Hellstrike

Hell Strike

16/07/2021

Chaos Records

Encore une histoire de musiciens infatigables qui se croisent dans un bar ou lors d’un concert. C’est en tout cas celle racontée par les américains de HELL STRIKE, en deux mots s’il vous plaît, qui narre les aventures de Charlie Koryn (batterie), Johnatan Quintana (guitare), et José Luis Rodríguez (guitare/chant). Ces trois-là se sont retrouvés un soir de perdition musicale, et ont disserté sur leur passion commune de l’old-school, et de ce son si crade qui caractérisait l’underground bruitiste de l’orée des années 90. Etant déjà membres de combos plus ou moins illustres comme ASCENDED DEAD, RITUAL NECROMANCY, ou BLOODSOAKED NECROVOID, les trois lascars étaient rodés à l’exercice du boucan organisé, et ont recruté pour compléter leur formation Jon Reiner à la basse. Ainsi naquit donc HELL STRIKE, nouvelle entité néfaste bien décidée à assouvir sa passion des antiquités et du vintage en chinant sur les étagères des légendes d’autrefois de quoi meubler leur propre psyché torturée.

Supporté par Chaos Records, le quatuor n’a donc pas tardé à faire des siennes, et publier un premier EP de vingt-trois minutes. Bien décidés à retrouver l’humeur du métissage extrême des nineties, lorsque le genre flirtait avec à peu près toutes les créatures les plus innommables, HELL STRIKE nous propose donc un Death/Black tartare à la BEHERIT, et son label n’hésite d’ailleurs pas à placer quelques comparaisons plus ou moins judicieuses pour attirer le chaland éventuel. C’est donc ainsi que les noms de SADISTIC INTENT, GROTESQUE, THE CHASM, NECROPHOBIC, MORTEM, ou ORDER FROM CHAOS sont cités dans le petit laïus introductif, et autant dire qu’avec un shaker mélangeant le tout, on obtient un cocktail assez proche de ce Hellstrike en un seul mot cette fois.

Rien de fondamentalement exceptionnel, absolument rien de novateur, au contraire, ce premier EP se plaît à humer les effluves nauséabondes du Death le plus sombre des années 90, celui qui fricotait largement sur son temps libre avec le cousin bâtard Black. Une rythmique qui fonce, des guitares qui tournoient, un chant grave et rauque à cheval entre les deux genres, des performances notables dans la bestialité, et de quoi sevrer votre manque chronique de violence brute.

Mais admettons que les américains connaissent leurs classiques, et savent composer l’hommage avec pas mal de flair. Un morceau long et envoutant de bestialité froide comme « First Born of Fire » prouve que les quatre instrumentistes ont beaucoup écouté les scènes américaine, norvégienne et brésilienne d’il y a trente ou quarante ans, et qu’ils sont capables d’en reproduire les tics à l’identique. Mélange d’esprit frondeur et de technique affûtée, ce premier moyen-format étonne de sa clarté de son, mais développe de beaux arguments, et fascine quelque part par son refus absolu de vivre avec son époque. Classique, fondamentalement ancré dans la tradition, ces sept morceaux sont pourtant autant de cartes de visite qu’on se refile entre camés du Death le plus vilain, et une fois l’écoute terminée, la tentation d’en reprendre est si grande qu’on n’y résiste pas. Il faut dire qu’en mélangeant les capacités d’un MORBID ANGEL au radicalisme outrancier d’un MORTEM, les américains proposent un compromis assez relevé.

Entre violence totalement assumée et débridée (« Cadaveric Requiem ») et violence encore plus poussée et finalement ancrée dans un Black Metal des origines (« Re-Abortion »), HELL STRIKE joue sur tous les registres, mais prend soin d’aménager des espaces mid qui permettent de calmer le jeu et d’empeser l’atmosphère pour la rendre encore plus irrespirable. Anecdotique pour certains, ce premier EP incarnera un exutoire tout à fait crédible, entre agression permanente et sadisme concentrique (« Transylvanian Funeral », à la limite de l’Ambient glauque avec ses mélodies amères et ses riffs tournoyant comme des vautours). Une sortie à conseiller aux nostalgiques des nineties, qui retrouveront le souffle fétide d’une haleine Death/Black chargée en charogne.     

