Ça n’est pas parce qu’on fête une nouvelle année qu’on doit perdre TOUTES ses mauvaises habitudes. D’autant plus lorsque celles-ci sont bonnes. Alors, je veux bien arrêter de fourrer mes doigts dans mon nez, mais il est hors de question que j’arrête de fourrer mon nez dans l’underground. Et puisque certains me reprochaient justement de trop y traîner mes basques, j’insiste et confirme, la partie immergée de l’iceberg est bien celle qui m’intéresse le plus, et pas seulement parce que j’admire les survivants du naufrage du Titanic. En parlant du célèbre navire, s’il n’avait pas coulé comme une vieille olive dans un martini rance, il aurait dû accoster en Amérique, et peut-être que certains de ses passagers auraient fait un petit détour du côté du Connecticut. A l’époque, tout ceci aurait revêtu un caractère hautement anecdotique, mais un siècle plus tard, ces mêmes voyageurs auraient pu tomber par hasard sur une clique de branleurs adeptes de bruit et de fureur à même de couvrir le bruit assourdissant de la carcasse du bateau s’échouant sur les bas-fonds. Leur nom ? KIDNAPPED, histoire de mettre les choses au clair, et de préciser que votre goût de l’harmonie et votre libre arbitre vont sans aucun doute pâtir de leurs attaques soniques sans pitié. Il faut dire qu’en optant pour une forme de Powerviolence très Grind, les gus n’ont pas choisi l’approche la plus dentelée. Et tant mieux, parce qu’en 2018 comme en 2017, la délicatesse me fait chier.

Pas grand-chose à vous dire sur cette bande de tarés, puisque leur Bandcamp est assez avare de renseignements utiles et/ou croustillants. Mais je peux par contre affirmer que leur Core est fort en teneur hurlante et dissonante, et que cette nouvelle sortie éclair faisant suite à une première démo en avril 2014 et un EP éponyme en septembre de cette année poursuit la trace d’un vilain Hardcore beuglé et hurlé, et certainement joué sur un matériel de fortune au jugé de ses sonorités. Mais en optant pour une date de sortie estampillée boxing day, les américains vous ont donné la possibilité de blaster vos fêtes familiales, à grands coups de feedback, de pulsions de maniaques, et d’accélérations foutraques. Pas de soucis, en cinq minutes, pas le temps de traîner, alors on va à l’essentiel, histoire de ramener à la surface non le Titanic, mais les sensations les plus endémiques d’un Thrashcore digressé Powerviolence et Grind de toute beauté. Résultat, ça joue très vite et très corsé, et la production qui n’en a que de nom vous arrache ce qu’il vous reste d’oreilles après les cris du petit Jean-Gaston, trois ans, et pas content de ses cadeaux. L’intitulé des titres en dit long sur les intentions de ces malades, et du Dj sadique qui enflamme la piste, à la déclaration de guerre envers les bots pornos qui bousillent votre ordinateur, tout y passe y compris les conseils Soul/Disco les plus incongrus (« Just Listen To Diana Ross »). Mais la bonne humeur est patente, tout comme ce désir de foutre la merde dans la famille, en affirmant que finalement, au-delà du présent, il n’y a que dalle (« There’s Nothing »).

Du bon boucan pour dégénérés du bulbe, qui reste évidemment dans une veine cacophonique entamée il y a au moins trente années, et qui trouvait son acmé sur le « longue-durée » précédent, que je vous recommande chaudement puisque tous les EP de ces énervés sont disponibles gratuitement. Alors si une bonne dose de Powerviolence à option Grind dissonant est votre caprice du moment, jetez-vous sur Crunch CS des KIDNAPPED, au moins, vous ne perdrez pas votre temps. Et puis, cinq minutes à s’arracher les tympans en pulvérisant tous ces présents pourris qu’on vous a offerts pour vous emmerder, le tout gratuitement, c’est pas cher payé pour se défouler. Alors non, je n’arrêterai pas de fouiner dans les poubelles de l’underground pour continuer d’y trouver des trucs immondes qui font mal. Et j’en suis fier. Et même pas bonne année tiens, parce que franchement, les vœux, c’est tout sauf Grind.


