From Hell I Rise

Kerry King

17/05/2024

Reigning Phoenix Music

Mick MARS, Kerry KING, les guitaristes ont le vent en poupe en solo, même si leur situation n’est pas vraiment  comparable. Alors que l’ancien MÖTLEY TROP CUÏT s’est gentiment fait évincer par ses camarades, Kerry « more nails » KING a quant à lui exploité une situation plus enviable, puisque SLAYER nous a quittés depuis cinq ans déjà. Il fallait donc que le tempétueux et clouté teigneux s’occupe, et quel meilleur passe-temps que de continuer à faire ce qu’il a toujours su faire de mieux, à savoir composer, enregistrer et jouer ? Mais jouer quoi ? Visiblement, le Roi en avait sous la semelle puisque ce premier album sous son propre nom contient treize compositions, dont une intro. La genèse remonte à la période Repentless, dernier effort studio de SLAYER, qui a servi de terrain d’essai aux fantasmes en solitaire de notre cher ami au crane reluisant.

Les rumeurs d’album en solo allaient bon train depuis quelques temps, jusqu’à ce que notre quincailler chauve ne lâche un ou deux morceaux sur la toile. Les réactions furent assez mitigées, certains l’accusant de faire du fan-service, les autres de coller un peu trop près au cadavre encore frais de SLAYER, alors qu’une poignée trouvaient justement qu’il prenait trop ses distances. Personne n’était d’accord, et le manque de consensus a toujours été l’essence dans le moteur du guitariste qui n’aime rien tant que la controverse.

Et s’il était impossible de juger de la viabilité du projet avec seulement deux morceaux dans le cornet, il est désormais possible d’en envisager la qualité avec plus de recul et d’éléments à charge. Mais un peu d’histoire d’abord.

KING s’est bien entouré pour ce coup même pas fourré. Il a réuni à ses côtés la fine fleur de l’agression à l’américaine, via un line-up constitué de Paul Bostaph (batterie, SLAYER), Kyle Sanders (basse, HELLYEAH), Phil Demmel (guitare, ex-MACHINE HEAD) et Mark Osegueda (chant, DEATH ANGEL). Pas mal pour un premier jet, avec des comparses dont un seul featuring suffirait à combler bien d’autres artistes. On pouvait compter sur Kerry pour savoir s’entourer, mais autant dire que le casting nous a laissés bouche-bée. Si la présence de Bostaph à la batterie n’a rien de surprenant (y retrouver Dave Lombardo aurait été beaucoup plus choquant), celle de Mark Osegueda est déjà plus étonnante. Mais le frontman de DEATH ANGEL s’est acquitté de sa tâche avec une énergie incroyable, passant de la fluidité de son groupe d’origine à la rudesse de ce projet recyclant le Thrash le plus sévère.

KING nous a prévenus, ce premier album en appellera d’autres. Le musicien le plus modeste de la création a en effet affirmé qu’il disposait d’un nombre conséquent de morceaux qui se retrouveront sur les chapitres à venir. Et au jugé de l’énorme déflagration qu’est From Hell I Rise, on se dit qu’une séquelle est plus qu’envisageable. A moins que…

Pour le moment, c’est ce premier jet qui est important. Avec deux titres déjà connus, il nous restait à découvrir le reste d’un tracklisting très malin, qui mélange les influences individuelles de KING à celles de SLAYER, son groupe pendant quatre décennies. Si en effet le guitariste ne se foule pas et marche dans les pas de son passé, quelques petites choses méritent d’être pointées, comme cet excellent et atmosphérique « Tension », l’un des pics d’intensité du disque, avec ses percussions grondantes et son soudain dérapage Heavy Punk. En travaillant avec le producteur Josh Wilbur (KORN, LAMB OF GOD, AVENGED SEVENFOLD, BAD RELIGION), la majeure partie de l'album a été enregistrée aux Henson Studios de Los Angeles en deux semaines environ. Les deux hommes ne tarissent pas d’éloges l’un envers l’autre, et cette collaboration aboutit à un monstre sonore qui finalement, n’est rien de moins que l’album que SLAYER n’a pu enregistrer avant ses adieux.

