Lucifer V

Lucifer

26/01/2024

Nuclear Blast

Cinquième album pour le groupe mené de voix de velours par Johanna Platow Andersson, qui depuis dix ans mène sa barque avec une poigne de fer. Chaque album de LUCIFER a été une étape sur le chemin de la plénitude Rock, drivée par un esprit old-school, empruntant tout autant à BLACK SABBATH qu’à COVEN ou aux BLUES PILLS. La NWOBHM, BLUE OYSTER CULT, SIR LORD BALTIMORE, GHOST, LUCIFER’S FRIEND, les références sont nombreuses mais le cocktail est toujours aussi personnel. Et quel autre groupe sait aussi bien manier les codes de la Pop pour les intégrer à un contexte purement Rock ?

Entre Doom cool et Heavy ravi, LUCIFER louvoie depuis une décennie, sans hésiter sur son cap. Et ce Lucifer V ne dérogera à aucune règle, tant il incarne l’exception logique des quatre chapitres précédents. Secondé par son désormais époux Nicke Andersson (DEATH BREATH, ENTOMBED, ex-NIHILIST, IMPERIAL STATE ELECTRIC, THE HELLACOPTERS, THE SOLUTION, ex-DAEMON, ex-NECRONAUT (live), ex-TREBLINKA (live), ex-BRAINWARP, ex-COLD ETHYL, ex-CORRUPT, ex-KURT-SUNES MED HELVETESHUNDARNA, ex-SONS OF SATAN, ex-SUPERSHIT 666, ex-THE HYDROMATICS, ex-MC5 (live)), Johanna s’est donc contenté d’appliquer les recettes qu’elle développe depuis 2014, et nous offre encore une fois un trip intégral, sans avoir besoin d’ingurgiter de substances altérant la lucidité.

Martin Nordin et Linus Björklund, qui se partagent les guitares depuis six ans complètent le tableau, et si la pochette de ce cinquième tome se contente du visage faussement angélique de cette chanteuse appréciée, l’album utilise tous les talents pour pousser encore plus loin la passion d’un Heavy-Rock souple, mais intransigeant sur ses références. Du scandinave dans le texte donc, pour un lifting souple des canons Rock des seventies.

Mais traduits dans un langage plus contemporain.

Lucifer V ne réserve pas de surprise majeure. Ce qui ne l’empêche guère de squatter toutes les platines des fans depuis sa récente sortie, les ventes en format physique atteignant déjà des chiffres enviables. En version vinyle évidemment, la rondelle de prédilection du collectif international, renforcé par la basse de Harald Göthblad. Avec le son le plus rond de leur carrière, les cinq musiciens nous ont donc écrit un nouveau recueil de magie noire à l’attention des sorcières modernes qui ne crachent pas sur un vieux chaudron d’époque.

Peut-être un peu plus smooth qu’à l’habitude, Lucifer V détourne les commandements Doom pour en faire une nouvelle Bible Heavy. On se dandine mollement à l’écoute de l’envoutant « Slow Dance In A Crypt », qui rappelle les lancinances de GRAVEYARD, mais on se laisse séduire par son refrain mélodique et légèrement champêtre qui s’empêtre dans les racines des arbres d‘un verger de fruits interdits.

LUCIFER serait-il donc le gardien d’un jardin d’Eden réservé aux hérétiques ? Possible, mais leur accueil est digne des plus belles réceptions nocturnes. Et sans savoir si le prince des ténèbres a définitivement adoubé ses disciples, il n’est pas difficile de comprendre qu’il a certainement accepté cette qualité sans rechigner, lui qui n’aime rien tant que jouer avec sa queue sur le NWOBHM « A Coffin Has No Silver Lining ».

Entre la Hammer et Amicus, entre les comics horror et les bandes-originales de série B, Lucifer V use des riffs les plus classiques pour asseoir sa réputation. On le sent évidemment sur « Fallen Angel » qui de son binaire surchauffé ne prend pas de gants pour vous traîner au-devant de la scène, mais encore plus lorsque les premières notes étranges de « At The Mortuary » ouvrent les portes d’une morgue dirigée par Tony Iommi, toujours prompt à balancer un riff d’anthologie entre deux regards ténébreux.    

 

Est-ce à dire que Johanna serait l’Ozzy des temps modernes ? La comparaison est certes flatteuse, mais le résultat incontestable. Entre douceur noire et séduction fatale, la chanteuse se glisse encore une fois dans tous les costumes, profitant d’une production sans artifices pour se révéler musicalement démaquillée.

Autorité et sensibilité, tels sont les instincts d’un disque qui pourrait bien devenir, avec le temps, le meilleur témoignage de cette passion seventies qui anime ces musiciens d’un autre temps. Des musiciens capables de sublimer l’inspiration suédoise d’une opacité anglaise, via « Maculate Heart » et son up-tempo roublard et ses harmonies faussement simples.

