Purgatori Ignis Iudicium

Velka

11/12/2021

Base Record Production

J’ai bien conscience que le Black Metal n’est pas la bande sonore privilégiée des fêtes de fin d’année, mais on peut considérer que la dinde est digérée, que le vin est vomi, et les cadeaux déjà en vente sur les plateformes d’occasion. Alors, pourquoi pas ? Pourquoi ne pas écouter le premier album des basques de VELKA, qui en ce mois de décembre nous proposent un concept album des plus viscéraux, basé sur une histoire simple et classique : la descente aux enfers d’une âme tourmentée et les sentiments qui en découlent : la culpabilité, le doute, la solitude, et la consternation. Pas franchement gai tout ça, mais largement de quoi nourrir près d’une heure de musique pour à peine sept morceaux.

Du conséquent et de l’ambitieux donc, ce qui est assez remarquable pour un premier album destiné à l’underground (les labels espagnols Base Record Production et Necromance Records se chargent de la distribution en CD), premier album qui fait suite à une démo publiée en 2020 (The Imposed Punishment), et qui dévoilait un certain potentiel.    

Sans avoir d’autre renseignements à vous prodiguer, sans pouvoir vous parler d’un line-up ou du passé des/du musicien(s) de ce groupe/one-man-band, seule la musique pourra servir de garde-fou. Et cette musique justement, quoique d’obédience BM classique, se permet quelques fioritures intéressantes, qui nous éloignent du lo-fi ou du photocopié trop évident. Sous des atours formels (pochette en noir et blanc, intitulés trop simples pour être honnêtes) se cache un album moins facile d’accès qu’il n’y parait, et surtout, allusif à bien des sous-couches. Le groupe l’avoue lui-même, son inspiration est plurielle, et si l’ambiance générale est basée sur une ultraviolence patente, les arrangements et autres déviations harmoniques nous évitent les tranchées du War Metal le plus lénifiant.

Mais avec un tracklisting dont le moindre chapitre piétine les six minutes, les basques ont vu grand, et se sont fixé des objectifs difficiles à atteindre. Pour l’atteindre, il fallait développer des trésors de composition, aérer sa musique pour la rendre moins hermétique, et surtout, ne pas fonctionner en vase clos d’influences trop évidentes. Alors, même si quelques noms se détachent assez vite, on reste impressionné par le travail accompli, spécialement au niveau du chant qui nous offre une belle dualité, et qui pourrait même illustrer quelques cas de schizophrénie intéressants.

Au niveau de l’instrumental, les parties rapides s’empilent comme des cadavres en hiver, et quelques breaks viennent agrémenter le tout d’une petite touche de fantaisie mélancolique,  triste ou désespérée. Ainsi, l’impact norvégien se mesure sur une échelle suédoise, même si quelques secousses plus allemandes viennent égayer le tout. Une rythmique inépuisable, des blasts incessants, une guitare qui mouline comme les bras d’un épouvantail à corbeaux branché sur la gégène, et deux tonalités de voix, entre la sorcière et le démon, pour rendre le tout encore plus ample et puissant.

Agréable donc, peu innovant sur le fond, carré sur la forme, Purgatori Ignis Iudicium n’évite évidemment pas la redite et les plans se répercutant sur la durée. Les intros, toutes assez similaires créent une sorte de léthargie, réveillée par quelques accélérations dantesques et ce chant, vociférant tous ses démons pour suggérer la maladie touchant un esprit un peu plus fiable que les autres. On aurait apprécié vu le thème de l’album que la nuance se fasse une place plus importante, et que la déchéance soit illustrée de façon plus personnelle et moins linéaire. Heureusement, plus vilain que la moyenne, « The Imposed Punishment » marque un regain de puissance aux deux-tiers de l’album, alors que « Lake of Forgetfulness » tente de diversifier les ambiances pour suggérer un brouillard mental le confinant à la folie à venir.

Et si le rythme de croisière évolue peu, il faut quand même attendre le final sombre et pesant de « Ascension Through Fire » qui s’éloigne enfin d’un chemin trop bien tracé, privilégiant l’émotion et variant enfin quelque peu les motifs d’une guitare décidément très bornée.

Restent des syncopes sympathiques, des licks parfois mémorisables, et une envie de proposer autre chose qu’un  BM lambda. Notons aussi les efforts concédés par les strates vocales, le véritable point fort de cette réalisation underground, qui pourra titiller la curiosité des moins figés dans leur classicisme. Des encouragements sont conseillés, et surtout, un affinement de la vision pour coller à un concept qui méritait plus de panache et d’ouverture. La folie et le désespoir ne sont pas l’apanage du BDSM après tout, Trent Reznor, Alan Vega et STALAGGH sont là pour en témoigner.

