"Ho la vache, impossible de rater ça !" Telle à été ma réaction en voyant l'affiche monstrueuse de cette soirée... 

Nous voici donc à Fairfax en Californie. Un endroit de rêve ici... situé à quelques minutes de San Francisco et d'Oakland en voiture. Et ce soir à Oakland c'est "the place to be" pour les fans de violences métalliques.

Une fois n'est pas coutume c'est par hasard que je tombe sur ce concert. Je vous le fais en mode rapide : "Tiens mais au fait que devient TOXIC HOLOCAUST ?" Petite recherche sur le net... Et la sous mes yeux ébahis, sur Google s'affiche, "événement à venir : vend. 31 mars en concert à Oakland". Et je vous épargne ma réaction quand je vois que NAILS est en tête d'affiche sur cette tournée. C'est simple, ces 2 groupes sont dans mon top 10 d'écoute en ce moment... Et pour couronner le tout GATECREEPER est de la partie aussi. Cette date est la dernière de leur tournée de 16 concerts à travers les USA.

Même si le New Parish d'Oakland n'est pas plein à craquer ce soir, on peut dire qu'il y a du monde ! Comme d'habitude, la salle est très bien équipée et sonorisée et il y a même un balcon pour regarder les groupes avec un peu de hauteur.

Le premier groupe SUCCUMB, du Black/Death de San Francisco, a terminé son concert quand nous arrivons... c'est que les américains sont du genre ponctuels ! Tant pis... une prochaine fois ! 

GATECREEPER finit tout juste de s'installer à notre arrivée. A peine le temps de repérer les lieux qu'ils envoient déjà la sauce ! Pas le temps de tergiverser le pit s'enflamme dès les premières notes. Et quel pit : je ne m'y aventurerais pas... Et encore ce sera pire dans la soirée, mais nous y reviendrons. GATECREEPER, donc, le groupe d'Arizona formé en 2013, défend sur scène son premier album sortie l'année dernière chez Relapse Record. Alors GATECREEPER, n'a rien inventé, mais le Death Metal à l'ancienne ils aiment ça ! Pour vous faire une idée imaginez du ENTOMBED avec un sosie de Chris Barnes (période CANNIBAL CORPSE) au chant. Le tout saupoudré de passages lourds, limite doom/death. Voilà, une recette simple mais éprouvée. Et ça fonctionne à merveille sur scène. Quel plaisir d'entendre ce fameux son de guitare en mode tronçonneuse à la suédoise. C'est lourd, puissant et extrêmement groovy. Le groupe est en place et se fait plaisir, et le public est lui carrément possédé ! Ça pogotte de partout la dedans et il commence à faire chaud ici ! Nous décidons donc d'émigrer au balcon pour suivre le concert dans de bonnes conditions. Hélas à peine le temps de rentrer dans le show que c'est déjà fini... comme les autres groupes GATECREEPER ne dispose pas d'un long temps de jeu... entre 30 et 40 minutes seulement... ça fait court. Mais ça suffit pour se dire que le groupe valait la découverte. Rien d'original donc, rien de nouveau non plus, mais du Death de tradition "à l'européenne" ça fait toujours plaisir quand c'est joué avec passion.

Au tour d'un de mes groupe de "revival" Thrash préféré maintenant : TOXIC HOLOCAUST. C'est un euphémisme de vous dire que je suis heureux de les revoir. J'adore ce groupe, je ne vous le cache pas. De la bonne musique, une attitude punk à souhait sur scène, et du fun ! Le groupe de Joël Grind ne fait pas dans la dentelle et rien que leur installation sur scène vaut le coup d'oeil : aucun décor (on laisse même le backdrop du groupe d'avant), à peine les instruments branchés que ça démarre ! Vu la réaction du public le groupe de Portland était très attendu ici aussi. Et TOXIC HOLOCAUST sait comment s'y prendre pour rendre taré le moindre fan de Thrash présent : ils ne balancent que des "hits" ! "War Is Hell", "Wild Dogs", "Nuke The Cross", etc... pas de quartier, pas de pause entre les morceaux : ça defouraille non-stop. Le côté Rock'n Roll/Punk très présent dans la musique du groupe rajoute un bon côté fun au concert, et dans la fosse on ne s'y trompe pas : c'est le chantier ! Ça pit dur, mais avec le sourire... Les 3 musiciens sont au taquet et jouent les morceaux carrément plus vite que sur albums ! Joël Grind a à peine besoin de parler entre les titres que le public lui hurle sont entousiasme au milieu de ses phrases. Bref une très bonne ambiance et un groupe qui confirme tout le bien que l'on en pense. La définition d'un concert de thrash old-school selon moi. Baston, fun et énergie !