                                                                                                                                                                                                         

Titres de l’album:

01. Cadaveric Requiem

02. Chains of Frost

03. First Born of Fire

04. Morbid Abnormality of the Ages

05. Re-Abortion

06. Transylvanian Funeral


Facebook officiel

Bandcamp album



par mortne2001 le 25/09/2022 à 17:41
78 %    80

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Insanity Alert + Sekator + Detoxed

RBD 01/12/2022

Live Report

Fleshcrawl + Disfuneral + Median + Nebulizar

Simony 23/11/2022

Live Report

Frustration + Verdun

RBD 22/11/2022

Live Report

Voyage au centre de la scène : live SAMAEL 1990

Jus de cadavre 20/11/2022

Vidéos

The Cure + The Twilight Sad

RBD 17/11/2022

Live Report

Sepultura + Sacred Reich + Crowbar

RBD 12/11/2022

Live Report

European Tour 2022

Simony 02/11/2022

Live Report

Voyage au centre de la scène : les flyers

Jus de cadavre 30/10/2022

Vidéos

Alcest + Rïcïnn

RBD 26/10/2022

Live Report
Concerts à 7 jours
Lying Figures + Mourning Dawn + Lux Incerta 10/12 : Le Klub, Paris (75)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
NecroKosmos

Idem. Un grand homme. Et un dernier album formidable.

04/12/2022, 16:08

NecroKosmos

Voici la raison pour laquelle je ne fais presque plus de concerts. Les téléphones portables à perte de vue qui te gâchent la tienne. Et qui foutent l'ambiance en l'air...

04/12/2022, 16:06

Jus de cadavre (pas log)

Je trouve effectivement que le chant d'Anselmo est très bon. Meilleur qu'avec Down même ! Musicalement ça tient grave la route aussi. Heureux de voir que Wylde ne pourri pas tout avec du shred à gogo (comme il le faisait avec Ozzy ou encore pire avec BLS).(...)

04/12/2022, 14:49

Humungus

Soirée chez un pote hier...Visionnage en after ce matin de tout ça : GDB mais smiley prévisionnel (cf. fests d'été).Et effectivement, le coup des portables, c'est plus que flagrant et dérangeant...

04/12/2022, 14:37

Dédé

Oui ils feraient mieux de profiter du concert . Du coup l'ambiance est moindre . C'est comme ça maintenant il faut s'adapter, il fut un temps où t'aurais même pas oser sortir ton téléphone sinon ça finissait en miettes dans la fosse&nbs(...)

04/12/2022, 12:31

Buck Dancer

J'étais peu concerné par cette "reformation" mais j'avoue que, apparemment, ça le fait bien. Anselmo a l'air en voix et le groove est là. Par contre horrible tout ces téléphones. On voit que ça, aucune vie dans (...)

04/12/2022, 12:08

RBD

Je connais le groupe depuis longtemps, sans être un intime. Simony a visiblement pris la peine d'exhumer la première version nommée "Doors of No Return" pour bien saisir l'apport de ce réenregistrement sous un nouveau nom.L'aspec(...)

03/12/2022, 14:34

Tak

Je viens de lire cet énorme pavé et c'est du très beau boulot, sérieux et documenté : un grand bravo au rédacteur !Quelques albums que je connais dans le lot (rhaaa enfin quelqu'un qui estime les excellents Defiance à leur juste va(...)

03/12/2022, 11:50

Humungus

Toujours émouvant pour moi de revoir Lemmy à cette période de sa vie...

03/12/2022, 10:51

Kenlemortvivant

Ça se voit ! 

03/12/2022, 07:24

RBD

Toujours avec une illustration par Luisma, le guitariste de Haemorrhage. 

02/12/2022, 13:17

Jus de cadavre

Je ne connaissais pas du tout ce groupe français... Eh ben, quelle baffe ! C'est super bien fait et la production (même si ça a été remasterisé) est juste excellente pour l'époque ! Comment un tel truc n'a t-il pas eu plus de succ&egr(...)

02/12/2022, 12:36

Gargan

Typiquement moi le vendredi soir

02/12/2022, 07:04

Arioch91

@metalrunner : Du megadeth pas renversant chanté par James.

30/11/2022, 19:57

RBD

C'est vrai que ce riff Speed-Thrash passerait bien chez Megadeth sans le chant. Mais je ne me mets pas du tout à rêver d'un album entier bien pêchu, c'est juste un premier extrait. Le concept du double concert avec premières parties différentes est (...)

30/11/2022, 16:02

Humungus

metalrunner + 1 hé hé hé...Plus sérieusement (quoique...), le post de Jus de cadavre aurait pu être mien.

30/11/2022, 09:51

Sadam Mustaine

Depuis 25 ans c'est une blague.Du moins Metallica est un monstre du Métal en se reposant sur 10 ans de sa vie et 5 albums.Depuis 25/30 ans et les cheveux courts c'est même pas digne d'être top 50

29/11/2022, 21:12

Hoover

C'est atroce...

29/11/2022, 20:19

metalrunner

Du megadeth chanté   par James

29/11/2022, 13:37

Dédé

Le morceau est vraiment bien , oui le chant gâche un peu 

28/11/2022, 22:51