L'innommable Remugle & la Mélopée Cavernuleuse des Râles Agoniques

Vomi Noir

05/03/2023

Bringer Of Gore Records

Vendredi soir, seul dans votre petit appartement, vous vous demandez comment occuper cette première soirée de weekend. Des idées affluent dans votre petit cerveau dérangé, et une fois mises de côté les options de cannibalisme, nécrophilie et autres sévices corporels non désirés par des victimes ramassées sur le bord du périph’, vous faites les comptes la mine dépitée. Rien ne s’offre à vous susceptible de dérider ce visage fatigué par une semaine de travail pénible et ennuyeux, et pour cause :

  • Vous n’avez pas d’amis
  • Vous n’avez pas de thunes
  • Vous n’avez aucune hygiène
  • Aucune fille ne s’intéresse à vous
  • Parce que vous êtes moche comme un pou
  • Vous n’avez d’autre moyen de locomotion que ces jambes glabres et ces pieds gonflés d’oignons
  • Vous détestez les endroits à la mode
  • Vous ne pouvez-vous exprimer sans utiliser des expressions où l’on suggère bien des choses à bien des gens.

Alors, la sentence tombe, comme le cache-flamme dans Koh-Lanta, et elle est irrévocable : vous êtres éliminable, élimé, éliminé, minable.

Une seule solution, passer vite fait à la supérette de quartier pour acheter trois bons litrons de vinasse dégueulasse, vous murger la gueule, et regarder un film Gore de derrière des fagots moisis, que vous avez déjà vu cinquante fois en plus. En gros, la même soirée que la semaine dernière, qui elle-même était le calque de la précédente. Sauf que cette fois-ci, le destin vous a joué un tour moins pendable que d’habitude, puisqu’il a décidé de vous gratifier d’une bande sonore totalement idoine et folle. Comme une fête avec plein d’alcool.

Tout à coup, les VOMI NOIR débarquent dans votre cahute, l’air roublard et le regard hagard. Le genre d’invités non désirés qui défoncent votre porte pour vous aider à écumer la Villageoise en bonne et due forme, c'est-à-dire cul-sec, accompagnée d’un vieux plat de spaghettis bolo à moitié moisis. Rouge sur rouge c’est du tout bon, et après une heure de régime sans cervelle, l’inévitable se produit :

Vous avez des haut-le-cœur et votre estomac se retrouve à hauteur de glotte. Rien de bien étrange, c’est l’effet VOMI NOIR dans toute sa fourbe splendeur.

Direction la salle de bain au sol maculé de sperme, de sang séché, de morve et de remugles crachés. On se penche sur la porcelaine plus très blanche des toilettes, et on régurgite à pleine vitesse. Le tout arrache la gorge, le vin est encore plus immonde à dégueuler qu’à avaler, et vous voilà sur le flanc, la tête dans un reste de dégueulis, à vous demander encore une fois comment vous avez pu en arriver là.

Et bien la réponse est simple. Vous êtes moche et fauché, seul, et vos seuls amis sont des musiciens qui ne vous connaissent pas, mais qui vous adorent déjà. Adeptes de la secte des adorateurs de liquide séminaux et autres écoulements des naseaux, Laurent (batterie), David (basse) et Pierre (guitare/vomi) se sont une fois encore surpassés pour concocter le menu parfait pour une soirée lamentable, avec la classe qu’on leur connaît. Car les zigues ne sont pas des abrutis congénitaux incapables de faire la différence entre CARCASS et l’égorgement d’un traitre des cartels mexicains. Ils connaissent leur Grind, savourent leur Gore, et en restituent une pate homogène qu’on se colle dans l’oignon avant de se dorer le fion.

Les Myasmes de la Deliquescence nous avait déjà mis au parfum (de gnole de contrebande et de jambon blanc à la pénicilline), mais L'innommable Remugle & la Mélopée Cavernuleuse des Râles Agoniques le répète avec encore plus de fougue de son titre interminable et de ses pistes admirables. Car les VOMI NOIR sont des esthètes de la régurgitation, des champions de l’éclaboussure, et des médaillés de l’humour de saison, rois des comparaisons anatomiques et autres champignons atomiques.

De fait, ce nouvel album découpé en vingt tranches est la preuve que le Goregrind peut être autre chose qu’un concert interrompu de gargarismes buccaux. Ici, l’ignominie est traitée avec le respect qui lui est dû, et le groove des guitares le dispute à la frénésie d’une batterie plus intelligente qu’un simple gorille blastant comme un joyeux drille.

Rendre le Goregrind trépidant et sautillant n’est pas donné à tout le monde, alors autant remercier le trio pour sa délicatesse dans la décadence. Moi qui n’ai jamais porté le Goregrind dans mon cœur en ai fait mon quatre heures, et je défie tout maniaque de la brutalité grouillante de ne pas s’abimer la gorge en hurlant ces hymnes à la débauche débridée.

Bon. Le bilan n’est pas fameux. Non seulement vous êtes encore plus pauvre et seul, mais en plus vous avez des morceaux de viande hachée plein la gueule. Oubliez immédiatement Tinder et feuilletez des vieux numéros du Chasseur Français pour y trouver une âme sœur de quatre-vingt ans ou plus. C’est dans les vieilles peaux qu’on lâche la meilleure soupe.              

