Paninoteca

Orso

05/04/2019

Czar Of Crickets Productions

Qui se souvient de KRUGER aujourd'hui ? Ce qui est un tort car le groupe Suisse fût un phénomène Sludge parmi les plus intéressants du continent européen entre 2001 et 2015. Ceci en partie par un choix judicieux d'influences, qui les avaient vu rejeter la trop stéréotypée scène de la Nouvelle-Orléans pour s'accoquiner plutôt avec le Death n'Roll bien gras à la Suédoise. Mais KRUGER est mort, et bien mort. Quel rapport donc avec ce curieux quintet fondé en 2016 et qui titre son patronyme du nom italien désignant l'ours ? Tout simplement parce qu'il compte en son sein la paire de guitaristes qui firent les belles heures de KRUGER : Raul Bortolotti et Margo.

Mais ORSO ne sonne en rien comme KRUGER. Pour commencer, il s'agit ici d'un groupe strictement instrumental dont le reste du line-up s'est fait les dents au sein de groupes aussi divers que JUNE DEVILLE (du Noise Rock) ou NO SUN IN SAN FRANCISCO (de l'expérimental psychédélique). Ensuite par l'humour dont le groupe fait preuve dans le choix de ses thématiques. Ensuite parce que musicalement, ORSO joue du Post-Metal et assume totalement sa filiation avec NEUROSIS et ISIS. Enfin, parce que le groupe fait preuve d'un sacré humour dans le choix de ses thématiques : la bouffe. Et, pour l'album qui nous occupe, si vous ne l'aviez pas déjà compris en voyant le titre : le pain.

Oui, ça fait drôle dit comme ça. Et encore plus lorsque l'on écoute la musique. Comme dit plus haut, ORSO assume totalement sa filiation et l'on peut sans problèmes rajouter CULT OF LUNA (flagrant sur "Jambon-Beurre"), RUSSIAN CIRCLES (sur "Smörgåstårta") et même des groupes plus Rock comme THE JESUS AND MARY CHAIN ou ARCTIC PLATEAU (sur "Choripán"). La grosse différence tient dans le fait que ORSO ne recourt pas systématiquement aux montées en puissance caractéristiques du style, mais se plonge totalement dans son aspect Progressif. Car finalement, qu'est-ce que le Post-Metal si ce n'est une variation du Metal Progressif pour le 21ème Siècle ? Et c'est ce choix vital de se consacrer sur la structure, sur la mélodie, sur la construction des morceaux qui différencie ORSO de la masse des groupes du genre. Voilà un groupe calme, dont la musique incite à la détente et à la méditation, qui pousse à une certaine introspection et dont le résultat est encore plus magnifiée par une écoute au casque.

Pour l'aspect technique, beaucoup de bons points vont à l'excellent travail des trois guitaristes dont les échanges arrivent à construire une structure sonore de bon aloi. J'apprécie aussi beaucoup l'aspect très tribal/Jazz Fusion de la section rythmique, mais il s'agit là quand même d'un point beaucoup plus commun dans le style pratiqué. Il n'empêche que cela fait toujours du bien de l'entendre.

Alors pourquoi pas une note plus haute ? Parce que malgré le talent des musiciens et la qualité des compositions, il manque encore une petite étincelle à Paninoteca. Cette étincelle qui rendrait ce disque totalement intouchable. Car voilà, ORSO est beaucoup trop sous influence. Et la trop grande similarité entre les morceaux fait qu'un néophyte se perdra sûrement en ayant des difficultés à identifier un titre par rapport à un autre. De plus, il n'y a rien ici que l'on n'ait pas déjà entendu en beaucoup plus accompli ailleurs. Paninoteca est un bon album mais, dans le milieu sur-saturé du Post-Metal, il faut beaucoup plus qu'un bon album et un gimmick dans la thématique pour se faire un nom. La très grande maîtrise des musiciens fait que je crois fortement en l'avenir de ORSO : ils démontrent ici qu'ils ont le talent nécessaire pour marquer le genre et le faire avancer vers quelque chose de plus neuf. Il ne leur reste plus qu'à développer encore plus leur personnalité et j'ai bon espoir que leur album suivant sera une étape marquante dans l'histoire encore jeune du Post-Metal.


