Faisons d'abord un tour dans les coulisses de la rédac' de Metalnews, déjà reconnu dans le monde entier pour ses chroniques de qualité. On dispose d'une liste d'albums proposés à la chronique, caractérisés d'un "genre" approximatif souvent fournie par le label. Il y a quelques semaines, me sentant d'humeur à découvrir quelque nouvelle pépite, je sélectionnai un groupe dans la veine "rock/métal" au doux nom d'ANNISOKAY. L'argumentaire presse y allait de son "heavy and melodic modern rock/metal music".

Chic chic chic, le nouveau Alter Bridge en mieux allait inonder mes oreilles. Un doute m'assaillit quand même, cette photo du groupe et de ce chanteur Christoph Wieczorek dont la mèche pointait en direction de l'emocore aussi fièrement que celle de Brice de Nice indique le sens du vent...

Malheureusement, leur musique est de mèche avec leur look. L'étiquette rock/métal ne sied guère à ANNISOKAY, car la musique de ce groupe allemand (ah ce petit accent traînant sur les paroles telles que "there is no other vaaaay") lorgne largement du côté de l'emocore américain. Quant aux sonorités électroniques qui émaillent l'album (cf l'intro de "What's Wrong"), elles sont plus proches des sons d'euro-dance utilisés par les crabcoreux d'ATTACK ATTACK (on en revient à l'influence mèche) que de la noirceur de ceux de NINE INCH NAILS.

Il y a de l'intensité, certes, mais point de dynamique. Le mélange voix claire/chant hurlé a perdu son originalité il y a déjà 10 ans, et ladite voix claire n'a ni personnalité ni dynamique. Car lorsque Christoph Wieczorek chante, le traitement de la voix est tel qu'on dirait un synthé : compression et effets en tous genre sont passés par là et écrasent toute possibilité d'émotion. La structure des morceaux n'apporte elle non plus pas grand chose et au fil du disque, on se prend à ne plus espérer aucune surprise.

Bref, les amateurs d'ASKING ALEXANDRIA et autres groupes du genre y trouveront peut-être de quoi patienter jusqu'à la prochaine sortie de Sumerian Records. Quant au single-chanson-d'amour ("Blind lane"), son chant exclusivement clair et son instru un peu plus ramollie iraient plutôt chercher du côté de LINKIN PARK. Il y a quand même un côté touchant dans les paroles du disque quand elles tentent d'explorer le désarroi d'une génération qui n'a pas grand chose à espérer du monde tel qu'il nous est promis.

Voilà, je m'en retourne dans la liste des disques à chroniquer en espérant faire meilleure pioche. Car comme le dirait Forrest Gump, les chroniques c'est comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais si on va tomber sur celui à la liqueur de menthe.

Tracklist:

1. Loud
2. What’s Wrong
3. Smile (feat. Marcus Bridge of Northlane)
4. D.O.M.I.N.A.N.C.E.
5. Blind Lane
6. Thumbs Up, Thumbs Down (feat. Christoph von Freydorf of Emil Bulls)7. Hourglass
8. Photographs
9. Gold
10. The Last Planet

Facebook officiel






par Zblam le 15/11/2016 à 07:30
40 %    323

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Brainstorm

Midnight Ghost

Necronomicon

Unleashed Bastards

Dream Patrol

Phantoms of the Past

Grrrmba

Embodiment

Black Phantom

Expiration Date

Fullminator

Crackattack

Benighted

Dogs Always Bite Harder Than Their Master

Black Paisley

Perennials

Disgrace And Terror

Age of Satan

Bogue Brigade

Ruinous Behavior

Lioncage

Turn Back Time

The Cruel Intentions

No Sign of Relief

Void

Jettatura

Cauldron

New Gods

Tony Mitchell

Beggars Gold

Bosse-de-nage

Further Still

Attan

End Of

Whisker Biscuit

Kill For Beer

Morbid Messiah

Demoniac Paroxysm

Daniel Trigger

Right Turn

Interview avec Harun Demiraslan

youpimatin / 20/10/2018
Groove Metal

Hangman's Chair + SBRBS / Live-report Rennes

Jus de cadavre / 09/10/2018
Stoner Doom

Voïvod + Bio-Cancer + Hexecutor

RBD / 06/10/2018
Mosh

Interview VOÏVOD - Daniel "Chewy" Mongrain

mortne2001 / 02/10/2018
Daniel Mongrain

Bloodshed Festial - Jour 2

Mold_Putrefaction / 02/10/2018
Breakcore

Concerts à 7 jours

+ Black Mirrors + The Vintage Caravan

26/10 : Backstage, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

Merde, si j'avais connu ça en 1994 j'aurais adoré....c'est excellent.


Pas convaincu... entre cette intro "sur-blastée" qui sonne totalement forcée et ce chant mielleux ridicule, j'ai de sérieux doutes sur les ambitions (capacités ?) du groupe depuis le départ de Wichers...


En effet la production est juste énorme ! Ce son de gratte bordel...


HM2 tous potards au max! un son bien cracra comme j'aime et deux très bon morceaux
vivement le 26


On se croirait revenus 25 ans en arrière quand on découvrait Stratovarius ... pas désagréable, mais quel est l'intérêt de produire ce genre de musique de nos jours ...


Quelle excellente chronique! Merci


Les mêmes que sur l'album de Nader Sadek, avec Vincent à la place de Tucker... Curieux d'écouter ça, perso.


Ouais, ben ce second album est quand même carrément moins bon que leur premier... En même temps l'attente était énorme après le "buzz" de Devoid Of Light !


Un mec en veste en jean sans manches, à dit « ha ha » il parait...


Hé mais faut arrêter les gars, j'ai pénétré personne moi vous me prenez pour qui? :)


Superbe chronique, bein écrite et qui rassemble bien toutes les impressions du disque ! J'adhère à fond ! Merci d'avoir mis en avant BLACK PAISLEY !


Il sonne bien Suédois ou Néerlandais pour du Death Québécois, ça change.


Et bien rassures-toi RBD, ton report est à peine "moins pénétrant que celui d'un Mortne2001"...
Vraiment...
Bravo donc.


Oui, je pense que le groupe aussi ! Une galère interminable j'ai cru comprendre !


Affiche pas mal aussi hâte de voir AORLHAC et DARKESTRAH.....


En plus c'est une belle affiche ce lundi....


Les festivals estivaux sont internationaux en termes de fréquentation, et je trouve curieux que tu le découvres juste cette année Jefflonger. Et c'est bien parce que le grand public n'a pas cette "culture métal" que Mr Barbaud a réalisé quelque chose que personne n'avait su faire avant lui en (...)


Tellement content que cet album sorte enfin ! :)


Bonne nouvelle ça !


miam ! ca tartine bien comme il faut on va se regaler lundi !