WITCHERY, c’est un peu le groupe qu’on retrouve à intervalles réguliers, qui ne surprend jamais, à l’instar d’un AC/DC ou d’un MOTORHEAD, mais qui sait toujours nous satisfaire d’un Metal torride branché directement sur l’enfer.

Avec cinq LP au compteur, et presque vingt ans d’existence, ce quasi supergroupe de l’extrême affiche une belle régularité, à peine enrayée par un hiatus de six ans, qui vient justement de trouver son terme avec la sortie sur Century Media d’In His Infernal Majesty's Service.

Ce sixième effort studio risque d’ailleurs de faire beaucoup parler de lui, puisqu’il semble être sans conteste la meilleure réalisation d’un groupe qui pour une fois, a des chances de surprendre et d’étonner même ses fans les plus acharnés.

Non que l’approche du quintette a changé, mais des ajustements dans son line-up ont permis un léger glissement de ton, et une adaptation globale à un son qui trouve son acmé aujourd’hui dans cette nouvelle formalisation de l’outrance Black N’Roll, ou Thrash N’Black, selon les opinions.

Exit donc Legion, l’ex MARDUK qui agitait le précédent Witchkrieg de ses vociférations un peu stériles, et bonjour Angus Norder (NEKROKRAFT), qui de ses harangues acides et rauques apporte un surplus de sauvagerie et de puissance à un album qui décidemment, fait preuve d’un tonitruant regain de forme et de violence.

Si j’ai toujours apprécié les délires consistants du trio/ossature Sharlee D'Angelo (basse, ARCH ENEMY/SPIRITUAL BEGGARS/THE NIGHT FLIGHT ORCHESTRA), Richard Corpse (guitare, SATANIC SLAUGHTER), et Patrik Jensen (guitare, THE HAUNTED), j’avoue ne jamais m’être emporté au moment de juger leur musique, qui si elle était efficace manquait de ce grain de folie qu’on semblait sentir poindre sous le brouhaha ambiant. Cette folie est aujourd’hui concrète et palpable à travers chaque piste de ce terrible In His Infernal Majesty's Service, qui parvient pour une fois à associer le groove d’un Thrash implacable, la patine Rock suédoise inimitable, et les démences BM locales.

En gros, une synthèse incroyable de ce que la scène extrême suédoise est capable d’exporter dans le monde entier, avec en plus, cette originalité qui transforme chaque tentative en invocation d’un Lucifer fan de Metal, capable de transcender n’importe quel riff pour le transformer en feu de bûcher.

Pour mettre en relief tous les aspects de leur vilénie, les WITCHERY n’y vont pas avec le dos de la croix inversée, et survolent les débats grâce à d’incessants changements d’humeur, toujours noire bien évidemment, mais parfois ouvertement enragée, parfois un peu plus larvée, mais toujours pertinente dans la provocation salée. D’ailleurs, l’objectif est clairement défini dès l’ouverture/jeu de mot « Lavey-athan », qui de sa rythmique à la MOTORHEAD et de son thème ENTOMBED/THE HAUNTED pose sans équivoque les pions sur la table, et cavale d’un tempo d’enfer sur les routes d’un Néo Thrash grassement entaché de Black furieux et de Speed teigneux.

Les pendules étant mises à l’heure six heures et soixante-six minutes, le chrono peut tourner pendant une grosse demi-heure pour éprouver votre résistance à une agression ininterrompue, qui parfois connaît des pics d’intensité assez flagrants.

Ainsi, le cathartique « The Burning Of Salem », et sa claire référence à DARK ANGEL rappelle les plus grandes heures du Thrash le plus vilain des années 80, et unit les esprits de THE HAUNTED et de la bande à Eric Meyer, dans un ballet de l’outrance mené par un Tom Angelripper très précis dans son pas de deux. Les vocaux montrent clairement que l’heure n’est plus à la rigolade, et les prouesses rythmiques du nouveau venu Christofer Barkensjö (LIK, CARNAL FORGE, GRAVE, et une foultitude de références) à la batterie confèrent encore plus de folie à un titre déjà débordant d’hystérie.

Mais faire le point de tous les brulots présents sur ce sixième album reviendrait à faire l’inventaire de l’arsenal d’une troupe d’élite partie débusquer des terroristes.

Evidemment, impossible d’occulter l’ultraviolence déclarée d’un atomique « Gilded Fang », qui de ses blasts sans pitié ressuscite le meilleur MARDUK, ni d’oublier en route le groove Heavy malsain et subtilement BM de « In Warm Blood », qui dégénère d’un mid tempo terriblement accrocheur, à l’instar d’un catchy « Feed The Gun » qui de son riff tonitruant et redondant domine une rythmique soudainement posée et régulière…Mais comme tous les morceaux sont indispensables d’une manière ou d’une autre, l’examen poussé semble vain et autant écouter pour apprécier dans le texte la nouvelle livraison des Suédois énervés.

