Tetrarchia Ex Bestia

Judaswiege, Moribundo, Sönambula, Barbarian Swords

21/06/2019

Negre Plany

Entièrement consacré à la scène Black Doom et Doom Death Metal espagnole, ce split album, Tetrarchia Ex Bestia, voit le jour chez une division du label Negra Nit (CAULDRON, VIRIUM, DAWN OV HATE), le nouveau né Negre Plany.
Sur ce split, c'est le Black Thrash Metal de JUDASWIEGE qui ouvre le bal avec 4 titres dont "The Pit And The Pendulum" que ceux qui connaissent ce groupe ont déjà pu entendre dès 2018 à l'occasion du single digital du même nom. Le propos est à rapprocher d'un SLAYER période Haunting The Chapel qui se laisserait aller à ses plus bas instincts Black Metal issus de la scène Nord-Européenne. Les titres sont sauvages, la production aiguisée comme une lame rouillée transperce difficilement l'épais nuage sonore qui forme une bouillie qui est assez répandue sur la scène Black Thrash Metal, rien de rédhibitoire donc ! Le tout s'avère efficace, le duo qui forme le groupe sait ce que signifie le termes Black Metal dans le style Black Thrash Metal, on relèvera tout de même cette voix un peu forcée qui manque de profondeur, peut-être qu'un habillage avec de la reverb' pourrait amener un plus au rendu de cette musique dont "The Middle Age" qui clôt l'intervention de JUDASWIEGE sur ce split album, au propos bien plus Black Metal contient peut-être la prestation vocale la plus percutante. C'est sauvage, raw, direct et sans fioritures, l'entrée en matière se veut donc percutante !
Avec MORIBUNDO, c'est un style Doom Death Metal qui nous est proposé. Les espagnols ont déjà publié un premier album, Raíz amarga, en 2017 chez Satanath Records et on sent une autre volonté dans la mise en son des 3 titres ici présentés. Les guitares sont plus graves, plus profondes, la voix est gutturale et c'est un Death Metal mid-tempo, écrasant, qui nous est proposé, le tout bien relevé de samples de chants éthérés. Dans ce trio, on retrouve Evilead à la guitare, homme qui joue avec Obszen de JUDASWIEGE au sein de BIZARRE, un groupe de Death Metal espagnol. La mise en son est assez lointaine mais bien équilibrée et l'intervention au piano sur "Amor / Entierro" ne souffre pas de décalage dans la dynamique sonore. Le principal est cette musique bien rampante que MORIBUNDO nous offre et pour le coup, ce groupe fait preuve de qualités et les affiche sereinement en terminant par "Sufres", petite extension de "Amor / Entierro" qui n'apportera rien de plus mais ne gâchera pas non plus l'intervention des espagnols.
Le piano et le synthé introduisent SÖNAMBULA qui va proposer lui aussi 3 titres pour ce split album. Si le groupe est également à classer dans le Death Doom Metal, l'approche est cependant différente. Car, une fois passée cette introduction en douceur, c'est un Death Metal down tempo qui déboule, le grain de guitare est très chargé en grave, de même que le chant très guttural mais surtout très mis en avant, on a cette impression de saturation comme sur une démo enregistrée sur un 4 pistes fin des années 80. On constate même quelques baisses sonores lorsque le chant est le plus présent. Le groupe existe depuis 2015, a déjà publié deux albums, Secuela (2016) et Bicéfalo (2018) publié chez Xtreem Music et avec ces nouveaux titres dévoilés, c'est clairement la patte la plus Death qui est mise en avant, on peut penser à RUNEMAGICK par exemple mais surtout AUTOPSY ou ASPHYX pour ce côté cradingue, presque Crust, en tout cas assez Punk dans la démarche. Là aussi, les 3 titres ne révolutionnent rien mais permettent de faire connaissance avec ce groupe au nom assez peu répandu chez nous. Bizarrement, même si la production est plus sale et moins aboutie que sur le précédent album, les titres ici dévoilés se font bien plus intéressant, avec cette patte AUTOPSY plus marquée notamment, une bonne idée pour ce groupe à découvrir.
Ce split album se termine avec BARBARIAN SWORDS dans un style Black Doom Metal pour deux titres inédits. Cela débute très lentement, un Doom Metal assez classique sur lequel vient se poser une voix Black Metal très haineuse pour un rendu très intéressant. Le titre glisse lentement vers la folie avec ces notes de guitares totalement déstructurées qui débouchent sur un petit accompagnement en nappe du plus bel effet, avant que la guitare ne reprenne sa sérénade dissonante alors que la rythmique reste implacable, dessinant sans fin ce même schéma entêtant. Un bien belle entrée en matière pour ce quintet existant depuis 2011 et qui a déjà pu publier deux albums en 2014 et 2016 et qui a également publié depuis un troisième album, Totemic Anal Turbofucker, le 18 octobre 2019 chez Third-I-Rex. "The Eternal Axe Of The Goddess" se fait sur le même schéma, une rythmique continue à la saveur très Doom Metal par dessus vient se greffer une guitare lead mais qui est bien plus harmonieuse sur ce deuxième titre. L'ambiance est plus lumineuse du coup mais également bien plus rampante ce qui lui donne un côté malsain bien vu. Le chant intervient à la faveur d'un break assez court, là aussi déclamer avec haine, ce titre donne vraiment l'impression d'un titre de Black Metal passé à la moulinette Doom avec un tempo divisé par 4 ou 5. Alors, que les espagnols versent dans un Black Metal plus sauvage sur ses albums, ils nous offrent ici deux titres différents de ce qu'ils font habituellement, une bonne idée car le résultat est des plus intéressant même si sur la longueur d'un album, quelque peu redondant.
Ce split album aura donc le mérite de mettre en lumière une scène underground espagnole assez peu exposée en France (et certainement dans d'autres pays également) et de faire découvrir 4 groupes bien forts sur leur acquis dans des styles bien balisés mais qui n'a pas à rougir face à d'autres scènes internationales. Et s'agissant également d'une des premières sorties de ce nouveau label, Negre Plany, la découverte est donc optimale.

