Faisons d'abord un tour dans les coulisses de la rédac' de Metalnews, déjà reconnu dans le monde entier pour ses chroniques de qualité. On dispose d'une liste d'albums proposés à la chronique, caractérisés d'un "genre" approximatif souvent fournie par le label. Il y a quelques semaines, me sentant d'humeur à découvrir quelque nouvelle pépite, je sélectionnai un groupe dans la veine "rock/métal" au doux nom d'ANNISOKAY. L'argumentaire presse y allait de son "heavy and melodic modern rock/metal music".

Chic chic chic, le nouveau Alter Bridge en mieux allait inonder mes oreilles. Un doute m'assaillit quand même, cette photo du groupe et de ce chanteur Christoph Wieczorek dont la mèche pointait en direction de l'emocore aussi fièrement que celle de Brice de Nice indique le sens du vent...

Malheureusement, leur musique est de mèche avec leur look. L'étiquette rock/métal ne sied guère à ANNISOKAY, car la musique de ce groupe allemand (ah ce petit accent traînant sur les paroles telles que "there is no other vaaaay") lorgne largement du côté de l'emocore américain. Quant aux sonorités électroniques qui émaillent l'album (cf l'intro de "What's Wrong"), elles sont plus proches des sons d'euro-dance utilisés par les crabcoreux d'ATTACK ATTACK (on en revient à l'influence mèche) que de la noirceur de ceux de NINE INCH NAILS.

Il y a de l'intensité, certes, mais point de dynamique. Le mélange voix claire/chant hurlé a perdu son originalité il y a déjà 10 ans, et ladite voix claire n'a ni personnalité ni dynamique. Car lorsque Christoph Wieczorek chante, le traitement de la voix est tel qu'on dirait un synthé : compression et effets en tous genre sont passés par là et écrasent toute possibilité d'émotion. La structure des morceaux n'apporte elle non plus pas grand chose et au fil du disque, on se prend à ne plus espérer aucune surprise.

Bref, les amateurs d'ASKING ALEXANDRIA et autres groupes du genre y trouveront peut-être de quoi patienter jusqu'à la prochaine sortie de Sumerian Records. Quant au single-chanson-d'amour ("Blind lane"), son chant exclusivement clair et son instru un peu plus ramollie iraient plutôt chercher du côté de LINKIN PARK. Il y a quand même un côté touchant dans les paroles du disque quand elles tentent d'explorer le désarroi d'une génération qui n'a pas grand chose à espérer du monde tel qu'il nous est promis.

Voilà, je m'en retourne dans la liste des disques à chroniquer en espérant faire meilleure pioche. Car comme le dirait Forrest Gump, les chroniques c'est comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais si on va tomber sur celui à la liqueur de menthe.

Tracklist:

1. Loud
2. What’s Wrong
3. Smile (feat. Marcus Bridge of Northlane)
4. D.O.M.I.N.A.N.C.E.
5. Blind Lane
6. Thumbs Up, Thumbs Down (feat. Christoph von Freydorf of Emil Bulls)7. Hourglass
8. Photographs
9. Gold
10. The Last Planet

Facebook officiel






par Zblam le 15/11/2016 à 07:30
40 %    545

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Mutilatred

Ingested Filth

Pearl Jam

Gigaton

Crypt Dagger

From Below

Lamentari

Missa Pro Defunctis

Almanac

Rush of Death

Mariana Semkina

Sleepwalking

Glaciation

Ultime Eclat

Milking The Goatmachine

From Slum to Slam - The Udder Story

Aevum

Multiverse

Burning Witches

Dance with the Devil

Aleister

No Way Out

Conny Bloom

Game! Set! Bloom!

Death. Void. Terror.

To The Great Monolith II

Vulcano

Eye In Hell

Vaisseau

Horrors Waiting In Line

Justify Rebellion

The Ends Justify The Means

Uncut

From Blue

Invocation

Attunement to Death

Lag I Run

Vagrant Sleepers

White Ward

Love Exchange Failure

LA CAVE #4 : une sélection d'albums / Spécial Black Metal

Jus de cadavre / 21/03/2020
Black Metal

Napalm Death + Eyehategod + Misery Index + Rotten Sound

RBD / 09/03/2020
Brutal Death Metal

Stolearm

RBD / 17/02/2020
New Wave

Pastor of Muppets

RBD / 12/02/2020
Brass Band

J'irais Mosher chez vous ! Episode 2 : Indonésie

Jus de cadavre / 08/02/2020
Asie

Concerts à 7 jours

Photo Stream

Derniers coms

Thanks \,,/ good news


Je ne sais pas si le groupe a été créé de toute pièce, mais je l'ai découvert lors du Clermont metal fest et c'était très très bien . Ca joue très bien et le chant est au top niveau avec quelques poussées très graves. Ok elles sont charmantes et ce n'est pas déplaisant mais leur jeu es(...)


Putain, mais c'est encore plus merdique qu'avant. Ou comment progresser dans la médiocrité.


ce qu'il ne faut pas lire comme âneries ici...


Je rejoins aussi ton avis, me souviens encore de leurs débuts, c.était même pour ma part difficile d'avaler un album au complet d'une esti shot. Conqueror aussi dans le même chariot.


Pas mal du tout ça !
La production est excellente, très organique, proche d'une captation live mais restant fine et précise ! Ca promet.


L'artwork est l’œuvre d'un certain Jibus


Intéressant, on pourrait savoir qui a fait l'artwork? il est magnifique et je trouve dommage que les crédits des artistes ne soient que rarement mentionnés alors que c'est eux qui fournissent le contenu.


Tu nous feras deux pater et trois avé en pénitence.


J'avoue avoir utilisé la désignation d'Encyclopaedia Metallum sans chercher à vérifier tellement j'ai confiance en ce qui y est mis habituellement.


Dimmu Borgir en PLS ! Impressionnantes les orchestrations, et pourtant je ne suis vraiment pas client de Black sympho !


J'aime toujours Revenge, mais je trouve que le groupe a sacrément perdu de son aura malsaine et dérangeante aujourd'hui... Trop d'albums et surtout trop de live selon moi, ça perd en "mystère"... Après c'est toujours bien bestial et nihiliste comme on aime, mais bon. Enfin ce n'est que mon avis(...)


Effectivement pire mascotte de tous les temps.
Elle porte un nom je crois d'ailleurs mais je ne sais plus lequel...


Bien plus Grunge que Sludge Doom ce truc...


Excellent groupe, avec un son en avance, des putains de riffs et la plus horrible mascotte qui soit.


pas le 27 Avril mais c est le 17 Avril voir site;
https://wickedmetalreview.wixsite.com/wickedmetalreview/post/reptilium-adrenochromacy?fbclid=IwAR3mQiBqH-HFePj2K1w3WrzchVjL2mABPa-drsZ2slIrmbxKotYt1qe3r6g


Ah, effectivement : la pochette est terrible !!


merci pour ton report
Je n'ai pas pû me déplacer pour cette affiche monstrueuse, ce qui rend la lecture douce et cruelle à la fois.


Un produit plastique crée de toutes pièces, sasns identité ni âme. Merci Nuclear Blast de cracher sur le patrimoine.


Seul le premier album était excellent, les 2 autres dont celui-ci de moins en moins bons.