Non, ce qui choque sur ce In His Infernal Majesty's Service, c’est clairement l’osmose flagrante entre les trois formateurs historiques de la légende et les deux nouveaux venus, comme si cette formation DEVAIT incarner l’essence même de WITCHERY, et occulter un passé aussi glorieux soit-il.

On sent à chaque détour une réelle complémentarité qui découle sur une créativité et une exubérance fascinantes, et on en vient à regretter que le puzzle n’ait pas été assemblé plus tôt.

Si vous en doutez, n’importe quel morceau de ce sixième LP suffira à vous le prouver. Je pourrais bien évidemment invoquer le hit improbable « Zoroast », qui ose le Rock N’Roll de Lemmy dans un contexte ARCH ENEMY/CREMATORY, ou l’implacable « Netherworld Emperor », qui renifle les exhalations d’un CELTIC FROST pour mieux les souffler sur des braises DARKTHRONE. Mais vous seuls pouvez éprouver la véracité de mon constat en vous sevrant de la chaleur piquante de ce disque qui représente le sommet d’une carrière pourtant déjà bien chargée.

Car même lorsque le groupe joue la montre et se laisse entraîner sur la durée (« Empty Tombs »), l’imagination pointe le bout de son diapason pour une orgie de bestialité Thrash N’Black chauffée au tisonnier.         

 

In His Infernal Majesty's Service est la preuve faite boucan qu’après vingt ans de carrière, on peut encore piquer au vif et satisfaire ses fans les plus dévoués, sans pour autant changer d’idée. Si la ligne directrice du groupe n’a pas dévié depuis 1998 et l’initial Restless & Dead, elle trouve ici son apogée, grâce à un silence de plusieurs années et la découverte des deux pièces de l’énigme qui manquaient. L’apport d’Angus Norder mais aussi de Christofer Barkensjö est indéniable, et transforme ce sixième effort en véritable démonstration du potentiel incroyable d’un groupe indispensable.

L’art suédois pour accommoder l’extrême est donc toujours roi, et fait le bonheur de Century Media qui dispose ainsi d’une sortie de choix pour amorcer les fêtes.

 Un genre de cadeau de Noël un peu tordu, qui se pose sous un sapin en plastique fondu. Mais vous n’échangeriez quand même pas un WITCHERY du meilleur cru contre une paire de chaussettes écru ?


Titres de l'album:

  1. Lavey-athan
  2. Zoroast
  3. Netherwqrld Emperor
  4. Nosferatu
  5. The Burning of Salem
  6. Gilded Fang
  7. Empty Tombs
  8. In Warm Blood
  9. Escape From Dunwich Valley
  10. Feed the Gun
  11. Oath Breaker

Facebook officiel


par mortne2001 le 08/12/2016 à 12:00
90 %    404

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Block Buster

Losing Gravity

Metalian

Vortex

Ancient Moon

Benedictus Diabolica, Gloria Patri

The Defiants

Zokusho

Lee Aaron

Power, Soul, Rock N' Roll – Live in Germany

Aphrodite

Lust and War

Freternia

The Gathering

Urkraft

Our Treacherous Fathers

Monarque

Jusqu’à la Mort

Black Star Riders

Another State Of Grace

Sacral Night

Ancient Remains

Kryptos

Afterburner

Immortal Bird

Thrive On Neglect

Korn

The Nothing

Damim

A Fine Game Of Nil

Kobold

Masterpace

Warvictims

The Horse and Sparrow Theory

Dead Heat

Certain Death

Void King

Barren Dominion

The New Death Cult

The New Death Cult

Death Feast Open Air 2019

Mold_Putrefaction / 19/09/2019
Brutal Death Grind

Dopethrone + Wormsand

RBD / 12/09/2019
Doom

DISOWNING, Interview avec Butcher (chant)

youpimatin / 10/09/2019
Death Metal

Concerts à 7 jours

Flush!! + Xbreak Outx

26/09 : L'ambuscade, Lyon (69)

+ Elyose + Ancient Bards

26/09 : Le Gibus, Paris (75)

Mars Red Sky + Lysistrata + It It Anita

27/09 : La Nef, Angoulême (16)

Pictured + Evilness + Gengis

27/09 : Le Spot, Spézet (29)

A Very Sad Story + Cleaver

27/09 : Le Dropkick, Reims (51)

Vola + Arch Echo + Rendezvous Point

27/09 : Hard Rock Café, Lyon (69)

