Entièrement consacré à la scène Black Doom et Doom Death Metal espagnole, ce split album, Tetrarchia Ex Bestia, voit le jour chez une division du label Negra Nit (CAULDRON, VIRIUM, DAWN OV HATE), le nouveau né Negre Plany.
Sur ce split, c'est le Black Thrash Metal de JUDASWIEGE qui ouvre le bal avec 4 titres dont "The Pit And The Pendulum" que ceux qui connaissent ce groupe ont déjà pu entendre dès 2018 à l'occasion du single digital du même nom. Le propos est à rapprocher d'un SLAYER période Haunting The Chapel qui se laisserait aller à ses plus bas instincts Black Metal issus de la scène Nord-Européenne. Les titres sont sauvages, la production aiguisée comme une lame rouillée transperce difficilement l'épais nuage sonore qui forme une bouillie qui est assez répandue sur la scène Black Thrash Metal, rien de rédhibitoire donc ! Le tout s'avère efficace, le duo qui forme le groupe sait ce que signifie le termes Black Metal dans le style Black Thrash Metal, on relèvera tout de même cette voix un peu forcée qui manque de profondeur, peut-être qu'un habillage avec de la reverb' pourrait amener un plus au rendu de cette musique dont "The Middle Age" qui clôt l'intervention de JUDASWIEGE sur ce split album, au propos bien plus Black Metal contient peut-être la prestation vocale la plus percutante. C'est sauvage, raw, direct et sans fioritures, l'entrée en matière se veut donc percutante !
Avec MORIBUNDO, c'est un style Doom Death Metal qui nous est proposé. Les espagnols ont déjà publié un premier album, Raíz amarga, en 2017 chez Satanath Records et on sent une autre volonté dans la mise en son des 3 titres ici présentés. Les guitares sont plus graves, plus profondes, la voix est gutturale et c'est un Death Metal mid-tempo, écrasant, qui nous est proposé, le tout bien relevé de samples de chants éthérés. Dans ce trio, on retrouve Evilead à la guitare, homme qui joue avec Obszen de JUDASWIEGE au sein de BIZARRE, un groupe de Death Metal espagnol. La mise en son est assez lointaine mais bien équilibrée et l'intervention au piano sur "Amor / Entierro" ne souffre pas de décalage dans la dynamique sonore. Le principal est cette musique bien rampante que MORIBUNDO nous offre et pour le coup, ce groupe fait preuve de qualités et les affiche sereinement en terminant par "Sufres", petite extension de "Amor / Entierro" qui n'apportera rien de plus mais ne gâchera pas non plus l'intervention des espagnols.
Le piano et le synthé introduisent SÖNAMBULA qui va proposer lui aussi 3 titres pour ce split album. Si le groupe est également à classer dans le Death Doom Metal, l'approche est cependant différente. Car, une fois passée cette introduction en douceur, c'est un Death Metal down tempo qui déboule, le grain de guitare est très chargé en grave, de même que le chant très guttural mais surtout très mis en avant, on a cette impression de saturation comme sur une démo enregistrée sur un 4 pistes fin des années 80. On constate même quelques baisses sonores lorsque le chant est le plus présent. Le groupe existe depuis 2015, a déjà publié deux albums, Secuela (2016) et Bicéfalo (2018) publié chez Xtreem Music et avec ces nouveaux titres dévoilés, c'est clairement la patte la plus Death qui est mise en avant, on peut penser à RUNEMAGICK par exemple mais surtout AUTOPSY ou ASPHYX pour ce côté cradingue, presque Crust, en tout cas assez Punk dans la démarche. Là aussi, les 3 titres ne révolutionnent rien mais permettent de faire connaissance avec ce groupe au nom assez peu répandu chez nous. Bizarrement, même si la production est plus sale et moins aboutie que sur le précédent album, les titres ici dévoilés se font bien plus intéressant, avec cette patte AUTOPSY plus marquée notamment, une bonne idée pour ce groupe à découvrir.
Ce split album se termine avec BARBARIAN SWORDS dans un style Black Doom Metal pour deux titres inédits. Cela débute très lentement, un Doom Metal assez classique sur lequel vient se poser une voix Black Metal très haineuse pour un rendu très intéressant. Le titre glisse lentement vers la folie avec ces notes de guitares totalement déstructurées qui débouchent sur un petit accompagnement en nappe du plus bel effet, avant que la guitare ne reprenne sa sérénade dissonante alors que la rythmique reste implacable, dessinant sans fin ce même schéma entêtant. Un bien belle entrée en matière pour ce quintet existant depuis 2011 et qui a déjà pu publier deux albums en 2014 et 2016 et qui a également publié depuis un troisième album, Totemic Anal Turbofucker, le 18 octobre 2019 chez Third-I-Rex. "The Eternal Axe Of The Goddess" se fait sur le même schéma, une rythmique continue à la saveur très Doom Metal par dessus vient se greffer une guitare lead mais qui est bien plus harmonieuse sur ce deuxième titre. L'ambiance est plus lumineuse du coup mais également bien plus rampante ce qui lui donne un côté malsain bien vu. Le chant intervient à la faveur d'un break assez court, là aussi déclamer avec haine, ce titre donne vraiment l'impression d'un titre de Black Metal passé à la moulinette Doom avec un tempo divisé par 4 ou 5. Alors, que les espagnols versent dans un Black Metal plus sauvage sur ses albums, ils nous offrent ici deux titres différents de ce qu'ils font habituellement, une bonne idée car le résultat est des plus intéressant même si sur la longueur d'un album, quelque peu redondant.
Ce split album aura donc le mérite de mettre en lumière une scène underground espagnole assez peu exposée en France (et certainement dans d'autres pays également) et de faire découvrir 4 groupes bien forts sur leur acquis dans des styles bien balisés mais qui n'a pas à rougir face à d'autres scènes internationales. Et s'agissant également d'une des premières sorties de ce nouveau label, Negre Plany, la découverte est donc optimale.

