Into Never Shall

Expunged

30/07/2021

Hells Headbangers Records

Je vous ai déjà présenté le canadien Jo Galipeau aka Jo Capitalicide à l’occasion de la sortie d’un de ses projets annexes ICE WAR, et si vous aviez apprécié sa compagnie le temps d’un album, alors le concept EXPUNGED a toutes les chances de vous plaire. Ce jeune Punk avide de Death, Thrash et autres exactions bruitistes s’en revient sous la coupe d’un de ses contemporains, le guitariste William Finn, membre de DEADSOULALLIANCE et ex-EVOLUTION FAIL. Ce tempétueux guitariste, membre actif de la scène depuis le milieu des nineties a eu l’idée de s’exprimer en langage Death ancien, hérité du dictionnaire scandinave de la fin des années 80, pédale HM-2 en avant, et chant sourd en background. Fondé en 2019 avec l’aide du batteur K.F, EXPUNGED a d’abord proposé à son public de maniaques une première démo sans nom, avant de lâcher un premier EP éponyme en 2020. Une seconde démo a vu le jour cette même année 2021, ainsi qu’un split en compagnie d’IMMORTAL FORCE, avant que le trio ne se lâche sur la longueur d’un premier album complet, cet Into Never Shall proposé par les esthètes de Hells Headbangers.

Et il n’est guère étonnant que le label US se soit intéressé de près à cette mixture de Death, de Thrash, de Black paillard et de Punk. Tout à fait intégré à la discographie pléthorique du label, ce premier album joue la franchise underground des eighties, avec sa production passéiste et son approche ne l’étant pas moins. Il est d’ailleurs possible avec un peu d’imagination, non de voir Casimir dans les nuages mais HELLHAMMER dans la musique des canadiens, Into Never Shall ressemblant comme deux gouttes d’eau au petit fils d’Apocalyptic Raids en version plus mature, mais aussi plus diabolique.

Entre la malice suédoise et la fourberie suisse, ce produit totalement canadien dans les faits, reprend à sa sauce les recettes d’ENTOMBED, de DISMEMBER, en allégeant le tout d’une propension au blasphème lycéen. La voix de Jo, toujours aussi sourde et unique, permet aux thèmes simples et répétitifs de se montrer plus pertinents, bien que l’ensemble sonne convenu dans la débauche, au point de vous tendre un mouchoir en papier après éjaculation de riffs en pleine face. Sorte d’orgie clean entre gens éduqués, EXPUNGED essaie de sonner crade et malpoli, ce qu’il est quelque part, mais reste raisonnable dans son vice. Malgré quelques blasts bien placés qui évoquent des coups de reins bien velus, l’ensemble du répertoire ne dépasse que très rarement les limites de la décence, sauf lorsque l’excitation est à son comble de Clandestine (« Architects of Oblivion »).

Très en phase, les trois musiciens (A.K a depuis remplacé K.F derrière les futs) restent donc classiques, mais dégagent une énergie sauvage qui fait plaisir à entendre, et qui est plus ou moins le dénominateur commun de toutes les saillies musicales de ce cher Jo. Ici, sa basse et son chant sont le centre d’intérêt, à la même hauteur que la guitare de William Finn, qui mouline Death n’Crust pendant moins de quarante minutes, aidé en cela par la frappe atomique de son nouveau percussionniste. 

Cru, mais saignant aussi, violent, mais abordable, passéiste, mais ancré dans son époque, ce premier LP ne surprendra personne, mais réjouira tout le monde. Basé sur un principe de Death/Punk notoire, joué avec les tripes, Into Never Shall est une récréation intéressante, mais aussi un projet viable qui aborde tous les aspects du Death traditionnel des nineties, décade d’émergence de ce cher William. L’homme rend donc hommage à ses influences et salue sa jeunesse de licks sombres et directs, parfois agrémentés de timides mélodies, et très emprunts de classicisme suisse à la Tom Warrior des jeunes années.

Inutile de détailler un tracklisting qui ne propose que peu de variations, puisque le tout a été conçu comme une attaque impitoyable et monolithique. On pourra tout au plus souligner le fait que le trio se sent suffisamment à l’aise pour nous offrir du Death Heavy et poisseux de première qualité (« Mass Grave »), mais qu’il n’est jamais aussi efficace que dans le rentre-dedans primitif et linéaire (« Gas Attack »). Un disque exutoire qui fait du bien au mal qui sommeille en nous, et qui réveille nos instincts les plus primaires et nos réflexes les plus conditionnés.

Le genre de rondelle qui vous donne envie de bleugler un bon « Bleuaaarrrrgh !!! » totalement gratuit en rentrant dans un supermarché ou en arrivant au bureau.   