Misþyrming + Vortex Of End + Darvaza

27/09 : Le Gibus, Paris (75)

Bliss Of Flesh + MÖhrkvlth + Vosegus

28/09 : Espace Leo Ferre, Brest (29)

Alea Jacta Est + Stinky + Wank For Peace

28/09 : Le Rex, Toulouse (31)

Blood Ages + Pray Manticore + From Dusk To Dawn

28/09 : Ecole Des Filles, L'isle-bouzon (32)

Pictured + Evilness + Gengis

28/09 : La Fontaine De Brocéliande, Saint-péran (35)

Fange + Grist + Verdun

28/09 : Molodoï, Strasbourg (67)

Malkavian + Warband + Shut The Fuck Up

28/09 : Rock'n'eat, Lyon (69)

Temple Of Baal + Archgoat + Au Champ Des Morts

28/09 : Le Petit Bain, Paris (75)

Furies + Nemost + No Return

28/09 : Salle Claude Pouillet, Evry-gregy-sur-yerres (77)

Monarch! + Vouna

28/09 : L'hélice, Toulon (83)

Promethean + Chapel Of Disease + Sulphur Aeon

29/09 : Le Glazart, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

Effectivement super petite association de gaillards passionnés et surtout très sympas.
J'ai déjà fait à maintes reprises le trajet jusque Fismes histoire de voir sur scène mais aussi backstage (bah oui, j'suis un gros fana de dédicaces... Une putain de groupie quoi...) des groupes ou de(...)


Aaah !
Effectivement, tu t'étais mal exprimé alors...
Vaut mieux ça.
J'ai déjà connu des têtes de con au niveau sécu mais là, cela faisait un peu beaucoup tout de même.


Vraiment très bonne chronique qui m'a donné envie de redécouvrir ce magnifique album.


J'aime burn excoriate et merci pour la piqure de rappel avec gurkkhas


Une excellente de putain de bonne nouvelle !!


@humungus : j'ai dû mal m'expliquer. Le type a été balancé du public par dessus la barrière et est retombé bien lourdement derrière quoi. Pas sur ses guiboles... et les gars de la secu l'ont relevé ensuite. ;)


Artwork horrible. En espérant qu'il sera un peu plus solide que le dernier.


1) Inutile de dire que ce report et une fois de plus hyper complet.
Cela devient vraiment lassant d'écrire ça à chaque fois mec...
2) "Pour manger, c’est soit des frites, soit une part de pizza"
QUOÛÛÛAH ?!?!
Pas de stands vegano-pakistanais sur ce genre de fest ? Imp(...)


1) JTDP + 1.
2) "Un spectateur un peu plus chaud que les autres passe par-dessus la barrière suite à un slam qui tourne mal et s'écrase juste devant la scène ! la volée qu'il a pris le mec !"
Donc si j'ai bien suivi, un spectateur passe par dessus les barrières (involontairement qu(...)


Bah vu qu'Exodus est plus en moins en stand-by tant que Holt n'en a pas fini avec Slayer, Altus a bien raison de réactiver Heathen. Perso c'est une excellente nouvelle, qui sera encore meilleure si je parviens à voir le groupe live.


Des piges Heathen, le mec est dans Exodus aujourd'hui je savais pas que ça tourné encore.


Et bien, une chronique de Freternia, si je m'attendais à ça! J'avais en effet totalement perdu de vu ce groupe, disparu des radars et visblement peu regretté. A l'époque (et cela ne nous rajeunit pas), j'avais été emballé par le côté épique du 1er album, mais j'avais trouvé le second part(...)


Bravo pour ce report exhaustif. Sur ce genre de festival je suis certain que je me calerais plutôt sur les têtes d'affiche, si j'y allais. Elles sont plus de ma génération (je confirme en passant que Decapitated a été un groupe majeur alors) et je trouve que les vieilles écoles étaient plus (...)


Cela a été corrigé, ce sera bien le 2 mai à Toulouse, un samedi.


"Pendant ce temps là le batteur de KORPSE fait un slam, et une nana vomit à côté de moi, parfait" xD !

Sinon excellent report Mold, comme d'habitude. Tu m'impressionne à tout voir / tout retenir comme ça ! Le gros kiff sur Waking tu m'as tué ;)


Excellent album ! Plus dynamique que le précédent tout en gardant cette lourdeur et cette hargne si caractéristiques du groupe !


merci beaucoup pour ce report, concis et précis...et merci de faire suivre l'actualité du brutol jusqu'à Roazhon...
Et enfin cimer pour Smat's...
ROM1 - KDS CREW


Hihi, je savais que c'était fait pour toi... :-D


Cette affiche... J'en rêvais... ... ...


@kairos +1 !