 

              

                        

Titres de l’album:

01. Les Bourbillons Engorgés d'un Anthrax Orbito-Facial

02. Déluge Colliquatif des Organes Splanchniques

03. Scindé dans la Gangrenescenc

04. L'Imminence Septicémique d'une Virose Bubonique

05. Fulmineuse Infestation Plasmodiale

06. La Mangeuse de Cerveaux

07. Trypanosomiase

08. Escarrotomies de Décharge

09. Les Gourmes Ulcéronécrotiques de Staphylococcie Hémolytique

10. L'Innommable Remugle des Râles Agoniques

11. Homunculus

12. Mortification Ex Abrupto

13. Les Séquelles Cicatricielles d'un Cystocèle Incisionnel

14. Oedème Corporel Total

15. Eclosion Ozeneuse dans l'Occlusion Cérebelleuse

16. Air Vicié

17. Amputation Spontanée des Extréminités Cyanosées

18. Lymphoblastose

19. Du Marasme à l'Obsolescence

20. Inésthétique Moignon Génital (Cabal)


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 18/03/2023 à 18:07
80 %    385

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Enslaved + Svalbard + Wayfarer

RBD 20/03/2024

Live Report

Voyage au centre de la scène : BLOODY RITUAL

Jus de cadavre 17/03/2024

Vidéos

Crisix + Dead Winds

RBD 20/02/2024

Live Report

Abbath + Toxic Holocaust + Hellripper

RBD 21/01/2024

Live Report
Concerts à 7 jours
The Answer 14/04 : Le Petit Bain, Paris (75)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Arioch91

on veut du sonOu pas   

11/04/2024, 20:01

Moshimosher

Cool ! Une avant-première du prochain Burzum ! Maintenant qu'on a la pochette, on veut du son !!!

11/04/2024, 18:49

Simony

On sait où était Varg Vikernes à ce moment là ?I'm on my way to burn the shop....

11/04/2024, 15:52

grosse pute

Le karma

11/04/2024, 12:40

Jus de cadavre

C'est clair... Sans compter les archives qu'il restait là-dedans apparemment !C'est triste en tout cas, mais je ne peux m'empêcher de voir dans cet incendie une certaines ironie tout de même...

11/04/2024, 09:17

Orphan

Ouch...il y a quelques raretés qui viennent de partir en fumées

11/04/2024, 07:26

Moshimosher

Très bon groupe !!! Impatient !!!

10/04/2024, 18:55

Sphincter Desecrator

@Gargan:Vérole! Un belou! Deux-sévrien, donc. On a du se croiser, du coup. A Bressuire ou à Niort, peut-être?Effectivement, pour revenir à JINX, pas beaucoup de rescapés, a priori...

10/04/2024, 18:53

Gargan

T'es un ventrachoux haha ! Ouais, sur le tard pour un jeune belou des 80s. C'est solide, assez ricain et on trouve leur lp à pas cher, ce qui est plutôt rare dans le style. Encore un groupe éphémère, avec une partie du line-up décédé(...)

10/04/2024, 07:56

Sphincter Desecrator

Par chez moi, il y avait JINX (ex-SERVICE COMPRIS). Je n'ai pas connu à l'époque car trop jeune, mais ils ont eu leur réédition il y a quelques années. Est-ce que, parmi les vieux des années 80, certains d'entre vous connaissaient?

09/04/2024, 19:00

Saul D

Voie De fait & Shaking Street, c'est bon ça... au fait, ce ne serait pas le guitariste de Voie de Fait qui aurait fourni un logo et un nom à un groupe parisien qui se nommait "Blood wave"(avant de changer de patronyme of course)? A moins que je ne confonde...

09/04/2024, 12:55

Yajireubié

dragon moshing mad 

08/04/2024, 23:23

Gargan

Pas degueu ! Et mes petits péchés mignons, Strattson et Steel Angel (ça c’est pour la partie 3 haha)

08/04/2024, 20:48

David

Merci pour vos remarques. La prochaine vidéo traitera de Fisc, Damon Eyes, Shaking Street, Voie de fait, Vulcain et quelques autres.

08/04/2024, 19:36

Saul D

Et puis Vulcain est souvent cité, c'est un groupe qui mérite aussi de l'attention..il y a aussi Demon Eyes...

08/04/2024, 14:48

Saul D

J'allais dire exactement la même chose ( pour High power et Blasphème)...

08/04/2024, 14:25

Gargan

Y'a de quoi débattre sur la question de la "langue" du rock et du metal. C'est vrai que l'anglais passe mieux de manière générale, je me vois mal chanter en choeur "peur de l'obscurité" et c'est pas toujours év(...)

08/04/2024, 08:19

Jus de cadavre

Génial ce truc ! Fan de death old-school foncez !

07/04/2024, 19:09

Moshimosher

J'avoue que... ça ne ressemble plus à du Limbonic Art... ça en devient même assez quelconque...

06/04/2024, 21:34

Gargan

J’ai du mal à écouter ce groupe sans l’emphase des claviers de Morpheus…

06/04/2024, 16:14