Parfois, on écoute un album, sans faire attention au groupe, et on se pose de mauvaises questions. En jetant mes oreilles sur le premier morceau de ce Hang 'Em High, je me suis demandé si Steve « Zetro » Souza n’avait pas formé un nouveau combo sans que je ne sois au courant (ce qui est une possibilité, bien qu’il ait mon numéro ce petit saligaud)…

Puis, doutant quand même de mon assertion hasardeuse, j’ai regardé le nom de l’ensemble en question, et finalement, celle-ci resta ancrée dans mon esprit…

FABULOUS DESASTER, really ?

Hum…Gee, comme diraient nos amis anglophones…Si en plus vous ajoutez à tous ces indices un Thrash radical et hautement fluide et rythmique, une production digne de la Bay Area de 85/86, mon interrogation devenait de plus en plus légitime…Bandes exhumées d’un effort qui n’avait jamais vu le jour ? Tribute band déguisé ?

Que nenni, rien de tout cela, juste un groupe Allemand qui pousse l’hommage très, très loin, jusqu’à atteindre un niveau de mimétisme assez flagrant…tout en restant définitivement Allemand.

Mais au moins, les quatre bougres sont honnêtes. En effet, Jan (chant/guitare), Luke (batterie), Andi (basse/chant) et Matthes (guitare lead) n’hésitent pas à placer au sommet de la liste de leurs influences le nom d’EXODUS, qui effectivement est le plus ouvertement logique et évident. Ce premier LP, faisant suite à un EP six titres publié en 2010 (When The Silence’s So Loud) qui a lui-même entraîné le départ d’un des membres et poussé le combo au repos forcé, et une démo en 2014 (Chaos.Torture.Terror.Violence, puis nouveaux problèmes de line-up), est délibérément placé sous tutorat indirect de la bande à Gary Holt, et semble se faire un malin plaisir de réunir le EXODUS de Bonded By Blood à celui de Fabulous Disaster. Avec en sus, l’inimitable touche Allemande qui radicalise tout ce qu’elle effleure, pour aboutir à un sacré cocktail, dont le goût pas forcément original est assez costaud en bouche et en oreilles.

Les quatre originaires de Bonn ne sont toutefois pas là pour se prendre la tête. Ils n’hésitent pas à balayer du revers d’une simple déclaration toute question superflue à leur sujet, en affirmant jouer du Thrash et rien d’autre, ni passéiste, ni vraiment moderne. Selon eux, le mot « Thrash » devrait suffire à comprendre leur démarche, sans aller beaucoup plus loin, et force est de constater après écoute de ce très franc Hang 'Em High qu’ils ont complètement raison.

Du Thrash donc, et du très bon, qui se souvient très bien des leçons apprises il y a trente ans et moins, et que ces musiciens récitent avec une application non dénuée de personnalité, tout en suivant les traces des mentors dont ils vénèrent les dogmes. EXODUS bien sûr, mais aussi HEATHEN, DEMOLITION HAMMER, FLOTSAM & JETSAM, WHIPLASH, et autres ARTILLERY, soit le versant le plus Speed du Thrash, pour une énergie diabolique qui ne verse jamais dans le bruit gratuit.

Leur Metal en fusion est plutôt du genre joyeux et se base sur des riffs tournoyants à la DESTRUCTION, tandis que la rythmique n’accélère jamais plus que de raison, ce qui leur permet de rester sur des rails de compréhension sans risquer de dérailler.

Mais les bougres savent faire parler la poudre et provoquer l’euphorie, comme en témoigne ce morceau époustouflant de fun, « Thrash Bang Wallop », inondé de chœurs vaillants et de libertés de basse foudroyantes, le tout saupoudré de soli compétents et de lignes vocales hargneuses et entêtantes. A mi-chemin entre le DESTRUCTION de « Mad Butcher » et le EXODUS de « Toxic Waltz », FABULOUS DESASTER nous régale d’un festival de guitares mordantes et de clins d’œil savoureux, sans oublier de placer sur le chemin quelques breaks bien fumeux.

