Ah la Belgique, ça reste quand même un monde à part ! Aujourd’hui j’ai rendez-vous au Garage à Liège pour la troisième édition du BRUTALITY OVER BELGIUM en région francophone (à comprendre qu’il s’agit d’un petit festival itinérant qui se déroule plusieurs fois par an).
Comme à chacune de mes venues en Belgique pour des concerts, ici pas de MJC ou de SMAC flambants neuves et au top du moderne, non. Comme son nom l’indique il s’agit d’une petite salle qui côtoie littéralement un garage : c’est très rustique, comme le fait d'organiser une soirée concerts entre pote chez soi. D’ailleurs la jauge du jour est limitée à 120 personnes. Un petit bar se trouve à l’intérieur, il manquait juste un coin snack, mais la supérette juste en face a su en tirer profit.
En tout cas cette édition est spéciale, car les bénéfices de la soirée vont directement à Michael, un ami de l’orga, qui a perdu beaucoup dans l’incendie de la maison de ses parents (une cagnotte est à retrouver ici )

Attaquons donc cette journée qui commence à 16H, et où dès 15H30, beaucoup attendent déjà devant la salle.
C’est les déjà culte MUTILATED JUDGE qui ouvre la journée. Le duo des Pays Basques est notamment connu pour ses performances scéniques complètement destroy et énergiques. Pour les avoirs déjà vu plusieurs fois, c’est toujours le chaos, et aujourd’hui, le groupe ne va pas déroger à la règle ! Malgré un son faiblard (une basse qui grésille et une boite à rythme craché sur des petits amplis), ça saute partout, le chanteur se jette dans le public, fait tomber tout le monde, ça se transforme en mikado… Il s’amuse même à ouvrir une boîte de raviolis et en jeter sur l’audience ! Musicalement c’est un mélange de noisecore avec des passages plus groovy pouvant rappeler les mexicains de URTIKARIA ANAL. Tony derrière le micro est dans un registre très pig squeal, mais s’autorise aussi quelques cris en Espagnol !
Le groupe s’autorise même une petite pause en passant de la musique techno.
Vous l’aurez compris, ici c’est la réunion des intellectuels : le QI général est déjà dans le négatif, le public est déjà à fond dans le pit… une très bonne ouverture en somme !


La suite avec les Belges de KLYSMA dans un registre légèrement plus sérieux. Ici on tape dans le slam plutôt moderne, mais avec des breaks ultra groovy, surement la faute à Germain qui est à la basse (et qui est surtout connus pour jouer dans BRUTAL SPHINCTER). Le chanteur ainsi que son look à jouer dans un groupe de beatdown nous rappellent les consignes de l’orga “ce soir pas de crowdkill !”
En effet, dans le pays, les concerts de slam ont souvent pour finalité de se finir en ring géant, avec du crowdkill de partout ! Un message sur la page de l’event a donc été posté afin d’éviter les débordements, et ne pas heurter le public brutal death / grind plus traditionnel et pas habitué à ce genre de comportement.
Le décalage entre les passages dignes des pires groupes de groovy goregrind et le côté sérieux sur scène est des plus étonnant en tout cas. Mais la formule reste efficace !


Maintenant on rentre dans le vif du sujet avec les stars locales, le groupe qui va avoir le plus d’affluence : BRUTAL SPHINCTER ! Le phénomène est comparable à un ULTRA VOMIT ou un GRONIBARD par chez nous ! Et c’est pas avec la nouvelle mode des gilets jaunes à l'effigie du groupe que l'engouement va s'essouffler ! Pas de surprise, c’est la même recette que d’habitude : deux chanteurs qui se confrontent, un pitch contre des grunts, du groovy goregrind, du fun et de la bonne humeur ! Le public est ultra réceptif, la salle est inondée de PQ… c’est la foire ! Le groupe enchaîne les tubes de son dernier album, dont les fameux “Analhu Akbar”,  “Goregrind Number One” ou encore “Autistic Meltdown”. Les gars nous gratifient en fin de set d’une reprise de TORSOFUCK pour le plaisir de nos neurones. Ça reste du groovy goregrind ultra efficace, dans la lignée des 157 autres groupes du genre en Europe. Du coup j'ai bien hâte de voir ça sur la scène de l'Obscene Extreme cet été ! 