                                                                                                                                                                                                        

Titres de l’album:

01. Decompose          

02. Gas Attack          

03. Torn Apart

04. Drown in Fire

05. Early Tragic End 

06. Architects of Oblivion

07. Amidst the Embers         

08. Mass Grave         

09. Into Never Shall  

10. Stolen Life


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 30/07/2021 à 15:25
78 %    379

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


pierre2
@185.249.189.225
05/08/2021, 10:22:43

pas mal

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Blood Sugar Sex Magik

mortne2001 25/09/2021

From the past

Benighted + Shaârghot + Svart Crown

RBD 22/09/2021

Live Report

Use Your Illusion I & II

mortne2001 18/09/2021

From the past

Witchfuck : le contre-pouvoir en Pologne

Simony 14/09/2021

Interview

Voyage au centre de la scène : CATACOMB

Jus de cadavre 29/08/2021

Vidéos

LA CAVE #6 : une sélection d'albums Metal Extreme

Jus de cadavre 20/08/2021

La cave

Suffocation 2014

RBD 09/08/2021

Live Report

SWAMP TERROR : La bête des marais !

Simony 16/07/2021

Interview
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
metalrunner

Très  bon album une bonne claque vivement du live .

26/09/2021, 09:12

RBD

Cette prolongation de "Surgical Steel" va certes ramener dans le camp des déçus ceux qui espéraient que ce précédent n'était qu'un tour de chauffe avant un "Heartwork II" ou un "Symphony of Putrefac(...)

25/09/2021, 22:24

Sakura

transophobe black metal

25/09/2021, 14:15

Je te sodom à l\'agent orange

@Drift : tu préfères quoi haineux? haïsseurs? Je vois en quoi en utiliser un anglicisme comme haters rend nul le reste de son propos. En tout cas, pour toi, j'ai une expression bien française : sac à merde.

25/09/2021, 14:13

drift

Encore un gogo qui parle "haters"

25/09/2021, 12:34

araf

Il est grand temps qu'ils arretent les frais

25/09/2021, 12:32

Gargan

Très futé comme commentaire. Je ne crois pas qu’il faille forcer les choses à ce niveau, sinon c’est l’effet repoussoir assuré. Faire écouter les classiques du rock / hard / heavy en crescendo, c’est déjà pas mal. Quand ta p(...)

25/09/2021, 10:30

Pine de pute

@KerryKing : espèce de gros blaireau, n'oublie pas la bière dans le biberon. Si ce sont des gros nazes comme toi qui sont les porte-flambeaux de "notre héritage", pas étonnant qu'on ne soit que rareent pris au sérieux. Et franchement, va te f(...)

25/09/2021, 07:26

Ander

Pas trop mal ce titre. J'aime bien le son de basse qui se démène derrière.

24/09/2021, 08:37

Kerry King

Vieille bonne époque, rien a voir avec le collège d'aujourd'hui, on a tous commencé avec le hard rock et differentes vagues, mais pour sauver notre héritage va falloir commencer par plus fort !Mon fils sera bercé des sa naissance part du Death e(...)

24/09/2021, 01:05

Humungus

Moshimosher + 1.

23/09/2021, 17:28

Moshimosher

Necromantia avec une seule basse, c'est plus vraiment Nécromantia... dommage...

23/09/2021, 16:08

Orphan

Et je trouve le titre de grande classe

23/09/2021, 15:28

Orphan

Excellente news !20 ans plus tard, il y a toujours un moment dans l'année où je me réécoute ANCIENT PRIDE

23/09/2021, 15:21

metalrunner

Super version James a la pêche bravo pour ces petits concerts  a prix casse .

23/09/2021, 11:41

Humungus

Alors !J'ai enfin pris le temps d'écouter tout cela cher Jus de cadavre (car j'ai moi aussi de mon côté des trucs en attente à ouïr...). Et autant le dire tout de suite, je ne connaissais aucuns groupes de ta sélection.Alors c&ap(...)

23/09/2021, 11:37

Kerry King

En 2021 plus aucun intérêt de taper sur Metallica, on leur a taper dessus suffisamment comme ils l'ont mérité sur les 20 dernières années.Voyons maintenant ce groupe comme le pondeur de 5 albums majeur de l'histoire, d'une certaine no(...)

23/09/2021, 10:30

Humungus

OUHLALALALA !!! !!! !!!J'l'avais pas vu arrivé celle-là !Le titre est lambda. Malheureusement pas de retour au "vrai son NECROMANTIA".Hâte tout de même d'entendre l'album complet...

23/09/2021, 09:44

Humungus

On peut taper allégrement sur ces mecs (moi le premier), mais ce genre d'initiative "retour aux sources et aux fans", y'a quasi qu'eux qui le font...

23/09/2021, 09:38

Bones

Je me rends compte que j'ai visionné ça comme si j'avais retrouvé un vieil objet familier dans ma cave, analysant si l'humidité avait eu prise dessus, cherchant (et trouvant) les points de rouille... Ca fait bizarre de voir ces mecs prendre autant de rid(...)

23/09/2021, 07:50