Nightmarecatcher

Ævangelist

28/02/2020

Hells Headbangers Records

Relocalisé en Finlande, du côté de Tampere, par Matron Thorn alors qu'une bataille est engagée entre l'instrumentiste en chef et le vocaliste Ascaris de la précédente incarnation du groupe qui semble avoir pris fin en 2018, ÆVANGELIST publie un nouvel album, Nightmarecatcher, qui voit le jour en cette fin février chez Hells Headbangers. Pour Ascaris, le groupe est dissout alors que pour Matron Thorn, celui-ci continue avec un nouveau vocaliste, Stephane Gerbaud, ex-ANOREXIA NERVOSA, ex-NECROMANCIA. Une fois éclaircie cet imbroglio autour du status du groupe, il est peut-être intéressant de voir cette nouvelle incarnation comme un nouveau début qui fut lancé par le EP, Revelation of the Devouring Void / Ceremony of the Avenging Curse, publié en 2019. On avait laissé le groupe sur un Matricide In The Temple Of Omega assez décevant et bien ce Nightmarecatcher ne bousculera pas vraiment les amateurs de la précédente incarnation mais avec une envie de nouveau au rendez-vous.
On retrouve cet univers entre Ambiant, Noise, Black Metal, Avantgardisme Extrême qui voit une batterie imprégner un rythme en parfait décalage avec les guitares dissonantes et pourtant si complémentaire. Les guitares, car en effet, le nombre de piste de guitare est encore impressionnant, une couche plus rythmique, qui se fait assez martiale à la 1349, de façon régulière, et cette couche de guitare dissonante formant comme une nappe déstructurée qui vous mènera vers des bas-fonds dont vous ne soupçonniez pas l'existence. La batterie est toujours mixée en arrière par rapport aux guitares, le chant de Stéphane Gerbaud, extrêmement pertinent d'ailleurs, se fond parfaitement dans le paysage musical dévasté introduit par le duo. C'est d'ailleurs lui qui a écrit les paroles de ce nouvel album.
Cet album a été capté en condition live dans l'antre d'ORANSSI PAZUZU alors que la batterie était captée dans le local de BARATHRUM et il faut le voir comme une longue descente de 52 minutes. Cette enregistrement scindé s'entend parfaitement dans la construction des morceaux. D'ailleurs les morceaux n'ont pas vraiment de fin, le morceau d'après s'enchaine sans crier gare mais les changements de rythme régulier permettent à l'auditeur de rester concentrer et bien pris dans l'univers de cet ÆVANGELIST percutant.
Bien entendu, le parallèle avec BLUT AUS NORD est toujours d'actualité, de même qu'avec MITOCHONDRION, DEATHSPELL OMEGA ou MALTHUSIAN et la capacité à s'immerger et à ne pas se laisser surprendre par une musique en surface complètement déstructurée et à la limite du n'importe quoi si on ne se laisse pas porter par l'univers, est toujours aussi importante. On pourra donner l'étiquette que l'on veut à cette production musicale, le Black Metal est prédominant par cette ambiance noire et cette irrévérence aux codes musicaux standards, dont certains ont bien infecté le Black Metal depuis de nombreuses années. Il est certain qu'il vous faudra prendre le temps de décortiquer tout cela, de le digérer mais comment ne pas succomber à cet "I: The Origin and End Of All: Pain of the Fallen" lorsque celui-ci démarre vraiment et ce "III: In the Vomb of the Chaos, Source Of Life Energy" qui clôt cet album de manière plus directe, la guitare dissonante étant reléguée un peu en arrière dans le mix. Une attention subtile pour rendre la fin d'album plus percutante. Au-delà des considérations purement "juridiques" quant à la légitimité de cette nouvelle incarnation, ÆVANGELIST, propose avec Nightmarecatcher, un album suffisamment convaincant pour que l'on puisse le ranger à côtés de ses aînés.

Tracklist :

  1. I: The Origin and End of All: Pain of the Fallen
  2. II: Ceremony of Decomposition of Bodies
  3. III: In the Vomb of the Chaos, Source of Life Energy

Facebook


par Simony le 26/02/2020 à 12:00
77 %    436

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Jon _ interview d'un homme multi-facettes

Simony 23/11/2020

Interview

Future World

mortne2001 23/11/2020

From the past

Voyage au centre de la scène : les fanzines

Jus de cadavre 22/11/2020

Vidéos

Rammstein 2005 (Volkerball)

RBD 16/11/2020

Live Report

At The Mill _ Live Stream Performance

Simony 07/11/2020

Live Report

Dahey OWM

Simony 01/11/2020

Interview

Fear Factory + Misery Index 2006

RBD 28/10/2020

Live Report
Concerts à 7 jours
Saor + Borknagar + Cân Bardd 01/12 : Le Petit Bain, Paris (75)
Saor + Borknagar + Cân Bardd 02/12 : Le Rex, Toulouse (31)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Bones

Le délire ! 26 ans plus tard, retrouver un vieux dessin signé bibi dans l'un des fanzines de cette vidéo !  Une sombre merde dont j'étais hyper fier à l'époque.