Retour avec un groupe de slam à la limite du beatdown, avec les Français de HUMAN WORMS ! Ça oscille entre slampart bien old school et gros riff bien moshable. Il y a bizarrement moins de monde et une certaine retenue se fait sentir dans le pit, certains aimeraient bien jouer de la moulinette. Sur scène ça reste sérieux, les gars sont plus en mode bagarre dans l’attitude. C'est notamment Vinz, du projet MULK qui est au chant, il fait un peu office de doyen dans le groupe, les autres étant relativement plus jeune. Ayant déjà vu le groupe la semaine passé, j’en profite pour écourter le set et passer un moment avec mes potes dehors, même si il faut l’avouer leur formule reste efficace.


C’est la première fois que j’ai à écrire sur le meilleur groupe que la France possède, c’est pourtant bien la dixième fois que je les vois sur scène, et quel plaisir à chaque fois. Je parle bien sûr de PULMONARY FIBROSIS qui reste le premier véritable groupe que j’ai envie de voir aujourd’hui ! Et comme d’habitude, quelle branlée ! Aujourd’hui ils ne sont qu'à quatre sur scène (comme avant), donc juste Simon au chant, mais c’est déjà très bien vu la présence qu’il dégage ! Il faut dire que le gaillard est charismatique, même si voir le groupe avec deux chanteurs reste quand même une excellente expérience. PULMO compte également dans ses rangs depuis quelques dates l’emblématique Pierre (BLUE HOLOCAUST, VOMI NOIR) à la gratte, donc c’est vraiment du grand cru pour ce soir.
Les gars ouvrent le set sur le sample d’intro du dernier album, Guillaume frappent ses fûts, et la boucherie peut commencer. Le son est encore une fois ultra fat, ça donne envie de rentrer dans le lard de tout le monde. Le public lui a plus envie de faire la fête et se lance dans un circle pit, dommage.
Le set est majoritairement axé sur le petit dernier, en même temps vu la qualité des compos, ils auraient torts de s’en priver ! Comme à son habitude, on a le droit à une reprise, de DISGORGED FOETUS cette fois si, et Michael (cf mon intro) vient donner de la voix pendant un titre. Un concert au top, sans surprise, une énergie débordante comme à chaque fois, et un groupe qui nous prouve encore une fois être l'un des meilleurs du genre tout simplement. Vivement la prochaine !


Par contre si il y a bien un groupe qui m’a motivé à venir, c’est bien les Estoniens de HYMENOTOMY. Ce n’est clairement pas le groupe du siècle, mais j’étais très curieux de voir ce que pouvait donner la formation sur scène, car c’est typiquement le genre de brutal death / slam que j’aime. Comme sur CD, le son est à l’ancienne, pas de superproduction, ça sonne très garage. Le trio nous délivre du blast et du slam (dans la lignée d’un DEVOURMENT et BRODEQUIN) sans temps mort. Comme chez BRUTAL SPHINCTER là aussi on a un duo de voix mais une attitude nonchalante d’un BRODEQUIN ou DYING FETUS (d’ailleurs le guitariste ressemble étrangement à John Gallagher). Le set est ponctué de sample, et le bassiste nous annonce chacun des titres à rallonge (cf leurs titres sur Google) avant de commencer. Pendant que les deux gus enchaînent leurs plus beaux gutturaux, le batteur dénote avec allure de premier de classe de 15 ans, c’est rigolo. Le groupe quitte sur scène avec un “Stay Sick” : ici pas de fioriture, de fun  et de bouée gonflable, c'est à l’image de toute cette scène des années 2000 qui me manque tant !


