Offernat

Offernat

11/06/2021

Autoproduction

Parfois, en tant que chroniqueur, nous recevons des mails promotionnels assez anonymes qui ne nous en disent pas énormément sur le produit qu’ils vantent. Ainsi, en téléchargeant l’archive du premier EP des danois d’OFFERNAT, je n’attendais rien de spécial, le laïus de communication étant assez flou. Mais ayant une inclinaison naturelle à faire confiance aux pays nordiques depuis des décennies, je me suis laissé convaincre par ma curiosité, et j’ai fini par découvrir que sous des atours génériques, les OFFERNAT étaient une sacrée surprise. Plus complexe qu’elle n’en avait l’air de prime abord, cette chronique n’allait donc pas se borner à quelques formules lapidaires couchées sur des humeurs variables.

Fondé en 2020 à Copenhague, capitale du beau royaume du Danemark, OFFERNAT est ce qu’on pourrait désigner comme un power-trio de par sa formule. Centré autour des trois personnalités de Jonas Bangstrup (batterie, chœurs), d’Anders Kargaard Bork (chant/guitare) et William Frøland (chant, basse, piano), ce groupe sorti de nulle part se présente dans les premiers instants comme un combo de Hardcore assez ordinaire, animé d’une rage saine, mais pas forcément plus brutal ou original que ses congénères. Et après quelques minutes d’écoute, on se dit que l’analyse va être rudement simple, avant de jeter un rapide coup d’œil au tracklisting. En effet, quel groupe de Hardcore classique naissant oserait une composition de plus de neuf minutes en tant qu’épilogue de son premier moyen-format ? On relit alors le communiqué de presse fourni avec le lien, et on note des allusions au Black Metal, au Post Rock, et toutes sortes de déviances qui finalement, écartent de la piste Hardcore conventionnelle. Alors si comme moi vous pensez que l’ouverture de « Submissive Impulse » solde les comptes immédiatement, détrompez-vous : Offernat a beaucoup plus à offrir que ça.   

Certes, les premières minutes de ce fameux premier titre indiquent que les trois danois se rangent dans une catégorie pratique de Hardcore straight, à tendance chaotique du grand nord. Les voix sont écorchées, le rythme est faux dans son mid maltraité, le riff est simplissime, mais l’ambiance poisseuse et le ton virulent cachent quelque chose de plus profond. On pense à un REFUSED plus simpliste, plus NYC, mais dans le fond, on commence à se poser des questions. Et ces questions trouvent une ébauche de réponse via « Black Lung », aux arpèges délicats, et à l’ouverture indécise. Entre mélodie amère, Post Hardcore et Sludge, OFFERNAT brouille salement les pistes, et dévie de sa trajectoire un peu hâtivement établie pour nous entraîner dans un univers aux boucles de basse hypnotiques et aux accès de rage palpables. Très convaincant avec son chant partagé, le trio tisse alors un canevas plus lâche, et multiplie les allusions à NEUROSIS, UNSANE, OPETH, et nous oblige à revoir notre copie. Et lorsque les dernières notes de la transition « Nattefrost » s’évanouissent dans les airs grisés, la révélation « Shadow of Flame » dévoile un ciel beaucoup plus nuancé.

Entre un DOWN vraiment torturé et un Sludge à tendance Post-Hardcore maladif, ce dernier pamphlet achève de transformer ce premier EP en réussite absolue. Doucement, sans forcer, les trois danois nous ont emmenés exactement là où ils le souhaitaient, loin de ce Hardcore bas du front que nous avions cru deviner dès le départ. Les riffs sont lancinants, le chant hurlé à pleins poumons, l’ambiance pesante et le rythme lourd, et le cheminement Post fascinant. Avec plus de neuf minutes à meubler, le groupe n’hésite pas à faire appel à des cassures mélodies minimalistes, durant lesquelles la basse lâche quelques notes sentencieuse, tandis que le chant accepte de se taire pour laisser l’instrumental chaotique dessiner un panorama presque post-apocalyptique. Ce mélange de montées en puissance et d’accalmies inquiétantes débouche sur un solo purement Rock n’Roll, précis dans le doigté, et extrêmement harmonieux. Les trois musiciens se lancent alors à corps perdu dans un crescendo impressionnant, et les dernières cartouches sont tirées, s’appuyant sur la précision d’un chant de plus en plus exhorté. La violence, sous toutes ses formes, des accélérations fulgurantes pour se rapprocher d’un BM traité plus concret, et les vingt-quatre minutes s’achèvent en une apothéose de chaos.

Belle surprise que ce premier EP des OFFERNAT, qui donne vraiment envie d’en savoir plus sur ces musiciens surprenants aux goûts éclectiques. Des compositions fortes et ouvertes, une attitude, de quoi envisager l’avenir en longue-durée pour notre plus grand plaisir de masochiste.

