Faisons d'abord un tour dans les coulisses de la rédac' de Metalnews, déjà reconnu dans le monde entier pour ses chroniques de qualité. On dispose d'une liste d'albums proposés à la chronique, caractérisés d'un "genre" approximatif souvent fournie par le label. Il y a quelques semaines, me sentant d'humeur à découvrir quelque nouvelle pépite, je sélectionnai un groupe dans la veine "rock/métal" au doux nom d'ANNISOKAY. L'argumentaire presse y allait de son "heavy and melodic modern rock/metal music".

Chic chic chic, le nouveau Alter Bridge en mieux allait inonder mes oreilles. Un doute m'assaillit quand même, cette photo du groupe et de ce chanteur Christoph Wieczorek dont la mèche pointait en direction de l'emocore aussi fièrement que celle de Brice de Nice indique le sens du vent...

Malheureusement, leur musique est de mèche avec leur look. L'étiquette rock/métal ne sied guère à ANNISOKAY, car la musique de ce groupe allemand (ah ce petit accent traînant sur les paroles telles que "there is no other vaaaay") lorgne largement du côté de l'emocore américain. Quant aux sonorités électroniques qui émaillent l'album (cf l'intro de "What's Wrong"), elles sont plus proches des sons d'euro-dance utilisés par les crabcoreux d'ATTACK ATTACK (on en revient à l'influence mèche) que de la noirceur de ceux de NINE INCH NAILS.

Il y a de l'intensité, certes, mais point de dynamique. Le mélange voix claire/chant hurlé a perdu son originalité il y a déjà 10 ans, et ladite voix claire n'a ni personnalité ni dynamique. Car lorsque Christoph Wieczorek chante, le traitement de la voix est tel qu'on dirait un synthé : compression et effets en tous genre sont passés par là et écrasent toute possibilité d'émotion. La structure des morceaux n'apporte elle non plus pas grand chose et au fil du disque, on se prend à ne plus espérer aucune surprise.

Bref, les amateurs d'ASKING ALEXANDRIA et autres groupes du genre y trouveront peut-être de quoi patienter jusqu'à la prochaine sortie de Sumerian Records. Quant au single-chanson-d'amour ("Blind lane"), son chant exclusivement clair et son instru un peu plus ramollie iraient plutôt chercher du côté de LINKIN PARK. Il y a quand même un côté touchant dans les paroles du disque quand elles tentent d'explorer le désarroi d'une génération qui n'a pas grand chose à espérer du monde tel qu'il nous est promis.

Voilà, je m'en retourne dans la liste des disques à chroniquer en espérant faire meilleure pioche. Car comme le dirait Forrest Gump, les chroniques c'est comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais si on va tomber sur celui à la liqueur de menthe.

Tracklist:

1. Loud
2. What’s Wrong
3. Smile (feat. Marcus Bridge of Northlane)
4. D.O.M.I.N.A.N.C.E.
5. Blind Lane
6. Thumbs Up, Thumbs Down (feat. Christoph von Freydorf of Emil Bulls)7. Hourglass
8. Photographs
9. Gold
10. The Last Planet

Facebook officiel






par Zblam le 15/11/2016 à 07:30
40 %    482

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Jd Miller

Afterglow

Acid Reign

The Age Of Entitlement

Babymetal

Metal Galaxy

Numen

Iluntasuna Besarkatu Nuen Betiko

Mister Misery

Unalive

Goatess

Blood And Wine

Laetitia In Holocaust

Fauci Tra Fauci

Vhs

We're Gonna Need Some Bigger Riffs

Municipal Waste

The Last Rager

Magic Pie

Fragments of the 5th Element

Metallica

S&M 2

Spread Eagle

Subway To The Stars

Eggs Of Gomorrh, Sarinvomit

Encomium of Depraved Instincts

Klone

Le Grand Voyage

The Neptune Power Federation

Memoirs of a Rat Queen

Hatriot

From Days Unto Darkness

Throes

In The Hands Of An Angry God

Enforced

At The Walls

Exhumed

Horror

Sekkusu

Satyromania

Violent Instinct

Simony / 15/10/2019
Roman

Bloodshed Fest 2019

Mold_Putrefaction / 13/10/2019
Crust

British Steel Saturday Night VIII

Simony / 13/10/2019
Heavy Metal

Interview ABBYGAIL

JérémBVL / 11/10/2019
Abbygail

Concerts à 7 jours

Chaos E.t. Sexual + Moonskin + Barabbas

19/10 : Le Klub, Paris (75)

+ Gutalax + Spasm

21/10 : Le Glazart, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

Bon... ... ...
Que dire si ce n'est que durant TOUTE l'écoute de cet album, je n'ai pas pu m'empêcher de m'imaginer Chritus au chant et de me dire que, de fait, la galette aurait été cent fois meilleure avec lui.
Alors évidemment, étant un pur inconditionnel du chanteur précité,(...)


Oh putain ! "Seconde B" quoi...


Super nouvelle ce retour de The Old Dead Tree. Mais j'ai bien peur qu'il ne s'agisse que d'un one shot malheureusement...


Des réponses sans langue de bois, comme on pouvait s'y attendre avec Shaxul. Un personnage !
En tout cas chapeau pour le travail accompli. La scène underground c'est uniquement grâce à des mecs comme lui qu'elle vit (même si c'est difficile aujourd'hui oui...). Le constat est sombre cert(...)


Oui, superbe album. Surtout que c'est le vieux fan que je suis qui parle. Certes, c'est moderne et différent mais la réussite est totale !!


Sur les extraits clippés présentés, je leur trouve un (gros) côté AVATAR aussi, non ? En tout cas, c'est efficace, aussi bien visuellement que musicalement !


Pareil que Kerry King, je reste sur Burn My Eyes (vus pour ma part avec Emtombed début années 90) et The Blackening qui reste un excellent disque. Pour le reste, je passe mon tour, mais live, ça sonne différemment en fonction de l'orientation de l'album en promotion. La tournée Locust fut bien (...)


Pareil vinyle d'époque et compile d'Agressor sortie il y a peu pour la version CD. Bon, les morceaux inédits, ce sont les démos ?


Ils ont pas dû aimé Secondé B...


C'est parce que j'ai loupé cette tournée à l'époque que j'ai la motivation dès que le Flynn Band passe dans mon périmètre.

Machine Head est en pleine refondation. C'est un moment très ressemblant, en plus important, à la période de gestation de "Through the Ashes...". Ce titre(...)


Morceau pas terrible voire assez ridicule, mais je serai à Lyon et pourtant j'ai bien plus de 25 ans. Ça me rappellera leur tournée avec meshuggah et mary beats jane.


J'aime et j'aime pas Machine Head suivant les albums, mais en live c'est très bon.


Très belle pochette.


Machine Head a quand meme m'y un bon coup de pied au cul a pas mal de monde sur Burn My eyes.

Le reste n'a rien d'extraordinaire, sauf le second et the blackening qui sont de bon défouloir.

Les deux albums Neo c'est du pompage pour surfer sur la vague.


Machine Head a quand meme m'y un bon coup de pied au cul a pas mal de monde sur Burn My eyes.

Le reste n'a rien d'extraordinaire, sauf le second et the blackening qui sont de bon défouloir.

Les deux albums Neo c'est du pompage pour surfer sur la vague.


Excellente nouvelle


Arrêtez, merde, je me prends un sale coup de vieux à cause de vous ! ^^


Il était meilleur dans VIO-LENCE, c'est clair...


Achat obligatoire !! Même si je l'ai en vinyle d'époque, hé, hé...


AH AH AH !!!
Superbe vanne de quarantenaires effectivement...