Sébastien, batteur des extraordinaires ABYSSE avait formé un duo au sein duquel il évoluait à la guitare, un duo toujours instrumental mais où il y développait une ambiance bien différente. Le duo publie en mai 2015 la démo 637 mais faute de temps je remets aux calendes grecques la découverte de celle-ci, alors à la sortie du premier album, il était grand temps de rattraper ce retard inexcusable.

Au sein de DRAGUNOV, Sébastien est à la guitare laissant la batterie à son compère et quel duo mes amis. Avec cette introduction "46°34'N 141°17'E" le ton est donné de suite, les coordonnées de la Russie en guise d'introduction, il faut dire que le nom du groupe et le titre des chansons de cet album pouvaient laisser présager cela. Ensuite, il y a l'ambiance glaciale de cet album, sur le fond le nom de KYPCK arrive forcément en tête, mais on est là dans un propos plus Post-Metal à la PELICAN ou CULT OF LUNA, bien qu'ici ce soit moins planant, plus martial à la TRIPTYKON (j'invente rien, le groupe cite lui-même ces influences) mais ce "Kosmonavt" m'évoque le groupe Belge OLDD WVRMS alors qu'un "Semïorka" s'oriente plus vers un Post-Metal plus calibré. "Karsny Marsh" et son introduction très martiale, son ambiance 80's sur la partie percussion avant qu'un riff qui aurait très bien collé à l'esprit d'ABYSSE ne débarque et noircisse encore cet horizon. 

Encore une fois, nul besoin de chant ici, la guitare et la batterie s'expriment clairement et nous transportent dans des tourments qui ne semblent pas très sains, il y a là un côté rampant très dérangeant et les voix parlées au début de "Kosmonavt" et "Belka I Strelka" ajoutent encore à cela. Le duo prend le temps de développer l'univers de ce Post-Metal aux racines Doom bien ancrées et on pense également à un GOJIRA dans l'approche de ce même "Belka I Strelka", un titre aux multiples facette rythmiques avec ces breaks qui évoquent clairement TRIPTYKON. Bref, DRAGUNOV impose là une personnalité forte avec comme base des influences très solides mais parfaitement digérées.

Côté production, c'est la fête, la batterie bénéficie d'un son claquant mais naturel, les multiples pistes de guitares cohabitent parfaitement au milieu de tout cela et la dernière piste "24IV67" plus axée ambiante nous permet de redescendre après la forte intensité proposée par "Belka I Strelka". Ce premier opus, assez court finalement, montre une quantité de possibilité et de capacité pour ce duo qui ne semble pas s'imposer de limite.

  1. 46°34'N 141°17'E
  2. Kosmonavt
  3. Semïorka
  4. Karsny Marsh
  5. Belka I Strelka
  6. 24IV67

Facebook

par Simony le 10/07/2017 à 10:35
85 %    197

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Eeviomorfia

Sublime Saudade

Druid Lord

Grotesque Offerings

Infected Union

Embrace The Beast

The Weight

The Weight

Kidnapped

Crunch CS

Nosotros Los Muertos

Nosotros Los Muertos

Frozen Graves

Frozen Graves

Betrayed

The Unbeliever

Bucium

Miorița

Profane Order

Tightened Noose of Sanctimony

Midnight City

Не умрем

Phantasm

Three Men Make a Tiger

Jarun

Sporysz

Primero Muerto

Dividen Para Gobernar

The Animal In Me

Helping Won't Help

Obskuritatem

U Kraljevstvu Mrtvih...

In Shadows And Dust

A Fleur de Peau

Blackest Sin

Blood Eagle

Wargame

Dead Skaters Brigade

Steel Shock

For Metal To Battle

Septicflesh + Inquisition @ CCO

Bocchi / 17/01/2018
Black Metal

Gods Of Violence Tour

Simony / 15/01/2018
Death Metal

VAMACARA STUDIO

youpimatin / 05/01/2018
Vacamara Studio

Interview du groupe SKELETHAL

Jus de cadavre / 02/01/2018
Death Metal

Interview Samuel SANTIAGO (BLACK MARCH)

youpimatin / 30/12/2017
Black Metal

Concerts à 7 jours

Loudblast + Teska

19/01 : La Carene, Brest (29)

Inquisition + Septic Flesh

19/01 : Le Chabada, Angers (49)

Fleshdoll + Anamorh + Ascendance

20/01 : Le Mondo Bizarro, Rennes (35)

Inquisition + Septic Flesh

20/01 : La Machine Du Moulin Rouge, Paris (75)

36 Crazyfists + All Hail The Yeti + '68

23/01 : La Maroquinerie, Paris (75)

Suture + Der Rotte Milan

26/01 : La Chaouée, Metz (55)

+ Tagada Jones + Ultra Vomit

26/01 : La Laiterie, Strasbourg (67)

Photo Stream

Derniers coms

Miam miam !


A voir... ... ...
Cela peut-être très bon comme tout pourri cette histoire...
Et cela dépendra beaucoup je pense de ces fameux "invités spéciaux".
En tout cas, si ces futures concerts tournent autour de la thématique "Under cöver", cela n'augure vraiment rien de bon. Cette c(...)


L'intérêt que les Dio disciples montent un groupe est que ça serait un indice sur l'abandon par la mère Dio de son idée grotesque d'hologramme en live.


Comme quoi les goûts et les couleurs...Autant j'adore Septic Flesh sur album (même si depuis Communion ça sonne tjs un peu pareil) autant en live je trouve ça...A chier!
Aucune spontanéité, musiciens qui ont l’air de s'emmerder, bassiste avec basse inutile...bref vraiment pas mon truc.(...)


Voilà encore un pays qui aurait bien besoin d'une bonne baffe laïque dans la tronche.