Parfois, on écoute un album, sans faire attention au groupe, et on se pose de mauvaises questions. En jetant mes oreilles sur le premier morceau de ce Hang 'Em High, je me suis demandé si Steve « Zetro » Souza n’avait pas formé un nouveau combo sans que je ne sois au courant (ce qui est une possibilité, bien qu’il ait mon numéro ce petit saligaud)…

Puis, doutant quand même de mon assertion hasardeuse, j’ai regardé le nom de l’ensemble en question, et finalement, celle-ci resta ancrée dans mon esprit…

FABULOUS DESASTER, really ?

Hum…Gee, comme diraient nos amis anglophones…Si en plus vous ajoutez à tous ces indices un Thrash radical et hautement fluide et rythmique, une production digne de la Bay Area de 85/86, mon interrogation devenait de plus en plus légitime…Bandes exhumées d’un effort qui n’avait jamais vu le jour ? Tribute band déguisé ?

Que nenni, rien de tout cela, juste un groupe Allemand qui pousse l’hommage très, très loin, jusqu’à atteindre un niveau de mimétisme assez flagrant…tout en restant définitivement Allemand.

Mais au moins, les quatre bougres sont honnêtes. En effet, Jan (chant/guitare), Luke (batterie), Andi (basse/chant) et Matthes (guitare lead) n’hésitent pas à placer au sommet de la liste de leurs influences le nom d’EXODUS, qui effectivement est le plus ouvertement logique et évident. Ce premier LP, faisant suite à un EP six titres publié en 2010 (When The Silence’s So Loud) qui a lui-même entraîné le départ d’un des membres et poussé le combo au repos forcé, et une démo en 2014 (Chaos.Torture.Terror.Violence, puis nouveaux problèmes de line-up), est délibérément placé sous tutorat indirect de la bande à Gary Holt, et semble se faire un malin plaisir de réunir le EXODUS de Bonded By Blood à celui de Fabulous Disaster. Avec en sus, l’inimitable touche Allemande qui radicalise tout ce qu’elle effleure, pour aboutir à un sacré cocktail, dont le goût pas forcément original est assez costaud en bouche et en oreilles.

Les quatre originaires de Bonn ne sont toutefois pas là pour se prendre la tête. Ils n’hésitent pas à balayer du revers d’une simple déclaration toute question superflue à leur sujet, en affirmant jouer du Thrash et rien d’autre, ni passéiste, ni vraiment moderne. Selon eux, le mot « Thrash » devrait suffire à comprendre leur démarche, sans aller beaucoup plus loin, et force est de constater après écoute de ce très franc Hang 'Em High qu’ils ont complètement raison.

Du Thrash donc, et du très bon, qui se souvient très bien des leçons apprises il y a trente ans et moins, et que ces musiciens récitent avec une application non dénuée de personnalité, tout en suivant les traces des mentors dont ils vénèrent les dogmes. EXODUS bien sûr, mais aussi HEATHEN, DEMOLITION HAMMER, FLOTSAM & JETSAM, WHIPLASH, et autres ARTILLERY, soit le versant le plus Speed du Thrash, pour une énergie diabolique qui ne verse jamais dans le bruit gratuit.

Leur Metal en fusion est plutôt du genre joyeux et se base sur des riffs tournoyants à la DESTRUCTION, tandis que la rythmique n’accélère jamais plus que de raison, ce qui leur permet de rester sur des rails de compréhension sans risquer de dérailler.

Mais les bougres savent faire parler la poudre et provoquer l’euphorie, comme en témoigne ce morceau époustouflant de fun, « Thrash Bang Wallop », inondé de chœurs vaillants et de libertés de basse foudroyantes, le tout saupoudré de soli compétents et de lignes vocales hargneuses et entêtantes. A mi-chemin entre le DESTRUCTION de « Mad Butcher » et le EXODUS de « Toxic Waltz », FABULOUS DESASTER nous régale d’un festival de guitares mordantes et de clins d’œil savoureux, sans oublier de placer sur le chemin quelques breaks bien fumeux.

