The Final Kill

Collision

17/04/2020

Hammerheart Records

Mazette cette pochette, mazette. Palsambleu, diantre, fichtre ! Comment coulez-vous qu’un chroniqueur résiste à un graphisme et des couleurs pareilles, lui dont le quotidien est si morne depuis le début d’un déconfinement qui n’a rien changé à sa pauvre vie. Oui, parfois, les raisons de s’atteler à la tâche sont plutôt subjectives et futiles, mais ce vilain-pas-beau en couverture tenant fermement un crâne pas plus frais que lui sur fond de tons rosés et violacés m’a suffi à prendre mon clavier pour vous narrer les dernières aventures des tarés Grind hollandais de COLLISION. Bon, je l’admets, la pochette n’a pas été la seule raison à ma soudaine envie, puisque je connais les zigues depuis un bon moment. Et si d’aventure, le mot « dernières » ne vous avait pas choqué dans la phrase précédente, sachez qu’il a été employé à dessein. En effet, The Final Kill porte bien son nom de faire-part de décès, puisque le groupe a décidé de jeter l’éponge, comme l’indique l’épitaphe leur servant de photo de couverture sur Facebook. 2000-2020, vingt ans de carrière pour l’un des groupes les plus extrêmes des Pays-Bas, et une dernière poussée de fièvre que les musiciens ont voulu concentrée, mais active. Quelle drôle d’idée de mettre un point final à sa carrière par le biais d’un EP économique, alors même que leur dernier longue-durée, Satanic Surgery accuse déjà quatre ans d’existence. Nous aurions préféré un départ en grandes pompes, avec un full-lenght fier et teigneux, mais estimons-nous déjà heureux que les pingouins nous disent au-revoir. C’est donc avec de la tristesse dans mon petit cœur que je rédige cette nécronique d’actualité, vous entretenant des sept petits morceaux constituant cette ultime symphonie à la débauche sonique.

Le format musical des COLLISION a toujours été complexe, et à la croisée des chemins. Pas mal de Grind, beaucoup même, une grosse pincée de Thrash, un poil de Hardcore, pour une démence musicale évoquant les NAPALM, NAUSEA, WEHRMACHT, THE KILL, et pas mal d’autres frappés ne concevant la violence que sous son jour le plus paillard et débauché. Et encore une fois, la dernière, les originaires de Horst/Lottum nous bourrent le crâne de blasts, de riffs velus et trapus, d’accélérations énormes en mode 5G, et de hurlements en binôme. Produit à merveille, propre, carré et taré, ce dernier témoignage de la démence instrumentale vaut largement le coup d’œil et d’oreille. Il reprend les anciennes méthodes en y ajoutant une bonne dose d’euphorie, mais aussi de lucidité, par l’entremise d’une guitare qui a décidé de jeter ses dernières forces dans la bataille. Ce format court dispose donc des riffs les plus démoniaques de Luc van Rens (qui évolue aussi au sein des miraculeux GRIDLOCK), qui s’est méchamment lâché pour laisser une impression globale de trop-plein qui nous laisse sur le flanc. De son côté, le duo de grogneurs Wouter Wagemans/Björn Lemmen en rajoute encore plus dans le créneau « c’est moi qui braillera le plus fort », tandis que Job van de Graaf multiplie les figures de styles, les fills affolés, les blasts déchaînés, s’incarnant comme la boite à rythmes humaine la plus fiable du marché. Face à cette débauche d’énergie sans freins, on regrette la brièveté de l’affaire, et on déplore le manque de générosité d’un groupe qui aurait pu nous saluer un peu plus longuement.  

Sept morceaux, dont une bonne moitié dépassant les deux minutes, c’est chiche, mais au moment de se les enfiler, on comprend vite que leur aspect roboratif compense le manque d’entrées. Avec des attaques soniques de la trempe de « Shell Shock Suicide », le groupe joue sur du velours de barbelé, s’entiche du Thrash pour mieux nous décapiter Grind, et lâche la vapeur près du quai de gare pour bien enfumer la tronche des nostalgiques. « Sweet Vermin » en intro situe immédiatement les débats sur le terrain de l’hystérie, avec cette ambiance cartoon/Grind sérieuse, mais ludique. Véritable festival de folie musicale, The Final Kill est un ultime baroud d’horreur, avec la machette à la main, le sang gorgé de substances hallucinogènes pour transformer le massacre en trip intégral. S’il est peut-être un peu réducteur d’affirmer que cet EP fait partie des meilleures réalisations du combo, il se place néanmoins dans le haut du panier de leur démence générale, et offre une sortie la tête haute aux hollandais qui n’ont jamais toléré la demi-mesure. « Frozen In Terror » prouve d’ailleurs au passage toute l’importance du groupe sur la scène Grind du vingt-et-unième siècle, tandis que « Savage Executioner » en épilogue referme les portes avec enthousiasme, et avec une alternance flash de plans Thrash et d’embardées Grind totalement incontrôlables. Dommage que la joie d’assister à une telle fête soit un peu gâchée par cette mauvaise nouvelle, mais en guise de conclusion, je ne saurais que trop vous remercier les mecs pour ces deux décennies de folie, en espérant que l’avenir vous réserve le meilleur des sorts. Vous le méritez amplement bande d’enfoirés !      

