I

Haunted Plasma

31/05/2024

Svart Records

Nous voulons propager un son nouveau que personne n’a encore entendu.  

Combien de fois avons-nous lu cette accroche promotionnelle dans les laïus accouchés par des artistes qui croient encore avoir inventé quelque chose. Des centaines, des milliers de fois ? Et quelle est la conclusion dans pratiquement tous les cas ? On a évidemment déjà entendu ça, sous une forme ou sous une autre, et le fait d’accommoder de vieilles recettes ne donne pas nécessairement un nouveau plat. Une nouvelle saveur sans doute, mais la base reste la même.

Le projet HAUNTED PLASMA, mené par des membres d’ORANSSI PAZUZU, K-X-P, GRAVE PLEASURES et AAVIKKO a donc jugé utile de nous prévenir du caractère inédit de sa démarche. Si l’originalité artistique est indéniable, si le résultat porte la marque des expérimentations glaciales du nord de l’Europe, si le détachement est très finlandais, et si l’ambiance oscille entre le club underground et la fête privée sur invitation, la structure synthétique rappelle les grandes heures Darkwave des années 80, et surtout, ce célèbre Krautrock allemand que les FAUST, CAN, KRAFTWERK, AMON DUUL et autres POPOL VUH ont popularisé à petite échelle dans les seventies.

Juho Vanhanen (ORANSSI PAZUZU, GRAVE PLEASURES), Timo Kaukolampi (K-X-P, OP:L BASTARDS) et Tomi Leppänen (CIRCLE, AAVIKKO, K-X-P) n’en ont pas moins le mérite d’avoir tenté quelque chose de différent, mais pas moins violent. Nous sommes loin de l’Electro-Metal évident et inspiré par l’Industriel le plus commercial, et plus proche d’une version dancefloor d’un VIRUS au sommet de ses capacités. En cinq morceaux seulement, le trio parvient à nous extirper de la réalité pour nous transporter dans un monde de répétitions, de stoïcisme, de chaleur des corps, et de rigueur lumineuse.

Cinq morceaux, mais largement développés. Basés sur un thème rythmique et mélodique, chacun d’entre eux possède ses qualités propres, et certains se montrent même plus violents que nombre de groupes Metal supposément terrifiants. Soutenu par les interventions vocales de Mat McNerney (HEXVESSEL, CARPENTER BRUT, GRAVE PLEASURES/BEASTMILK), Pauliina Lindell (VUONO, DUST MOUNTAIN) et Ringa Manner (RUUSUT, THE HEARING), le trio empile donc des texture de sons, qui citent la Cold Wave, la vague Synth Wave des années 2010, mais aussi un fond Black Metal ambiant qui intervient sous la forme de fulgurances sombres, et ce mille-feuilles se montre étonnamment digeste, loin d’une séance d’onanisme en studio destinée à flatter les egos.

Néanmoins, soyez conscient que tout ceci est très loin d’un Rock classique, encore plus d’un Hard-Rock standard. Nous évoluons ici en terre expérimentale, et si le trio parvient à réconcilier Bjork, GODFLESH, CARPENTER BRUT et FIELDS OF THE NEPHILIM, il n’en reste pas moins une nouvelle preuve d’exotisme de la part de Svart Records.

A la manière d’un PINK FLOYD défroqué et soudainement plus concentré sur la substance que sur le message, I - qui peut s’interpréter comme le premier chapitre d’une nouvelle saga ou le moi/ego, vers lequel on se tourne pour exister différemment - est donc une œuvre qui demande du temps, qui demande des efforts, mais qui procure des sensations éprouvantes, entre redondance et insistance. Celle d’une mélodie rachitique qui se répète ad nauseam, et qui plonge dans une transe assez proche de celle que connaissent les clubbers qui se réunissent dans les bas-fonds pour célébrer FRONT 242, LAIBACH et KRAFTWERK.

Il est assez facile d’entrer dans cet album. Il est aussi facile d’en saisir les teintes et les nuances sans faire preuve d’une attention particulière. Mais il est aussi très difficile d’en appréhender la réalité dans son ensemble sans faire un gros effort de concentration et d’évasion. Oublier ses repères Rock pour se perdre dans un labyrinthe de sons qui s’il a été construit à la fin des années 70, a souvent été rénové depuis.

C’est en tout cas ce que l’on ressent en s’immergeant dans les eaux troubles du long final « Haunted Plasma », œuvre éponyme qui se souvient des YOUNG GODS, mais aussi de l’école allemande des années dures. Les multiples effets, cette rythmique synthétique qui bondit, ces voix désincarnées qui agissent comme des mises en garde, sont autant d’éléments qui contribuent à construire une cathédrale sonore que les CHEMICAL BROTHERS auraient pu fréquenter.

La messe est donc longue, mais elle est dite avec brio. Sans parler le latin, HAUNTED PLASMA associe l’ascétisme robotique du Krautrock, les enchevêtrements complexes du Rock Progressif, et la souplesse de la Synth-Wave, qui n’est pas utilisée ici comme un simple gimmick rétro.

