Human Erase

Coffin Rites

24/08/2021

Ftwnu2 Records

Replongeons encore une fois si vous le voulez bien dans les arcanes de l’underground extrême. Si la majorité de la production se contente de vieux radeaux vermoulus surnageant sur les eaux fétides de la nostalgie, il arrive qu’au gré des vagues, on découvre un esquif plus solide que la moyenne, au cap différent. Un esquif d’envergure modeste, mais à la barre tenue fermement, et à la vitesse de croisière rapide et constante. Ainsi, en trempant mon clavier dans le marigot des ténèbres, j’ai touché le bois d’un bateau étrange, noir comme le jais, semblant se diriger avec certitude vers une destination connue de son capitaine seul.  

Flanqué d’un baptême intraduisible sur son flanc droit, le navire fendait les flots jonchés de cadavres de plagiaires dont la mort était amplement méritée, le COFFIN RITES détonait dans le paysage ambiant, et de sa cale émanaient des sons étranges, se voulant l’écho de décennies passées à essayer de transcender le classicisme pour le rendre moins formel. Plus prosaïquement, cet équipage venant de Minneapolis, Minnesota, s’ingéniait à reproduire des sons d’époque, tout en trahissant sa condition de groupe contemporain. Et c’est ainsi que les embruns se mélangeaient dans les tympans, évoquant tout autant les longues routes BM des années 90, comme les détroits Death Metal du nouveau siècle. Une découverte de plus à ajouter sur la carte ? Nous n’en sommes pas là, mais un voyage différent, plus exotique, et moins prévisible que ces croisières organisées sur les rives de la Norvège ou de la Floride.

Fondé en 2020 après avoir battu pavillon COFFINROT pendant trois ans (2017/2020), COFFIN RITES est l’exemple type de groupe méchamment méchant (la redondance est voulue), mixant ses influences pour régurgiter une musique plus personnelle, mais pas moins agressive pour autant. Empruntant au Death sa vitesse d’exécution et ses intentions malveillantes, au Black ses intonations criardes et sombres, et au Thrash ses motifs les plus accrocheurs rythmiquement, ce quintet inspiré, formé de Casey Harris (basse), Tom Tier (batterie), Taylor Haagensen & Will Maravelas (guitares) et Drew Blood (chant), peut se reposer sur une expérience conséquente dans le milieu et mettre en avant ses nombreuses références (UNITED TEACHERS OF MUSIC, BEGRAVEMENT, WITCHDEN, COFFINROT, ANNIHILATION PROCESS, TREASONS, NOBLE BEAST, HIGH HOPES, ECHOES OF THE FALLEN, SEARED, DEFILED CHRIST, AGONY REIGNS, SEVERALITY, TIME FOR PLAGUE, CHALICE OF SUFFERING, INSECT DEATH, PLAGUE OF STARS, WE ARE LEGION, SOLACE IN MURDER, AND HOPE TO DIE, GLUTTON FOR PUNISHMENT , WARVOLUTION, COLD COLOURS, BIOWAR, WITCHDEN, EXOPHAGE, BRAIN BLEED, COGNITIVE DISSONANCE, ARMUS , CORPSE FIEND, HILDIFYR).

De vieux loups donc, qui armés d’une détermination hors du commun nous proposent avec leur premier véritable album un déferlement de haine constant, à la lisière du Black et du Death, qui n’est pas sans rappeler parfois les exactions les plus crédibles de CRADLE dans une version moins vulgaire. Beaucoup de plans donc, une dualité vocale très efficace se partageant entre les couinements de sorcière et les sentences de démon, une rythmique à l’abattage impressionnant, des blasts subtilement placés, des riffs catchy ou tournoyant, et une ambiance générale en fournaise qui vous brûle la plante des pieds…Et le reste.

En jouant la diversité à quelques détails près, le quintet a gardé sa cohésion, mais ne lasse pas en quarante-cinq minutes. En mixant EMPEROR, ARCTURUS, DIMMU BORGIR, ATHEIST, et en admettant que CARCASS, GOATWHORE, SKELETONWITCH et ROTTING CHRIST peuvent servir de repères à leurs fans potentiels, les COFFIN RITES développent un beau sens de l’emphase, une théâtralité morbide effective, sans oublier le prosaïsme des motifs les plus terre à terre du Metal extrême (saccades, breaks aux soli dignes d’un groupe de Techno-Death…).    

   

Véritable tsunami de brutalité effective, Human Erase semble en effet la bande-son idéale à cette apocalypse qui nous tend les bras chaque année de plus en plus près. Vulgarisé d’un lénifiant Blackened Death que j’ai moi-même employé pour ne pas me creuser la tête, le groupe est pourtant plus qu’une simple tumeur de plus sur le corps de l‘inventivité, et développe des idées très personnelles, noyées dans un torrent de licks, de cassures, d’accélérations en coup de reins, tout en prenant bien soin de se montrer allusif à tous les courants en vogue ces trente dernières années. Et que ce soit en broyant les os de CARCASS dans le pressoir d’AT THE GATES (« Heart Of Darkness »), ou en jouant le Thrash/Death/Black progressif, évolutif et ambitieux (« Human Erase », épilogue dantesque qui pousse tous les excès à leur paroxysme), COFFIN RITES reste crédible, individualiste mais reconnaissant du travail accompli par ses aînés, et asymptomatique sur la scène nostalgique actuelle.