Tracklist :

  1. Judaswiege - Pear Of Anguish
  2. Judaswiege - The Pit And The Pendulum
  3. Judaswiege - The Iron Maiden
  4. Judaswiege - The Middle Age
  5. Moribundo - Virgen 
  6. Moribundo - Amor / Entierro
  7. Moribundo - Sufres
  8. Sönambula - Entrañas
  9. Sönambula -Conspiración Subterránea
  10. Sönambula -Regresión
  11. Barbarian Swords -Goddess of War and Annihilation
  12. Barbarian Swords -The Eternal Axe of the Goddess

Shop // Judaswiege // Moribundo // Sönambula // Barbarian Swords


par Simony le 31/12/2019 à 13:00
66 %    379

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Voyage au centre de la scène : ASSHOLE

Jus de cadavre 17/01/2021

Vidéos

Eluveitie + Korpiklaani 2010

RBD 08/01/2021

Live Report

Sélection Metalnews 2020 !

Jus de cadavre 01/01/2021

Interview

Welcome To My Nightmare

mortne2001 26/12/2020

From the past

IXION : entretien avec Julien

JTDP 16/12/2020

Interview
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Kairos

Ouais dsl j'ai été un peu sec, mais l'autre andouille est venu gratuitement me baver sur les rouleaux... J'aurais dû employer l'adverbe "cordialement" à la fin de mon précèdent post. 

26/01/2021, 16:03

Bones

Mouais, mais par contre je vais rapidement le réécouter pour voir si mon approche a évolué. C'est vrai qu'il est réputé...  j'ai sans doute raté le coche.