        

Titres de l’album :

                     01. Sweet Vermin

                     02. Intense Infestation

                     03. Shattered Glass and Severed Heads

                     04. Engine of Extermination

                     05. Shell Shock Suicide

                     06. Frozen In Terror

                     07. Savage Executioner

Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 04/12/2020 à 17:21
82 %    263

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Dirge + Spinning Heads 2005

RBD 05/04/2021

Live Report

Voyage au centre de la scène : Frank Arnaud

Jus de cadavre 21/03/2021

Vidéos

Nile + Krisiun + Grave + Ulcerate 2009

RBD 03/03/2021

Live Report

Killing For Culture - Tome 2

mortne2001 23/02/2021

Livres

Voyage au centre de la scène : MASSACRA

Jus de cadavre 21/02/2021

Vidéos

Killing For Culture - Tome 1

mortne2001 15/02/2021

Livres

Moonspell 2007

RBD 04/02/2021

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Buck Dancer

J'ai jamais vraiment accroché a Pestilence, mais ce morceau est loin d'être degueu. Comme dit Simony, bien meilleur que les précédentes sorties récentes du groupe. 

19/04/2021, 10:49

Arioch91

+1Je n'ai pas aimé Resurrection Macabre, à tel point que je n'ai pas posé une oreille sur Doctrine et Obsideo.Hadeon, je l'ai écouté uniquement parce qu'une interview de Mamelick disait qu'il revenait sur le passé d(...)

19/04/2021, 10:24

Simony

Ca me semble quand même bien plus intéressant que ce qu'ils ont produit depuis leur retour aux affaires.

19/04/2021, 09:59

Arioch91

Oups ! J'étais totalement passé à côté de cette chronique ! Merci @mortne2001 pour l'avoir rédigée !

19/04/2021, 08:48

Arioch91

OK, on reprend les bonnes vieilles recettes visibles sur Hadeon : on prend Testimony, on mélange avec Spheres et ça donne Hadeon et semble-t-il Exitivm.A voir.

19/04/2021, 08:44

metalrunner

Une sacrée bonne surprise de l énergie de l innovation le futur quoi ..Dommage que la tournée de juin soit annulée

18/04/2021, 19:48

RBD

Je réagis plutôt comme Buck Dancer. Mes attentes envers FF sont basses depuis longtemps. Je n'espère plus de grands titres comparables à ceux qui remontent aux années 90 (formulé comme ça, c'est encore plus dur). Si tout est à l&apo(...)

18/04/2021, 12:39

yul

Rien de bien intéressant ici.

18/04/2021, 11:57

Gargan

Tu n’es donc pas optimiste.

18/04/2021, 08:15

la reine des neiges

ha ha! nul!

18/04/2021, 00:02

Eliminator

Tout est à chier, riffs insipides, claviers ultra kitch, refrain ultra mielleux. Ce son de gratte de merde, c'est époustouflant ! Cette mode des grattes 7/8 cordes me saoule, laissez ça à Meshuggah. Meme pas envie de juger le reste. Monde de merde! ;)

17/04/2021, 23:54

Gargan

On peut écouter la totalité à présent, et il faut bien dire que ça sort tout de suite du lot ! Je me tâte pour une commande.

17/04/2021, 19:01

Wolf88

17/04/2021, 17:26

NecroKosmos

Nous sommes vieux et nous avons bon goût. Bon, moi qui suis ultra-fan, j'adore le dernier album mais je trouve que la production y était un peu à chier. Mais je reste totalement confiant.

17/04/2021, 10:03

NecroKosmos

Bien vu le nom du groupe : facile à prononcer pour les non-biélorusses...  :)

17/04/2021, 09:59

Humungus

Mouais...Clairement pas terrible.Je rejoins Simony (sauf que moi j'avais plus qu'apprécié les deux derniers albums).Bref... A juger sur la longueur quoi... ... ...

17/04/2021, 08:51

Humungus

Ne nous voilons pas la face MorbidOM :Nous sommes vieux bordel !!!

17/04/2021, 08:51

Gargan

Très belle punchline finale haha !

17/04/2021, 08:41

MorbidOM

Je partageais les mêmes craintes d'autant que le dernier n'était pas forcément un accident (ça faisait un moment que le groupe tournait un peu en rond, d'ailleurs l'avant dernier si il était moins mauvais était déjà d&eacu(...)

17/04/2021, 02:21

Buck Dancer

J'etais parti pour dire du mal, j'en avais tellement envie vu ce qu'il reste du groupe et ce qu'il est devenu, mais je trouve le morceau presque bon. Surprenant dans sa construction, pas trop linéaire et avec des riffs pas si convenu. Puis il y a le chant bien hargneux (...)

16/04/2021, 23:53