Il est de certaines œuvres où, lorsque l’auteur vous confie son état d’esprit derrière la création, leur signification prend une toute autre ampleur. On peut imaginer aisément le cas lorsque ces intentions sont à l’opposé de nos valeurs, mais il en existe où la raison derrière la musique peut transcender sa perception. Si ces mots ne paraissent pas clair, j’espère pouvoir les rendre plus limpides grâce à cette chronique du dernier album d’AEPHANEMER.

Commençons sur du factuel. AEPHANEMER est issu d’un projet death mélodique conçu par Martin Hamiche. Suite au succès rencontré par ses compositions sur la toile, il décide alors de monter un groupe aux couleurs de l’automne (AEPHANEMER étant une fusion d’éphémère et de fané, deux descriptifs de cette saison affectionnée par son fondateur). A ce jour, ils ont un EP Know Thyself et deux albums Memento Mori et Prokopton à leur actif.


Prokopton a vu le jour le 22 mars dernier, et cet album est tout simplement bluffant. L’essai de Memento Mori a été parfaitement transformé, laissant au loin les petites imperfections de production en nous offrant 8 pistes d’une excellente qualité. De l’intro éponyme "Prokopton" à l’outro de "If I should die", nous sommes tenus en haleine par des mélodies épiques et puissantes, ponctuées de parenthèses plus intimistes (comme dans "Snowblind"). Les influences scandinaves (DARK TRANQUILITY, INSOMNIUM, CHILDREN OF BODOM, KALMAH…) font partie intégrante des morceaux de façon totalement assumée, mais elles n’écrasent en rien l’authenticité de la composition. Ainsi le groupe s’inscrit dans un ensemble auquel il a toutes les qualités pour appartenir, et non comme une fade reproduction des monuments du death mélodique.

J’ai été conquise dès la première écoute : l’album est efficace et se range directement dans mes favoris du genre. Pour moi, il avait rempli sa mission principale : m’envoyer loin dans les étendues de neige (celles de mon esprit, je ne peux me permettre de prendre l’avion à chaque écoute, bonjour l’empreinte carbone) y trouver une certaine sérénité (celle que je trouve en écoutant du metal, là encore elle est très personnelle). Mais aujourd'hui, une autre émotion s’est immiscée dans ce processus. Je ne lui trouve pas de nom, car un mot me paraîtrait un peu réducteur. Que s’est-il passé ? J’ai rencontré les membres du groupe (vous pouvez retrouver l’interview en son intégralité ici) et ils m’ont parlé de la thématique de l’album. Si nous ne sommes pas sur un album concept, une thématique lie toute les musiques : celle du progrès personnel, de la volonté de devenir une meilleure personne. Prokopton est un mot grec qui signifie « celui/celle qui progresse », utilisé pour définir les disciples de la philosophie Stoïcienne dont sont amateurs Martin (créateur du groupe, guitare lead) et Marion (chant et guitare rythmique). En prenant connaissance du contexte, l’expérience musicale a été toute autre : chaque morceau m’a paru plus intime, plus complexe, et dans l’ensemble porteur d’un certain espoir. Peut-être que mon état d’esprit du moment est totalement en phase avec les problématiques du progrès personnel, peut-être que je suis simplement très sensible à la musique. Sûrement les deux, mais je suis profondément reconnaissante de pouvoir ressentir la musique de cette façon. 

Cette chronique est peut-être plus personnelle, mais j’espère qu’elle permettra à certains de découvrir un groupe qui – à mon humble avis – mérite d’être connu et reconnu.


Tracklist :

  1. Prokopton
  2. The Sovereign
  3. Dissonance Within
  4. Snowblind
  5. At Eternity's Gate
  6. Back Again
  7. Bloodline
  8. If I Should Die

Site Officiel

Facebook officiel



par Acid le 30/04/2019 à 09:00
99 %    625

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


JTDP
membre enregistré
30/04/2019 à 14:05:53
Cet album est vraiment excellent ! Un des tout meilleurs dans le style depuis le "Shadows Of A Dying Sun" d'INSOMNIUM. Rythmique catchy, mélodies épiques et cristallines, growl profond mais compréhensible. Tout y est. Le seul (tout petit) bémol que j'apporterais est la présence un peu trop appuyée des orchestrations. Avec des arrangements un poil plus sobre, je crois qu'on friserait la perfection...