Titres de l'album:

  1. Sadistic Dj Sets Dancer on Fire
  2. Durry
  3. Just Listen to Diana Ross
  4. Scibelli Mondays
  5. Leave me To The Corn, Boys
  6. Rico's Cig Money
  7. There's Nothing
  8. If Another Porn Bot Hacks my Shit Again it's War Motherfucker

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 16/01/2018 à 18:06
75 %    172

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Cemetery Urn

Barbaric Retribution

Nekrofilth

Worm Ritual

Of Hatred Spawn

Of Hatred Spawn

Wyrms

Altuus Kronhorr - La Monarchie Purificatrice

Barshasketh

Barshasketh

Ravenface

Breathe Again

Blosse

Era Noire

Perversor

Umbravorous

Calcined

Discipline

Devil On Earth

Kill The Trends

Skald

Le Chant des Vikings

Cosmic Atrophy

The Void Engineers

Pissgrave

Suicide Euphoria

Blood Feast

Chopped, Sliced and Diced

The Intersphere

The Grand Delusion

Nachtmystium

Resilient

Billy Bio

Feed the Fire

Sacrosanct

Necropolis

Blackrat

Dread Reverence

Godsleep

Coming Of Age

Klone unplugged

RBD / 17/12/2018
Acoustique

Brutal Metal DTP Gig

Simony / 12/12/2018
Black Metal

LIVE REPORT - TYRANT FEST 2018 - JOUR 2

Mold_Putrefaction / 05/12/2018
Black Metal

LIVE REPORT - TYRANT FEST 2018 - JOUR 1

Mold_Putrefaction / 04/12/2018
Ambiant

Concerts à 7 jours

Photo Stream

Derniers coms

Cela fait une paire d'années que j'y traine mes guêtres ouais...
C'est d'ailleurs pour ça que j'en fais un peu la propagande sur METAL NEWS car j'estime que c'est un fest qui mérite amplement ce genre de pub :
- Organisé par des passionnés pour un public qui l'est tout autant
(...)


"J'étais (plus ou moins) colombophile..."
AH AH AH !!! !!! !!!


Certes Jus de cadavre, mais c'est pas dans le même coin, ni vraiment le même public complètement. Perso, y'a pas photo.
@Humungus : C'est ça. Ce sera ma première à ce petit fest, en pleurant encore le non-renouvellement du FoS. Tu y as déjà été ?


Ouais, c'est méchant comme affiche déjà là. Un mini Deathfest comme il en pousse partout en ce moment ! C'est juste con que ça tombe en plein Motoc' !


- Je pense effectivement que c'est l'affiche finale.
- "Il me semble que c'est la journée uniquement"
???
Si tu entends par là que le fest dure une après-midi et une partie de la nuit, bah oui, il se déroule effectivement sur une journée.
(Il y a un before la veille mais(...)


Clairement une affiche de qualité. Et donc une première fois pour bibi. C'est l'affiche finale ? Il me semble que c'est la journée uniquement, et que c'est le même nombre de groupes que l'an dernier.


A la différence de la France, la Norvège a une véritable culture musicale reconnue en effet...
1349 revient en force avec quelque chose d'inspiré et d'assez inédit pou leur œuvre. Je m'en réjouis car l'opus de 2014 était foncièrement mauvais : bon album dans l'absolu, mais très mauva(...)


Cool et si Entombed pouvait s'en inspirer. Parce que le A.D et autre ça craint les mecs....


GREAT !!! !!! !!!


Ah ! La France ! Le pays où l'on a des funérailles populaires pour Johnny Hallyday...


Ah ! La Norvège ! Le pays où on demande aux groupes BM de représenter leur pays comme n'importe quel autre artiste ! Enslaved récompensé par un ministre, Keep of Kalessin sur un timbre, 1349, etc...


Le line-up d'époque en plus !

A qui le tour maintenant ?


Il aurait tout foutu en l'air en étant de la partie Flynn ...
Tant mieux et en espérant qu'ils fassent quelques dates en plus et pourquoi pas par chez nous :)


Ah oui c'est vrai Dark Angel ont attend une nouvelle galette !

Le retour fracassant c'est Demolition Hammer, un massacre leur album.

Bon logiquement pas de Robb Flynn dans cette réformation, vu le départ de Phil Demmel de MH.


Ben ce serait super, ça. Peu ici ont déjà dû voir Vio-lence live, donc, comme notamment ce disque fait partie des référentiels du thrash, je ne vois pas pourquoi, si ce concert a du succès, ils ne remettraient pas le couvert avec des offres conséquentges en festival. Comme Dark Angel il y a (...)


;) tant mieux alors ! Par contre j'ai fais l'erreur de chercher d’où venait la photo de la cover de cet album. Et j'ai trouvé. A gerber, littéralement.


Tous ces groupes feraient mieux de dire qu'ils se reforment directement au lieu de tourner autour du pot, alors que tout le monde sait que la reformation ("mais on enregistrera rien de nouveau, hein !") arrivera tôt ou tard... Ça devient un sketch !


Super nom de groupe, super logo, superbe pochette (j'invite au passage les curieux à zieuter celle bien cracra de leur première démo), il ne m'en fallait donc pas plus pour être intrigué et jeter une oreille attentive sur cette galette :
Bah la musique va de paire avec tout ce que je vien(...)


Concert unique ?
Mouais...
Cela sent la reformation à plein nez ça...
Avec tournée des festivals européens d'ici peu...
Et c'est tant mieux !


Oh aller quoi Simony !?
Si tu fais l'effort de venir, je te paierai une ou deux chopines...