Ces Allemands jouent pour le plaisir, et nous en donnent beaucoup, sans pour autant nous prendre pour des billes. Leur Thrash est simple, mais pas simpliste, et l’ouverture tonitruante de « Death is Loud » le démontre en cinq minutes et quelques, du savant assemblage d’un mid tempo efficace et accrocheur, et d’accélérations modérées à la HEATHEN.

Du style de leur pays d’origine subsistent quelques traces, notamment lorsque les débats s’affolent un peu et que le tempo monte dans les tours, et « Wellness In Hell » en est le meilleur témoignage, avec son mélange de DEATHROW et d’ASSASSIN, véritable déluge de puissance qui s’abat sur votre manque de vigilance, avec toujours aux avant-postes ces chœurs guerriers qui ne faiblissent jamais.

Toujours prompts à trouver de petits arrangements qui les distinguent de la masse, les FABULOUS DESASTER présentent avec ce premier album un joli panel de possibilités, flirtant parfois avec le Techno-Thrash le plus percutant, sur un « Thrash Metal Symphony », qui mérite bien son titre et joue la folie. Succession de plans étourdissants, licks de guitares qui virevoltent en un ballet incessant, accalmies de basse qui une fois de plus nous ramènent dans le giron d’un EXODUS pas bidon, et au final, une identité qui s’affirme sans prendre forcément ses distances avec ses influences.

S’il est vrai que la voix de Jan est vraiment très proche de celle de Zetro Souza, son jeu de guitare aussi, mais le bât ne blesse pas vraiment puisque le résultat est diabolique et détonant. Et les morceaux de bravoure s’enchaînent sans temps mort, du terrassant « Warsaw » à l’écrasant « R.I.P (Rest In POWER) ».

FABULOUS DESASTER se lâche même sur un hymne total, « Toxic Nuclear War », qui de sa basse à la OVERKILL nous entraîne dans une explosion nucléaire de Thrash atomique, très proche d’une course folle à la mort entre les MUNICIPAL WASTE et WARBRINGER, adoptant ainsi une posture plus moderne et rééquilibrant le mélange.

« Customized » nous achève d’une ultime estocade portée en plein cœur de thrasheur, avec encore une fois cette succession de rythmiques typiques, jouant avec nos nerfs en passant du mid au up sans prévenir. Phrasé de chant précis au débit épileptique, refrain fédérateur, allez, c'est l’heure dans les heurts, on plie les gaules et on admet qu’on s’est légèrement trompé.

Non, Hang 'Em High n’est pas qu’un simple ersatz d’EXODUS, loin s’en faut, même si l’ombre des ex-compagnons de METALLICA plane au-dessus de leurs têtes mal coiffées. Ce premier album des Allemands de FABULOUS DESASTER n’est qu’une preuve supplémentaire de la mainmise de nos cousins germains sur le courant revival Thrash, et surtout, un bon moyen de se défouler au son de guitares enragées. 

Six ans pour enfin accoucher de ce premier né, la gestation fut longue et pénible, mais le bébé se porte bien et thrashe comme un petit vaurien.

 Effectivement. Thrash et rien de plus. Mais rien de moins non plus.


Titres de l'album:

  1. Death Is Loud
  2. Faster Than Light
  3. Warsaw
  4. Thrash Bang Wallop
  5. Midnight Fistfight
  6. Wellness In Hell
  7. R.I.P. (Rest In POWER)
  8. Thrash Metal Symphony
  9. Toxic Nuclear War
  10. Customized

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 08/12/2016 à 18:27
75 %    335