On attaque ma deuxième grosse attente du jour avec les Tchèques de CARNAL DIAFRAGMA que j’ai encore jamais eu l’occasion de voir sur scène. Le groupe est aussi vieux que moi, il ne faut donc pas se fier à leur nom débile, ici ça reste relativement old school ! Il faut imaginer des accélérations à la DEAD INFECTION avec du groove old school comme chez HAEMORRHAGE. Tout comme les Polonais période avec Jaro, ici pas de pitch, mais ça fait amplement l’affaire ! Les gars sont pas tout jeune, et le chanteur aborde un horrible masque sur la tête : c’est vraiment ambiance vieux film d’horreur. C’est complètement ma came, même si c’est littéralement la même composition et les mêmes riffs sur chaque titre. Le public reste très réceptif en tout cas ! Une légende de plus de vue à mon actif, c’est toujours ça de pris !


Le dernier concert approche, et la salle est déjà moins remplis qu’en début de journée, c’est pourtant KORPSE, la tête d’affiche qui déboule sur scène. Je suis pas très client de ce genre de slam moderne, mais il faut dire qu’ils sont en forme les Hollandais. J’ai bien dû voir le groupe 5 ou 6 fois, c’est pourtant mon meilleur concert d’eux. Malgré le son du kick ultra fort sur la batterie (ça devient vite désagréable si on se concentre dessus), les gars nous délivrent un set ultra brutal. C’est vraiment un rouleau compresseur ! Malgré le côté béton et dans l’air du temps de leur prod, ce soir y a des petits relents old school pas pour me déplaire (peut être par le fait qu’on entends pas trop les subs, caractéristique de leur son habituel). Les gus nous enchaînent avec leur tube “Retaliation” et clôturent ainsi cette édition du BRUTALITY OVER BELGIUM.







Un grand merci à Germain (BRUTAL SPHINCTER, KLYSMA) notamment, qu’on a pu retrouver devant chaque concert à s’amuser dans le pit : c’est toujours plaisant de voir une orga qui programme uniquement  ce qu'elle aime et qui prend plaisir à faire ça ! A une prochaine je l’espère, si encore une fois les exclus sont au rendez vous ! 


par Mold_Putrefaction le 23/03/2019 à 14:08
   672

Commentaires (6) | Ajouter un commentaire


Buck Dancer
@79.87.138.218
24/03/2019 à 16:31:02
Le crowdkill ? C'est quand tu dois aller vérifier sur internet des mots que tu connais pas, et que en plus tu trouves ça débile comme "pratique", que tu te dis que tu te fais vieux....

MorbidOM
@92.143.147.210
25/03/2019 à 10:40:40
@Buck Dancer : c'est pas nous qui sommes vieux c'est les jeunes qui sont cons..

Buck Dancer
@92.154.3.231
25/03/2019 à 15:22:43
MorbidOM :Mais ça ils le comprendront plus tard !

Jus de cadavre
membre enregistré
25/03/2019 à 19:49:05
Korpse, c'est le genre de truc que je n'écouterais jamais sur album, mais faut avouer que sur scène c'est vraiment ultra bœuf et frontal...

RBD
membre enregistré
25/03/2019 à 23:25:08
Pulmonary Fibrosis je les ai loupés il y a quelques années, j'espère avoir une seconde chance.

