Latmus

Endimion

24/01/2019

Australis Records

D'ENDIMION nous ne connaissions rien ou presque, soyons honnête ! Et bien c'est en cela que les sorties d'Australis Records au Chili sont intéressantes car ce label met en lumière des groupes nationaux qui le méritent et le cas de ces 5 gars pratiquant le Doom Death Metal à tendance mélodique est clairement intéressant.
Tout d'abord le groupe existe depuis 2005 et publie un premier album, Canción desde la voz primera, chez Endless Winter en 2011, je connais pourtant ce label mais ce nom est passé à travers, bref ! En 2017, le groupe entame un nouveau cycle qui débute par un EP autoproduit où apparaissent des titres de ce qui va devenir le futur album, et qui nous intéresse aujourd'hui, Latmus. Jusqu'à ce que Australis Records décide donc de prendre le groupe sous son aile, enregistrement, sortie prévue en janvier mais entre-temps, les trois cinquièmes du line-up s'en vont, rapidement remplacé puisque aujourd'hui le groupe est de nouveau au complet autour de Francisco Campos et Matias Ibañez. 

Musicalement, on pense à des groupes comme NOVEMBERS DOOM, une certaine époque de KATATONIA avec ce mur de guitares lourdes en toile de fond, une rythmique basse/batterie en plomb, un chant growlé et une guitare mélodique qui illumine le tout, la recette et connue et éculée mais nos Chiliens s'attardent aussi à garder une certaine rage dans la dynamique avec des structures très travaillées, des arrangements également travaillés et un son de guitare qui garde un grain un peu sale pour ne pas sonner comme tous les groupes du genre qui en oublie la nature Death du style. Il faut dire que la production est plutôt de bonne qualité, tout comme l'artwork très soigné, ce qui en dit long sur les intentions du groupe. Un digipack 3 volets avec un livret à l'intérieur avec les paroles comme écrin d'une musique où la guitare lead aurait peut-être gagné à être un peu plus mise en avant, mais cela donne un côté plus old-school à ENDIMION, alors pourquoi pas !

Après une introduction calme, l'album prend une autre tournure avec "Palabra vacía" et "Vigilia". Et si ces titres restent de bon niveau mais assez commun, avec "Espectro", le groupe passe un palier dans la personnalisation du style, une prise en main à saluer, on y retrouve du blast intense, de la partie calme, du growl, du chant hurlé, du lead de guitare mélodieux, des arrangements fin à la guitare et une production toujours assez sale pour ne pas gommer l'intension de départ, et cela se poursuit avec beaucoup de réussite sur "Efialtis", un titre sombre assez dynamique encore. L'intensité ne baisse d'ailleurs pas vraiment avec un "Arpegios de viento" qui flirte avec un la frange la plus Death Metal du style tel qu'OCTOBER TIDE par exemple. On pourra tout de même se demander si un titre comme "Eones de piedra" n'est pas aller un peu trop loin avec sa prédominance mélodique et lumineuse mais avec un "Naos Katara" monté avec des parpaings que vous vous prenez dans le nez dès la première seconde, on se dit que l'enchainement se fait plutôt bien. 

Toutefois, on se perd un peu dans certains morceaux comme "Orgasmos De Selene" dont on peine à voir où le groupe veut en venir, en plus d'un son de guitare un peu plus medium qui pourrait faire passer certains passages pour du Thrash Metal. Peut-être un peu trop de changements à l'intérieur d'un même morceau, un manque de fluidité qui se traduit sur quelques très courts passages sur d'autres titres ("Naos Katara") mais un peu plus longtemps sur cet avant dernier titre. L'album aurait peut-être gagné à durer un peu moins longtemps que les 56 minutes affichées là pour garder la fraîcheur initiale. Reste que ce deuxième opus dévoile un groupe clairement au niveau de ses ambitions et le travail accompli est de bonne qualité qui ravira sans problème les amateurs du style.