Ces Allemands jouent pour le plaisir, et nous en donnent beaucoup, sans pour autant nous prendre pour des billes. Leur Thrash est simple, mais pas simpliste, et l’ouverture tonitruante de « Death is Loud » le démontre en cinq minutes et quelques, du savant assemblage d’un mid tempo efficace et accrocheur, et d’accélérations modérées à la HEATHEN.

Du style de leur pays d’origine subsistent quelques traces, notamment lorsque les débats s’affolent un peu et que le tempo monte dans les tours, et « Wellness In Hell » en est le meilleur témoignage, avec son mélange de DEATHROW et d’ASSASSIN, véritable déluge de puissance qui s’abat sur votre manque de vigilance, avec toujours aux avant-postes ces chœurs guerriers qui ne faiblissent jamais.

Toujours prompts à trouver de petits arrangements qui les distinguent de la masse, les FABULOUS DESASTER présentent avec ce premier album un joli panel de possibilités, flirtant parfois avec le Techno-Thrash le plus percutant, sur un « Thrash Metal Symphony », qui mérite bien son titre et joue la folie. Succession de plans étourdissants, licks de guitares qui virevoltent en un ballet incessant, accalmies de basse qui une fois de plus nous ramènent dans le giron d’un EXODUS pas bidon, et au final, une identité qui s’affirme sans prendre forcément ses distances avec ses influences.

S’il est vrai que la voix de Jan est vraiment très proche de celle de Zetro Souza, son jeu de guitare aussi, mais le bât ne blesse pas vraiment puisque le résultat est diabolique et détonant. Et les morceaux de bravoure s’enchaînent sans temps mort, du terrassant « Warsaw » à l’écrasant « R.I.P (Rest In POWER) ».

FABULOUS DESASTER se lâche même sur un hymne total, « Toxic Nuclear War », qui de sa basse à la OVERKILL nous entraîne dans une explosion nucléaire de Thrash atomique, très proche d’une course folle à la mort entre les MUNICIPAL WASTE et WARBRINGER, adoptant ainsi une posture plus moderne et rééquilibrant le mélange.

« Customized » nous achève d’une ultime estocade portée en plein cœur de thrasheur, avec encore une fois cette succession de rythmiques typiques, jouant avec nos nerfs en passant du mid au up sans prévenir. Phrasé de chant précis au débit épileptique, refrain fédérateur, allez, c'est l’heure dans les heurts, on plie les gaules et on admet qu’on s’est légèrement trompé.

Non, Hang 'Em High n’est pas qu’un simple ersatz d’EXODUS, loin s’en faut, même si l’ombre des ex-compagnons de METALLICA plane au-dessus de leurs têtes mal coiffées. Ce premier album des Allemands de FABULOUS DESASTER n’est qu’une preuve supplémentaire de la mainmise de nos cousins germains sur le courant revival Thrash, et surtout, un bon moyen de se défouler au son de guitares enragées. 

Six ans pour enfin accoucher de ce premier né, la gestation fut longue et pénible, mais le bébé se porte bien et thrashe comme un petit vaurien.

 Effectivement. Thrash et rien de plus. Mais rien de moins non plus.


Titres de l'album:

  1. Death Is Loud
  2. Faster Than Light
  3. Warsaw
  4. Thrash Bang Wallop
  5. Midnight Fistfight
  6. Wellness In Hell
  7. R.I.P. (Rest In POWER)
  8. Thrash Metal Symphony
  9. Toxic Nuclear War
  10. Customized

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 08/12/2016 à 18:27
75 %    374