Tracklist :

  1. Judaswiege - Pear Of Anguish
  2. Judaswiege - The Pit And The Pendulum
  3. Judaswiege - The Iron Maiden
  4. Judaswiege - The Middle Age
  5. Moribundo - Virgen 
  6. Moribundo - Amor / Entierro
  7. Moribundo - Sufres
  8. Sönambula - Entrañas
  9. Sönambula -Conspiración Subterránea
  10. Sönambula -Regresión
  11. Barbarian Swords -Goddess of War and Annihilation
  12. Barbarian Swords -The Eternal Axe of the Goddess

Shop // Judaswiege // Moribundo // Sönambula // Barbarian Swords


par Simony le 31/12/2019 à 13:00
66 %    224

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Testament

Titans Of Creation

Konvent

Puritan Masochism

Murder One

Live In Lembarzik

Harem Scarem

Change the World

Dreamlord

Disciples of War

Denial

Antichrist President

Trepalium

From The Ground

Mutilatred

Ingested Filth

Pearl Jam

Gigaton

Crypt Dagger

From Below

Lamentari

Missa Pro Defunctis

Almanac

Rush of Death

Mariana Semkina

Sleepwalking

Glaciation

Ultime Eclat

Milking The Goatmachine

From Slum to Slam - The Udder Story

Aevum

Multiverse

Burning Witches

Dance with the Devil

Aleister

No Way Out

Conny Bloom

Game! Set! Bloom!

Death. Void. Terror.

To The Great Monolith II

LA CAVE #4 : une sélection d'albums / Spécial Black Metal

Jus de cadavre / 21/03/2020
Black Metal

Napalm Death + Eyehategod + Misery Index + Rotten Sound

RBD / 09/03/2020
Brutal Death Metal

Stolearm

RBD / 17/02/2020
New Wave

Pastor of Muppets

RBD / 12/02/2020
Brass Band

J'irais Mosher chez vous ! Episode 2 : Indonésie

Jus de cadavre / 08/02/2020
Asie

Concerts à 7 jours

Photo Stream

Derniers coms

La voix me fait penser à Runhild Gammelsæter dans le projet Thorr's Hammer avec les mecs SunnO)))


J'avoue belle découverte, c'est lourd et massif.


Putain c'est chaud quand même là, je sens déjà certains venir vomir leur haine du métal, en criant au loup.


@Simo, jettes une oreille là-dessus si c'est pas déjà fait !


Wow ! c'est massif, j'adore. Merci pour cette découverte !
Achat indispensable.


Sordide...
Bon je pense qu'on peut affirmer sans trop prendre de risque que sa carrière d'illustrateur vient de prendre une belle bastos dans les orteils. :-D

En tout cas, RIP papa Fournier
(et pas celui d'Hibernatus, hein !)


Excellente chronique pour un excellent album, en effet ! :-)


Ah bah bon dieu!!!


Peu féru de Black symphonique j'ai quand même essayé car intrigué... J'ai aussitôt relayé et recommandé aux amis plus amateurs que moi. C'est vraiment très bon.


Un excellent souvenir. Dommage que seule la ré-édition de No Comment soit trouvable facilement pour le commun des mortels. L'album mériterait vraiment une 2ème chance, ne serait-ce que par une mise à dispo sur Bandamp ou toute autre plateforme de distri numérique.


Globalement d'accord avec Jus de Cadavre; j'ajouterai juste un autre paramètre qui est l'attitude du public. Serez-vous individuellement prêts à participer à des bains de foules (et moshpits si affinités) dans 2 mois et demi? Moi je n'en suis pas sûr, et sans être paranoïaque, je ne pense ê(...)


Tant qu'on est dans les docu, je vous conseil de mon coté "Los Punks" sur la scène punk hispanique de Los Angeles. Très intéressant, même pour les non fan de punk (c'est mon cas).


J'ai fait une rapide visionnage, en diagonale, ça a l'air vraiment excellent !
Beaucoup d'acteurs de la scène, d'anecdotes et même de découvertes à faire.

Ca n'a rien à voir avec le Grindcore mais j'en profite pour conseiller à tous le docu de RAT SKATE intitulé "Born in t(...)


Qu'importe le confinement je pense. La question est plus : en aura t'ont fini avec l'épidémie dans 2 mois ? La réponse est non (à moins d'un traitement miracle trouvé entre temps... mais ça...). Donc les rassemblements (d'autant plus de plusieurs milliers de personnes) ne seront pas autorisés(...)


Pour moi le hellfest aura lieu si on sort du confinement au plus tard le 15 mai.


Je vais pouvoir travailler mon anglais !


Merci beaucoup pour le lien !
Visionnage obligatoire.


aussi chez Metal Force records.
https://metalforcerecords.bandcamp.com/album/under-siege


Tu m'étonnes !
PISSGRAVE n'a qu'à bien se tenir !


Oh bourdal de mardch !
La pochette o_O