Voilà maintenant le tour des apôtres de l'ultra-violence musicale. Les papes de la haine hardcore/métallique : NAILS. Je ne serais certainement pas de retour en France pour le Hellfest et en les voyant sur l'affiche de cette année je n'étais pas loin de tout tout péter. NAILS c'est le groupe que je voulais absolument voir sur scène. Donc ce soir je réalise un rêve en quelque sorte ! Le groupe californien joue quasiment à domicile et c'est de plus la dernière date de la tournée. Ils vont donc tout donner ! Le son est parfait. Le même mur de son implacable que sur le dernier album. En fond de scène un immense backdrop annonce la couleur : des crânes, un gros tas de crânes. Et devant ça ne fait pas mine Taylor Young écrase la foule de sa frappe surpuissante et de ses blasts dévastateurs. Todd Jones vomit ses paroles nihilistes et haineuses avec conviction. Les morceaux du dernier album sont d'une efficacité incroyable sur scène : "You Will Never be one of us" électrocute la foule, "Violence Is Forever" terrasse avec son break de cinglé. Le pire dans tout ça c'est que sur scène il ne se passe pas grand chose, seul le guitariste de session live headbang comme un furieux. Les autres sont plutôt stoïques, mais envoient tout ce qu'ils ont à travers leurs instruments. Le spectacle c'est finalement dans le pit qu'il a lieu. C'est la guerre tout simplement en bas (je regarde le concert du balcon). Les circle-pit sont d'une intensité incroyable, les gens devant la scène écrasent la barrière qui plie mais ne cède pas. Et en fin de concert, comme dans les vidéos de Pantera, un mec saute dans la foule depuis le balcon... Et il recommence plusieurs fois.... la folie je vous dis ! Incroyable, voilà un concert de metal extrême avec un public extrême ! Todd le sent bien et nous avons le droit à 2 morceaux supplémentaires non prévus. Dont le dernier écrasant de violence avec sa mosh-part titanesque. Un roadie se fait aussi "maltraiter" par John (bass) quand il essaie de remettre un micro en place. Bref tout ça sent la fin de tournée et le groupe veut en profiter un maximum avant de plier le matériel. Malgré la très grande violence de leur hardcore/grindcore les mecs du groupe on le sourire entre les morceaux. Comme pour les autres groupes de la soirée le temps passe très vite et NAILS ne joue pas plus de 45 minutes... j'en aurais bien repris une dose pourtant !

J'ai enfin vu NAILS. Et à Oakland en Californie... un moment que je n'oublierais pas de sitôt...

C'était Jus de cadavre pour Metalnews depuis la fameuse Bay Area, California.



par Jus de cadavre le 03/04/2017 à 20:24
   402

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Convictors

Atrocious Perdition

Hayser

Beige

Snake Bite Whisky

This Side of Hell

Fusion Bomb

Concrete Jungle

Wolf Counsel

Destination Void

Mörglbl

The Story Of Scott Rötti

Meridian

Margin Of Error

Véhémence

Par le Sang Versé

A Pale Horse Named Death

When The World Becomes Undone

Jetboy

Born To Fly

Lugnet

Nightwalker

Insanity Alert

666-Pack

Triste Terre

Grand Oeuvre

Flotsam And Jetsam

The End of Chaos

Necrogosto

Necrogosto

Mayhem

De Mysteriis Dom Sathanas

Horrisonous

A Culinary Cacophony

Incantation + Defeated Sanity + Skinned

RBD / 25/03/2019
Brutal Death Metal

Brutality Over Belgium - South Edition III

Mold_Putrefaction / 23/03/2019
Brutal Death Metal

Interview avec AMON AMARTH

Acid / 20/03/2019
Amon Amarth

Liévin Metal Fest #4 (samedi)

JérémBVL / 18/03/2019
Benighted

Concerts à 7 jours

Defenestration + Hexecutor

30/03 : La Scène Michelet, Nantes (44)

+ No Return + Lodz

30/03 : Le Contrepoint, Chalons-en-champagne (51)

Photo Stream

Derniers coms

Il me semble que je n'avais pas plus accroché que ça à Crimson Slaughter (découvert ici même, évidemment), par contre, Fusion Bomb, ça me parle carrément. Eux et Fabulous Desaster sont mes deux grosses découvertes récentes en thrash metal.


Pas con le pere Flynn, on rappel les gars de Burn My Eyes.


Vu, en effet, merci je connaissais pas du tout les Madrilènes. C'est en effet très bien foutu comme truc. Merci pour la découverte. C'est con, leur histoire de financement participatif, j'aurai bien pris leur CD si c'était déjà sorti. Je note pour plus tard.


Korpse, c'est le genre de truc que je n'écouterais jamais sur album, mais faut avouer que sur scène c'est vraiment ultra bœuf et frontal...


Et bien fonce parce que ça déboite sévère !


MorbidOM :Mais ça ils le comprendront plus tard !


CRIMSON SLAUGHTER, jamais entendu parler.


Vrai que AA se "mélodise" au fil des disques, avec de grosses ficelles à la Maiden les concernant. C'est la tendance des groupes qui commencent par du gros death en ce moment (Deserted Fear, Chapel of Disease...), c'est sans doute eux qui ont d'ailleurs instauré cette mode, avec le succès que l'(...)


Ça sent bon tout ça, entre les clins d’œil à The Key (pochette, titre de morceau - "Paleolithic") et musique qui renvoie aussi à ce premier album mythique, achat en vue.


@Buck Dancer : c'est pas nous qui sommes vieux c'est les jeunes qui sont cons..


J'aime bien Virtual de Maiden.


Le crowdkill ? C'est quand tu dois aller vérifier sur internet des mots que tu connais pas, et que en plus tu trouves ça débile comme "pratique", que tu te dis que tu te fais vieux....


"Car entre prendre une vie d'un animal et l'*nc*l*r sans son consentement... Il n'y a pas grand chose"
Phrase qui va me faire la semaine !


Je suis d'accord avec vous sur le faite que censuré le concert ne servirait à rien, et la dessus je vous soutient à 100%... Mais par pitié arrêter de vouloir défendre Hery parce que vous l'avez rencontrer et qu'il vous à dit tels ou tels chose... C'est plus logique de vouloir défendre la mu(...)


@Kerry : et Halmstad de Shining


L'un des meilleur album de Black Metal de l'histoire au coté de Bathory "Under the sign of the Black Mark", des deux premiers Emperor et de "A Blaze in the Nothern sky" de Darkthrone.


Quelqu'un sait quand le film sortira en France ?


En effet c'est sur amazon que j'avais trouvé ça.


@LeMoustre
https://www.amazon.com/Murder-Front-Row-Thrash-Epicenter/dp/1935950037


Les gars, vous savez où il se trouve encore, ce bouquin ?