Guyome
@86.244.135.92
26/03/2019 à 01:21:41
Soirée bien excellente entre potes, c'est débile c'est chro sur PxFx haha, un grand merci en tout cas

Ajouter un commentaire


Solarys

Endless Clockworks

Power Theory

Force of Will

Testament

Titans Of Creation

Konvent

Puritan Masochism

Murder One

Live In Lembarzik

Harem Scarem

Change the World

Dreamlord

Disciples of War

Denial

Antichrist President

Trepalium

From The Ground

Mutilatred

Ingested Filth

Pearl Jam

Gigaton

Crypt Dagger

From Below

Lamentari

Missa Pro Defunctis

Almanac

Rush of Death

Mariana Semkina

Sleepwalking

Glaciation

Ultime Eclat

Milking The Goatmachine

From Slum to Slam - The Udder Story

Aevum

Multiverse

Burning Witches

Dance with the Devil

Aleister

No Way Out

LA CAVE #4 : une sélection d'albums / Spécial Black Metal

Jus de cadavre / 21/03/2020
Black Metal

Napalm Death + Eyehategod + Misery Index + Rotten Sound

RBD / 09/03/2020
Brutal Death Metal

Stolearm

RBD / 17/02/2020
New Wave

Pastor of Muppets

RBD / 12/02/2020
Brass Band

J'irais Mosher chez vous ! Episode 2 : Indonésie

Jus de cadavre / 08/02/2020
Asie

Concerts à 7 jours

Photo Stream

Derniers coms

Impossible de voir ce canard crever des dommages collatéraux du con-vide 19.

Je déteste leur mode de notation des skeuds, mes achats sont assez espacés, mais soutien malgré tout ! (et c'est quand même d'un autre niveau que Metallian, que j'ai racheté hier par hasard et dont pas ma(...)


Déjà ce serait pas mal de virer le clavier et revenir à l'essentiel.


Ah pour moi, si ! The Gathering et Demonic même !


Ce n'est pas en Suède mais en Norvège! ^^


Et The Gathering, non?


Même si nous attendons tous impatiemment de reprendre une vie de concerts normale le plus vite possible, la sortie du confinement risque d'être progressive, plus lente que la manière par où nous y sommes arrivés, et avec peut-être même des retours ponctuels en arrière de quelques jours.


Il reste une faible possibilité pour que ce ne soit pas lui et on va attendre les conclusions de l'enquête... Si le déroulement des faits est conforme aux apparences, c'est une épouvantable histoire qui va effectivement retomber sur l'image du Metal, au moins en France. J'ai quand même une pens(...)


TESTAMENT, c'est 'The legacy' et 'The new order'. Point final.


Matt Pokora et plein de machin on reporté leur concert en juin.

Nîmes avec Deep purple et Nightwish maintenu en juin.

Pourquoi le hellfest peut pas ? Dommage.

Je pense que c'est a cause des groupes étrangé et qu'il y a beaucoup d'étranger soit.


"Mortel désolé pour la faute


Cette album est mortelle je l écoute tout le temps en ce moment et très bonne chronique sur l'album


Purée les dernières phrases de l'article : adieu professionnalisme, bonjour sensationnalisme... °_°


@Jus de Cadavre : complètement d'accord avec toi (même si me fait putain de chier) et la lecture de l'article en question ne fait que confirmer cela. RIP Hellfest 2020...


Ce n'est pas encore l'annulation officielle mais c'est tout comme...
https://www.ouest-france.fr/economie/entreprises/crise-du-coronavirus/info-ouest-france-coronavirus-pourquoi-le-hellfest-2020-se-prepare-un-report-d-un-6799786


Les 3 précédents albums ne m'ayant pas laissé des souvenirs impérissables, je passe mon tour pour celui-ci.

Testament restera pour moi le groupe qui a pondu de belles références comme The Legacy, The New Order et Practice what you Preach et ça s'arrêtera là.


La voix me fait penser à Runhild Gammelsæter dans le projet Thorr's Hammer avec les mecs SunnO)))


J'avoue belle découverte, c'est lourd et massif.


Putain c'est chaud quand même là, je sens déjà certains venir vomir leur haine du métal, en criant au loup.


@Simo, jettes une oreille là-dessus si c'est pas déjà fait !


Wow ! c'est massif, j'adore. Merci pour cette découverte !
Achat indispensable.