24/11/2020, 23:14

RBD

Jolie plongée nostalgique dans cet univers des premiers passionnés, plus libre que celui des premiers magazines bien que certains s'en rapprochaient dans la forme. Les fanzines faisaient le lien au sein des scènes locales d'un même secteur, à une &eacut(...)

24/11/2020, 23:01

Yolo

Aucun rapport avec Dark Funeral. Décidément tu nous les auras toutes faites toi.

24/11/2020, 21:23

Yolo

Aucun rapport entre MGLA et Deus Mortem. Sérieux...

24/11/2020, 21:15

Simony

Ah non là DEUS MORTEM associé à MGLA, je ne pense pas qu'ils soient dans la même optique du Black Metal. DEUS MORTEM c'est plus MARDUK et compagnie qui les branche. Excellent groupe à la discographie difficilement discutable lorsque l'on aime c(...)

24/11/2020, 18:08

Humungus

Au vu de l'attrait de certains pour le bazar, je colle une oreille sur ces deux extraits :Mais c'est que c'est du tout bon ça bordel !!!J'ai donc poussé un peu plus mes investigations en écoutant le premier album et second EP : Pas mal du tou(...)

24/11/2020, 16:17

Humungus

POMAH je vous aime.

24/11/2020, 16:05

Humungus

D'accord avec toi L'Apache concernant l'attrait des pochettes.Cela m'a d'ailleurs fait penser dans le style décalé des jaquettes, le format et la rareté de la chose à ce que peut nous pondre TODESSTOSS.Sinon, du coup, j'ai &e(...)

24/11/2020, 16:04

Zorg

Super label, et super discours. Franchement, c'est un de mes labels préférés de par leur éthique qui transparait dans les propos tenus.

24/11/2020, 13:31

Gargan

Black metal, Pologne. Déjà, ça sent bon. Un paquet de clones de Mgla depuis quelques temps, on sent effectivement une influences mais l'ambiance semble propre au groupe, à voir sur album. 

24/11/2020, 08:59

L'Apache

Ah ouais ? Moi je les trouve trop stylées ! Et il y a une vraie singularité dans leur artworks. 

24/11/2020, 08:40

Kerry King

L'album est excellent, digne des belles heures de Asphyx.

23/11/2020, 23:57

POMAH

J'avais vraiment aimé cet album à sa sortie, le seul point "pas" vraiment négatif à l'époque c'était ce chant pas vraiment affirmé, j'aurais aimé qu'il soit plus imposant lors de cette rééditi(...)

23/11/2020, 19:34

POMAH

+1 Humungus, c'est incroyable comment se groupe à bercé pas mal de mes années. Ils avaient un vrai talent de composition. 

23/11/2020, 19:28

Jus de cadavre

Y en a des trucs à écouter en cette fin d'année !

23/11/2020, 18:22

JTDP

@RBD : merci pour cette précision. Je me disais bien aussi qu'elle lui ressemblait étrangement...

23/11/2020, 14:05

RBD

L'illustration a été retouchée après reprise de celle de l'album "Y" du groupe Suisse Borgne (Black Indus bien malsain), qui est sorti un peu plus tôt dans l'année, pendant le confinement.

23/11/2020, 13:24

Humungus

AAAAAAAAAAAAHHHHHH !!! !!! !!!IRON MAN PUTAIN !!! !!! !!!Groupe de Doom aussi essentiel à mon sens que SAINT VITUS, PENTAGRAM ou autre TROUBLE !Achat obligatoire.

23/11/2020, 10:46

grinder92

Pour ceux que cela intéresse, un reportage sur Josh Foreman qui a créé la sculpture ayant servi pour la pochette : 

23/11/2020, 09:42

L'Apache

Encore une super vidéo !!! C'est vrai que le Fanzine à l'air de revenir à la mode. D'ailleurs ce qui est étonnant c'est que tu les payes souvent plus cher qu'avant à ou une époque où on serait sensé les payer moins c(...)

23/11/2020, 08:53