Tracklist :

  1. Ascenso
  2. Palabra vacía
  3. Vigilia
  4. Espectro
  5. Efialtis
  6. Arpegios de viento
  7. Eones de piedra
  8. Naos Katara
  9. Orgasmos de Selene
  10. Contemplación

Facebook

par Simony le 19/08/2019 à 10:00
72 %    457

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Voyage au centre de la scène : SUPURATION

Jus de cadavre 17/10/2021

Vidéos

Déluge + Dvne

RBD 29/09/2021

Live Report

Blood Sugar Sex Magik

mortne2001 25/09/2021

From the past

Benighted + Shaârghot + Svart Crown

RBD 22/09/2021

Live Report

Use Your Illusion I & II

mortne2001 18/09/2021

From the past

Witchfuck : le contre-pouvoir en Pologne

Simony 14/09/2021

Interview

Voyage au centre de la scène : CATACOMB

Jus de cadavre 29/08/2021

Vidéos

LA CAVE #6 : une sélection d'albums Metal Extreme

Jus de cadavre 20/08/2021

La cave
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
RBD

Aaargh ! Quand est-ce que nous pourrons à nouveau recevoir des groupes venus de l'autre côté de l'Atlantique ? Il faudra encore quelques mois j'en ai peur.

20/10/2021, 12:39

Humungus

AAAAAAAAAAAAHHH !!! !!! !!!Cela fait plaisir d'avoir ce genre de commentaires pour ce groupe extraordinaire digne de faire parti des références pionnières et ultimes en Doom Trad' que sont SAINT VITUS, TROUBLE, PENTAGRAM et CANDLEMASS.Bones, tape toi t(...)

20/10/2021, 08:34

Oliv

Y'aura t'il des concerts métal  en 2022 en Europe ?? 

20/10/2021, 08:01

Bones

Sans vos commentaires enthousiastes j'avoue que je n'aurais pas spontanément cliqué sur "play".Pfouah ! Mais quel son et quelle efficacité !!! C'est vraiment très très bon !Franchement je serai attentif aux chroniques de ce(...)

19/10/2021, 22:28

Pomah

Ah ouais je plussoie je plussoie... Ce riff marteau. Sur que ca te reste dans la caboche.

19/10/2021, 20:16

Simony

N'est-ce pas ?

19/10/2021, 11:27

Humungus

OUHLALALALA !!! !!! !!!Incontestablement une des news de l'année ça !!!Achat sans écoute !!!

19/10/2021, 09:28

Wildben

Entre cette triste nouvelle et le décès du bassiste de Bukowski, ça a vraiment été une journée de merde pour notre scène au sens large.

19/10/2021, 07:07

Moshimosher

J'apprends la nouvelle ici-même... Quel gâchis ! RIP...

18/10/2021, 23:37

Bones

Elle apparaît sur The Principle Of Evil Made Flesh. Je l'ignorais.  Bien triste fin, quoi qu'il en soit. :-(

18/10/2021, 23:08

sofs

Des loups dans les chiottes. Très fin comme nom de groupe...La musique est à l'avenant: bien chiasseuse.

18/10/2021, 21:19

Humungus

Bah merde !!!J'étais loin d'imaginer que quelqu'un comme ça faisait parti des victimes...(Oui, je sais, c'est une phrase à la con mais c'est tellement vrai)J'écoute du HAGALAZ' RUNEDANCE depuis la fin des 90s et s(...)

18/10/2021, 20:27

RBD

Ses multiples projets ne s'adressaient pas beaucoup à moi mais ce n'était pas une inconnue. Quand j'ai vu ça hier soir, je suis resté incrédule un petit moment.

18/10/2021, 18:47

Jus de cadavre

Pareil, le choc. L'album Frigga's Web a énormément tourné chez moi. Quelle tristesse.

18/10/2021, 18:45

Pomah

Épisode trop court, y'a encore tellement de chose à dire sur ce groupe fabuleux. 

18/10/2021, 16:47

Raumsog

A sa décharge il produit des oeuvres assez différentes (tout en restant un bon disciple de Beksinski quand même) mais les groupes ne semblent vouloir de lui qu'une seule chose : un gros bonhomme de 300 mètres de haut avec une serviette sur la tête (et des tou(...)

18/10/2021, 16:46

Pomah

Elle aura bercé pas mal de mes nuits d'automne, notamment avec Volven. C'est quand même con de mourir comme çà. RIP

18/10/2021, 16:41

Simony

Je ne sais pas si c'est lui mais cela ressemble étrangement à celle de Mirror Reaper de BELL WITCH ou celle de Walk Beyond the Dark de ABIGAIL WILLIAMS, de même du dernier NECROGOD et effectivement ça commence à se voir...

18/10/2021, 15:09

KRONEMBOURG

Remarque, mourir assassiné c'est très BLACK METAL ! non je plaisante, quel manque de bol.... RIP

18/10/2021, 13:44

Satan

Une des plus tristes nouvellles de l'année assurément...

18/10/2021, 12:16