Planet Chaos

Carcariass

06/12/2019

Great Dane Records

CARCARIASS est un groupe à part. Culte, diront certains. La « faute » à une œuvre discographique à l'allure de sans-faute (Hell on Earth / 1997, Sideral Torment /1998, Killing Process / 2002, E-xctinction / 2009), à une signature musicale qui n'appartient qu'à eux - sorte de mélange parfaitement homogène de vélocité, de technicité, de lourdeur et de mélodie - et, enfin, à des choix de « carrière » osés, pouvant paraître presque illogiques (arrêt des concerts en 2004, laps de temps de plus en plus long entre deux albums). Choix qui, paradoxalement, n'ont fait qu'accroître l'aura du groupe. J'en veux pour preuve l'engouement certain qui a suivi l'annonce, en 2016, de leur retour scénique, avec en point d'orgue leur participation à l'édition 2017 du Hellfest.

Voyant que le public ne les avait pas oublié, les bisontins décidèrent de remettre le bleu de chauffe pour nous livrer leur cinquième album, Planet Chaos, en décembre dernier, rompant ainsi 10 ans de silence discographique.

Alors, bien sûr, après autant d'attente, les questions de savoir ce qu'ont encore dans le ventre nos 3 joyeux lurons - rejoint pour l'occasion par Jérôme Thomas (SCIENCE OF DISORDER) au chant - et où ils en sont musicalement, se posent avec d'autant plus de délectation. 

Premier indice, pour commencer, l'artwork est vraiment classe. Sans discussion possible. Si leur pochette d'album était l'un des points faibles que, personnellement, je leur trouvais, ici rien à redire. Le boulot du studio Headsplit Design est vraiment de grande qualité. Quant à la musique, elle est à l'avenant, voire même au-delà. 

Car classe (répare...hmm, pardon), on savait déjà que le Death Metal technique et mélodique de CARCARIASS, l'était. Mais avec ce Planet Chaos, le quatuor innove, sans rien changer. 

Ainsi soli de haute volée, phrasés mélodieux, morceaux instrumentaux, voix gutturales et influences Heavy, sont toujours au programme. Surtout, tout cela est toujours aussi parfaitement amené et imbriqué, ne dérogeant en aucune manière au savoir-faire que l'on connaissait déjà de la part du groupe. 

L'intelligence du tracklisting enfin, alternant morceaux chantés et instrumentaux est à signaler, permettant ainsi de profiter tour à tour de toutes les subtilités induites par les uns et les autres. 

A ce stade, tout cela est bien beau, mais en quoi est-ce différent de ce que pouvait proposer le groupe il y a de ça 10 ou 20 ans ?

La différence selon moi, se situe dans des détails qui, finalement, n'en sont pas. On a déjà parlé de l'artwork. Mais il y a aussi la production. Celle de Drop, connu notamment pour faire partie des formations Suisse de SAMAEL et SYBREED. Pas le premier venu donc. Et son travail, comme celui de Jens Bogren au mix et mastering, permet de donner un écrin parfaitement adapté aux propos développés par Pascal Lanquetin et consorts. Un écrin, clair et puissant (sans être sous stéroïde), où chaque instrument est parfaitement audible, sans jamais prendre le pas sur les autres, malgré l'omniprésence des guitares. 

Mais ce qui, pour moi, est l'élément le plus significatif de cette évolution, ce sont ces samples ou synthés aux sons électro qui tous, bien que différents, tissent un subtil décor spatial et de science-fiction des plus adaptés aux compositions et ce, sur quasiment chaque titre. Non seulement ils amènent ainsi une profondeur à la musique et aux textes, mais ils créent en outre une cohérence entre tous les morceaux, achevant de former une sorte de concept album intersidéral, seulement interrompu par l'iconoclaste « Letters from the Trenches », contribution du groupe à l'hommage aux soldats de la 1ere guerre mondiale. Ce titre illustre d'ailleurs très bien la 3e et dernière évolution notable des bisontins. 

En effet, depuis Sideral Torment, la question de savoir si CARCARIASS sortira son prochain album de façon entièrement instrumentale, est récurrente. De l'aveu même du groupe, la question s'est de nouveau posée en interne pour ce Planet Chaos. Ils n'ont pas sauté le pas pour ce dernier, et loués soient-ils d'avoir pris cette décision. Car, si les vocaux ne sont présents que sur la moitié des morceaux, ils enrichissent chaque fois le propos et brisent la monotonie que l'on pourrait ressentir si tous étaient instrumentaux. Tout le mérite en revient ici à Jérôme Thomas, dont la voix, caverneuse à souhait (tout en restant audible) sait se faire plus claire, sans jamais l'être réellement. Cette évolution, aussi subtile qu'importante, permet alors de moduler les émotions et les expressions engendrés par la musique du combo, rendant ainsi les titres du groupe encore plus accrocheurs. 

