No Mercy for the Weak

Vectis

20/03/2020

Helldprod Records

Un petit peu de Porto ? Non, je ne vous propose pas un apéritif, mais une nouveauté musicale portugaise, de Porto justement, qui semble avoir dérivé le long des plaques tectoniques pour se retrouver en enfer. Difficile de reconnaître la rieuse cité en écoutant ce premier EP des locaux de VECTIS, qui seraient certainement plus à l’aise assis à la droite de Lucifer. Non que les musiciens d’aujourd’hui prônent des valeurs de Black Metal, mais autant dire que leur Thrash est largement blackisé pour se rapprocher des théories les plus populistes de la bête à cornes. Fondé en 2018, ce quatuor diabolique (Gustavo "Sadistik" - guitare/chant, Daniel "Bloodthirster" - guitare, José "Hellkrätus" - batterie et Guilherme "Blasphemous" - basse) a déjà lâché sur un monde médusé de tant de méchanceté une première démo en 2019, sobrement baptisée The Executioner, avant de rassembler ses esprits et ses idées pour nous proposer un format plus conséquent. Plus conséquent, mais modérément, puisque le premier EP des lusophones ne comprend que cinq morceaux, dont une intro, soit quatre titres vraiment « originaux », pour à peine un quart d’heure de musique. Une musique aux échos évidemment très anciens, ancrés dans la première moitié des eighties, avec quelques références ultérieures pour faire joli. En substance, No Mercy for the Weak se situe dans la moyenne des productions bestiales Helldprod Records (ATOMIK DESTRUKTOR, ALCOHOLOCAUST, GÖATFUKK, NECRO CHAOS, NEOPLASMAH, THE SORCERER ou WANDERER pour rester au Portugal) et délivre donc un message Black Thrash très sincère, mais aussi terriblement basique et classique. Non que les deux termes se veuillent péjoratifs, mais le formalisme dont fait preuve ce quatuor ne lui permet pas vraiment de s’extirper de la masse grouillante de combos obsédés par les premières déflagrations de HELLHAMMER ou BATHORY.

HELLHAMMER justement, l’une des influences citées par le groupe lui-même, parmi d’autres, dont SARCOFAGO, URN, DESTRÖYER 666, KETZER, DEATHAMMER, MIDNIGHT ou CRUEL FORCE, de quoi situer les débats avec plus de clarté. La clarté n’est d’ailleurs pas le fort de cet EP, qui joue le brouillon et le son très compact, malgré une basse malicieuse qui se distingue, et qui dope une frappe de caisse claire terriblement analogique et matte. Le chant, comme toujours, grogne sourdement, tandis que les guitares s’ingénient à reproduire le bourdonnement d’une tronçonneuse laissée à l’abandon dans un coin d’une vieille grange. Le tout est savamment élaboré, et s’adresse à tous ceux n’ayant pas eu la chance d’être les témoins des premières démos de DESTRUCTION ou SARCOFAGO. En effet, ce premier EP s’abreuve à la source même du mal originel, copiant la noirceur imposée par la rudesse technique des premiers HELLHAMMER, le radicalisme en vogue en Allemagne en 1983, et la bestialité typiquement sud-américaine dont ces quatre-là partagent l’idiome. N’attendez donc pas de révolution de la part de VECTIS, qui préfère l’action, mais plutôt un Black/Thrash assez sympathique, bourru aux entournures, gorgé de riffs typiques du style, de textes entièrement dédiés au malin, et autres fantaisies gutturales. Le tout est évidemment sympathique, mais je défie quiconque de parvenir à faire la différence entre les quatre véritables morceaux, tous bâtis sur le même moule et avançant à la même cadence raisonnablement rapide. Et dès « Satanic Force » et ses allusions à peine masquées au meilleur DESTRUCTION (le plus paillard va sans dire), tous les éléments sont en place et vous n’avez plus qu’à déguster l’EP bien bouillant, comme il a été conçu.

Basé sur des riffs plus Punk que le slip de peau de Quorthon, cet EP est une sorte de cas d’école, et un manifeste de haine typiquement portugais. On y reconnaît la simplicité des premiers groupes d’extrême se tapant gaiment une imagerie satanique avec cartouchières et croix renversées, la production grossière et mal dépolie, l’attitude belliqueuse et les soli primitifs, mais il y a quelque chose d’hypnotique sur ces morceaux, notamment l’hymne final « Evil Possession », qui à de faux airs d’HELLHAMMER repris par Schmier. Un témoignage qui mérite le détour, et juste assez d’idées pour meubler un quart d’heure de musique, avec des breaks qui tombent pile (quand ils tombent), des guitares calées sur la ligne du parti, qui moulinent en essayant des incrustations mélodiques, un chanteur qui a oublié le sens du mot « modulation », et une batterie si simple et sommaire qu’on la penserait presque programmée. Mais cela fonctionne, pour peu qu’on soit réceptif au style, même si on a du mal à imaginer un futur LP de plus d’une demi-heure. Paillard mais propre, evil mais raisonnable, brouillon mais carré, le type même de format court agréable, mais pas forcément dispensable. Trop médium sans doute, ce qui n’est pas forcément excusable dans le genre.          