Titres de l'album :

01. Sloppy Joe
02. Jambon-beurre
03. Choripán
04. Horseshoe
05. Mitraillette
06. Fluffermuter
07. Jucy Lucy
08. Monte Cristo
09. Dagobert
10. Smörgåstårta

Facebook

Bandcamp

par Doomfinder General le 03/03/2020 à 12:00
75 %    317

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Open Bar Vol2 : Antoine Perron

Baxter 20/04/2021

Interview

Dirge + Spinning Heads 2005

RBD 05/04/2021

Live Report

Voyage au centre de la scène : Frank Arnaud

Jus de cadavre 21/03/2021

Vidéos

Nile + Krisiun + Grave + Ulcerate 2009

RBD 03/03/2021

Live Report

Killing For Culture - Tome 2

mortne2001 23/02/2021

Livres

Voyage au centre de la scène : MASSACRA

Jus de cadavre 21/02/2021

Vidéos

Killing For Culture - Tome 1

mortne2001 15/02/2021

Livres
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Orphan

"c'est" - "ces" / "groupe" - "groupes" / "ame" - "âme" / "voila" - "voilà" / "ca" - "ça"(chaud les fautes...)

22/04/2021, 12:40

Orphan

22/04/2021, 12:36

Orphan

Rhan....c'est groupe à chanteuse sans ame bordel....Voila ce que ca fait du Karine Ferri metal

22/04/2021, 12:31

Orphan

Exactement !C'est pas tant la nostalgie de retrouver un black sans concession, mais celle d'un plaisir coupable d'etre face à une vraie pureté dans l'execution.un bon 95% pour moi  

22/04/2021, 12:22

Humungus

Et oui...Bizarrement HATE FOREST fait du HATE FOREST.Et c'est bien tout ce que je voulais.

22/04/2021, 10:06

Humungus

Farpait !S''il est aussi bon que "The dirt", cela nous changera des merdes habituelles dont ils nous abreuvent...

22/04/2021, 10:00

Gargan

Comme quoi, on ne vit pas les albums de la même manière, je crois que demanufacture serait dans mon top 10 quand-tu-t-echoues-sur-une-île-fortuitement-mais-avec-une-selection-drastique-et-top-en-esperant-que-le-lait-de-cocotier-te-fournisse-du-jus-(lol)-pour-ta-chaine-hifi-elle(...)

22/04/2021, 09:09

Pomah

Pas mal putain

21/04/2021, 19:54

Humungus

"Pire que GUNS N' ROSES" ?!?!Tu pousses là Hoover hé hé hé...

21/04/2021, 10:10

Humungus

Oh mais je ne sais que trop bien que les premiers DIMMU sont typés "vrai"...(Une fois de plus, mon intervention précédente n'était en réalité que boutade chers amis)Mais même à l'époque de leurs sortie(...)

21/04/2021, 10:07

Humungus

Putain...Après la box "Paranoid" et "Vol 4", encore une qu'il va me falloir acheter...Font chier à en sortir autant bordel ! J'suis pas Crésus moi merde !PS : Par contre, j'comprends pas trop leur façon(...)

21/04/2021, 10:02

Hoover

Je ne comprendrai jamais l'intérêt pour ce groupe. Pour moi tout l'apport de Fear Factory tient en deux ou trois morceaux sur Demanufacture plutôt sympathiques en dépit d'une durée de vie très faible (vraiment le genre dont je me désin(...)

21/04/2021, 08:29

Arioch91

Bien plus convainquant sur album que sur l'EP partagé avec Vektor.Ca donne envie de s'y pencher !Merci pour la chro :)

21/04/2021, 08:25

Hoover

Le black n'est certainement pas mort car il y a énormément de gens qui y sont extrêmement attachés et continuent à le faire vivre, et j'ai énormément de respect pour eux. Par contre pour quelqu'un comme moi dont les goûts dans l(...)

21/04/2021, 08:23

Hoover

L'album que j'aime le moins des 7 premiers Sabbath: c'est vraiment pas fait pour moi!

21/04/2021, 08:15

Rotten Tooth

Y sont sacrément bons ces gars là ! Et ils ont le don de faire dans la surprise ! Nu Black sous le papier cadeau cette fois ! Je passe mon tour sur ce coup mais je serai là au prochain tirage !

20/04/2021, 20:06

Saddam Mustaine

Les premiers albums de Dimmu sont du "true black".Comme Behemoth si l'on veut, j'aurais du aller plus loin.Le Black type année 80 mi-90 quoi (meme si Dimmu est arrivé plus tard mais les premiers sonnes dans le genre).

20/04/2021, 19:47

Seb

C'est vraiment mauvais ...

20/04/2021, 15:05

JTDP

En tout point d'accord avec cette (belle) chronique ! Cet album fut une vraie belle surprise de l'année passée. 

19/04/2021, 21:28

Buck Dancer

J'ai jamais vraiment accroché a Pestilence, mais ce morceau est loin d'être degueu. Comme dit Simony, bien meilleur que les précédentes sorties récentes du groupe. 

19/04/2021, 10:49