Les analogies sont flagrantes, et comme Kerry le précise, il n’y a rien d’étonnant à cela puisqu’il composait la majeure partie des titres sur la fin de carrière (précisons aussi qu’il a joué de la basse sur tous les albums d’INFECTIOUS GROOVE et de Jaco Pastorius). Tous les riffs présents ici ont donc été imaginés durant la carrière de SLAYER, et il faudra attendre le prochain album pour y découvrir des choses plus récentes et personnelles.

Il était donc inévitable que From Hell I Rise sonne de la même manière que Repentless ou n’importe quel disque de SLAYER post 90’s. Et si la voix caractéristique de Mark Osegueda nous éloigne un peu des turpitudes classiques (quoi que ses intonations les plus forcées ne sont pas si différentes des inflexions de notre cher Tom Araya), l’ambiance générale est classique. Avec deux morceaux tricotés lors du confinement COVID (« Residue » et « Toxic »), quelques accents plus Punk et Metal sur « Two Fists », une tentative de recréer l’oppression mélodique de South of Heaven (« Shrapnel »), ce premier album en solo propose son lot d’idées traditionnelles, mais dégage assez d’énergie pour réchauffer les plus fidèles des thrasheurs.

La surprise ayant été substituée par une efficacité immédiate, il n’est guère difficile d’apprécier ce disque pour ce qu’il est. Une extension de SLAYER, un plaisir personnel partagé à cinq parts pas vraiment égales et un hommage rendu à quatre décennies de service au sein du groupe le plus emblématique de la scène américaine violente. On aurait certes apprécié que le clouté et rageur guitariste nous offre quelque chose de plus risky, mais peut-être exaucera-t-il notre vœu à l’occasion d’une suite que tout le monde attend déjà.

Pur produit d’un imaginaire violent, From Hell I Rise est à peine plus sombre que ce que SLAYER a proposé de plus agressif. Un peu comme Rob Halford au sein de FIGHT qui finalement, ne sonnait guère plus dur que JUDAS PRIEST, Kerry KING reste dans sa zone de confort, et compte sur sa légende pour attirer un public plus jeune, qui n’a pas connu ses frasques musicales en temps et en heure.

Agréable, frais, recyclé mais avec panache, et joué par un line-up impeccable, From Hell I Rise est un salut de la main au passé toujours actuel, puisque SLAYER va remettre le couvert pour quelques concerts. A moins que ces quelques concerts ne découlent sur une reformation que tout le monde pressent. Si tel était le cas, Kerry KING a déjà du matériel original dans sa besace.

Tenez-vous-le pour dit.                   

  

      

Titres de l’album :

01. Diablo

02. Where I Reign

03. Residue

04. Idle Hands

05. Trophies Of The Tyrant

06. Crucifixation

07. Tension

08. Everything I Hate About You

09. Toxic

10. Two Fists

11. Rage

12. Shrapnel

13. From Hell I Rise


Site officiel

Facebook officiel


par mortne2001 le 10/05/2024 à 17:36
80 %    494

Commentaires (3) | Ajouter un commentaire


Humungus
membre enregistré
21/05/2024, 10:18:52

Je ne me lasse pas de cet album !

J'avais quelques doutes lors de l'annonce de création du groupe...

Le Vieux King m'a bluffé sur ce coup-là :

Rien à jeter dans cette galette parfaitement construite.

Et ne causons même pas d'OSEGUEDA qui va vraiment en surprendre plus d'un... ... ...


Buck Dancer
@186.143.137.59
22/05/2024, 21:11:17

Franchement, je ne m'attendais pas à un album aussi bon. Quelques morceaux peuvent vite devenir des classiques et surtout le groupe semble avoir son identité. Bien sûr c'est similaire  à Motley Crue.... euh Slayer, mais c'est pas un simple copié-collé.

J'espère que sur le prochain album King n'hésitera pas mettre des morceaux mid-tempo, genre dans lequel il peut écrire des petites pépites.


Humungus
membre enregistré
24/05/2024, 21:00:57

Buck Dancer je t'aime... ... ...