Ajouter un commentaire


Heathen

Evolution In Chaos

Kmfdm

Paradise

Elfika

Secretum Secretorum

Cult Of Erinyes

Æstivation

Gregg Rolie

Sonic Ranch

Haunt

Mind Freeze

Hellish Grave

Hell No Longer Waits

Hunting Horror

Cult[ist]

Slashers

Slashers

Leopardeath

Setsugetsufuuka

Denman

Raw Deal

Witch Vomit

Buried Deep in a Bottomless Grave

Artillery

In The Trash

Ac/dc

Back In Black

Ark Ascent

Downfall

Endseeker

The Harvest

Lapsus Dei, Officium Triste

Broken Memories

Toxic Holocaust

Primal Future : 2019

Godspeed You ! Black Emperor

RBD / 25/11/2019
Drone

BEHIND THE DEVIL #12 Interview avec David de SHARE YOUR PAIN RECORDS

L'Apache / 20/11/2019
Depressive Black Metal

Birds in Row

RBD / 13/11/2019
Emocore

Concerts à 7 jours

+ Dimmu Borgir + Wolves In The Throne Room

23/01 : Le Bataclan, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

J'avais découvert le groupe avec cet album et grace à M6 oui oui !!! Avec la diffusion du clip de lands of tears le dimanche soir après ou avant le film coquin


Propret.


Cet album me procure beaucoup de plaisir, j'aime retrouver le son de Venom .


Pas mal du tout, avec un petit côté Katatonian des brave pas dégueu. Surtout la pochette qui m'a fait écouter. Encore SOM qui n'en finit pas on dirait !


@kerry king : Oui, d'accord avec toi. Globalement, je trouve que les talents vocaux de Floor sont sous-utilisés depuis son intégration dans le groupe. Mais il est certain qu'en live elle apporte un charisme indéniable. Le format double album me fait un peu peur aussi... Bref, à voir ce que ça v(...)


enorme c grace a cette ep que jai ecouter morbide angel ta tout dun grand c sur


J'attend beaucoup de cet album, j'aimerais que Floor y mette vraiment sa patte, pour connaitre les premier After Forever, sur le dernier album je n'y vois pas la même fougue.

A voir ce que ce génie de Tuomas nous a concocté...


Non pas encore mais si l'annonce a été faite, un extrait ne devrait plus tarder maintenant.


Un morceau est-il disponible en écoute ?


Acheté à l'époque, mais pas plus accroché que ça à l'album. Encore aujourd'hui je crois que je préfère Spheres, écouté bien des années plus tard.


La tuerie cet album, tout simplement. Quelqu'un sait ce qu'est devenu Marco Foddis depuis?


Dur, bon courage au groupe


Oui le midi est vaste et la Lozere en fait à peine partie. Je trouve que tout de même à Montpellier il y a un paquet de groupes qui passent et ceci grâce à la secret place .


Le "renouveau" n'aura pas duré longtemps en effet...


Du death métal on ne peut plus classique mais les morceaux en écoute sont vraiment bons.

Malheureusement, en lisant les commentaires YouTube, j'ai appris que le chanteur était décédé l'été dernier.


Excellents extraits, comme vous les gars. Voilà un type qui se bonifie avec le temps, sans perdre son agressivité. Un sent une progression à travers ses albums, il est à parier que celui-ci ne fera pas tâche (le riffing de "Luciferian Sovranty" fait mal aux dents).


Pis cela sera très certainement mon cadeau de St Valentin (sic).


Jus de cadavre + 1.


!!! !!! !!! OZZY RULES !!! !!! !!!


Hâte de l'avoir sur ma platine celui-là...