C’est avec un petit air de ‘va te faire foutre’ qu’HELLGOAT nous balance sa nouvelle réalisation à la tronche. Directs, poisseux et méchants ; les deux titres qui composent ce Ep bien trop court contiennent cependant tous les ingrédients pour qu’un disque de black metal cru tutoie le succès. Production dégueulasse, agressivité débridée, riffs entêtants et batterie mitraillant à tout rompre ; rien à jeter, pas de bougonnement en vue, que du plaisir. Pour ceux qui auront eu l’honneur de découvrir le trio auparavant, ils ne remarqueront peut-être pas beaucoup de changement, cela dit, cette cuvée 2016 a vraiment un petit quelque chose de bandant.

Eden In Flames s’enfile donc comme papa dans maman ! Seul petit hic, les deux morceaux ne totalisent même pas huit minutes. Ils sont diablement bons, mais cela démontre d’un certain sadisme de nous laisser en rade après ce furtif et intense moment de haine musicale. Maintenant, ça va faire trois bons quarts d’heure que je les écoute en boucle et je ne suis toujours pas lassé, néanmoins, j’aurais pas craché sur un peu plus de matos, même pour un Ep.

HELLGOAT distille sa musique au compte-gouttes afin d’allier joie et souffrance. Quoiqu’il en soit, vu la fréquence à laquelle les américains nous assènent leurs coups ces dernières années, nous devrions nous faire rosser de plus belle d’ici peu. Enfin, c’est à espérer…

Titres de l’Ep :
1. Inner Sanctum Ablaze
2. Scars Of Our Devotion

Page Facebook officielle


par arnaudvsk le 25/02/2017 à 07:00
83 %    69

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Thyrant

What We Left Behind

Vicissitude

Fratricide

Arakara

Shadow of Violence

Third Reich

Degeneration

Hellthrasher

Windrot

Walk On Fire

Mind Over Matter

Lo-ruhamah

Anointing

Comity

A Long Eternal Fall

Mnhm

Of Empires Past

Black Palm

Resentful

Nevrome

Black Sun

Fragile Vastness

Perception

Grid

Human Collapse Syndrome

Au-dessus

End Of Chapter

Nephilims Howl

Through The Marrow Of Human Suffering

Charmcharmchu

Majestic Brewing Order

Indemnity

Bloody Minded Bullet Headed

Distillator

Summoning The Malicious

The Walking Dead Orchestra + Epilepsy

RBD / 25/05/2017
Deathcore

EXTREMITY RETAINED: Notes Sur Le Death Metal Underground

mortne2001 / 23/05/2017
Death Metal

Interview du groupe DEATHBRINGER

Jus de cadavre / 23/05/2017
Interview

Moshfest 3

RBD / 17/05/2017
Grindcore

AS WOLVES AMONG SHEEP - La saga funeste du NSBM.

Simony / 15/05/2017
Black Metal

Concerts à 7 jours

Deep Purple + Monster Truck

01/06 : Zenith, Lille (59)

Against Me + The Bronx

01/06 : La Maroquinerie, Paris (75)

Against Me + The Bronx

02/06 : Rock School Barbey, Bordeaux (33)

Slim Cessna's Auto Club + Lonely Longhorn

03/06 : Secret Place, St Jean De Védas (34)

Mortier + Deluge + Spyral

03/06 : La Ferme D'ennequin, Loos-en -gohelle (59)

Deep Purple + Monster Truck

03/06 : Accorhotels Arena, Paris (75)

Existance + Letters Written On Dead Leaves + Aqme

04/06 : La Ferme D'ennequin, Loos-en -gohelle (59)

Against Me + The Bronx

05/06 : La Sirène, La Rochelle (17)

+ Architects

05/06 : Astrolabe, Orléans (45)

Against Me + The Bronx

31/05 : L'aéronef, Lille (59)

Victory + Outreau + Bromure

31/05 : La Mécanique Ondulatoire, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

@JTPD: le bouquin est à 36 euros.
@Saul D: comme toi j'ai été déçu de ne pas retrouver AGRESSOR ou MASSACRA par exemple...
@RBD: j'espère que la chronique t'a donné un bon aperçu ;)


Ah, j'espérais un avis. Je me doutais que ce devait être bien fichu (Netherton n'est pas un idiot).


J'ai la version anglaise du livre, en effet très passionnant...mais il manque des groupes ( Jason Netherton a dit que certains ont mis trop longtemps à répondre), les scènes française, italienne, et je dirais mexicaine ( parce qu'on a quand même pas mal de groupes latino-américains cités) so(...)


Clair qu'elle donne sacrément envie cette chronique ! Juste pour info il est à combien le bouquin ?


Le bouquin m'a fait penser à celui sur le NYHC. J'ai bien sûr été moins concerné, puisque j'ai arrêté le Death assez tôt (les meilleurs groupes ont en effet sorti leurs meilleurs albums entre 1987 et 1993), mais il est sympa à lire, et certaines anecdotes sont vraiment marrantes.