         

Titres de l’album :

                           01. Invocation Spells

                           02. Satanic Force

                           03. No Mercy For The Weak

                           04. Mark Of The Chainsaw

                           05. Evil Possession

Bandcamp officiel

Facebook officiel


par mortne2001 le 29/07/2020 à 18:18
70 %    123

Commentaires (3) | Ajouter un commentaire


RBD
membre enregistré
30/07/2020, 00:25:40
Je ne sais pas pourquoi, mais le Portugal semble regorger de groupes de Black primaire bien furieux.

Simony
membre enregistré
30/07/2020, 10:45:27
Je me suis fait la même réflexion que toi RBD, je trouve que la scène commence à s'exporter gentiment et avec de très bons groupes bien furax !

adrtq
@78.192.38.132
07/08/2020, 06:45:15
rien de vraiment clack metal ici. Un black thrash bien boring

Ajouter un commentaire


Derniers articles

TEMNEIN

youpimatin 10/08/2020

Down 2009

RBD 08/08/2020

Universe

mortne2001 29/07/2020

F.F.W.

mortne2001 27/07/2020

Tiamat 2010

RBD 26/07/2020

Créda Beaducwealm

mortne2001 24/07/2020

Les Enfants du Cimetière

mortne2001 20/07/2020

Chimaira 2008

RBD 16/07/2020

Concerts à 7 jours
Wormrot + Trepan Dead + Mucus 18/08 : La Brat Cave, Lille (59)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Kerry King

Dommage aussi cette histoire qu'il ne soit plus avec Entombed mais sous Entombed A.D.

D'ailleurs que devient Entombed de Hellid ? LG reste le membre charismatique du groupe pour moi.

10/08/2020, 22:03

Kerry King

Une légende. RIP.

10/08/2020, 21:59

Gargan

Riffs hypnotiques, chant excellent, merci pour la découverte.

10/08/2020, 13:36

Humungus

Phil is god.

10/08/2020, 10:38

Humungus

Pour l'avoir croisé back stage il y a quelques années, je confirme que ce type est la gentillesse même.

10/08/2020, 10:36

adq

En meme temps en piccolant et se shootant non stop c'est quasi inevitable maheureusement,,,

10/08/2020, 10:30

adq

connais pas mais merci pour la news people

10/08/2020, 10:28

Raumsog

Ouch c'est dur ça... Outre la carrière qu'on lui connaît, le type a quand même l'air foncièrement hyper sympa donc vraiment bonne chance à lui, "get the damn deal done" comme il dit!

10/08/2020, 09:26

LeMoustre

Entre lui et le cancer de LG Petrov, quelle tristesse.

10/08/2020, 08:57

Nubowsky

Quel dégoût..

10/08/2020, 07:11

Kerry King

Putain de chanteur LG ! La famille Metal est avec lui !

10/08/2020, 00:23

RBD

Tout à fait en phase avec cette présentation ! J'ai découvert le groupe avec cet album et j'ai été conquis. Je l'ai pris plutôt comme du Death Sludge à la Ulcerate et compagnie, dans une version plus accessible que les autres classiques de ce style que le groupe rejoint dès ce coup de maîtr(...)

09/08/2020, 22:50

RBD

Belle histoire dans cette épouvantable tragédie. Il doit y en avoir d'autres. Nervecell est un très bon groupe de Death brutal que je suis depuis leur premier disque.

09/08/2020, 21:53

RBD

Allons bon ! Tous nos voeux de force et de rétablissement.

09/08/2020, 21:47

Buck Dancer

J'ai d'abord eu peur en pensant qu'il était décédé, et vu ma réaction cela m'aurait fait un vrai choc, mais bien mauvaise nouvelle.
Allez LG, nique lui sa gueule à ce putain de cancer.

09/08/2020, 20:17

Buck Dancer

Vu en 2012 au Bataclan et j'ai pris un pied énorme. Et au contraire de toi RBD, j'ai eu cette sensation de spontanéité, qui manque cruellement a 99% des groupes metal que j'écoute. Phil hésitait pas à stoppé un morceau en plein milieu, pour mieux le recommencer ensuite, parce que le public ne(...)

09/08/2020, 16:32

KaneIsBack

Dans le genre LDOH-worship, c'est plutôt bon. Dommage que ça soit si court !

09/08/2020, 11:33

Jus de cadavre

2009 était sans doute l'une des meilleures année pour voir Down sur scène. Phil était sobre, son chant redevenu plus juste (forcément sans abus c'est plus facile), le groupe dans son ensemble était touché par la grâce. Ils avaient sorti 2 ans auparavant un album cathartique ou toutes leurs t(...)

09/08/2020, 11:01

LeMoustre

Deja épuisé

08/08/2020, 13:32

Buck Dancer

Par contre, quand même fort de voir que la sortie d'un morceau de Gojira est devenue un évènement mondial dans la scène metal.
Les mecs sont vraiment au sommet.

07/08/2020, 18:44