       

                                                                                                                                                                                                        

Titres de l’album:

01. Eternal Hate Awakens

02. Freezing Hell Isolation

03. Inner Chaos Unleashed

04. Ancient Pain Exposed

05. The Imposed Punishment

06. Lake of Forgetfulness

07. Ascension Through Fire


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 14/08/2022 à 18:24
75 %    68

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

MALEMORT: les fantômes d'Hérouville.

mortne2001 27/09/2022

Interview

Obscura + Persefone + Disillusion

RBD 26/09/2022

Live Report

Voyage au centre de la scène : CARDIAC CEASE

Jus de cadavre 25/09/2022

Vidéos

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 4

mortne2001 04/09/2022

La cave

MOTOCULTOR 2022 / XIII édition

Jus de cadavre 30/08/2022

Live Report

Obscene Extreme 2022

Mold_Putrefaction 16/08/2022

Live Report

J'irai Mosher chez vous ! Episode 4 : Seattle

Jus de cadavre 12/08/2022

J\'irai mosher chez vous
Concerts à 7 jours
The Vintage Caravan + Volcanova 08/10 : Espace Solana, Chalons-en-champagne (51)
Cult Of Luna + Caspian + Holy Fawn 11/10 : Stereolux, Nantes (44)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
senior canardo

cool ! je connais maintenant 2 groupes Bulgares ! pour ceux qui connaissent pas, ya Terravore qui fait du bon thrash ;)

06/10/2022, 10:49

NecroKosmos

Le seul intérêt de ce concert, c'est la première partie. RAVEN : un groupe fantastique sous-estimé.

06/10/2022, 05:51

Satan

C'est terrible... Et puis, quel groupe d'exception, ça me fait mal au cœur pour eux.

05/10/2022, 21:22

Arioch91

Un concept album sur un écrit de Lovecraft ? Ok je prend direct !

05/10/2022, 20:41

VonDerKrieg

A noter que tout vient du compte twitter d'un certain "Alex", qui après avoir envoyé au maire de la ville de Bessancrout plusieurs messages publiques remplis de conclusion hâtives et de liens à l'emporte piéce quant au passé de certains(...)

05/10/2022, 18:36

Gargan

Je m'attendais à du très bon, tout sauf déçu. J'espère qu'ils vont percer au-delà de l'hexagone, car ils le méritent amplement.

05/10/2022, 09:18

Sadam Mustaine

Le reproche que je fais a Metallica c'est de vivre sur ses lauriers depuis 30 ans et de vivre sur 10 grandes années de carrière pour depuis faire des albums de la qualité d'un groupe qui remplirai tout juste des petites salles 

04/10/2022, 23:31

Adolpho Ramirez

L'orga qui réagit comme des grosses pédales en chouinant sur Internet et en faisant une cagnotte (qui a été supprimé LOL), au lieu d'aller directement confronter le cuck soyboy à l'origine de l'annulation. Finalement, si ça peut(...)

04/10/2022, 22:00

Alex fan

Magnifique retour aux sources de ma jeunesse 

04/10/2022, 19:17

Jus de cadavre

Le type à l'origine de ce merdier est un gars de la scène. Qui en son temps fut pris en photo avec des tshirts tendencieux de BM. Le monsieur veut sans doute se racheter ?Pathétique.

04/10/2022, 14:11

Jus de cadavre

Metallica n'oublie clairement pas d'ou ils viennent. Les premiers mecs / roadies du fan club recoivent encore aujourd'hui des invitations pour les concerts dans leurs villes.Juste mega respect.

04/10/2022, 14:06

Simony

Pseudo-nazi de ce que j'ai compris.

04/10/2022, 11:17

Humungus

Et l'hurluberlu dénonçait quoi exactement ?Une imagerie satanique ou une accointance pseudo-nazi ?

04/10/2022, 10:12

Humungus

Bordel !Avant de lire ton commentaire Simony, c'est exactement ce que je m'apprêtais à poster...METALLICA = Le groupe que l'on ne peut pas complétement détester.

04/10/2022, 10:08

Simony

On peut dire ce que l'on veut sur ce groupe que je ne suis plus depuis de nombreuses années mais c'est encore un des rares à faire ce qui leur chante et avoir ce genre d'attention envers ceux qui les ont aidé et leurs fans, musicalement ça ne me parle pl(...)

04/10/2022, 09:10

Simony

Pression d'un illuminé sur la localité qui accueillait l'évènement quand à la présence d'un groupe de Black Metal. Je ne sais pas quel groupe était visé par cette action remplie de courage mais il a eu gain de cause puisque le(...)

04/10/2022, 09:07

Humungus

Tout cela ne me donne toujours pas les raisons de l'annulation...

03/10/2022, 23:41

Simony

Pour ceux que ça intéresse, opération d'ANTIQ LABEL en soutien au festival,SPECIAL SALE / VENTE SPECIALEEn soutien au

03/10/2022, 22:34

Satan

Et après on dit que l'extrême-droite est le danger suprême, alors que l'extrême-gauche est en train d'installer en sous-pente la dictature. Taake et ensuite ça.... on n'est pas dans la merde avec des pignoufs pareils.

03/10/2022, 22:22

Orphan

Ils n'ont qu'à faire un "RAP FEST" avec l'idéologie nauséabonde qui va avec.

03/10/2022, 14:16