site comme ici les gens commencent à defendre le christianisme c'est (...)

02/03/2021, 09:30

Jus de cadavre

"Si Nergal en a marre d'aller devant les tribunaux, qu'il change de pays ou de style musical, point barre"Mais tout le monde du coup crieraient au lâche ou au vendu ! Si à chaque fois qu'il y a un truc qui nous plaît pas dans notre pays on doit l(...)

02/03/2021, 09:26

Gargan

Si Nergal en a marre d'aller devant les tribunaux, qu'il change de pays ou de style musical, point barre. Tu assumes quand tu t'exposes ainsi, c'est pathétique ce oin-oin alors que ça joue les durs sur scène. Ceci étant, je réécoute Sv(...)

02/03/2021, 08:21

Yolo

Merci pour vos commentaires les guignols.

02/03/2021, 08:09

Satan

@ Jus de Cadavre : En effet, le délit de sale gueule semble se manifester à l'égard de Nergal. Et tu as raison de dire que c'est quand même lui qui se fait chier devant les tribunaux.Le christianisme ne fait plus peur aujourd'hui, mais il faudrait se (...)

01/03/2021, 16:06

Jus de cadavre

Débat épineux ! Mais pour le coup que ça plaise ou pas, Nergal (même si c'est uniquement pour se faire de la comm on est d'accord) lui il va au tribunal et il a des emmerdes judiciaires... Dans la scène aujourd'hui, et même parmi ceux qui se (...)

01/03/2021, 14:49

Satan

@ Orphan : Ce n'est pas du tout ce qu'a dit Yolo, là tu t'en fais le ventriloque. Après, sur le courage ou non de Nergal ça se discute en effet, mais dans ce cas-là il convient de mettre dans le lot 99% des artistes dits "blasphématoires"(...)

01/03/2021, 14:10

Simony

Ben d'ailleurs, à part de la bière et des T-Shirts, il n'y a même pas l'album en vente sur leur shop ? C'est quand même bizarre !

01/03/2021, 14:00

Orphan

@Yolo : Je te rejoins à 200%Il est facile de pietiner le christ et le catholicisme ...... pas sur qu'il ferais la même pour d'autre.A partir de la pour moi fin du débat.

01/03/2021, 12:12

Gargan

Vu aussi ce live de King Diamond sorti il y a quelques jours par Metal Blade : Songs for the Dead Live - The Fillmore in Philadelphia

28/02/2021, 19:16

Stench

Du coup, on peut écouter où, ce truc ? Même sur leur site il n'y a rien alors que moi, quand je vois qu'on parle de Gus, ça m'intéresse...

28/02/2021, 17:24

Bones

Pour les amateurs de PENTAGRAM, il existe un docu assez dur sur la vie chaotique de son leader. Il donne plutôt envie de se mettre à la camomille et aux cigarettes russes.

28/02/2021, 13:54

Satan

@ Yolo : Soit c'est de l'ignorance, soit de la bêtise... ou de l'humour sacrément mal formulé. Un petit peu comme ton orthographe en somme.

28/02/2021, 12:37

Invité

@Yolo : Ce qu'il y a de bien avec les opinions tranchées, c'est qu'ça relance le débat. En somme vous êtes une sorte de provocateur, quoi.

28/02/2021, 11:28

Invité

@Yolo : Ce qu'il y a de bien avec les opinions tranchées, c'est qu'ça relance le débat. En somme vous êtes une sorte de provocateur, quoi.

28/02/2021, 11:28

Yolo

La Polognes est l'un des seuls pays respectables en Europe actuellement par ses prises de position. Point barre.

28/02/2021, 10:16

MorbidOM

Complétement d'accord avec Gargan.Simony, je te conseille la lecture de Jean-Claude Michéa (si tu as la flemme ou peu de temps on peut facilement trouver des conférences qu'il a données sur internet)Christopher Lasch ça marche aussi ma(...)

27/02/2021, 19:42