Arrivé au moment d'aborder les points faibles de ce disque, je serais bien en peine d'en citer. 

J'ai beau écouter, réécouter et décortiquer ce Planet Chaos, rien à faire. Pour moi chaque piste est à sa place, apportant son lot de moments jouissifs et sa pierre à l'édifice TechnicoMelodico HeavyDeath que le groupe a commencé à construire il y a presque 25 ans de ça. Même la longueur du bousin (près d'1h10 de musique quand même) ne parvient pas à refréner mon enthousiasme envers ce Planet Chaos. Jamais une œuvre aussi ciselée et virtuose ne m'aura paru aussi harmonieuse et efficace. 

Du grand Art. 

Tracklist :

  1. Solar Invasion
  2. Ultimate Escape
  3. Apophis Impact
  4. Star Implosion
  5. High Speed Fury
  6. Genetic Conformity
  7. Saturn Vision
  8. Battleground
  9. Dark Empire
  10. Letter From The Trenches
  11. Dawn Of The Dead
  12. Psychotic Starship
  13. Planet Chaos

site officiel


par JTDP le 07/04/2020 à 12:00
100 %    451

Commentaires (9) | Ajouter un commentaire


Wildben
@91.160.49.225
07/04/2020, 13:12:42
Je vais le dire avec beaucoup moins de talent que l'auteur de la chro mais cet album déchire, le plus frappant étant cette sensation incroyable de fluidité. Bien que complexe, la musique reste toujours efficace et "évidente". Même le titre en écoute, qui me lassait dubitatif lors de sa mise en ligne, se moule parfaitement dans l'ensemble de l'album.

Rotten Tooth
@83.199.120.131
07/04/2020, 14:54:05
Oui, c'est dansant

JTDP
membre enregistré
07/04/2020, 16:51:43
@wildben : déjà, merci du compliment ! ;-) Et oui, tout à fait d'accord avec toi. C'est assez dingue cette façon qu'ils ont de rendre aussi mélodique et efficace une musique si technique. Moi aussi, j'étais un peu dubitatif sur ce "Letters from the Trenches" et en fait il arrive pile au bon moment avec les riffs, la voix, les paroles qu'il faut. Parfait quoi. "Genetic Conformity" aussi est un pur tube. Tout comme l'instrumental "Apophis Impact". Enfin, bref, je vais pas refaire une 2e chro titre à titre, mais tu as raison, cet album déchire ! :-)

LeMoustre
@93.4.16.166
07/04/2020, 17:35:39
Un petit côté cold-wave sur les couplets pas dégueu. M'en vais creuser ça, c'est hyper original en tout cas.

LeMoustre
@93.4.16.166
08/04/2020, 09:59:08
Bon, ben voilà, achat direct.

Raphael
@77.196.17.216
08/04/2020, 13:06:06
[PRÉCOMMANDE] Great Dane Records & CARCARIASS en partenariat avec Diggers Factory annoncent la sortie de Album "Planet chaos" de Carcariass sur 2LP de couleur rouge, limité à 300 exemplaires numerotée a la main . Cette édition ultra collector sera disponible uniquement en PRE-COMMANDE https://www.diggersfactory.com/vinyl/227502/carcariass-planet-chaos

RBD
membre enregistré
08/04/2020, 21:07:43
J'avais eu la chance de voir Carcariass en live avant qu'ils n'y renoncent, et bien plus tard j'avais chroniqué l'un de leurs albums sur VS. Il faudrait aussi que je remette la main sur ce vieux t-shirt...

Si la tentation du pur instrumental n'est pas nouvelle, j'espère moi non plus qu'elle ne s'imposera pas, ça me semble une fausse bonne idée. L'apport d'un chanteur apporte au contraire un feeling très nouveau dans une musique restée ferme sur ses bonnes bases.
Car Carcariass (...) a toujours eu sa propre griffe non seulement dans l'écriture hyper mélodique mais même grâce au toucher de Pascal Lanquetin, qui a un vrai feeling. On peut regretter que le groupe n'aie pas eu le soutien de label important, mais a gagné patiemment un certaine base de fans et un respect encore plus large.

