Si comme moi vous vous languissez en attendant le nouvel album des anglais de SOLSTICE, voici un des disciples, MONOLITH CULT au sein duquel œuvre Izak Gloom à la basse et l'ex-guitariste Lee Grind. Ce groupe publie avec Gospel Of Despair leur deuxième album qui fait suite à Run From The Light publié en 2013. Entre temps, le groupe a du gérer plusieurs départs de batteur puisque après le départ de Damo Clarke, c'est David Allen qui prend la suite en 2015 et 2016 pour finalement laisser la place à Dan Mullins (ex-BAL SAGOTH, ex-MY DYING BRIDE) qui assure le rôle sur ce deuxième album avant un retour de l'enfant prodige Damo Clarke au sein de la famille. Bref, les années défilent vite et MONOLITH CULT redonne donc enfin des signes de vie.

Au niveau du style, un groupe comme WORLD BELOW peut très largement être cité pour situer le propos même si les inévitables CANDLEMASS ("The Gospel Of Despair" et "Kings Of All That's Lost") et BLACK SABBATH, période Dio, ne sont jamais bien loin. Bry Outlaw, au chant, assure des parties très typées Heavy Metal sans envolées lyriques mais très mélodique avec ce grain de puissance en arrière plan. Côté musical c'est donc une volonté de sonner Heavy, gros et lourd qui domine, le grain de guitare est chargé en gras, l'accordage est bas sans atteindre les profondeurs obscures non plus, un bon compromis entre lourdeur et mélodicité Heavy tant recherchée. La batterie est plutôt classique, pas vraiment de coup d'éclat de la part de l'expérimenté Dan Mullins, même si on peut reconnaitre le jeu sur les toms inhérent à MY DYING BRIDE, groupe au sein du quel il a joué sur For Lies I Sire en 2009.

Pour autant, MONOLITH CULT n'en oublie pas d'être efficace et dans ce domaine l'approche de nos anglais peut rappeler les excellents ARGUS également, au niveau du chant aussi d'ailleurs. Oscillant entre 6 et 8 minutes, le groupe n'étire pas inutilement les morceaux n'hésitant pas à titiller les oreilles des Doomsters les plus prudes avec quelques moments de cavalcade à l'instar d'un "Sympathy For The Living" qui renferme également quelques parties de guitare subtilement doublées (tout comme sur la fin de l'excellent "Death Means Nothing") où l'apport de la basse est assez impressionnant, tout autant qu'il est important à la dynamique et la qualité du morceau. Si, comme bien souvent dans le style, l'impression de déjà entendu peut dominer au premier abord, la qualité d'écriture des morceaux prend très vite le dessus et soyons clairs ! Ceux qui ont lâchés CANDLEMASS et la qualité médiocre des dernières sorties, voici un groupe qui pourrait se révéler bien plus qu'une simple substitution, il y a une personnalité forte qui amène MONOLITH CULT à explorer d'autres terres que ces longs riffs lancinant typiquement écrits par Leif Edling même si le parrallèle avec les débuts des Suédois de CANDLEMASS (période Nightfall par exemple) est clairement une inspiration majeure de ces anglais.

Track-listing :

  1. Disconnection Syndrome
  2. The Gospel Of Despair
  3. Kings Of All That's Lost
  4. Chothia In Memorium
  5. Sympathy For The Living
  6. Complicit In Your Own Abuse
  7. Death Means Nothing

Facebook 

par Simony le 28/11/2017 à 07:45
77 %    191

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Sylvaine

Atoms Aligned, Coming Undone

Heresy

Blasphemia

Sadist

Spellbound

Prezir

As Rats Devour Lions

Septagon

Apocalyptic Rhymes

Blood Curse

Sorceress

Orion Dust

Legacy

Cult Leader

A Patient Man

Warkunt

Of Ruins And Agony

Dalkhu

Lamentation And Ardent Fire

Edremerion

Ambre Gris

Beer Breath

Story of a Decayed Life

Sacral Rage

Beyond Celestial Echoes

Eternal Rot

Cadaverine

Cancer

Shadow Gripped

Warrel Dane

Shadow Work

Zealotry

At the Nexus of All Stillborn Worlds

Heir Apparent

The View from Below

Hæster

All Anchors No Sails

Brutal Metal DTP Gig

Simony / 12/12/2018
Black Metal

LIVE REPORT - TYRANT FEST 2018 - JOUR 2

Mold_Putrefaction / 05/12/2018
Black Metal

LIVE REPORT - TYRANT FEST 2018 - JOUR 1

Mold_Putrefaction / 04/12/2018
Ambiant

Tyrant Fest J2 [Photo Report]

Simony / 29/11/2018
Black Metal

Concerts à 7 jours

+ Solstafir

13/12 : L'aéronef, Lille (59)

Revocation + Rivers Of Nihil + Archspire

15/12 : Le Petit Bain, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

C'est surréaliste cette histoire !
Pendant que sa baraque crame, le mec s'introduit chez ses voisins alors que ces mêmes voisins sont présents ! Et lorsque les flics débarquent il tente de se cacher derrière une clôture avant de les menacer avec un couteau ! Heuuuuu... clairement la dro(...)


C'est vraiment chiant. C'est un super guitariste qui était vraiment dans l'esprit du groupe. Le genre de gars qui est rentré dans Cannibal Corpse en cours de route et qui veut y rester... mais il a merdé. Pour le remplacer, ça ne va pas être facile et, mis à par Jack Owen qui est maintenant ch(...)


Ben, mince alors ! :(


Le gars qui joint le geste à la parole en somme...


Fin de carriere chez Cannibal Corpse j'imagine...


La drogue, c'est mal.


Mercyless au top comme d'hab quoi. La classe ce groupe franchement.


On est loin de ...and Oceans, pour le coup !


Pas mal du tout en effet ! Old-school, brutal, bas du front. Combo !


chro séduisante, bon morceau également, merci pour la découverte


Franchement meilleur que les dernières prod de Death Fr...


Humungus : +1
Ben oui, normal. Déjà assimiler "vegan" et "antifa" est hors sujet.
Soutenons UADA !


KaneIsBack + 1.


Nefarious + 1.


Non.


Cet album est absolument fantastique !!!


Ravi de lire un report sur Aura Noir


J'ai jamais vraiment écouté Cancer, pourtant je fais partie de cette génération des 90's qui a découvert( le death metal avec ces sorties majeures. Très efficace ce titre , va falloir que je rattrape quelques lacunes.


commandé


Le metal selon les Grammys... Vaste blague.