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Nekrofilth

Worm Ritual

Of Hatred Spawn

Of Hatred Spawn

Wyrms

Altuus Kronhorr - La Monarchie Purificatrice

Barshasketh

Barshasketh

Ravenface

Breathe Again

Blosse

Era Noire

Perversor

Umbravorous

Calcined

Discipline

Devil On Earth

Kill The Trends

Skald

Le Chant des Vikings

Cosmic Atrophy

The Void Engineers

Pissgrave

Suicide Euphoria

Blood Feast

Chopped, Sliced and Diced

The Intersphere

The Grand Delusion

Nachtmystium

Resilient

Billy Bio

Feed the Fire

Sacrosanct

Necropolis

Blackrat

Dread Reverence

Godsleep

Coming Of Age

Devil's Hand

Devil's Hand

Klone unplugged

RBD / 17/12/2018
Acoustique

Brutal Metal DTP Gig

Simony / 12/12/2018
Black Metal

LIVE REPORT - TYRANT FEST 2018 - JOUR 2

Mold_Putrefaction / 05/12/2018
Black Metal

LIVE REPORT - TYRANT FEST 2018 - JOUR 1

Mold_Putrefaction / 04/12/2018
Ambiant

Concerts à 7 jours

Photo Stream

Derniers coms

A la différence de la France, la Norvège a une véritable culture musicale reconnue en effet...
1349 revient en force avec quelque chose d'inspiré et d'assez inédit pou leur œuvre. Je m'en réjouis car l'opus de 2014 était foncièrement mauvais : bon album dans l'absolu, mais très mauva(...)


Cool et si Entombed pouvait s'en inspirer. Parce que le A.D et autre ça craint les mecs....


GREAT !!! !!! !!!


Ah ! La France ! Le pays où l'on a des funérailles populaires pour Johnny Hallyday...


Ah ! La Norvège ! Le pays où on demande aux groupes BM de représenter leur pays comme n'importe quel autre artiste ! Enslaved récompensé par un ministre, Keep of Kalessin sur un timbre, 1349, etc...


Le line-up d'époque en plus !

A qui le tour maintenant ?


Il aurait tout foutu en l'air en étant de la partie Flynn ...
Tant mieux et en espérant qu'ils fassent quelques dates en plus et pourquoi pas par chez nous :)


Ah oui c'est vrai Dark Angel ont attend une nouvelle galette !

Le retour fracassant c'est Demolition Hammer, un massacre leur album.

Bon logiquement pas de Robb Flynn dans cette réformation, vu le départ de Phil Demmel de MH.


Ben ce serait super, ça. Peu ici ont déjà dû voir Vio-lence live, donc, comme notamment ce disque fait partie des référentiels du thrash, je ne vois pas pourquoi, si ce concert a du succès, ils ne remettraient pas le couvert avec des offres conséquentges en festival. Comme Dark Angel il y a (...)


;) tant mieux alors ! Par contre j'ai fais l'erreur de chercher d’où venait la photo de la cover de cet album. Et j'ai trouvé. A gerber, littéralement.


Tous ces groupes feraient mieux de dire qu'ils se reforment directement au lieu de tourner autour du pot, alors que tout le monde sait que la reformation ("mais on enregistrera rien de nouveau, hein !") arrivera tôt ou tard... Ça devient un sketch !


Super nom de groupe, super logo, superbe pochette (j'invite au passage les curieux à zieuter celle bien cracra de leur première démo), il ne m'en fallait donc pas plus pour être intrigué et jeter une oreille attentive sur cette galette :
Bah la musique va de paire avec tout ce que je vien(...)


Concert unique ?
Mouais...
Cela sent la reformation à plein nez ça...
Avec tournée des festivals européens d'ici peu...
Et c'est tant mieux !


Oh aller quoi Simony !?
Si tu fais l'effort de venir, je te paierai une ou deux chopines...


Volmerange Les Mines ? Fait chier parce que ça c'était une date faite pour The Riveter à Nancy mais cette salle n'existant plus... content de voir que l'association continue mais Volmerange... c'est loin de chez moi et un lundi soir c'est même pas la peine d'espérer... pffff....


Bah moi je serai à la troisième date française totalement zappée par vos services...
Et toc !


Merrimack live c'est rare ! Sur album c'est excellent, mais live c'est tout aussi bon ! Et pour le coup c'est l'excellent Omegaphilia qui sera joué en entier...


Allez y !


Entièrement d'accord et aussi bon sur albums qu'en live.


Eux qui nous ont habitué à l'excellence, je trouve qu'ici on est plutôt dans le low cost... un peu comme la qualité de ce titre d'ailleurs.