JTDP
membre enregistré
09/04/2020, 22:04:14
@RBD : quel album avais-tu chroniqué chez VS ? Je ne retrouve pas ta signature dans les archives... Pour le reste je souscris entièrement à tes propos ! Quant au label on apprend, dans une interview qu'ils ont donné à Rock Hard je crois (le n°206 ou 207, je ne sais plus) qu'en fait ç'a bien failli se faire avec un gros label ricain pour cet album, mais qu'une des conditions aurait été de tourner intensivement, ce qu'ils ne voulaient pas être obligé de faire...

RBD
membre enregistré
10/04/2020, 12:17:31
J'avais chroniqué "Sideral Torment" dans la rubrique Remember consacrée à des albums hors actualité. Il doit falloir faire une recherche spécifique dans cette rubrique qui n'a pas dû disparaître puisque l'ensemble est toujours en ligne.

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Night Of The Masks

Simony 26/09/2020

From This Day Forward

mortne2001 10/09/2020

...And Justice For All

mortne2001 08/09/2020

Slayer + Megadeth 2011

RBD 05/09/2020

Manifest Decimation

mortne2001 31/08/2020

Opeth 2006

RBD 29/08/2020

Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Oliv

C’est reparti comme en quarante ! 

29/09/2020, 19:05

mortne2001

@Humungus : Il y a toujours un historien qui connaît le fils du neveu du facteur du biographe d'EXODUS et qui SAIT. Honorons leur présence sur ce site. ;)

29/09/2020, 17:42

Buck Dancer

Ce groupe n'en est plus un depuis bien trop longtemps (le retour de Cazares?) et pourtant comme RBD, j'ai jamais lâché. Même si les deux derniers albums m'ont déçu je voulais continuer a y croire. Cazares va t'il continuer à (...)

29/09/2020, 15:31

Bones

"There is a Fric Factor in the system"  

29/09/2020, 15:23

RBD

Burton ayant été de toutes les incarnations du groupe au fil des intrigues, j'imagine mal que FF puisse continuer maintenant avec les uns ou les autres. La réconciliation avec Christian et Raymond ne me paraît pas possible, d'autant qu'eux aussi sont pass(...)

29/09/2020, 12:57

licks0re

Santa barbara...

29/09/2020, 11:51

Baxter

Le mec n'est pas blanc non plus c'est encore une crise comme en 2002 ou son détachement en 2008. D'ailleurs Burton avait en 2008 vendu des parts à Raymond et Christian (puis virant la femme de ce dernier étant manageuse de F.F à ce moment) puis suite &ag(...)

29/09/2020, 10:46

Raumsog

Y a une bonne petite ambiance Deströyer 666 dans le son et les riffs! 

29/09/2020, 10:38

jean mounier

Quel foutoir ce groupe depuis une bonne dizaine d'années quand même, niveau musical comme niveau humain. Je ne vois pas Fear Factory sans Burton, mais je ne voyais pas Suffocation sans Frank Mullen également...

29/09/2020, 09:58

Humungus

Aaaaaaahhh !!!Les commentaires de 78.192.38.132... ... ...

29/09/2020, 09:00

Humungus

Bah putain...Devait y avoir une sacrée ambiance depuis un sacré bout de temps dans le groupe hein...Je ne savais pas du tout que Burton avait un projet annexe.Je m'écoute ça en ce moment là : Rien de Metal là-dedans.

29/09/2020, 08:53

Arioch91

Slamming Beatdown...La lutte contre le tabassage...  

29/09/2020, 08:08

Arioch91

@NecroKosmos : alors, tu l'as écouté finalement ? T'en as pensé kwa ?

29/09/2020, 08:04

Xoen

Chronique montrant une méconnaissance flagrante de l'histoire de Blasphemy et des groupes cités...

29/09/2020, 08:03

Bones

Kézako ??? Slamming Beatdown ??Ca y est, je suis officiellement devenu un vieux con.

28/09/2020, 17:52

LeMoustre

Excellent, lui, il a la palme, en effet.

28/09/2020, 17:12

LeMoustre

En plus le clip est sympa, et le morcif, avec es leads finaux amène une ambiance plus typée black, hâte de le commander, ce disque.

28/09/2020, 11:21

Gargan

 Le chant et le mixage de la batterie, whaa, faut pas écouter ça après ta journée de travail...

28/09/2020, 09:42

LeMoustre

Le dernier EP est super, voilà une sortie qu'elle devrait être bonne en deathmetal.

28/09/2020, 09:41

grinder92

Sur le clip de Belphegor, perso, je trouve que la langue serpent fait son petit effet... mais effectivement, un peu de sang et un crucifix... ils auraient pu se fouler.... et les roubignolles du bouc en gros plan à la fin, c'est rigolo 

27/09/2020, 21:50