Un recyclage plus que pertinent, pour un album en forme de gros grain se transformant en vague solitaire dévastatrice en pleine mer. Tout en évitant le naufrage de la citation trop évidente, et les récifs old-school les moins visibles.   

              


                                                                                                                                                                                          

Titres de l’album:

01. Buried In Blood

02. Cryogenic Awakening

03. Killing Time And Space

04. Heart Of Darkness

05. The Night Speaks

06. Mask Of Sanity

07. Last Nail In The Coffin

08. Season Of The Bone Harvest

09. Beginning Of The End

10. Human Erase


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 08/04/2022 à 15:32
85 %    510

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

HELLFEST 2024 / Clisson

Jus de cadavre 15/07/2024

Live Report

Escuela Grind + BMB

RBD 08/07/2024

Live Report

The Mandrake Project Live 2024

Simony 05/07/2024

Live Report

Hatebreed + Crowbar

RBD 18/06/2024

Live Report

Nostromo + Nwar

RBD 03/06/2024

Live Report

Dvne + My Diligence

RBD 29/05/2024

Live Report

Anthems Of Steel VI

Simony 24/05/2024

Live Report

Pessimist + Demiurgon

RBD 14/05/2024

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Jus de cadavre

On me dit dans l'oreillette que la femme de Rob (qui est française) est fan d'Indochine et qu'elle ne serait pas étrangère à cette décision de reprise... L'amour rend aveugle, mais sourd aussi apparemment.

18/07/2024, 14:59

Humungus

Monument.

18/07/2024, 13:39

Humungus

"Kirk et Rob reprennent "L'Aventurier" d'Indochine"... ... ...Le groupe qui aime à se tirer une balle dans le pied quoi !Après l'ignominie de la reprise de Johnny il y a quelques années...A la prochaine date franç(...)

18/07/2024, 09:35

Alain MASSARD

juste excellent!!!!

17/07/2024, 16:30

Tourista

''Shoot the babies in the nest, that's the real hunting''

17/07/2024, 08:37

Ivan Grozny

Pour ma part :Jeudi : Ashinhell / Immolation / Brujeria / Megadeth (aïe aïe) / Shining (le groupe norvégien) / Sodom / Cradle of FilthVendredi : Fear Factory / Savage Lands / Kanonenfieber / Satyricon / Emperor / Machine Head (la fin vite fait pour boire un coup) / (...)

17/07/2024, 01:16

Gargan

« Wher’ar’you Marshall ? » « yeahiyeaah wohooo !! »

16/07/2024, 21:51

LeMoustre

Sympa.En plus tête d'affiche au Pyrenean Open Air en septembre. Ça se loupe pas ça 

16/07/2024, 10:06

Cupcake Vanille

Ok c'est très différent de la période You Will Never Be One of Us qui était plus un mix sauvage et efficace entre un Slayer et Napalm Death. Todd Jones change encore de style vocalement, pour un truc plus vomissant rempli de glaire dans une ligne death(...)

15/07/2024, 11:11

RBD

Excellent ! Ils sont revenus tourner ce clip à la "Maison des choeurs" où nous les avions vus pour un concert inoubliable à l'automne 2023. Il s'agit d'une ancienne chapelle de style Louis XIV (mais pas baroque) accolée à l&apos(...)

11/07/2024, 16:43

Simony

@Tourista : je partage en tout point tes dires. Si ce n'est pour MAIDEN car je suis un incorrigible fan qui aimera toujours ce groupe et les voir sur scène mais je comprends parfaitement ton point de vue que j'applique à AC/DC par exemple. J'ai une super image de la d(...)

11/07/2024, 09:59

Simony

@Tourista : je partage en tout point tes dires. Si ce n'est pour MAIDEN car je suis un incorrigible fan qui aimera toujours ce groupe et les voir sur scène mais je comprends parfaitement ton point de vue que j'applique à AC/DC par exemple. J'ai une super image de la d(...)

11/07/2024, 09:59

Jus de cadavre

Quand NAILS se met au Speed Thrash   ! Bah ça bastonne !

10/07/2024, 19:48

Tourista

Pardon : présent à Paname.

10/07/2024, 18:41

Tourista

Présent.  Set-list hyper solide, groupe hyper en place et son aux petits oignons. Plaisir manifeste du chanteur (malgré sa crève) et accueil formidable (est-ce une surprise ?) du public. Le plus appréciable dans la forme c'était sa gestuelle dimensionn(...)

10/07/2024, 18:40

RBD

C'est vrai qu'il se maintient bien malgré les ans. Cela me rappelle il y a fort longtemps quand j'avais vu Blaze Bailey tourner en solo peu après son départ de Maiden. Mais Bruce est à un autre niveau de charisme et de talent, c'est clair.

10/07/2024, 12:43

wolf88

salut, ce n est pas Autriche mais Australie   

08/07/2024, 18:48

LeMoustre

Tuerie intégrale.Point.

07/07/2024, 14:33

Humungus

"Je préfère d'ailleurs aller jusqu'au Rockhal plutôt que de monter à Paris où tout n'est que galère et source de stress et d'énervement".Amen !

06/07/2024, 08:19

Gargan

Ah oui ! J’espère que ce sera l’occasion pour faire quelques dates, hâte de les revoir.

06/07/2024, 08:08