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Dvne + My Diligence

RBD 29/05/2024

Live Report

Anthems Of Steel VI

Simony 24/05/2024

Live Report

Pessimist + Demiurgon

RBD 14/05/2024

Live Report

Voyage au centre de la scène : ARGILE

Jus de cadavre 12/05/2024

Vidéos

Mercyless + Nervous Decay + Sekator

RBD 08/05/2024

Live Report

Birds in Row + Verdun

RBD 02/05/2024

Live Report

Hexagon Doom Tour

Simony 29/04/2024

Live Report

Midnight + Cyclone + High Command // Paris

Mold_Putrefaction 24/04/2024

Live Report

DIONYSIAQUE + JADE @La Chaouée

Simony 23/04/2024

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Dobey swamp

Il y a décalage notoire entre ce report et la perception de ce pseudo journaliste qui a oublié d être objectif je pense et l avis du public. Ça arrive trop souvent malheureusement.

30/05/2024, 19:02

gory salope

@gory : on veut lire ton report alors, petite catin

30/05/2024, 14:16

GORY

Ce report, c'est du grand n'importe quoi rédigé par une personne qui n'y connaît rien (j'y étais). 

30/05/2024, 11:48

Jus de cadavre

Terrible. Le Thrash / Death au top. On dirait du Legion of the Damned en (bien) mieux avec un coté Slayer de vicelard. 

29/05/2024, 22:14

Jus de cadavre

Setlist de malade tout simplement. Tom est une brute absolue derrière les futs c'est taré. J'avais même pas entendu causer de cet album live ! Merci pour la chro et le rattrapage ;)

29/05/2024, 22:07

Saul D

"pense"

29/05/2024, 17:28

Saul D

Je le sais, je les avais interviewés il y a un moment, mais je ne pensent pas qu'ils aient des tendinites du bras, eux :-)

29/05/2024, 17:28

Gargan

Les birds, en mode vieux con, je les évite depuis leur retrait du dernier hellfest (en même temps, pas mon style donc je le vis bien :D). Raisons très vagues et tellement dans l'air du temps : z'en font pas assez pour les femmes (y'a pourtant rien de pire et d&a(...)

29/05/2024, 15:46

Steelvore666

Miam-miam !

29/05/2024, 07:54

Matürin/ Mobütu

Ici le chanteur du gang Mobütu.Il est vrai que j’ai cette fâcheuse habitude de trop parler entre les morceaux et je te le concède et te remercie pour le consei(...)

28/05/2024, 17:21

Jus de cadavre

Saul D : et bien pas tant que ça en fait ! Al-Namrood (qui veut dire "non-croyant" en arabe) est clairement anti-islam ! Au point que les membres restent anonymes car ils risquent (très) gros dans leur pays qui a le coup de sabre facile...

28/05/2024, 15:04

Saul D

Mettre en lien Al Namrood et Nokturnal Mortum, c'est cocasse :-)

28/05/2024, 12:44

PTT

Je trouve que DPD a raison. Et paradoxalement, je compose de la zique plutôt moyenne, on sort des albums qui sont certainement dispensables, 90% de nos "fans" sont nos potes. Mais je continue. Parce que j'aime ça, parce que sinon il ne me restera plus que d(...)

27/05/2024, 23:38

Johnny grossebite

Allez, après les boomers hivy mitol, voici venir les goudous en colère. De mieux en mieux

27/05/2024, 22:12

DPD

@LeaJ'exprime mon avis tout le monde me tombe dessus je défend mon point de vue et voilà tout. Il y a toujours quelqu'un pour remettre une pièce dans la machine, pour moi j'ai effectivement tout dit du coup je m'amuse un peu que voulez-vous.

27/05/2024, 16:40

DPD

Je vois pas l'homophobie, je réalise les souhaits d'un homosexuel, j'essaye d'aider, tu veux quoi, j'y vais direct au Talmud ?

27/05/2024, 15:49

Lea

DPD je ne comprends pas du tout pourquoi tu t'acharnes comme ça, on a bien compris tes messages. Tu te fais plaisir à cracher sur tout et n'importe quoi, je vois pas trop le délire, tu t'emmerdes ?

27/05/2024, 12:50

Cämille

Vous pouvez pas virer cette merde homophobe ? Histoire de remonter le niveau. Merci

27/05/2024, 12:19

Gargan

Merci pour ce live report étoffé, va vraiment falloir que je me bouge les miches pour le prochain !

26/05/2024, 21:48

Gargan

Y’a pas de batteur ? J’aurais du mal à comprendre un changement de style..

26/05/2024, 20:55