Présenté sous la forme de onze morceaux, Lucifer V n’en propose dans les faits que neuf, puisque les deux derniers ne sont que des versions différentes de deux chansons déjà jouées avant. Mais qu’importe la brièveté d’un disque qui prend son temps pour décliner toutes les facettes d’un visage polymorphe, qui s’adapte à son auditoire en le gavant de décibels au papier de verre et de licks à rendre fous les ST VITUS et autre PRISTINE.

Petite cerise sur le gâteau avec le gourmand « Strange Sister », glaçage savoureux et fondant via « Nothing Left To Lose But My Life », blues crépusculaire satiné et suave, et l’histoire se referme sur une nouvelle narration impeccable, avec diction personnelle et bande-son vintage.

LUCIFER continue donc sur sa lancée, et représente à l’heure actuelle la version la plus crédible d’un Heavy Rock passéiste, mais intelligent. Johanna peut donc regarder vers l’avenir avec la morgue des insolents, puisque son talent et celui de ses lieutenants ne saurait une fois encore être remis en question. Signez en bas du contrat, sans lire les petites lignes. Au prix à l’argus de l’âme de nos jours, l’affaire est forcément avantageuse.  



Titres de l’album:

01. Fallen Angel

02. At The Mortuary

03. Riding Reaper

04. Slow Dance In A Crypt

05. A Coffin Has No Silver Lining

06. Maculate Heart

07. The Dead Don’t Speak

08. Strange Sister

09. Nothing Left To Lose But My Life

10. At The Mortuary (Halloween Edit)

11. Maculate Heart (Radio Edit)


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 29/01/2024 à 16:39
80 %    386

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Enslaved + Svalbard + Wayfarer

RBD 20/03/2024

Live Report

Voyage au centre de la scène : BLOODY RITUAL

Jus de cadavre 17/03/2024

Vidéos

Crisix + Dead Winds

RBD 20/02/2024

Live Report

Abbath + Toxic Holocaust + Hellripper

RBD 21/01/2024

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Gargan

Faudrait descendre un peu et faire la prochaine édition au stade rochelais   

16/04/2024, 08:30

Tourista

Au delà du commerce qui brûle, ce qui est ÉVIDEMMENT regrettable pour l'entrepreneur et la clientèle, il est difficile de ne pas voir le côté comique de l'événement... Au pays des clochers qui ont servi si souvent de barbecues.  (...)

15/04/2024, 18:21

Simony

Oh ça va on rigole ! Pour une musique qui se dit en désaccord avec le concept de religion, je trouve que l'on sacralise et idolâtre un peu trop de choses dans cette scène.C'est dommage c'est sur mais c'est que du matériel, ça va !

15/04/2024, 16:14

Labbé

je plussoie ! cet album est effectivement fort fort bon... mention spéciale pour Howl of Gleaming Swords. Merci pour la découverte ! 

15/04/2024, 15:01

LeMoustre

Le niveau des commentaires ici ça fait peur

15/04/2024, 14:25

LeMoustre

Oh purée !!! Merde !Moi qui ai eu la chance de pouvoir y trainer une demi journée entière (il les fallait) a la recherche de perles d'époque, émerveillé par ce magasin-musée, c'est bien fâcheux cette news.U(...)

15/04/2024, 13:47

Humungus

Y'a des gens ici qui sont trop "Trve".

15/04/2024, 06:54

Satan

Y a des gens ici qui n'ont aucun sens de l'Histoire et un sens de l'humour franchement bas-de-plafond.

14/04/2024, 23:29

azerty666

Résidu de Slayer, mouhahahahahaaaa ^^

14/04/2024, 20:10

Tourista

Un beau black friday.

14/04/2024, 15:48

Benstard

Putain ça me fait mal comme c'est en bois.

14/04/2024, 08:21

Humungus

Ah mais ouais !!!Il m'a fallu 24h pour comprendre... ... ...

14/04/2024, 06:55

Tourista

J'ai mis du temps à capter !! 

14/04/2024, 05:40

Tourista

14/04/2024, 05:39

Saul D

Jinx, j'y ai pensé, mais ils chantent en anglais je crois.... ( "stand up for rock'n'roll power", si je ne me trompe pas...)...je pensais sinon à un groupe entre Trust et Satan Jokers ( pour le son), Attentat Rock, c'est plus rock'n'roll que h(...)

13/04/2024, 16:44

Tourista

Fan service. La voix me fait chier d'une force, par contre... Clairement ce ne sera pas un album pour mézigue. Je comprends mieux pourquoi je n'ai jamais accroché à Death Angel, et c'est pas faute d'avoir essayé depuis 35 piges.

13/04/2024, 10:31

Rudy Voleur

13/04/2024, 06:59

Arioch91

on veut du sonOu pas   

11/04/2024, 20:01

Moshimosher

Cool ! Une avant-première du prochain Burzum ! Maintenant qu'on a la pochette, on veut du son !!!

11/04/2024, 18:49

Simony

On sait où était Varg Vikernes à ce moment là ?I'm on my way to burn the shop....

11/04/2024, 15:52