Est-ce que l'habillage commun peut cacher une ou plusieurs singularités ? Vous avez deux heures... WARFIST, eux, ont mis 37 minutes à répondre et en partie à convaincre également. Car derrière un Black Thrash Metal très commun et basique qui puise son essence dans SLAYER, BAPHOMET'S BLOOD, VENOM ou KREATOR, les Polonais donnent 10 arguments finalement assez révélateurs.
Tout d'abord, il faut signaler que WARFIST, déjà auteur de deux albums et nombreux EP et autres démos, œuvrent depuis 15 ans dans la scène, pas vraiment de jeunes lapins de celle-ci, et pourtant, cela ne leur amène pas la stabilité pour autant puisque le bassiste Wrath également chanteur, s'en est allé pour laisser Milhu à la guitare et au chant, et Pavulon, à la batterie, en duo. Pourtant, c'est peut-être là, la meilleure incarnation du groupe, simplicité, efficacité, tout ce que demande le style Black Thrash Metal est ici présent, une énergie à chaque instant, des tchouka-tchouka, des blasts, Pavulon nous fait une revue des parties de batterie du genre, tout en gardant l'efficacité en point de mire. Le groupe penche tout de même plus sur le côté Thrash que Black et c'est peut-être là également la différence avec ses anciens opus qui reviennent à la surface le temps d'un "Death By The Cleansing Fire".
Le thème de l'album tourne autour de la ville de Zielona Góra, en Pologne, appelée Grunberg, jusqu'en 1945, capitale du vin en Pologne et qui a la particularité de produire de cette boisson enivrante toute l'année. 

Avec une production assez classique, l'album jouit d'un bel ornement, les cymbales sont mises en arrière pour accentuer les caisses qui renvoient l'image guerrière, les guitares très Thrash dans la production et un chant érailler assez peu garni d'effet, là aussi le groupe a misé sur la simplicité, l'efficacité et une énergie raw inhérente au style. Pour autant, il est clair que WARFIST ne va rien révolutionner avec Grünberger, on reste avec des codes très éculés mais qui fonctionnent toujours autant. Un titre comme "Atrocious Saviour" n'amène, par exemple, pas grand chose de plus à ce que le groupe a pu exprimer auparavant si ce n'est une conclusion efficace et très brute, le chant s'y fait assez peu inspiré et c'est un peu dommage de finir là-dessus, d'autant plus que le "March of Death" qui le précède, n'excelle pas non plus par ses idées, avec une partie de guitare en introduction très bateau, cela laisse une impression mitigée à un album qui avait enchainé 8 hymnes efficaces.

Reste que le groupe a su mettre à profit le fait d'être devenu un duo en proposant un album qui, à mon sens, marque une bonne évolution, le son un peu moins brouillon et une direction plus Thrash vont très bien aux Polonais. Il restera à insuffler une singularité qui va au-delà du thème des paroles même si c'est un aspect non négligeable mais qui n'est pas essentiel pour accrocher l'oreille, il vous faudra avant tout faire l'effort de vous pencher sur ce groupe avant d'en saisir les subtilités.

Tracklist :

  1. Black Army
  2. The Chapel Of Death
  3. Feasting On Dead Bodies
  4. The Burning Flames Of Ignorance
  5. Slay, Swive And Devour
  6. The Punishment
  7. Death By The Cleansing Fire
  8. Grünberger (Drinking With The Devil)
  9. March Of Death
  10. Atrocious Saviour

Facebook

par Simony le 01/07/2019 à 10:00
70 %    110

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Horndal

Remains

Protector

Summon the Hordes

Majesty

Legends

Dead Horse

Horsecore: An Unrelated Story That's Time Consuming

Затемно (zatemno)

В петле

Hollow Haze

Between Wild Landscapes and Deep Blue Seas

Nyss

Dépayser

Shit Life

Reign In Bud

Teleport

The Expansion

Alcotopia

It Hits the Spot

Pounder

••

Night Screamer

Dead of Night

No Sun Rises

Ascent/Decay

Vilest Breed

Live Fuck Die

Riot City

Burn the Night

Barbarian

To No God Shall I Kneel

Crypt Crawler

To the Grave

Forged In Black

Descent of the Serpent

Apotheosis Omega

Avoda Zara

Faruln

The Black Hole of The Soul

Combichrist + Terrorolokaust

RBD / 17/07/2019
Electro

Live-report - Impetuous Ritual / Ascended Dead / Scumslaught

Jus de cadavre / 14/07/2019
Death Metal

Napalm Death + A.C.O.D.

RBD / 12/07/2019
Black Metal Symphonique

Municipal Waste + Terror Shark + Dirty Wheels

RBD / 10/07/2019
Hardcore Metal

Live-report HELLFEST 2019 / Dimanche

Jus de cadavre / 07/07/2019
Hellfest Open Air

Concerts à 7 jours

Photo Stream

Derniers coms

Je n'aurais jamais cru qu'un jour un groupe ose s'arroger ce nom sacré...


Voilà la meilleure pochette de tous les temps !!


Mou ?!!! Euh...


Un autre groupe qui a tout démonté sur ce Hellfest c'est Anthrax !

Bordel encore furieux ça vieillit pas, putain de patate.

https://www.youtube.com/watch?v=pHKTjsYlNh0


+ 1 bordel !!!
(Comme souvent avec Sieur Jus de cadavre...)


Indifférence générale !


Meilleur concert du Hell, un groupe fou ! J'aimerais vraiment les voir dans une petite salle chauffée à blanc... ça doit faire encore plus mal !


ça tartine toujours aussi gras Guttural Slug ! par contre je viens de me rendre compte que j'ai zappé le 2eme album. BWUUUUUUHHHHHH


le chant est faiblard...


Plutôt inutile cet album. Bien mou et rien d'excitant.60% pour ma part


Un album absolument excellent !


Je ne connaissais même pas de nom. Merci pour cette chro (d'utilité metallique et historique !) qui donne méchamment envie de se pencher sur ce groupe !


Quasi tous les titres du premier album sont rejoués...
Miam miam !


Énorme album de violence musicale ! Merci pour la chro ;)
Ça me rappel un peu Phobia en effet, en plus bourrin encore !
"C’est simple, le tout à des allures de fête paillarde tournant très mal, avec deux mecs pas invités qui viennent pour tout picoler et tout ruiner, et qui lais(...)


"Napalm Death demeure un monument incontournable, qui ne déçoit jamais ses fidèles, ni ses valeurs"
Je pense d'ailleurs n'avoir jamais lu une critique négative vis à vis du groupe...
Et c'est de fait totalement normal !


Plutôt d'accord avec Satan, le prix est abusé et le titre est bon mais assez standard et de la part de 1349, j'en attend un peu plus. Et je dois avouer que le dernier album ne m'a pas emballé plus que ça...


le précédent album est excellent


Ouais... moi qui est un grand fan du groupe, je dois reconnaitre que la pochette est d'une incroyable laideur et que le titre est dans la continuité du (lamentable) précédent album. Qui plus est, le prix de l'objet est du pur foutage de gueule...


Une fois de plus, un excellent concert, joué par des musiciens passionnés malgré des conditions de tournée précaires !
Respect et merci à eux.
On en redemande.


Plaisir partagé cher L'anonyme....