26/01/2021, 13:14

Arioch91

@Humungus : SIC... And Destroy !   Comme disait Coluche : la politique ? C'est quand on est poli et qu'on a(...)

26/01/2021, 10:45

Arioch91

@Humungus : je confirme pour The Rack. Plusieurs fois j'ai essayé mais sans jamais accrocher.Y a des albums comme ça

26/01/2021, 07:56

Humungus

Toujours "intéressant" (SIC !!!) quand la politique s'insère ici... ... ...

26/01/2021, 07:38

Humungus

Ne pas "rentrer" dans "The rack" ?!?!Bizarre étant donné la monstruosité de cet album...Quoi qu'il en soit, je plussoie sur HAIL OF BULLETS !Pis n'oublions pas le merveilleux GRAND SUPREME BLOOD COURT non plus hein !!!(...)

26/01/2021, 07:35

Arioch91

@Bones : merci pour l'idée, vais m'écouter les trois albums de Hail of Bullets, juste histoire de rattraper mon retard concernant le père Van Drunnen.

25/01/2021, 20:12

Bones

Ce dernier Asphyx n'est pas une montagne de nouveautés mais il est super efficace. On sent les vieux briscards qui connaissent parfaitement leur affaire.Etant un gros fan de Van Drunen, je vais décortiquer ses paroles en ne doutant pas que les morceaux vont s'en tro(...)

25/01/2021, 18:39

Jus de cadavre

Ouais, ils frappent fort les anciens avec cet album ! 

25/01/2021, 18:17

LeMoustre

Chez Accuser, en période récente, c'est Demoniac qu'il faut écouter. Plus violent, sorte de Testament sous amphétamines, il est à mon humble avis le meilleur de ce que Thoms  a produite depuis Who Dominates Who. Ah, si, le premeir album est aussi (...)

25/01/2021, 17:03

LeMoustre

Opposer les casseurs qui seraient bons à expédier aux bagnes de Cayenne pour casser des cailloux et les envahisseurs du Capitole n'est pas une bonne idée. L'objectif est pas le même, les casseurs sont souvent des racailles de délinquants multiréc(...)

25/01/2021, 11:47

Stench

Très étrange à dire mais sur le titre "Tree years of famine", j'entends Overkill de "Skullkrusher". Sinon, excellent album, bien sûr !

25/01/2021, 11:46

Arioch91

Je suis fan du timbre vocal de Van Drunnen depuis le Consuming Impulse de Pestilence mais j'avoue n'avoir jamais accroché au The Rack d'Asphyx et ne me suis jamais penché sur les sorties du groupe. Pas plus pour Hail of Bullets (si je me gourre pas).Mais &ccedi(...)

25/01/2021, 11:04

Solo Necrozis

Piñata of Pus, Necro Thicc, Uteronecrotic Descent of the Divine...Haha ces titres de merde, j'en ris comme un con devant mon PC.

25/01/2021, 10:12

Simony

En tout cas, le livestream proposé samedi était une boucherie totale. Avec ou sans public, les mecs se donnent, Martin plaisantent entre les morceaux et v'là comment ça défouraille sévère. Total respect pour ces mecs qui en imposent, vraiment (...)

25/01/2021, 08:17

POMAH

L'ambiance est chaude par ici...

25/01/2021, 08:06

Humungus

J'en suis déjà à ma troisième écoute consécutive...ACHAT OBLIGATOIRE BORDEL !!! !!! !!!PS : Martin je t'aime.

25/01/2021, 04:25

Pozo (bass)

Thanks for the review!I'll put our spotify link if you wanna follow ushttps://open.spotify.com/artist/0QwY3TM6Lvo6Ba8VGC67YL

25/01/2021, 01:07

Chemikill

Parler de la musique serait déjà un gros morceau.

24/01/2021, 22:59

jtdef

Avec Joe Bidon et l'imposteur Harris ils sont mal barrés.

24/01/2021, 21:11