Je pense que tout a été précisé, que tout est maintenant un peu plus clair, et je me fais une joie de vous laisser découvrir ce I, qui je l’espère annonce un II, ou un You, sait-on jamais. Faites-en ce que vous voulez, danser, gesticulez, analysez, laissez-vous pénétrer, mais ne passez pas à côté d’un des disques les plus rafraîchissants de ce printemps peu clément.

Ça ne peut pas vous faire de mal.      

      

Titres de l’album :

01. Reverse Engineer

02. Machines Like Us

03. Spectral Embrace

04. Echoes

05. Haunted Plasma


Facebook officiel


par mortne2001 le 01/06/2024 à 19:39
90 %    103

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Escuela Grind + BMB

RBD 08/07/2024

Live Report

The Mandrake Project Live 2024

Simony 05/07/2024

Live Report

Hatebreed + Crowbar

RBD 18/06/2024

Live Report

Nostromo + Nwar

RBD 03/06/2024

Live Report

Dvne + My Diligence

RBD 29/05/2024

Live Report

Anthems Of Steel VI

Simony 24/05/2024

Live Report

Pessimist + Demiurgon

RBD 14/05/2024

Live Report

Voyage au centre de la scène : ARGILE

Jus de cadavre 12/05/2024

Vidéos
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
RBD

Excellent ! Ils sont revenus tourner ce clip à la "Maison des choeurs" où nous les avions vus pour un concert inoubliable à l'automne 2023. Il s'agit d'une ancienne chapelle de style Louis XIV (mais pas baroque) accolée à l&apos(...)

11/07/2024, 16:43

Simony

@Tourista : je partage en tout point tes dires. Si ce n'est pour MAIDEN car je suis un incorrigible fan qui aimera toujours ce groupe et les voir sur scène mais je comprends parfaitement ton point de vue que j'applique à AC/DC par exemple. J'ai une super image de la d(...)

11/07/2024, 09:59

Simony

@Tourista : je partage en tout point tes dires. Si ce n'est pour MAIDEN car je suis un incorrigible fan qui aimera toujours ce groupe et les voir sur scène mais je comprends parfaitement ton point de vue que j'applique à AC/DC par exemple. J'ai une super image de la d(...)

11/07/2024, 09:59

Jus de cadavre

Quand NAILS se met au Speed Thrash   ! Bah ça bastonne !

10/07/2024, 19:48

Tourista

Pardon : présent à Paname.

10/07/2024, 18:41

Tourista

Présent.  Set-list hyper solide, groupe hyper en place et son aux petits oignons. Plaisir manifeste du chanteur (malgré sa crève) et accueil formidable (est-ce une surprise ?) du public. Le plus appréciable dans la forme c'était sa gestuelle dimensionn(...)

10/07/2024, 18:40

RBD

C'est vrai qu'il se maintient bien malgré les ans. Cela me rappelle il y a fort longtemps quand j'avais vu Blaze Bailey tourner en solo peu après son départ de Maiden. Mais Bruce est à un autre niveau de charisme et de talent, c'est clair.

10/07/2024, 12:43

wolf88

salut, ce n est pas Autriche mais Australie   

08/07/2024, 18:48

LeMoustre

Tuerie intégrale.Point.

07/07/2024, 14:33

Humungus

"Je préfère d'ailleurs aller jusqu'au Rockhal plutôt que de monter à Paris où tout n'est que galère et source de stress et d'énervement".Amen !

06/07/2024, 08:19

Gargan

Ah oui ! J’espère que ce sera l’occasion pour faire quelques dates, hâte de les revoir.

06/07/2024, 08:08

Moshimosher

Un nouvel album ! Bonne nouvelle !

06/07/2024, 06:56

Moshimosher

Très cool, comme news !

05/07/2024, 19:06

Moshimosher

Du très bon ! Je viens juste de le recevoir ! 

05/07/2024, 19:06

Jeff

Cela fait toujours plaisir de te lire RBD

04/07/2024, 21:58

senior canardo

"Tes photos promo avec force chaines et autres bracelets cloutés pour revenir à l’époque de tes débuts sont grotesques." n'est pas Niefelheim qui veut lol

04/07/2024, 12:56

Gargan

Merci pour la découverte, je serai sûrement passé à côté. ça s'écoute étonnamment bien (la fluidité avec un tel mélange n'est pas donnée à toute le monde, c'est généralement une m(...)

02/07/2024, 08:24

LeMoustre

Acheté Disséqué Tuerie

02/07/2024, 07:00

Buck Dancer

RBD et Humingus: "C'est ce qu'on aime dans notre scène"Ce genre d'anecdotes aussi, on aime ( alors que je connais ni le groupe ni le disquaire en question)

02/07/2024, 05:23

Bastos

Putain ça défonce 

02/07/2024, 01:19