    

                                                                                                                                                                                                      

Titres de l’album:

01. Submissive Impulse

02. Black Lung

03. Nattefrost

04. Shadow of Flame



par mortne2001 le 09/06/2021 à 18:06
82 %    732

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Le week-end de la Vierge de Fer

Simony 03/07/2022

Live Report

Discography 1985/2022

mortne2001 02/07/2022

La cave

HELLFEST 2022 / Part 1 / Du jeudi 16 au dimanche 19 juin

Jus de cadavre 30/06/2022

Live Report

Interview de NESTOR

Chief Rebel Angel 25/06/2022

Interview

The Ocean + PG Lost + Psychonaut

RBD 10/06/2022

Live Report

NECROWRETCH + HEXECUTOR + LORD GALLERY / Rennes (Ubu)

Jus de cadavre 01/06/2022

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Buck Dancer

"J'aime beaucoup la configuration du Trabendo, la scène en contre-bas permet de voir ce qu'il s'y passe où que l'on soit dans la salle" Je pense tout le contraire, où que l'on soit dans la salle on voit rien du tout je(...)

04/07/2022, 17:20

Arioch91

Je n'ose imaginer le boulot passé à rédiger une telle rétrospective !Respect total et merci beaucoup !

03/07/2022, 19:41

Olivier

Merci pour cette très belle bafouille ! J'adore N.D. depuis ses débuts, mais je suis surtout un fan des premières années, et pour moi, la première fracture intervient lorsque Lee quitte le navire - je ne suis pas très fan de la voix de Ba(...)

03/07/2022, 18:38

Buck Dancer

Vraiment très sympa cette rétrospective d'un groupe qui le mérite largement et bravo pour le travail ! Perso j'ai découvert Napalm ave l'EP " Mass Appeal Madness", d&apos(...)

03/07/2022, 14:07

RBD

Seigneur, quel travail ! J'écoute Napalm depuis plus d'un quart de siècle, c'est l'un des deux ou trois groupes de niveau professionnel que j'ai vu le plus. Mais jamais je n'aurais osé me lancer dans un exposé pareil. Rien que pour ç(...)

03/07/2022, 12:06

Simony

Putain !!!!!!! Alors moi j'adore Utopia Banished, c'est l'album qui m'a fait découvrir NAPALM DEATH c'est certainement pour cela, c'est aussi pour ça que j'ai pas de suite compris ce qu'était Scum lorsque j'ai voulu remonter les al(...)

03/07/2022, 10:06

NecroKosmos

Superbe travail !! Moi aussi, je suis un fan ultime de NAPALM DEATH. Je suis leur carrière de près depuis que j'ai découvert le groupe à la sortie de FROM ENSLAVEMENT... et n'ai jamais décroché malgré leurs prises de risques ou changement(...)

03/07/2022, 07:22

Benstard

Ouais pareil , la production est générique a mort, bon c'est quasiment tout les groupes comme ça , mais entre la guitare avec ce son de gratte en mode pédale brancher sur une table de mix et la batterie avec la caisse claire ultra numérique...mais bon ce gr(...)

02/07/2022, 14:45

afass

Generic and boring.

01/07/2022, 23:16

Arioch91

Achat prévu !

01/07/2022, 20:10

Harry Klein

Je trouve les idées "zombie truc" affreusement rincées mais le morceau est effectivement très bon et appétissant. 

01/07/2022, 09:48

LeMoustre

Parfait ça. Achat direct comme prévu 

01/07/2022, 09:39

Simony

Commande faite, je ne sais pas si notre cher Mortne2001 connait ça... C'est le Thrash que j'aime !

01/07/2022, 09:08

Jus de cadavre

Hé oui c'est vrai ! Mais bon c'est la force du Hellfest : son affiche de malade qui à chaque fois te fait dire "aller j'y retourne !"

30/06/2022, 22:53

RBD

Hé, JdC, je croyais que tu ne voulais plus retourner au Hellfest, ha ha !! Le covid a changé bien des choses. Nous avons tous très faim.Je ne suis pas étonné, autrement, de l'excellente impression laissée par Agressor, ça m'a fait (...)

30/06/2022, 14:55

Simony

Totalement d'accord avec toi Jus de cadavre, c'est du tout bon avec cet esprit simple et efficace que j'aime beaucoup dans ce groupe.

30/06/2022, 14:43

Jus de cadavre

Simple, basique, efficace. 

30/06/2022, 11:53

Jus de cadavre

Cette prod encore ! Un petit côté Thrash de bâtard ce titre, avec un son de tronçonneuse. Le pied.Super nouvelle en tout cas, ça sent un top de fin d'année cet album... 

30/06/2022, 11:43

Gargan

Le petit clin d'oeil sur la police de caractères

30/06/2022, 11:35

M\'Z

Merci beaucoup pour le repartage, je mets le lien d'écoute sur toutes les plateformes digitales :

30/06/2022, 09:11