Everlasting

Mecca

21/04/2023

Frontiers Records

Les adorateurs du culte mélodique seront aux anges en ce mois d’avril. En effet, l’un de leurs messies est revenu propager la bonne parole sur terre, via un quatrième album que personne n’attendait. Ou presque. Les fans l’espéraient justement, et depuis longtemps. Mais MECCA n’a jamais été un exemple de régularité, de nombreuses années de silence s’incrustant entre ses interventions. 

Neuf entre Mecca et Undeniable, et sept entre III et cet Everlasting. Largement de quoi ronger son frein et s’impatienter. Mais qu’est la quantité au regard de la qualité, et le groupe de Joe Vana a toujours privilégié le premier, préférant se faire rare et manquer à son public plutôt que d’occuper le terrain au risque de provoquer une overdose et une indifférence polie. Mais qui dit longue absence ne dit pas forcément changement. Et malgré les sept années de hiatus depuis III, MECCA n’a absolument pas changé de visage, et peut toujours être envisagé comme aux jours de sa prime jeunesse au début des années 2000.

Toutefois, depuis III, la tête pensante a effectué un véritable retour aux sources d’un AOR majestueux, tel qu’il le glorifiait sur son premier album. Un resourcement qui va plaire à de nombreux afficionados, et qui rappelle à quel point le projet est ancré dans une tradition nostalgique révérencieuse d’années 80 inoubliables. Et dire qu’Everlasting est une mine de hits est un euphémisme presque grossier. On connaît l’attachement de ces musiciens au décorum et au cœur même de leur œuvre, et ce quatrième longue-durée vient justement à point nommé rappeler que l’AOR n’est pas qu’une simple affaire de copie, mais bien un art complet à part entière dont les codes ne sont pas si faciles à appliquer.  

La cuvée 2023 de MECCA est fabuleuse, ne le cachons pas plus longtemps. Car même si le fruit est toujours aussi mur, la récolte abondante et la pression peaufinée, on reste toujours surpris par la robe, le corps, et les arômes. Ici, les fruits sont rois, mais les épices aussi, ce qui produit une impression en bouche robuste, mais délicate à la fois. Tournant autour d’une équipe solide et fameuse (Joe Vana - chant, Sven Larsson - guitare, Mitia Maccaferri - basse, Alessandro Del Vecchio - claviers et Mirko De Maoi - batterie), et accueillant une pléiade de guests (Tommy Denander, Christopher Börjars, Stefano Lionetti, Vivien Lalu, Stefano Mainini, Pete Alpenborg), Everlasting est un retour de flamme d’un amoureux tout sauf éconduit, et qui séduit à chacune de ses apparitions, distillées avec une parcimonie très intelligente.

Evidemment produit par la référence maison Alessandro Del Vecchio, ce quatrième album est un modèle du genre, de ceux qu’on étudie encore des décennies après leur sortie. Un disque qui aurait fait les beaux jours des charts US d’il y a trente/quarante ans, avant que le style ne tombe en désuétude et se voit remplacé par le Rap, le R n’B et le Rock Alternatif. Mélodies à tomber par terre, chant velouté, instrumental ciselé, technique individuelle mise au service d’un collectif, le travail est parfait, mais garde cette patine passionnée que l’on cherche toujours sur ce genre d’œuvre.        

La voix de Joe, toujours aussi puissante et précise survole les débats d’un instrumental posé comme jalon, pour que ce retour soit célébré en grandes pompes. En grandes pompes dans les faits certes, mais toujours aussi humble dans l’acceptation des remerciements. Il y a du SURVIVOR là-dedans, du JOURNEY évidemment, du Jami JAMISON, immanquablement, mais surtout, de la fraîcheur, de l’envie, et un art consommé pour toujours trouver la petite harmonie qui fera la différence, et qui permettra à une chanson de devenir un futur classique de scène. Ainsi, « I Won’t Walk Away », posé en troisième de couverture nous ramène aux plus belle heures de la légende AOR, quelque part entre Raised on Radio et KING KOBRA, pour dessiner un décor de sitcom heureuse et joyeuse, dans la plus grande tradition américaine de partage des valeurs fondamentales.

Mais la qualité principale de l’AOR proposé par MECCA est de refuser de sombrer dans la mélasse ou dans la soupe, en mettant toujours les guitares en avant. Ainsi, pas de soucis à se faire au niveau crédibilité Rock, mais pas non plus de désir de sombrer dans le Hard-Rock trop basique et prévisible.

Et en quarante-cinq minutes presque pile, le tracklisting égrène ses clins d’œil et accolades amicales, entre deux regards amoureux et un sourire qui en dit beaucoup. Trépidant sur l’élastique « The Mistakes We Make », médium mais convaincant sur « These Times (Are For Heroes) », romantique et velouté sur « Your Walls Are Crumbling Down », Everlasting parcourt toutes les nuances, et nous rallie une fois encore à sa cause romantique mais musclée. Même en faisant preuve d’une subjectivité absolue et déplacée, il est impossible de nier la perfection d’un nouveau répertoire qui se hisse sans problème à la hauteur des classiques du groupe, entre nostalgie jaunie (« Everlasting »), et nappage de claviers sur entremêlement de voix (« Falling »).