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Convictors

Atrocious Perdition

Hayser

Beige

Snake Bite Whisky

This Side of Hell

Fusion Bomb

Concrete Jungle

Wolf Counsel

Destination Void

Mörglbl

The Story Of Scott Rötti

Meridian

Margin Of Error

Véhémence

Par le Sang Versé

A Pale Horse Named Death

When The World Becomes Undone

Jetboy

Born To Fly

Lugnet

Nightwalker

Insanity Alert

666-Pack

Triste Terre

Grand Oeuvre

Flotsam And Jetsam

The End of Chaos

Necrogosto

Necrogosto

Mayhem

De Mysteriis Dom Sathanas

Horrisonous

A Culinary Cacophony

Incantation + Defeated Sanity + Skinned

RBD / 25/03/2019
Brutal Death Metal

Brutality Over Belgium - South Edition III

Mold_Putrefaction / 23/03/2019
Brutal Death Metal

Interview avec AMON AMARTH

Acid / 20/03/2019
Amon Amarth

Liévin Metal Fest #4 (samedi)

JérémBVL / 18/03/2019
Benighted

Concerts à 7 jours

Defenestration + Hexecutor

30/03 : La Scène Michelet, Nantes (44)

+ No Return + Lodz

30/03 : Le Contrepoint, Chalons-en-champagne (51)

Photo Stream

Derniers coms

Il me semble que je n'avais pas plus accroché que ça à Crimson Slaughter (découvert ici même, évidemment), par contre, Fusion Bomb, ça me parle carrément. Eux et Fabulous Desaster sont mes deux grosses découvertes récentes en thrash metal.


Pas con le pere Flynn, on rappel les gars de Burn My Eyes.


Vu, en effet, merci je connaissais pas du tout les Madrilènes. C'est en effet très bien foutu comme truc. Merci pour la découverte. C'est con, leur histoire de financement participatif, j'aurai bien pris leur CD si c'était déjà sorti. Je note pour plus tard.


Korpse, c'est le genre de truc que je n'écouterais jamais sur album, mais faut avouer que sur scène c'est vraiment ultra bœuf et frontal...


Et bien fonce parce que ça déboite sévère !


MorbidOM :Mais ça ils le comprendront plus tard !


CRIMSON SLAUGHTER, jamais entendu parler.


Vrai que AA se "mélodise" au fil des disques, avec de grosses ficelles à la Maiden les concernant. C'est la tendance des groupes qui commencent par du gros death en ce moment (Deserted Fear, Chapel of Disease...), c'est sans doute eux qui ont d'ailleurs instauré cette mode, avec le succès que l'(...)


Ça sent bon tout ça, entre les clins d’œil à The Key (pochette, titre de morceau - "Paleolithic") et musique qui renvoie aussi à ce premier album mythique, achat en vue.


@Buck Dancer : c'est pas nous qui sommes vieux c'est les jeunes qui sont cons..


J'aime bien Virtual de Maiden.


Le crowdkill ? C'est quand tu dois aller vérifier sur internet des mots que tu connais pas, et que en plus tu trouves ça débile comme "pratique", que tu te dis que tu te fais vieux....


"Car entre prendre une vie d'un animal et l'*nc*l*r sans son consentement... Il n'y a pas grand chose"
Phrase qui va me faire la semaine !


Je suis d'accord avec vous sur le faite que censuré le concert ne servirait à rien, et la dessus je vous soutient à 100%... Mais par pitié arrêter de vouloir défendre Hery parce que vous l'avez rencontrer et qu'il vous à dit tels ou tels chose... C'est plus logique de vouloir défendre la mu(...)


@Kerry : et Halmstad de Shining


L'un des meilleur album de Black Metal de l'histoire au coté de Bathory "Under the sign of the Black Mark", des deux premiers Emperor et de "A Blaze in the Nothern sky" de Darkthrone.


Quelqu'un sait quand le film sortira en France ?


En effet c'est sur amazon que j'avais trouvé ça.


@LeMoustre
https://www.amazon.com/Murder-Front-Row-Thrash-Epicenter/dp/1935950037


Les gars, vous savez où il se trouve encore, ce bouquin ?