Quel parcours incroyable, et quelles retrouvailles agréables. MECCA nous a donc refait le coup du hat-trick en onze coups, et délivre avec ce quatrième album l’une de ses prestations les plus solides. En revenant aux sources du mythe et en se lovant au creux de l’épaule du Mecca 2003, Joe réalise une bonne opération et avance sans vraiment chambouler ses plans.

Avancer sans trop se répéter, se réinventer en acceptant sa nature, tels sont les deux paramètres que MECCA prend en compte à chaque fois, et si nous devons accepter que ce quatrième long ne connaîtra de suite que dans quelques années, il est facile de reconnaître qu’il contient assez de bonne musique pour patienter sans grogner.  

             

                        

Titres de l’album:

01. And Now The Magic Is Gone

02. The Rules Of The Heart

03. I Won’t Walk Away

04. The Mistakes We Make

05. These Times Are For Heroes

06. Your Walls Are Crumbling Down

07. Everlasting

08. Falling

09. Endless Days

10. Living in Fear

11. Your Way


Facebook officiel


par mortne2001 le 04/04/2023 à 17:02
88 %    326

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Enslaved + Svalbard + Wayfarer

RBD 20/03/2024

Live Report

Voyage au centre de la scène : BLOODY RITUAL

Jus de cadavre 17/03/2024

Vidéos

Crisix + Dead Winds

RBD 20/02/2024

Live Report

Abbath + Toxic Holocaust + Hellripper

RBD 21/01/2024

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Gargan

Faudrait descendre un peu et faire la prochaine édition au stade rochelais   

16/04/2024, 08:30

Tourista

Au delà du commerce qui brûle, ce qui est ÉVIDEMMENT regrettable pour l'entrepreneur et la clientèle, il est difficile de ne pas voir le côté comique de l'événement... Au pays des clochers qui ont servi si souvent de barbecues.  (...)

15/04/2024, 18:21

Simony

Oh ça va on rigole ! Pour une musique qui se dit en désaccord avec le concept de religion, je trouve que l'on sacralise et idolâtre un peu trop de choses dans cette scène.C'est dommage c'est sur mais c'est que du matériel, ça va !

15/04/2024, 16:14

Labbé

je plussoie ! cet album est effectivement fort fort bon... mention spéciale pour Howl of Gleaming Swords. Merci pour la découverte ! 

15/04/2024, 15:01

LeMoustre

Le niveau des commentaires ici ça fait peur

15/04/2024, 14:25

LeMoustre

Oh purée !!! Merde !Moi qui ai eu la chance de pouvoir y trainer une demi journée entière (il les fallait) a la recherche de perles d'époque, émerveillé par ce magasin-musée, c'est bien fâcheux cette news.U(...)

15/04/2024, 13:47

Humungus

Y'a des gens ici qui sont trop "Trve".

15/04/2024, 06:54

Satan

Y a des gens ici qui n'ont aucun sens de l'Histoire et un sens de l'humour franchement bas-de-plafond.

14/04/2024, 23:29

azerty666

Résidu de Slayer, mouhahahahahaaaa ^^

14/04/2024, 20:10

Tourista

Un beau black friday.

14/04/2024, 15:48

Benstard

Putain ça me fait mal comme c'est en bois.

14/04/2024, 08:21

Humungus

Ah mais ouais !!!Il m'a fallu 24h pour comprendre... ... ...

14/04/2024, 06:55

Tourista

J'ai mis du temps à capter !! 

14/04/2024, 05:40

Tourista

14/04/2024, 05:39

Saul D

Jinx, j'y ai pensé, mais ils chantent en anglais je crois.... ( "stand up for rock'n'roll power", si je ne me trompe pas...)...je pensais sinon à un groupe entre Trust et Satan Jokers ( pour le son), Attentat Rock, c'est plus rock'n'roll que h(...)

13/04/2024, 16:44

Tourista

Fan service. La voix me fait chier d'une force, par contre... Clairement ce ne sera pas un album pour mézigue. Je comprends mieux pourquoi je n'ai jamais accroché à Death Angel, et c'est pas faute d'avoir essayé depuis 35 piges.

13/04/2024, 10:31

Rudy Voleur

13/04/2024, 06:59

Arioch91

on veut du sonOu pas   

11/04/2024, 20:01

Moshimosher

Cool ! Une avant-première du prochain Burzum ! Maintenant qu'on a la pochette, on veut du son !!!

11/04/2024, 18:49

Simony

On sait où était Varg Vikernes à ce moment là ?I'm on my way to burn the shop....

11/04/2024, 15:52